RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) EmptyMar 13 Sep - 17:39

Petits seigneurs sans peur ni crainte

Alyn Estremont & Brynden Nerbosc



Brynden Nerbosc

An 278

Tapis dans l'ombre d'un buisson nous observions l’œil attentif les quelques bruissements se profilant à travers l'épaisse végétations de la forêt. Je me trouvais là accroupis attendant, observant les faits et gestes de cette petite troupe aussi intrigante que téméraire. Leurs pattes s'enfonçaient dans le sol boueux, mélange d'humus et de feuilles de chênes. Leurs couinements se muaient entre le nasillement de leurs boutoirs et la mastication de leurs dents peu imposantes quand ils avaient trouver quelques glands faisant office de pitance. Nous prenions notre temps, nos yeux cernés et rivés sur cette fringante compagnie de marcassins. Tour à tour nous zieutons si la laie suitée n'était pas dans les parages pour empêcher cette périlleuse entreprise. Mes doigts rongeaient le sol et très vite mes ongles devinrent aussi noir que le terreau fertile aux abords des rivières du val Nerbosc.
Je me penchais plus en avant cherchant un meilleur angle de vue sur  nos potentielles cibles faisant attention de ne pas attirer l'attention sur notre position.

Le jeune garçon qui m'accompagnait dans cette singulière et pittoresque entreprise n'était autre que Alyn Estremont. Cela faisait déjà plus d'une année qu'il vivait à Corneilla. Mon père me l'avait présenté comme écuyer et le pauvre il en avait des tâches à accomplir auprès de la maisonnée. Mais ce matin nous avions tout deux mis nos responsabilités de côté du moins pour quelques temps. Il avait beau être plus jeune que moi son tempérament aussi têtu et l'audace brillant dans son regard m’intriguait et même m'inspirait bien des idées pour nous occuper l'esprit. L'impatience trahissait nos regards et pourtant nous étions encore là à attendre le bon moment si bien que je posais mes fesses à même le sol avant de me recroqueviller sur moi même. L'air était humide et fraîche, en cela j’imaginais que les terres de l'orage étaient bien différentes. Cela devait être plaisant de voir les bois avoisinants gorgés de lumière resplendissant et réchauffant vos pommettes brunis par les rayons du soleil. Quelque part je l'enviais, partir de chez moi à la rencontre du monde, parcourir Westeros et ses contrées lointaines et vivant de nombreuses aventures. Ce rêve n'était qu'un songe qui ne me concernait pas, la responsabilité prenait vite le pas sur les jeunes enfants que nous étions et déjà le monde exigeait de nous bien des choses. Alyn lui deviendrait un soldat, un chevalier cette idée me plaisait bien à moi qui n'aspirait cas une chose, combattre suivre père dans ses campagnes et piétiner des sabots de mon palefroi nos ennemis. Il n'en serait pas ainsi, j'étais l'héritier de  ma maison, un jour je serais si les anciens dieux le veulent assis dans un fauteuil de bois prenant des décisions importantes et servirait dignement le royaume en protégeant les miens. J'imitais mon père tirant une mine sérieuse et sévère comme pour m'habituer déjà à cet air qui le distinguait des autres.

« Tu en as de la chance. » Lançais-je à voix basse à mon camarade de fortune. « Un jour tu seras fais chevalier et tu pourras parcourir le monde comme il te plaira. » Poursuivais-je en murmurant intelligiblement sans nous faire remarquer par les animaux qui rôdaient autour des arbres à la recherche de nourriture. « Alors ? Tu penses pouvoir en attraper un oui ou non ? » Déclarais-je dans un timbre de voix tentant de le mettre au défi de réussir une telle action.




© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) EmptyMer 21 Sep - 14:03

Petits seigneurs sans peur ni crainte

Alyn Estremont & Brynden Nerbosc



Alyn Estremont

An 278

Cela faisait déjà un an que le jeune Alyn avait quitté ses terres natales de l'Orage pour rejoindre le Conflans. Son père l'avait envoyé chez les Nerbosc, d'abord en qualité de pupille puis, quand le moment serait venu, en tant qu'écuyer. L'insulaire n'était donc pas à destiné à retrouver son domaine avant de nombreuses années et, si les premiers temps lui furent difficiles, le garçon plein de ressources avait fini par s'adapter à sa nouvelle vie. A Corneilla, il avait su trouver sa place et s'était particulièrement lié d'amitié avec Brynden. Le futur lord était son ainé d'à peine un an et possédait un caractère somme toute similaire à celui de l'Estremont : tous deux étaient de jeunes garçons aventureux et turbulents qui aimaient particulièrement s'entraîner mutuellement dans des aventures rocambolesques.
Actuellement, les jeunes amis se trouvaient tapis dans la forêt, Brynden accroupi derrière un buisson et Alyn à plat ventre dans la boue. Ils ne quittaient pas des yeux un petit groupe de marcassins qu'ils avaient repérés quelques minutes plus tôt alors qu'ils courraient dans les bois en simulant une bataille, brandissant deux bouts de bois en guise d'épées. Que leur était-il passé par la tête pour qu'ils se retrouvassent dans cette situation d'observation ? Alyn ne savait plus vraiment qui avait défié l'autre en premier d'attraper un jeune porc, mais l'idée leur avait tout de suite semblé brillante et, depuis, l'Orgaeois se concentrait uniquement sur l'accomplissement de cet exploit. Ainsi, il ne remarqua pas l'air songeur qu'avait adopté son camarade au fur et à mesure qu'ils demeuraient là, immobiles, sans rien d'autre à faire que de veiller à ne pas se faire repérer par les animaux. ❝Tu en as de la chance.❞ lui souffla le Conflanais, ce qui eut pour effet de faire sursauter l'écuyer. Se désintéressant des marcassins, il se tourna vers son ami et arqua un sourcil interrogateur. Il ne voyait pas trop où Brynden voulait en venir, ignorant tout des pensées qui traversaient actuellement l'esprit de son ami. Tout ce qu'il constatait, c'était que le futur lord de Corneilla s'était assis et arborait une mine particulièrement sévère, tel le mestre qui ne manquait jamais une occasion de les réprimander lorsque les deux compères faisaient une bêtise. Alyn s'apprêtait à demander de plus amples explications à son interlocuteur mais ce dernier le prit de court et précisa sa pensée. ❝Un jour tu seras fait chevalier et tu pourras parcourir le monde comme il te plaira.❞

❝Qu'est-ce que tu racontes ?❞ répondit Alyn sur le même ton murmurant que son ami. Bien sûr, la perspective d'achever sa formation d'écuyer puis d'accomplir des exploits à travers tout le royaume faisait rêver le jeune insulaire, mais il ne comprenait pas trop en quoi Brynden, qui allait devenir lord de son domaine, pouvait être triste à ce sujet. Leurs destins ne seraient pas similaires, c'était certain, mais le Conflanais connaîtrait certainement la gloire lui aussi et aurait la possibilité d'accomplir de grandes choses ! Et puis, qui avait dit que les seigneurs n'avaient pas le droit de voyager ? Amusé par la perspective d'imaginer son compagnon sillonner les routes en sa compagnie, Alyn lui rendit un sourire éclatant. ❝Tu pourras venir avec moi quelques fois, si tu veux ! On ne s'éloignerait pas trop de ton domaine, ou tu laisserais ton frère s'en charger durant ton absence... Et nous, on serait tellement admirés que les ménestrels chanteraient nos exploits à travers tout Westeros !❞ Les yeux brillants, le jeune Orageois avait hâte de voir ce doux rêve se concrétiser. Pour le moment, cela dit, ils avaient une mission à accomplir et ce fut son ami qui le ramena à la réalité. ❝Alors ? Tu penses pouvoir en attraper un oui ou non ?❞
En guise de réponse, Alyn lui lança un regard malicieux. ❝Bien sûr que je peux en attraper un !❞ annonça-t-il sur un ton presque vexé de constater que son vis-à-vis remettait en doute ses capacités. Il se remit à observer les marcassins en fronçant les sourcils, signe de sa concentration. Au bout de quelques secondes de silence, il prit une profonde inspiration et se redressa lentement en position accroupie. ❝Prépare-toi, je vais t'épater !❞ souffla-t-il à son ami. Léger sur ses appuis, il était prêt à bondir à tout moment... Un innocent marcassin choisit précisément cet instant pour passer tout près de l'endroit où les deux garçons se cachaient, c'était l'occasion ou jamais ! Sans réfléchir, Alyn se jeta hors du buisson en direction de l'animal en poussant un cri à la manière des guerriers qui se lançaient dans la bataille, provoquant ainsi la panique parmi les porcs sauvages.

©️ DRACARYS


HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) EmptyDim 9 Oct - 9:44

Petits seigneurs sans peur ni crainte

Alyn Estremont & Brynden Nerbosc



Brynden Nerbosc

An 278

L'impétuosité de nos deux comparses était entrain d'épuiser ses dernières et précieuses secondes et les marcassins feraient les frais des deux larcins qui chuchotaient à travers l'épais et feuillu buisson dans lequel ils s'étaient camouflés. Le sol humide ralentissaient leurs mouvements et leurs pieds s'enfonçaient progressivement dans la boue si bien que Brynden suspendu sur ses appuis laissait ses mains violacées par le froid s'imprégner dans la bauge et l'eau trouble et stagnante des cratères formées par les averses répétées propre au climat des terres conflanaises. À l'évidence Alyn ne voyait pas de cet œil la position du jeune seigneur et les yeux mornes de Brynden furent satisfaits de voir et surtout d'entendre l’engouement de son complice pour la vie future qui les attendaient. En réfléchissant bien il ne pouvait qu’acquiescé face au bon sens de la tortue aux yeux luisant toujours fixé sur les proies aux poils durs et secs qu'ils convoitaient. « Tu as sûrement raison, à t'entendre cela semble si simple. » Déclara Brynden secouant sa tête et passant le revers de sa main pour frotter ses yeux douloureux et fatigués par l'attention qu'ils portaient à leurs camarades quadrupèdes. « Notre épée au côté, quelques ennemis à bouter, le peuple pour nous acclamer à notre arrivée voilà un bien joli rêve. » Poursuivais-je songeur d'une telle épopée si clinquante à nos jeunes esprits effarouchés.

La jeunesse fugace n'avait pas encore frappée et pourtant les jeunes enfants se prêtaient une attention particulière. Alyn était audacieux et plus déterminé que jamais à prouver qu'il était capable d’attraper l'un des marcassins. C'est avec vivacité qu'il se projeta hors des broussailles dans un hurlement empreint d'une impétuosité sans pareille. Son cri avait prit en traître Brynden lui même si bien qu'il accompagna sa rage de vaincre au beuglement enfantin qui raisonnait en leur cœur telle un chant guerrier en pleine bataille. Les animaux apeurés ne virent rien arriver si bien que leurs couinements étirèrent les lèvres du jeune garçon en pleine action. La précipitation allait jouer en notre faveur et l'effet de surprise aussi brusque soit-il jouait en notre faveur me persuadais-je alors que je courrais en direction du marcassin prit pour cible par Alyn. De mon corps je fis office de barrage déployant mes bras et mes mains en avant si bien que le gibier s'extirpa in extremis dérapant sur le sol, il racla un morceau de terre se brisant dans la volée. La tortue n'avait pas dit son dernier mot et dans un geste presque désespérer, il s'élança de tout son être étirant son bras et sa main s'agrippa à la patte du malheureux continuant sa course avec toute la vigueur et le poids de mon camarade se faisant traîné dans la bauge. J'observais riant m'empressant de venir l'aider mais c'est un tout autre regard que je lançais au devant de nos personnes. « Oh... Ooooooooooooh ! » À quelques mètres seulement se profila ce qui devait être la mère des petiots que nous chahutions et à en voir sa démarche elle était des plus furieuse. Mes yeux s'écarquillèrent et je n'eus pas le temps de m'échapper. La laie me percuta si brusquement que j'en fus renversé et retourné d'un seul coup de hure en pleine guibolle. J'étais soufflé la tête légèrement relevée contemplant ma défaite par forfait et la petite troupe nous fausser compagnie. Je laissais un râle gutturale s'extirper d'entre mes dents laissant retomber ma tête en arrière dans la boue. Mes cheveux trempées et sales je laissais ma respiration haletante retrouver un rythme normal. Je n'osais bouger ou faire un simple mouvement mes mains et les phalanges recroquevillés sur la masse de terre boueuse et de feuilles mortes. Partir à l'aventure devenait dangereux de nos jours pensais-je alors que mon attention se focalisait sur Alyn qui devait être là quelque part à quelques mètres de moi. « Ça va ? » Lançais-je à travers le bruissement léger du vent s'éparpillant dans la clairière.




© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) EmptyJeu 3 Nov - 10:25

Petits seigneurs sans peur ni crainte

Alyn Estremont & Brynden Nerbosc



Alyn Estremont

An 278

Les choses sérieuses commençaient : Alyn s'était jeté hors du buisson où Brynden et lui se terraient en hurlant, cherchant à mettre la main sur un marcassin qui s'était imprudemment rapproché d'eux. Tout concentré qu'il l'était sur la mission, il n'avait pas vu que son passage à l'attaque avait surpris son ami, mais le cri féroce que le Conflanais poussa quelques secondes plus tard fit naître un large sourire sur ses lèvres. Ce la lui redonnait du courage pour poursuivre de plus belle le pauvre animal paniqué qui couinait de concert avec ses frères et sœurs à quatre pattes. Brynden tenta d'arrêter leur course en s'érigeant en barrage, mais cela ne fit que ralentir le marcassin qui dévia sur le côté pour éviter le futur lord. Ce fut à ce moment-là qu'Alyn tenta le tout pour le tout : en poussant un cri désespéré, il bondit en avant et s'étala de tout son long dans la boue. Les bras tendus vers le porc sauvage, il parvint à saisir entre ses doigts une de ses pattes arrière. ❝J'en ai un, j'en ai un !❞ s'était-il exclamé tandis qu'il se faisait traîner sur quelques mètres par le pauvre animal qui tentait de se débarrasser du prédateur humain. Fier et heureux de son exploit, l'insulaire se laissait emporter par le sanglier en riant.
Brynden s'approcha de l'Orageois et de sa prise de guerre, sans doute pour l'aider à maîtriser l'animal, mais il s'immobilisa bien rapidement. ❝Oh... Ooooooooooooh !❞ Cela ne présageait rien de bon. Alyn fronça les sourcils et leva les yeux vers son ami pour essayer de comprendre ce qui se passait, avant de diriger son regard dans la même direction que lui. Un sanglier adulte fonçait tout droit sur les deux garçons : sans doute la mère de la portée n'appréciant pas que ses petits fussent chahutés. ❝Attention !❞ s'écria l'écuyer, mais il était trop tard : l'animal renversa Brynden en le percutant de plein fouet, piétinant Alyn au passage. Sur le coup, le garçon avait lâché sa prise et le marcassin en profita pour filer à travers les arbres en compagnie de ses semblables. Bientôt, le silence reprit ses droits dans la clairière. Les animaux étaient partis, laissant les deux amis seuls et en piteux état. Voilà qui leur servirait de leçon ! Enfin... Si ils prenaient la peine de remettre leur comportement en question !

Pour le moment, Alyn se concentrait sur sa respiration. Inspirer le faisait grimacer, une douleur fulgurante lui martelait les côtes à l'endroit où la laie était passé sur lui. Il s'estimait chanceux que l'animal ne se fût pas acharné à le piétiner car, considérant le poids de la bête, il ne s'en serait certainement pas sorti. Le jeune garçon poussa un grognement de douleur lorsqu'il se redressa en position assise, des larmes lui montèrent aux yeux tellement cela lui faisait mal, mais il prit grand soin de n'en laisser aucune couler. ❝Ça va ?❞ résonna alors la voix de son ami, quelque part sur sa droite. L'Orageois tourna la tête et découvrit Brynden allongé dans la boue. ❝Ça va... Mais je crois que j'ai une côte cassée.❞ énonça-t-il en grimaçant alors qu'il effleurait l'endroit douloureux de sa cage thoracique. Cassée, fêlée... Ce serait au mestre d'en décider quand il l'examinerait. Il n'osait pas penser au savon que lord Nerbosc allait lui passer lorsqu'ils rentreraient et qu'il découvrirait l'étendue des dégâts. A coup sûr, il le punirait en le forçant à continuer l'entraînement quotidien malgré la douleur !
❝Et toi, comment tu te sens ?❞ demanda-t-il alors tandis qu'il se rapprochait péniblement de Brynden en évoluant à quatre pattes. Il ne se sentait pas encore prêt à se lever, trop sonné par l'attaque de l'animal, mais il tendit tout de même la main à son ami pour l'aider à s'asseoir. Un faible sourire vint étirer ses lèvres au fur et à mesure qu'il observait la dégaine et l'air hagard du futur lord. Il ne devait pas être beaucoup plus beau à regarder, mais qu'est-ce que la mine déconfite du Conflanais le faisait rire ! Son éclat de rire fut cependant de courte durée car il se rendit bien vite compte que s'esclaffer était douloureux. Grimaçant à nouveau, il laissa son regard traîner autour d'eux : il n'y avait plus aucun signe des sangliers. ❝Eh bien... Ils sont partis.❞ dit-il simplement, un peu déçu par la brièveté de leur aventure. ❝Mais tu as vu, j'ai quand même réussi à en attraper un !❞ ajouta-t-il fièrement, certain que son exploit resterait dans leurs mémoires pour de nombreuses années.
Ce qui était certain, c'était que les réprimandes qu'ils recevraient au retour resteraient gravées en eux pendant un bon bout de temps, en tout cas. Le jeune Alyn était loin de penser à cela, cependant. Il était déjà en train de composer le récit de leur aventure dans son esprit : il avait hâte de raconter comment Brynden et lui avaient affronté un horde de sangliers adultes et assoiffés de sang à mains nues, comment ils s'en étaient sortis de justesse grâce à leur habileté et leur ingéniosité légendaire...

Alyn sortit de sa rêverie en poussant un soupir heureux, soupir qui, lui aussi, provoqua une douleur fugace entre ses côtes. Il fronça les sourcils, espérant qu'il n'aurait bientôt plus mal, puis reporta son attention sur son ami. ❝Tu peux te lever ?❞ lui demanda-t-il alors sur un ton légèrement inquiet. S'il le fallait, il était prêt à servir de béquille à Brynden pendant tout le trajet du retour, cela n'était pas un problème pour le téméraire insulaire... C'était juste qu'ils seraient lents, et que la tâche ne serait pas facilitée par sa côte cassée, mais il n'hésiterait pas une seule seconde à aider son ami ! ❝Où le sanglier t'a-t-il percuté, exactement ? T'as fait un sacrément beau vol plané !❞ renchérit-il avec une pointe d'admiration dans la voix à l'évocation du salto effectué par le futur lord.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) EmptyMar 29 Nov - 10:05

Petits seigneurs sans peur ni crainte

Alyn Estremont & Brynden Nerbosc



Brynden Nerbosc

An 278

Expirant l'air prenant l'aspect d'un brouillard léger se dissipant rapidement dans l'air je restais quelques instants allongés écoutant Alyn aussi attentivement qu'il m'était possible de le faire après pareille chute. La tête encore sonnée je gardais en mémoire les quelques secondes qui avaient suffit à ce retournement de situation. Le piège que nous avions tendu et notre témérité ne pouvaient rivaliser face à une si monstrueuse bête en proie à la stupéfaction et à la nervosité de leurs tempérament si brusque et nerveux à la fois. Mes yeux se mirent à observer à gauche puis à droite si aucune autre de ces bestioles aux poils durs n'avaient pas une envie soudaine de revenir se venger de leurs malandrins petits farceurs. Tendant la main, Alyn se tenait à ses côtés peinant de se tenir droit et même d'être simplement debout. Son état ne laissait présager rien de bon pour l'un comme pour l'autre et l'image de mon père me vint subitement à l'esprit. Oh bon sang que nous allions prendre derrière les oreilles pensais-je inspirant une grande bouffée d'air frais déviant mes yeux du visage d'Alyn qui me fixait avec ce faciès grimaçant et empreint d'une douleur non dissimulée.

J'attrapais sa main, le remerciant de m'aider pour me relever mais je tâchais surtout de ne pas trop m'aider de son bras tendu qui allait assurément aggraver son état. « En un seul morceau... » Déclarais-je dans un soupir se voulant presque soulagé de ressentir la douleur de part et d'autres de mon corps. Quelques bleus, une ou deux contusions et une allure de garçon d'écurie qui sciait guère aux enfants d'un noble lignage. « Merci... » Murmurais-je presque inaudible ment faisant gesticuler mes articulations et prudemment m'engager à faire quelques pas pour voir si tout était bel et bien en ordre. Apposant mes mains sur mes genoux me penchant encore quelques peu sonné j'épiais mon compagnon de fortune l'air inquiet et pourtant cela ne changeait en rien l'ambition et la lueur qu'il avait dans son regard. Je laissais apparaître un maigre sourire peu rassurant mais tout de même fier de ce qu'il venait d'accomplir acquiesçant à ses paroles je me focalisais désormais sur la buée émanant de ma gorge déployant l'air au travers de mes lèvres. « Tu l'as fais en effet... Tu en as attrapé un ! » Répondais-je galvanisé par l'enthousiasme de mon comparse et ami qui gardait cette bonne humeur malgré les circonstances et la prochaine rosserie que nous allions assurément tous deux finir par nous prendre une fois rentré à Cornellia.

L'un comme l'autre étaient soucieux de l'état de l'un pour ne pas s'en rendre compte immédiatement. C'est tout naturellement qu'ils se procuraient un œil bienveillant pour l'autre. Je laissais une main se relever lentement faisant signe à Alyn qu'il n'y avait rien d'alarmant contrairement à lui qui peinait à se maintenir sur ses jambes sans placer une main sur la partie des côtes qui le faisait souffrir. « Un sacré vol plané, je n'ai rien vu venir. » Lançais-je ricanant et à mon tour mon faciès se durcis sous le tapotement de mes doigts en direction de mon tibia gauche. « En plein dans la jambe je me suis retrouvé à faire un salto et aussitôt retombé aplatit par terre. » Terminais-je ma phrase en ravalant la salive qui était sur le point de couler d'au travers de mes lèvres entre ouverte. Quelques pas et je sentis ma jambe gauche faiblir et me laisser prendre à un faux pas qui aurait pu me faire chavirer tout droit vers le sol. À l'évidence aucun de nous n'était sorti indemne de cette périlleuse entreprise. Il valait mieux prendre nos précautions sur le chemin du retour avant de voir le sol terreux se dérober une nouvelle fois sous nos pas.

C'est tout simplement que je me cambrais et voûtais mon dos pour passer le bras d'Alyn au dessous de mon épaule et soutenir mon vaillant compagnon sur le chemin du retour. L'odeur de la forge se mêlait à l'humidité du climat et du ciel toujours gris alors que nous marchions prudemment vers les degrés de pierres menant à l'entrée principale de la forteresse. Je déglutissais à la vision de mon père se tenant fermement, l’œil inquisiteur sur nos deux  personnes.Son air maussade ne laissait rien présager de bon. Arriver devant lui nous cherchions à paraître moins abîmé que nous l'étions réellement. Mes yeux soutenaient ceux de mon père sans défaillir réfléchissant déjà à ce que je pouvais déclarer pour plaider la rocambolesque péripétie dans laquelle nous nous étions retrouvés. Il jaugea Alyn puis son fils, sa mâchoire semblait retenir un son roque et gutturale d'en travers ses dents. Le regard cerné, les cheveux parsemés à la pigmentation sel et poivre d'un homme d'âge mur défiant déjà par son âge les rouages du temps n'enlevait rien à la prestance dont il faisait preuve et à sa fermeté bien connue de tous. Le sourd son de sa voix intimidait aux premiers abords, et même si j'étais son fils je le craignais sans pour autant prendre le temps de la réflexion et mûrir des agissements qui lui paraissaient trop enfantin pour mon âge. « Ou étiez vous donc passé ? » Déclara t-il sobrement dans une intonation faisant déjà grimper d'un ton la défiance qu'il portait à notre encontre. « En forêt père... » Déclarais-je dans une voix à demi atténué prenant mes responsabilités et gardant une certaine distance face à ce qu'il c'était produit dans ces bois. « Est ce là la place d'un jeune seigneur de surcroît l'héritier de ma maison et d'un jeune écuyer ? » Interrogea t-il de ses yeux gris perçants ses mains joints derrière son dos attendant une réponse immédiate.« Non père. » Déclarais-je avouant ma faute et mon manque de discipline sans aucune remarque à ajouter. « Et pourtant tu te complais dans la stupidité et te tournes en ridicule devant nos sujets. » Répliqua t-il ayant un léger rictus au coin des lèvres. « Nous avons simpl... » Commençais-je à répondre avant de recevoir le revers de la main droite de mon père en pleine figure. « Cesse donc ces enfantillages ! Le peuple ne porte aucun crédit à l'insolence ! » Rétorqua Tytos Nerbosc dans une hargne et une haine viscérale pour l'insubordination. « Décrasses toi et ne me fait pas regretter une correction plus sévère ! » Tonna t-il sans que je ne cherche à répondre je m’exécutais laissant Alyn derrière moi le suivant du regard avant de disparaître dans l'enceinte de la forteresse. « Quand à vous jeune Alyn tachez d'en tirer les enseignements nécessaire. Allez vous rafistoler auprès du mestre. Prestement. » Termina t-il avant de tourner les talons et disparaître à son tour dans l'enceinte du château.




© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )   [FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Petits seigneurs sans peur ni crainte ( Pv Alyn )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier sans peur et sans reproche [pv Lexie :3]
» Lavande ❖ Les grands cèdent à la honte, et les petits à la peur.
» Tu fais peur sans le faire exprès. #Khamzin
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: