RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria - Page 2 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria   [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria - Page 2 EmptyVen 7 Oct - 17:35

La séduction a toujours été une histoire de manipulation.

An 299, Lune 11 - Lancehélion



Allyria Dayne & Ulwyck Uller

Ses objectifs ? Ulwyck n'avait pas à proprement parlé d'objectif dans la vie. Il vivait au jour le jour. C'était un esprit libre tout comme ses mœurs. Il ne possédait pas ce sens de l'ambition commun à beaucoup de noble et ne cherchait pas à s'élever au dessus de la masse. L'idée de diriger, comme la politique, l'attirait autant qu'une chèvre. C'est à dire pas du tout. Mis à part boire, manger, baiser et se battre, il n'avait pas de réel but. Il était certes imprévisibles mais ce n'était pas lui qui allait vous planter un couteau dans le dos sauf si  on l'avait vraiment bien cherché. Il était plutôt du genre à attaquer de face, même par coup-bas, mais tout de même de face. Un véritable fonceur ce Uller !

«Mes objectifs ? Vous faire passer un agréable séjour et peut-être un moment passionné, rien de plus. Je pense que vous n'avez pas à vous méfier de moi sauf si vous comptez me porter préjudices..»

Le Uller éclata d'un rire franc. Cela l'avait toujours amusé de voir que les résidents du nord du continent aimaient autant que lui les plaisirs de la chaire mais se cachait pour en profiter. Quelle stupidité ! Il n'y avait aucune honte à prendre femme et encore moins si votre épouse pouvait tolérer ce genre de chose. Leur réaction était purement et simplement hypocrite. Il ne pouvait vivre réellement au grand jour, dans la vérité. C'était un piètre comportement. Cependant, il en profita pour retourner la situation et la présenter à Allyria.

«Vous tolérez donc ses incartades. Vous le laissez butiner de fleur en fleur avant de cueillir la vôtre. Pourquoi ne pas faire de même ? Serait un crime de laisser un joyeux bourdon vous comptez fleurette ? »

Il continuait son massage, s'arrêtant de temps en temps pour effleurer sa peau du bout des doigts, telle la caresse de drap de soie ondulant légèrement contre elle. Il n'y avait pas de honte à désirer un homme ou une femme et encore moins lorsqu'il s'agissait de Ulwyck Uller, la fierté de Dorne. Elle lui demanda ensuite s'il avait déjà mis les pied en Essos. La réponse était non ! Un jour peut-être mais l'heure n'était pas encore venue.

«Je n'y suis jamais allé. Nous verrons ce que l'avenir me réserve mais si je dois m'y rendre, je pense que j'apprécierais tout particulièrement mes arrêts dans la Cité Libre de Lys et dans les îles d’Été. Ces gens savent profiter des véritables plaisirs de la vie. Ceux auxquels vous semblez tant vous refuser. Je ne peux cependant pas vous blâmer. Il est plus simple de refuser des plaisirs auxquels nous n'avons jamais goûté.»

La jeune femme possédait de joli cheveux et Ulwyck les huma légèrement tout en continuant de masser ses tempes. C'était d'ailleurs plutôt inhabituel. D'habitude ses massages avaient plutôt tendance à descendre vers le bas du corps plutôt qu'à monter. Cessant finalement son œuvre, il but une gorgée dans sa coupe, savourant le goût fruité de la boisson. Reposant sa coupe, le Chevalier de Denfert, reprit la parole à nouveau.

«Vous vous plairez ici. Le soleil ne tape pas trop fort en journée. N'hésitez pas à vous servir de mes essences d 'agrumes. Elles parfument à merveille. Vous pourrez même repartir avec un flacon si vous le désirez. Ces flagrances vous rappelleront l'odeur de notre pays, une fois rentrée à Havrenoir. Peut-être aurez vous alors une pensée pour moi.»

Les dames raffolaient habituellement de ce genre de présent. Il s'agissait aussi d'une autre façon de s’immiscer auprès d'elle et de générer sa mémoire olfactive. Lors de leur prochaine rencontre, elle remarquerait à coup sûr le parfum d'Ulwyck et peut-être que ces senteurs lui donneront des idées aussi chaudes que le soleil dornien !


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria   [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria - Page 2 EmptyVen 7 Oct - 22:08

La séduction a toujours été une histoire de manipulation.

An 299 Lune 11



ulwyck & allyria

Allyria écoutait le jeune homme prétendre qu’il n’y avait pas de quoi se méfier de lui. Il était vrai qu’il semblait être un jeune homme assez franc mais il n’allait tout de même pas dire qu’il lui voulait du mal si tel était le cas. Elle se contenta d’accepter ses paroles, dire qu’il était là pour lui faire passer un agréable moment durant son séjour. La phrase pourrait sonner à double sens, mais elle n’avait guère l’envie de relever ce détail. Elle avait bien compris qu’il ne serait pas contre avoir la Dayne dans son lit, même s’il n’insistait pas, chose qu’elle appréciait. Elle aimait bien qu’on la séduise mais pas qu’on soit insistant. Le Uller marquait donc des points et se rappellerait de ce côté de lui.

Mais lorsqu’il parla de son fiancé, elle sentit un air moqueur. Elle ne savait pas si c’était vraiment son but, mais elle n’appréciait pas totalement le ton qu’il employait. Elle acceptait effectivement que son fiancé aille voir ailleurs parce qu’elle n’avait rien à lui offrir pour le moment. Mais elle ne voulait pas entrer dans les détails avec lui, comme quoi elle n’avait encore jamais été avec un homme et qu’elle n’en avait pas envie avant d’être finalement mariée à Béric Dondarrion. C’est un choix, une concession qu’elle avait faite. « J’accepte effectivement ses écarts sans problèmes et si je n’en fais pas de même, c’est pour des raisons personnelles. Je n’ai guère envie de me faire butiner, comme vous dîtes, par un bourdon. » Autant elle appréciait son interlocuteur pour plusieurs raisons, autant ce sujet commençait à peser sur la Dayne. Il y avait tant de manières plus délicates de dire les choses et tant d’autres sujets à aborder qu’elle ne se sentait plus trop à l’aise et ce malgré les massages qu’il lui faisait. Heureusement qu’il ne voyait pas son visage grimacer quand il utilisait ses expressions assez spéciales.

Il expliqua ensuite qu’il n’était pas encore allé en Essos. Il précisa qu’il se rendrait probablement aux Îles d’été ou à Lys s’il y allait, ce qui n’étonna pas Allyria. Elle savait les raisons qui l’y poussaient. Elle comprenait qu’on puisse apprécier une vie à ne rien faire mais elle ne comprenait pas qu’on ait visiblement comme seule ambition se procurer du plaisir de la sorte. C’était peut-être parce qu’elle n’y avait pas encore goûté. Ou alors parce qu’elle avait beaucoup trop d’ambitions dans sa tête pour pouvoir comprendre ce jeune homme. Elle ne fit d’ailleurs pas de remarque quant à ce qu’il disait. Elle n’y avait pas goûté mais ça ne voulait pas dire qu’elle goûterait à ça avec lui, si c’est ce qu’il espérait. Elle tenta de ne pas montrer sur son visage son agacement. Décidément ce sujet commençait réellement à la peser et la gêner. Elle resta donc silencieuse pour ne pas paraître désagréable et préserver son image de demoiselle gentille et adorable, souriante et joueuse. Elle répondit quand même de façon simple. « J'imagine que ces endroits doivent être magnifiques, j'aimerais avoir l'occasion de voyager plus souvent. »

Il finit par dire qu’elle se plairait probablement dans ces lieux car le soleil ne tapait pas trop fort. Il l’invitait même à utiliser ses fragrances d’agrumes, geste qu’elle appréciait. Elle se tourna vers lui en lui souriant, tentant d’effacer son agacement suites aux paroles précédentes. « J’apprécie cela, Ser Ulwyck. Je les essaierai volontiers. » Elle n’eut pas le temps d’ajouter quoique ce soit que quelqu’un se mit à frapper à la porte. Elle se retourna vers celle-ci puis regarda le jeune homme d’un air interrogateur. La personne frappa une seconde fois en appelant un nom. « Lady Allyria. » Elle reconnut la voix, celle de Ser Barristan. Elle présenta ses excuses auprès d’Ulwyck Uller et se dirigea vers la porte pour ouvrir à son chevalier. « Ser Barristan, que faites-vous là ? » Elle lui avait demandé de se reposer et de prendre du bon temps pour lui. De plus elle n’avait dit à personne où elle allait et surtout personne ne pouvait savoir qu’elle était dans ces appartements. Il lui répondit d’une voix basse pour ne pas se faire entendre. « Je vous ai vue partir avec cet homme. Ne vous voyant pas ressortir, j’ai voulu m’assurer que tout allait bien. J’espère que je ne vous dérange pas, ma Lady. Votre présence est requise ailleurs, je vous escorterai, si vous n’êtes pas occupée, ma Lady. » Allyria n’était pas encore habituée à être suivie de la sorte, Ser Barristan n’était à son service que depuis peu. « Je m’apprêtais justement à partir, Ser Barristan. » Elle se tourna alors vers le dornien. « Veuillez m’excuser Ser Ulwyck, je suis attendue ailleurs. Je demanderai à ce que mes affaires soient amenées ici, nous aurons l’occasion de nous revoir bientôt. Merci encore pour ce moment passé en votre compagnie et pour les boissons. » Elle passa alors le pas de la porte pour suivre le chevalier orageois. Elle se demandait qui l’attendait et devait lui parler, mais elle ne pouvait pas se permettre de faire attendre, si elle voulait préserver sa bonne image. Après tout, il était mieux pour elle qu’elle s’en aille, elle commençait à trouver certaines paroles de son nouvel ami un peu trop dérangeantes à son goût et elle ignorait comme ça se serait terminé si Ser Barristan n’était pas arrivé.



© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Renan & Ginger]
» [Flashback] La séduction a toujours été une histoire de manipulation. | Ulwyck & Allyria
» Les femmes ont toujours le dernier mot ...
» Une question que je me suis toujours posée...
» L amour vient toujours au moment ou on ne l attend pas (PV Coeur de Nuit)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: