RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Event 4 : le banquet des espérances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 20:25

Elle t'avait envoyé loin d'elle, sans la moindre explication. Aux côtés de la délégation dornienne, aux côtés de gens dont tu n'avais que faire. Tu ne les connaissais même pas. Durant tout le trajet, tu étais restée en avant, sur la monture offerte par la princesse. Le cheval des sables était rapide et tu aurais pu partir sans un au revoir mais tu voulais t’acquitter de ta mission avant de disparaitre. pourquoi ne pas retourner voir Elijah  une nouvelle fois ? Ce n'était l'idée qui te manquait. Mais bien la présence de cette sorcière du Bief qui l'empêchait de voir clair. Seul il aurait pu s'en sortir. Mais les présences de cette femme le rendait bien trop faible. Encore plus de cet enfant qui n'était pas réellement le sien. Tu n'avais aucun droit de paroles. Alors tu te murais dans le silence et refusait de les rejoindre.

Le voyage passa bien trop vite. Tu ne t'étais mêlée à personne, refusant de te laisser approcher, comme l'animal sauvage que tu étais. Les regards des dorniens ne te touchaient pas vraiment alors que tu restais hermétique, te concentrant sur la sécurité et à conserver ton stock de poison toujours plein. Le seul avantage de port-réal était que tu allais enfin pouvoir découvrir de nouvelles plantes aux vertus surement époustouflantes. Bien le seul avantage.

Arrivée à la cour de la reine dragonne, tu t'étais éclipsée, juste le temps de recuperer des vêtements pour l'ombre. Cette fois, pas de robe. pas de jolie coiffure. Les dangers étaient bien plus importants qu'au palais vieux que tu connaissais par coeur. Il te fallait découvrir les environs avant même de pouvoir protéger la délégation. Tu n'étais pas le seul garde. Mais surement le plus efficace. Te glissant parmi les ombres, retrouvant cette place que tu aimais tant, tu fini par trouver un point de vue qui t'offre un angle parfait. D'ici, tu ne peux pas tirer. Mais d'ici tu peux voir tout ce qu'il se passe dans le moindre détail et c'est la seule chose que tu voulais. Ton regard s'attarde sur Valena. C'était elle qu'Arianne t'avait demandé de protéger. Ainsi que les deux hommes de sa famille. La brune est belle, de cette beauté dornienne qui te charmait si bien. Mais elle ne fait partir de tes pensées la princesse. Que tu ne reverras surement jamais. Ton départ est proche, bien trop proche. prête à disparaitre, retrouver ton objectif premier. Retrouver ta "famille". Tu n'as qu'un nom. Lannister. Un nom que tu entends d'ailleurs déjà. Un lion est là. Et il attire ton attention.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bâtard de la Grâcedieu
avatar
Le Bâtard de la Grâcedieu
Valar Dohaeris

Ft : Gaspard Ulliel
Messages : 1403
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 20:59

le banquet des esperances

An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Daemon Sand


La paix c'était les bals, les fêtes, une sorte de printemps en somme. Une douce rêverie alors que dehors l'Hiver était déjà là, un hiver qui -si les mestres avaient vu juste- serait plus long et plus terrible que ceux qui l'avaient précédé. On ne le ressentait que trop dans la grande chambre qu'occupaient les Allyrion. Le sol avait beau avoir été recouvert de fourrures et les murs noirs presque honteusement cachés derrières d'épaisses tapisseries poussiéreuses, le froid se glissait partout et n'épargnait personne dans la carcasse lugubre. Car c'était ce qu'était Harrenhal aux yeux du Sand. Une carcasse glaciale, sombre et morte et d'autant plus détestable qu'elle empuantait le Targaryen aussi bien dans son architecture que dans son histoire. Il frissonnait lorsqu'il passa sa chemise de carmin. Il s'en fut ensuite s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre pour mieux enfiler ses bottes agrippant le cuir couleur d'ardoise pour y enfoncer  son pied.
"C'est une épidémie." Lâcha-t-il dans un grognement après avoir eu fini de se chausser. Il s'adressait alors à son cadet puisque leur soeur avait préféré garder ses distances comme elle le faisait si souvent dernièrement, ce dernier mis du temps avant de comprendre qu'il s'adressait à lui. "Les noces." Répondit son ainé devant son air interloqué. Il poursuivit d'un ton désinvolte tout en enfilant une longue veste noire typiquement dornienne coupée dans du velours et resserré à la taille par une ceinture aussi cramoisi que la chemise qu'il portait en dessous et aux épaules brodées de mains noires. C'était la teinte du Deuil. Si son père s'était éteint des lunes auparavant, il refusait de laisser croire à cette fichue reine qu'il avait oublié ou qu'il était passé outre ce décès qui avait tant marqué sa famille. "D'abord la Princesse, puis Valena. Maintenant le Roi du Nord...Un tel rassemblement risque d'inspirer les pères qui cherchent à caser leurs  filles." Sur ces mots il adressa un demi-sourire évocateur à Cletus, un sourire qui n'était que pure moquerie bien que la peine qu'il prit de s'adresser à lui marqua un certain progrès dans leur relation pour le moins glaciale.

Un dernier regard appuyé et amusé à son frère sur cette pensée pleine de sous-entendu, puis il passa la porte pour rejoindre les festivités. Il avait décidé de devancer les Allyrion légitimes, préférant s'abstenir la pénibilité des mondanités que promettait leur voisinage direct. Tout en parcourant le couloir, il rassembla les mèches qui lui tombaient sur les yeux et les plaqua en arrière à l'aide d'une fine pince d'argent sombre, son oeil n'ayant de cesse de fureter autour de lui avec nonchalance sur les nobles puis sur la fameuse salle aux cent cheminées. C'était admirable de voir autant de nobliaux en une seule soirée, encore davantage d'en voir plus en une seule soirée qu'il n'en avait vu en toute une vie. Les visages connus étaient rares et cachés. Le bâtard surprit néanmoins Ulwyck qui charmait une demoiselle et il se dirigeait vers lui en fendant la foule lorsqu'il s'arrêta soudain.
Rien ne lui plaisait tant que la mine contrite qu'il surprit l'espace d'un battement de cils clairs sur le visage du jeune Aegon. Ce dernier se comportait avec beaucoup d'apparente indifférence, donc de dissimulation. Si le Prince n'en disait rien, il avait suffit au Sand de le regarder un seul instant pour comprendre la contrariété qu'il réprimait et qu'il avait lui même connu à bien des égards de part sa bâtardise. Seulement il ne s'agissait pas là d'un bâtard, mais d'un prince du sang. Le jeune homme aurait été tout autre que Daemon aurait sans doute pu ressentir une certaine compassion à son égard, mais sa loyauté au Dieu rouge n'aidait guère le frère de la Reine à conquérir l'affection du jeune dornien et encore moins sa sympathie. Sa bouche se pinça une seconde alors qu'il hésitait à passer si près de la table d'honneur. Cependant sa curiosité était piquée, et saluer le Prince à défaut de la sœur tant haïe, serait déjà plus aimable que d'ignorer superbement leurs hôtes. Hélàs, le temps d'arriver à hauteur du cadet la Reine était apparue. Faire volte face serait trop évident et indiscret; il était coincé. Le brun inclina la tête pour saluer la Reine du Sud, ignorant les marmots.
" Roi Elbert, Reine Rhaenys..." Il se tenait droit les mains jointes dans le dos. Son ton était sobre, bien que le prénom de la reine fût prononcé dans un souffle avec une intonation durcie.
"Prince Aegon". Se tournant vers l'interessé, il profita de l'arrivée d'un jeune nordien (Jon Stark) pour lui glisser un mot. Malgré l'écho chaleureux dans sa voix, il imaginait sans peine que le Prince entendrait, sous les piques gentillettes, les véritables questions. "Vous êtes-vous trompé de table? Ou êtes-vous déjà si ennuyé de votre famille que vous deviez dîner ici?"



© DRACARYS



+ no foe may pass +
"Appuyons-nous sur les principes, ils finiront bien par céder."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : James Franco
Multi-Compte : Owen Tyssier & Ulwyck Uller
Messages : 3147
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 21:55

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Elbert Arryn

Rhaenys était arrivé alors que le Régent avait entamé une conversation avec le prince Aegon. Le salut de la jeune femme lui sembla trop courtois pour être sincère. Rhaenys n'avait jamais manifesté une franche sympathie à son égard et la mort de sa tante, Daenerys, ne devait pas avoir améliorer la situation. Bien que suspicieux, le Arryn n'en montra rien et se contenta de se courber légèrement pour la saluer.

«Tout le plaisir est pour moi votre Grâce.»

Il observa les nourrices faire les présentations entre les enfants tout en écoutant les compliments de Rhaenys sur son fils. C'était à elle qu'il devait la vie. Il devait y avoir une affection certaine et réelle de la Reine pour le fils de Daenerys. Elbert prit la parole sur un ton calme pour la remercier et soulever l'enfant afin qu'il puisse baiser la joue de la femme qui gouvernnait la partie sud du royaume.

«Votre fille semble se porter comme un charme. Je vous remercie pour le compliment mais cela n'aurait pas été possible sans vous. Ce sont ses yeux qui le rendent attendrissant. Il a le regard de feu votre tante mais ne nous attardons pas sur le sujet. Je ne souhaite pas gâcher la soirée avec de mauvais souvenirs. Vous êtes bien en beauté ce soir, votre Grâce. Puisse la soirée se dérouler sous l'auspice de votre charme..»

Pendant qu'il parlait à la Reine, le jeune homme salua poliment Eleanor Nerbosc qui venait à l'instant de faire de même. Le Seigneur des Eyriés s'apprêtait à reprendre la parole lorsque son ancien écuyer Torvald Smithwood fit son apparition au côté de son épouse, Lady Marianne Harlton. Le régent s'empressa alors de serrer la main du jeune homme et de se courber pour faire une révérence à sa charmante femme qui était aussi son ambassadrice auprès du Royaume du Sud.

«Te voir ici Torvald ne pourrait me faire plus plaisir. On m'a narrer tes « exploits » et ta bravoure. Tu n'as pas suivi mes conseils et cela a porté ses fruits. La preuve que toute homme peut se tromper. Lady Harlton, je vous sais en de bonnes mains avec ce jeune homme et votre présence me touche tout autant que celle de votre époux. Puisse les Sept bénir votre union. Je suppose que tu vas participer au tournoi ?»

Aegon continuait de lui parler en même temps et il n'était pas facile de gérer tout ce beau monde. Les problèmes politiques du jeune homme était intéressant mais il valait mieux en parler en petit comité. Néanmoins, le fait que sa sœur pencherait vers une possible union avec l'Ouest pour sa propre personne ou celle de son frère était une information à ne pas négliger. Pour ses doux souhaits, Elbert remercia le prince Aegon.

«Puisse les Sept  t'accorder les mêmes choses Aegon. Profite bien des festivités, mon neveu.»

A peine eut-il le temps de se reconcentrer sur le couple qui se tenait près de lui que Patrek Mallister vint le saluer. Le Régent lui répondit rapidement essayant tant bien que mal de concilier la chèvre et le choux.

«Content de vous compter parmi nous, Lord Mallister. Votre suzerain et la dame d'Harrenhal se sont surpassés pour l'organisation de ses festivités. J'espère que vous passerez une excellente soirée entre ces murs.»

Ce fut ensuite Jon Snow qui vint le saluer. Cet ancien bâtard du Nord qu'il avait adoubé et qui portait à présent le nom des Stark d'après ce qu'on lui avait rapporté.

« Ser Jon, heureux de vous voir parmi nous.»

Elbert n'eut pas le temps d'enchaîner sur autre chose qu'un homme au visage barré par une cicatrice qui lui était totalement inconnu venait le saluer. Le régent ignorait qu'il s'agissait de Daemon Sand et il comptait bien découvrir son identité. Il hocha de la tête en signe de respect envers l'inconnu. Le Seigneur du Royaume du Nord se tourna ensuite vers Rhaenys et lui murmura quelques mots sur un ton bas, juste audible par la Reine du Sud.

«Qui est donc cet homme au visage balafré. Le connaissez vous ?» 

© DRACARYS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil Noir
avatar
Le Soleil Noir
Valar Dohaeris
No foe may pass
Ft : Olivier Martinez
Multi-Compte : Leo Tyrell
Messages : 958
Date d'inscription : 19/06/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 23:19

Le Banquet des Espérances

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Cletus Allyrion

"C'est une épidémie." Le cadet Allyrion leva les yeux, quelque peu surpris par cette invective inattendue, stoppant un instant son geste, alors qu’il refermait les boutons de sa chemise. « Comment ça ? » A quoi son frère faisait-il allusion, et qu’est-ce qui le poussait à s’adresser à lui, encore autant de raisons pour Cletus de chercher quelle pique il recevrait peut-être sous peu par les paroles souvent chargées de venin du bâtard. Mais lorsqu’il s’exprima de nouveau, ce ne fut ni pour l’insulter, ni pour lui reprocher quoi que ce fut. Au contraire, c’était une banale plaisanterie. Rien de méchant ni d’agressif dans les mots du chevalier blessé, sinon une moquerie qu’il ne cachait pas, mais qui était bien différente de ce à quoi le dernier né de la Grâcedieu avait pu avoir à subir dans le passé. Il ne put s’empêcher de répondre au sourire de son frère, presque naïvement. Si il s’était presque habitué au masque de métal qui avait si longtemps caché aux yeux du monde les traits détruit du Sand, voir de nouveau son visage sans que cela fût pour y voir inscrit le mépris qu’il lui destinait depuis toujours le rassurait presque. Se détournant, Cletus finit de s’habiller en silence, revêtant par-dessus sa chemise de lin une longue veste telle que les hommes les portaient à lancehélion. L’étoffe était épaisse et plus lourde que les habits que le climat désertique de la Grâcedieu imposait. D’un noir aussi profond que celui qui teignait sa chemise, le vêtement était un damassé noir dont l’encolure était décorée d’un large galon doré aux motifs géométrique typiquement dornien, et qui bordait tout le vêtement, en décorant même les poignets. Le bruit de la lourde porte annonça le départ du bâtard, qui venait de quitter la pièce. Au bruit du bois grinçant sur les dalles, le cadet avait levé la tête, tandis qu’il finissait de nouer à sa taille une large ceinture brodée d’or. Il n’avait jamais assisté à de telles festivités, qu’il ne pouvait encore qu’imaginer, aussi c’est avec une certaine hâte qu’il suivit les pas de son ainé.
Mais une fois arrivé dans la salle où le nombre de nobles dépassait déjà tout ce qu’il avait pu voir dans sa jeune existence, il stoppa net son pas de grenadier. Valena. Emporté par son enthousiasme, il ne l’avait pas attendue, suivant sans réfléchir l’attitude trop désinvolte de leur ainé. Alors que ce dernier se dirigeait vers les tables centrales, Cletus resta un long moment immobile un peu en retrait, préférant observer de loin le Roi du Nord et la Reine du Sud qui ne tarda pas à apparaitre. Son regard se posa sur la fille d’Elia Martell. Elle était la dernière personne à avoir vu le Soleil Noir de son vivant. La souveraine avait la beauté douce dont on avait si souvent complimenté sa mère, bien que le sang Targaryen avait manifestement eu raison de son héritage dornien. Bousculé par un homme, il fût sorti de ses pensées, et ses prunelles bleutées parcoururent lentement l’assemblée, cherchant en vain des visages familiers. Mais il ne connaissait personne. C’était la première fois qu’il mettait les pieds dans le Nord de Westeros, et il commençait tout juste à comprendre cet exotisme que certains reprochaient tant aux dorniens. Rien que ses atours lui attiraient les regards curieux de ceux qui découvraient peut-être aussi pour la première fois, un habitant d’au-delà des Montagnes Rouges. Alors qu’il se détournait de regards un peu trop insistants pour être polis, se yeux tombèrent enfin sur homme qui lui était familier. Sans attendre, il s’avança d’un pas de grenadier dans sa direction, traversant la foule jusqu’à celui qui aurait peut-être du mal à le reconnaître. L’homme à la chevelure brune venait de prendre place à une des tables que les lords et ladies semblaient timides à vouloir rejoindre. « Lord Mallister ? » Un léger sourire aux lèvres le jeune dornien s’empressa de continuer « Je suis Cletus Allyrion. De la Grâcedieu. Peut-être ne vous souvenez-vous pas de moi, après tout, je n’étais qu’un jeune enfant lorsque vous étiez venu chez nous. Vous gardez sans doute un souvenir plus vivace de ma sœur Valena. » Autours d’eux une agitation encore mesurée régnait, et la rumeur des conversations emplissait la salle toute entière. Harrenhal était spectaculaire, il fallait le concéder, et ces lieux chargés d’un passé lourd promettaient qu’encore une fois, l’Histoire s’écrirait entre ces murs.


© DRACARYS


+Ryon Allyrion+
"aahh...une maison, trois enfants...et tellement de fenetres " - Morticia Addams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Jeu 8 Sep - 12:02

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Elyane Descarpe

En temps normal, participer aux grands événements des royaumes enchantait Elyane. Cependant, depuis que son destin avait changé de course deux lunes auparavant, la jeune femme se retrouvait ce soir-là dans une situation délicate... Situation dont seul Garrel avait connaissance et qu'il partageait bien malgré lui. Quelles que furent les réticences que le génie avait manifestées, il semblait les avoir toutes oubliées à l'instant même où le trio composé des deux Valois et de Jorelle Mormont pénétra la forteresse d'Harrenhal. Le bâtard et la Nordienne semblaient beaucoup plus intéressés par l'architecture des lieux que par la fête en elle-même, ce qui exaspéra la jeune veuve. Pressentant qu'elle ne s'en sortirait pas si elle les laissait digresser de la sorte, elle fit comprendre à ses compagnons qu'ils devaient se ressaisir d'un raclement de gorge. Ce petit rappel à l'ordre, appuyé d'un regard sans équivoque qu'elle adressa à son plus proche conseiller, eut l'effet escompté.
Elyane laissa son attention dériver vers la foule qui occupait déjà les lieux. Elle se souvenait encore de l'excitation qu'elle avait ressentie à l'idée d'évoluer parmi tous ces gens et d'en tirer le meilleur parti possible pour satisfaire ses ambitions, une occasion pareille ne se représenterait pas avant longtemps ! Mais tout ceci n'avait plus vraiment d'importance à ses yeux, désormais. Il lui fallait tout de même prétendre être la même, revêtir une fois de plus son masque d'hypocrisie afin que personne ne fût en mesure de percer à jour le secret de ses nouveaux projets. La jeune femme poussa un soupir discret mais n'eut pas l'occasion de se morfondre davantage que Garrel attirait de nouveau son attention. L'impertinence avec laquelle il s'exprimait fit froncer les sourcils à la dirigeante du fief Descarpe. Comptait-il se montrer aussi horripilant toute la soirée ? Toute à son agacement, elle ne prêta pas attention aux paroles que le bâtisseur adressa à Jorelle et s'apprêtait à répliquer mais perdit totalement le fil de ses pensées lorsqu'une jeune femme percuta son fidèle conseiller de plein fouet. Elyane ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire moqueur : voilà qui punissait le jeune homme !

Tandis que l'inconnue s'excusait et que Jorelle riait, le regard de la jeune veuve croisa celui du bâtard de feu son époux. Messire ? Elle leva un sourcil mi-moqueur mi-interrogateur puis profita du discours de son amie Nordienne pour reprendre contenance. ❝Amuse-toi bien !❞ dit-elle à la dame de compagnie de la reine du sud en guise d'au revoir et reporta son attention sur la nouvelle venue. Elle lui offrit un sourire qui se voulait compatissant tandis qu'elle s'interrogeait intérieurement sur l'identité de la demoiselle. ❝J'espère que vous passez une agréable soirée, cet incident excepté ?❞ lui demanda-t-elle avant que Garrel n'eût le temps de rebondir sur le sujet de l'architecture. En effet, elle imaginait déjà son bras droit se laissant emporter par son admiration pour la construction unique des lieux, ce qui aboutirait à des élucubrations sans queue ni tête que personne sauf lui ne comprenaient. Elyane n'ayant pas l'intension de s'ennuyer ce soir, elle avait donc pris le parti de faire diversion.
Elle se tourna donc vers Garrel et lui lança un sourire éclatant d'hypocrisie. ❝Mon cher Garrel, vous n'allez donc pas nous quitter maintenant alors que Jorelle vient à peine de nous fausser compagnie !❞ Elle posa sa main sur le bras du génie, comme pour réaffirmer son refus de le voir disparaître parmi les invités. Plus tard, elle le laisserait vaquer à ses occupations mais ils venaient à peine d'arriver et elle n'arrivait pas à se résoudre à le perdre de vue aussi tôt, surtout lorsqu'il pouvait se laisser aller à parler de choses qu'elle souhaitait garder secrètes. Bien entendu, ils avaient eu une discussion à ce sujet avant de partir et Elyane lui faisait confiance... Mais le Valois était imprévisible ! C'était cela qui la motivait à le garder auprès d'elle, et non pas l'agacement qu'elle ressentait en l'imaginant en train de captiver telle ou telle demoiselle avec ses boniments à propos de l'édifice. La façon dont il s'était comporté avec Jorelle lors de son séjour sur l'île de la Sorcière avait déjà été assez ridicule : l'observer en train de se pavaner et glisser des sous-entendus à son amie d'enfance avait fait grincer les dents de la perfide rouquine. Elle attendait de son conseiller un comportement plus digne et veillerait donc à ce que ce fût le cas ce soir.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Jeu 8 Sep - 13:07

Event 4

 
Le Banquet de l'Espérance

 


 

  La salle était maintenant presque pleine et de plus en plus de personnes faisaient la queue devant l’estrade pour saluer le Roi Régent du Nord et Rhaenys. Jon Snow… Enfin Jon Stark passa lui aussi pour s’incliner devant les souverains et s’inclina légèrement devant Aegon. Le Prince ne savait pas vraiment pourquoi mais il n’appréciais vraiment pas Jon, quelque chose chez lui le rendait nerveux. Par courtoisie et aussi car étant donné leur dernière rencontre Jon ne devait pas avoir la moindre envie de s’incliner devant le jeune dragon, Aegon fit un signe de la main pour lui faire comprendre qu’il n’était pas nécessaire qu’il s’incline. Peut-être était-ce plutôt par empathie qu’il fit cela que par courtoisie mais en tout cas, le Prince voulait visiblement abrégé la souffrance du bâtard légitimé.

Avant lui un homme respectable vint saluer la famille royale, Patrek Malister, le Maître des Navires de Elbert. Aegon avait entendu beaucoup de bien de lui et lorsque Patrek le salua Aegon lui sourit et inclina la tête pour montre son respect envers son homologue du Nord. Celui-ci devait avoir fort à faire avec les Fer-Nés même si les relations ces derniers temps étaient assez bonnes avec ceux-ci, le passé a montré à tout Westeros que le peuple Fer-Nés ne reste jamais endormi très longtemps et qu’il faut les respecter en tant qu’alliés mais aussi en tant que futur adversaires le lendemain. Lorsque Lord Mallister parti, le regard d’Aegon se perdit dans la salle et il s’arrêta quelques seconde sur une très belle demoiselle du Nord, Lady Jorelle Mormont, une famille très respectable et très ancienne, mais qui n’avait pas assez d’influence pour intéresser vraiment Rhaenys, le Prince savait donc qu’il était inutile de l’approcher. Voilà comment aujourd’hui il pensait, politique, stratégie et encore politique… Cela était très lassant et le jeune Targaryen aurait aimé pouvoir se détendre un peu plus mais son nom lui interdisait… Arriva alors Daemon Sand, un bâtard insupportable, mais une fine lame de Dorne qui était d’après sa réputation un très grand combattant. Celui-ci profita du tumulte pour glisser quelques mots sarcastiques au Prince, qui a son tour le regarda avec un grand sourire et lui chuchota :

« Si vous arrêtiez un peu de jour et me demandez plutôt de faire quelque chose pour ce qui s’est passé pour votre père, je serai peut-être enclin vu mes origines dorniennes à vous aider. Je sais qui vous êtes et ce qui s’est passé, et sachez que je ne suis pas mon père. . Le Maître de la Lumière peut vous aider… »

Le Prince flatta l’épaule du dornien et se retourna pour s’incliner devant sa sœur et Elbert avant de quitter l’estrade. Sa place n’était plus ici maintenant et il fallait s’y faire, personne n’interviendrait pour lui permettre de s’installer avec le reste de sa « famille ». Traversant la salle il décida d’aller s’amuser un petit et peu. Pourquoi s’en empêcherait-il après tout il n’avait que 19 ans. Descendant de l’estrade il attrapa une coupe de vin et la vida d’une traite… Cette soirée devait être la dernière avant longtemps alors autant en profiter ! Saluant les nobles qui s’inclinaient à son passage, il alla voir les deux chevaliers l’ayant accompagné et il leur demanda de surveiller les arrières de sa sœur, on n’était jamais assez trop prudent dans un endroit regroupant autant d’anciens ennemis. Le Prince attrapa une chaise et s’installa près de l’estrade à sa place et levant les yeux sur la voute immense de la salle il se laissa aller quelques secondes en fermant les yeux…


 

 
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Jeu 8 Sep - 19:07

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Yavana

Yavana était arrivée dans cet endroit qu'elle ne connaissait pas aux bras d'Erik Edgerton, habillée d'une fine robe jaune la jeune femme savait très bien que tous les regards allaient se poser sur elle avec cette robe qui laissait apercevoir ses formes généreuse. Comme à son habitude tout ça était fait exprès étant une femme qui aimait sentir les regards sur elle, et bien sur autant les femmes que les hommes. Laissant ses longs cheveux blond onduler dans son dos la jeune femme s'aggripa aux bras de son compagnon tout en entrant dans cette salle qu'elle ne connaissait pas. Ses yeux se posaient sur tous les objets qui se trouvaient dans cette sublime salle de réception avant de descendre pour admirer les robes des femmes qui étaient invitées. Yavana aimait admirer les belles choses et tout ici était magnifique aux yeux de cette femme de la couronne. Avançant tout en suivant l'homme qui marchait à ses côtés Yavana savait que pour la suite de ce qu'il allait se passer elle ne serait pas la Bienvenue. Après tout la jeune blonde n'avait pas de nom et l'argent qu'elle gagnait était grâce à cet homme avec qui elle couchait alors autant se faire petit face à tous ces gens qui eux avaient des noms et de l'importance. Se défilant doucement du bras de cet homme Yavana se faufila parmi la foule pour se fondre dans la masse et éviter de devoir lécher les bottes de gens qu'elle ne connaissait pas.

Elle savait qu'Erik n'allait pas la chercher pendant un petit moment, trop absorber par le fait de parler à des gens comme lui et à essayer de se faire bien voir. Avançant parmi les gens tout en lançant des sourires la jeune femme attrapa un verre au passage pour le porter à ses lèvres. Pendant que le liquide coulait doucement dans sa gorge la jeune femme laissa son regard se poser sur un blondinet qu'elle ne connaissait pas et qui fermait ses yeux. Son regard n'arrivait pas à s'enlever de cet homme et sans vraiment s'en rendre compte elle avança jusqu'à lui. Ne lâchant pas son verre, Yavana s'arrêta derrière lui tout en s'installant sur la chaise qui se trouvait à côté de lui. Ne faisant aucun bruit la jeune femme observa le visage de cet homme qui avait toujours les yeux fermés. Essayant de trouver dans ses pensées si elle le connaissait ou bien si elle avait déjà entendu parler d'un blond assez jeune mais rien ne venait. Laissant son sourire apparaitre sur son visage Yavana décida de prendre enfin la parole d'une voix douce et mielleuse. "Je suis désolé j'espère que cette place n'était pas prise." Et Yavana ne comptait pas bouger pour autant, ce petit blondinet l'intriguait et ne pas savoir qui il était vraiment rendait les choses encore mieux. Plongeant son regard de biche dans celui de cet inconnu la jeune femme ne quitta pas une seule seconde son sourire. Croisant délicatement les jambes, Yavana laissa le voile qui était sur ses jambes se dérober pour sentir sa peau profiter de la chaleur de la salle. "Je n'allais tout de même pas vous laisser seul dans votre coin." Son sourire charmeur s'agrandissait de plus en plus et le jeu de séduction qu'elle savait si bien faire commençait enfin.

©️ DRACARYS


Le petit Blondinet se trouve être Aegon bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Ven 9 Sep - 2:46

Le banquet des espérances
An 300, lune 7
Comme il ne vit pour l'instant ni un ou l'autre des membres de la famille suzeraine de l'Orage qu'il aurait pu embêter pour se rapprocher un peu plus de madame la Reine et de monsieur le Roi régent du Nord, Alesander tourna bêtement les talons, toujours accompagné de son ignoble habit aux manches assez grandes pour y enfourner un chat. À sa grande surprise, son regard se posa sur cet homme qu'il ne connaissait pas tant que ça, du moins autant que l'on pouvait connaître quelqu'un avec qui nous avions fait un bout de chemin. Ce n'était pas un Roi ou le suzerain d'une région, mais disons qu'il ne cracherait pas sur la main du Roi, qui de plus était une connaissance sympathique ; son regard s'illumina joyeusement et son sourire s'agrandit alors qu'il fit un signe de la main à l'homme qui s'approchait de lui, accompagné d'une fort jolie femme. « Tout le plaisir est pour moi, Lord Royce. Elle n'est pas d'hier la dernière fois où nous nous sommes vus. » L'orageois tourna son regard heureux, semblant avoir oublié tous les tracas que lui imposait la tenue qu'il trouvait si terrible, vers la femme accompagnant Andar Il s'inclina légèrement devant la dame en guise de salutation. D'ailleurs, comme il n'était pas habitué de se présenter à des dames placées sur un échelon plus haut que le sien – à l'exception évidente de celles qu'il allait jusqu'à considérer comme des amies, mais dans ces cas-là, les présentations n'étaient pas autant nécessaires  – il semblait un peu maladroit. Il se tourna momentanément vers le Royce. « J'hésite à vous demander comment vous vous portez, lord Royce, mais vous voyant en si bonne compagnie je me doute que la réponse soit positive. » Sagement, il reposa à nouveau son regard sur la femme de la main du Roi, lui adressant un grand sourire poli. « Lord Alesander Staedmon, seigneur de Broad Arch ; un sympathique château dans les profondeurs de l'Orage. » S'empressa-t-il d'ajouter.

Les oreilles perdues dans le brouhaha naissant qui remplissait festivement la salle, Alesander manqua ne pas réaliser la présence d'Alyn Estremont, sursautant pratiquement lorsque ce dernier ouvrit la bouche. À sa grande excuse, le Lord de Staedmon avait un peu la tête ailleurs, occupé à jeter de temps à autres des regards anxieux sur la salle tout en tentant tant bien que mal de ne pas importuner la main du Roi, s'assurant que son petit frère ne fiche pas le désordre et, par le fait même, sa réputation en l'air. Il aurait sincèrement dû le laisser à Broad Arch, les deux partis auraient été satisfaits. Son regard confus se posa sur l'homme autant orangeois que lui. « Vous ne dérangez en rien, ser Alyn. Nous venons à peine de commencer à discuter. » Une main un peu honteuse se frotta sur sa nuque, ne contrastant que trop avec la constance qu'il tentait de donner à son parler ; chose qui ne lui était pas habituelle, mais qu'il jugea nécessaire dans une pièce remplie d'autant de gens beaucoup plus importants que le lord de Broad Arch, fief du nulle part de l'Orage. D'un signe de tête, l'homme fit au revoir à la femme d'Andar, un sourire toujours accroché au visage, avant de réaccorder un peu d'attention à Alyn. « J'ai pu faire un peu de chemin avec lord Royce il y a quelques années de cela. Une bonne dizaine, si ma mémoire ne me fait pas défaut. Westeros est petit, disent-ils. » Il jeta d'ailleurs un œil rapide audit lord Royce, histoire de confirmer qu'il ne se trompait pas.  Un rire franc et totalement inutile, habitude tout-à-fait normale de l'homme trop jovial qu'il était, s'échappa de ses lèvres avant qu'il ne reprenne un ton un peu plus sérieux. « D'ailleurs, ser Alyn. Vous êtes bien mieux placé que moi pour le savoir : je suppose que Stannis Baratheon se présentera ce soir ? J'ai jeté un oeil à la salle, tout à l'heure, et je ne crois pas être sur le point de devenir aveugle... » Non, probablement, mais que le suzerain de l'Orage soit dans la salle ou non, Alesander avait toujours cherché, tout et n'importe quoi, avec des yeux d'aveugle. En soi, ce n'était pas particulièrement important, mais son rôle de lèche-bottes, il y tenait totalement.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Ven 9 Sep - 12:13

Le Banquet

An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Maege Mormont

Maege déglutit. Ses yeux gris parcouraient la salle immense où flottait le parfum des feux qui brûlaient dans les hautes cheminées, avec la frénésie de celle qui semblait prise au dépourvue. Une lueur inquiète faisait briller son regard. Loin d'être provoquée par l'impressionnant banquet, cette angoisse avait pour seule origine la robe dans laquelle elle était empêtrée. Votre tenue de chasse paraîtrait menaçante, une robe vous ferait paraître moins agressive. C'était ainsi que Jorah lui avait présenté la chose, bien que le vêtement n'adoucissait en rien l'expression frustre qui crispait son visage. En réalité, le contraste entre sa gorge dénudée et l'attitude mal commode de la lady renforçait encore l'esprit farouche de ses traits lui donnant par conséquence l'apparence d'une roturière mal dégrossie. Son neveu ayant une meilleure connaissance qu'elle des usages de la cour, elle avait fini par se plier devant ce conseil, à contre-coeur bien entendu. Elle le maudissait d'autant plus qu'il n'avait pas tout à fait tord, quand bien même on avait eu du mal à lui faire renoncer à son plastron de cuir -encore une fois, une telle protection aurait été malvenue dans un  événement où la paix serait l'usage de tous et la méfiance, proscrite au profit de l'hypocrisie.
Ses mains se resserrèrent sur les pans de sa toilette, enfermant sans grâce des poignées du tissus du jupon autrefois vert sombre mais que le temps et l'usure avaient fait tourné gris. Elle prit une grande inspiration comme si elle s’apprêtait à plonger dans un lac puis s'enfonça dans la foule. Bientôt elle reprit un peu de contenance, bien que les chuchotements gracieux des discussions qui l'entouraient l'intriguaient. Qu'elles étaient loin les réjouissances du Nord, ses bravades et ses cris, et ses choppes qui se cognaient!
Si ses filles papillonnaient chacune de leur côté, l'ourse s'avançait d'un pas lourd d'encombrement et de mauvaise grâce. Les épaules basses mais le menton haut, elle fendait le rassemblement de nobles de tout horizon, et en dix pas, il lui sembla avoir parcouru tout westeros. Là se tenait un couple de Seigneurs ouestriens, un peu plus loin les bieffois parfumés parlaient à voix basse, quelques dorniens pouvaient aussi être aperçus de-ci de-là.

Elle était plus raide et engoncée drapée dans cette robe qu'elle ne l'avait jamais été dans aucune armure, si lourde fût-elle. Chaque pas menaçait de la faire trébucher alors que sa démarche de grenadier emmêlaient ses jambes dans les plis du jupon qui était pourtant d'une manufacture simple. Si elle se sentait poupée, il en était tout autre dans les regards qui se posaient sur elle. A deux reprises, elle nota qu'on esquissa vers elle un geste comme pour lui demander un service, un verre de vin peut-être. La vérité était que les livrées des pages et des servantes paraissaient royales comparés à la bure dont Maege s'était affligée.
Un instant, elle avisa la table d'honneur. Elle décida qu'elle irait saluer les régents plus tard, renonçant à le faire maintenant devant la foule de nobles qui accaparaient déjà l'attention du roi et de la reine. Instinctivement, son regard chercha la chevelure sombre de Lyra. Depuis le retour de la jeune fille Maege avait renoué avec cette impulsion qui l'avait si souvent poussé, durant l'enfance de  sa petite , à la protéger, à la surveiller plus près que n'importe laquelle de ses soeurs. Si elle n'en avait rien laissé deviner, ni fait la remarque, elle n'en avait pas moins remarqué les changements qui s'étaient opérés chez elle depuis sa captivité. Apercevoir un groupe de fer-nés dans lequel elle reconnu le jeune Theon Greyjoy acheva de la convaincre de rejoindre au plus vite son enfant. Les anciens dieux ne semblèrent pas de cet avis puisque le hasard voulu qu'elle se trouva alors à devoir croiser le chemin de ceux-là même dont elle se méfiait tant. La gorge serrée, elle s'arrêta devant le Greyjoy jaugeant d'abord son entourage malfamé et s'il était toujours revêtu de cet air narquois qui le caractérisait, elle espérait au fond d'elle même qu'il n'avait pas changé et que les îles n'avaient pas effacé le petit garçon qu'elle avait connu autrefois à Winterfell. C'était si loin désormais.
"Tu as grandi Theon." Elle rompit le silence gêné  d'un ton accorte, sa voix grave se voulant bienveillante malgré ses épaules crispées par les regards que posaient sur elle l'escorte fer-né du Greyjoy. Elle cru reconnaitre la rousse qui était aux côté du jeune Theon, mais devant le silence de ce dernier, elle fut forcée de se présenter, se rappelant soudain qu'elle ne l'avait vu qu'une seule fois et il était alors si jeune... "Je suis Maege Mormont. La dernière fois que je t'ai vu, tu courrais  dans la neige avec les enfants Stark dans la cour du château." Elle se fendit d'un léger sourire qui fit apparaitre des rides au coin de ses yeux.


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1406
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Ven 9 Sep - 21:47

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Owen Tyssier

Ellyn prétendait ne pas connaître autant de monde que Owen pourtant ce fut elle la première à prendre les devants et se diriger vers l'une de ses connaissance.  Elle connaissait une Lady de la maison Manderly. Se pouvait-il qu'il s'agisse de Wynafryd , une jeune nordienne avec qui le jeune homme avait flirté à Hautjardin. Cela lui faisait très plaisir de pouvoir enfin la revoir même si au final, elle n'avait jamais épousé Willos Tyrell, l'un de ses plus fidèles amis. L'araignée l'ignorait mais en réalité, il s'agissait tout bonnement de la sœur de son amie : Wylla Manderly ! Ellyn l'entraîna jusqu'à la dame en question qui n'était pas Wynafryd ! Oh que non ! A moins d'avoir réellement changé. Elle était certes une beauté nordienne mais quelque peu différente que l'était son amie. Sans doute une soeur ou une cousine de la dame en question. Elle était accompagné de gens plus âgé, sans doute ses parents. Owen laissa Ellyn faire les présentations avant de prendre lui même la parole tout en se courbant légèrement comme le voulait l'usage pour saluer brièvement ceux qui devaient être les parents ou du moins les tueurs de la jeune fille pour ce banquet. Ensuite, il concentra son attention et fit de même pour la jeune dame que connaissait sa fiancée.

«Enchanté de vous rencontrer Lady Manderly. Votre tenue vous va à ravir. Je suis un ami de l'une des dames de votre famille. Lady Wynnafryd ! Serait-ce votre soeur ou votre cousine ?»

Il était inutile de préciser qu'ils avaient partager quelques baisers. Cela ferait mauvais genre tant auprès de la maison Manderly que de la dame des Essaims. D'autant plus qu'il ne s'agissait que d'un simple flirt sans aucune fâcheuse conséquence. Il ignorait à quel point sa femme connaissait la jeune dame du Nord, il préféra donc la laisser pousser plus en avant la conversation et laisser la jeune nordienne s'exprimer. D'un œil, il chercha du regard des connaissances mais n'en vu point. Avant de tomber sur la dame de la maison au triton, il avait aperçu Gunthor Hightower mais rien de plus intéressant. Les Seigneurs du Bief importants avaient-ils décidés de bouder les festivités ou n'étaient ils tout simplement pas encore décidés à faire leur apparition ou à se présenter dans le champ de vision du jeune homme de la maison Tyssier ?

Buvant calmement quelques gorgées de vin de sa coupe, le jeune homme jugea qu'il y avait pas mal de jolies dames présentes à ce banquet. En temps normal, il aurait sans doute essayer d'en séduire une mais ce temps était révolu. A l'annonce de ses fiançailles et avec l'arrivée de son mariage, il avait décidé de ne plus se livrer à ces jeux dangereux et de demeurer fidèle à son épouse. Il n'avait pas encore goûter aux plaisirs de la chaire avec elle mais elle devrait arriver à le satisfaire, du moins l'espérait-il. L'important était que leur couple et leur alliance fonctionne et cela au détriment de la chose qui pendait entre ses jambes. La question de la survie de sa lignée l'était tout autant. C'était donc un homme moins entreprenant et moins manipulateur qui s'était présenté à la nordienne, qu'il aurait peut-être tenter de séduire s'il était toujours célibataire. Gratifiant la Manderly d'un sourire d'usage, le jeune homme commença à s'ennuyer et espérait que la conversation des deux jeunes dames n'allaient pas tourner autour de choses ennuyeuses. Pour Ellyn, il savait à quoi s'en tenir et doutait que ses propos l'endorme. Pour la Wylla par contre, il ne pouvait garantir avec certitude que ce serait le cas.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Sam 10 Sep - 0:42

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Sa Sainteté Tymeon

Le tournoi d’Harrenhal était l’occasion pour Tymeon de représenter le Grand Septon mais aussi de se divertir. Depuis qu’il avait été nommé Sainteté, il ne sortait plus beaucoup de Port-Réal, et son ancienne vie de vagabondage puis d’itinérance lui manquait quelque peu. Pour s’y rendre, il avait décidé de ne pas s’y rendre seul, mais avec certains de ses « frères ». Bien qu’officiellement il s’agisse de jeunes hommes bénévoles pour la cause de la Foi et qui s’y consacraient corps et âme, en réalité, il s’agissait plutôt des mignons de Tymeon, ses assistants personnels, qui faisaient bien plus que l’assister, à part si l’on comptait l’aide corporel et charnelle qu’ils lui apportaient. Sa Sainteté ne voulait pas monter à cheval, il fut donc conduit jusqu’à Harrenhal en voiture tirée par deux chevaux appartenant au Grand Septuaire de Baelor, et qui ne servaient qu’au déplacement de ses ecclésiastes les plus imminents. Leur arrivée aurait dû avoir lieu la veille du banquet, mais leur route fut un peu plus longue que prévue. En effet, connaissant quelque peu les lieux, Tymeon avait fait arrêter le convoi près d’une clairière pour se rafraichir. Très vite, il s’était retrouvé à se « rafraichir » de manière peu religieuse avec les jeunes hommes qui l’accompagnaient. Heureusement, personne ne pouvait les voir. Mais toujours est-il que cette petite pause (ou plutôt ces) avait suffi à les retarder suffisamment pour qu’ils arrivent avec une journée de retard.

Arrivés à Harrenhal, Tymeon avait laissé ses frères se reposer pour le lendemain, tandis que lui avait pris un bain avant de se rendre au banquet.. Sa présence fut quelque peu remarquée, on ignorait rarement une de Leurs Saintetés, reconnaissables à leur diadème étincelant à la lueur des flambeaux. D’un rapide coup d’œil circulaire, Sa Sainteté Tymeon repéra les nobles qu’il connaissait. Calmement, dédaignant une coupe de vin pour rester sérieux, tout du moins au début, il se balada parmi les nobles, offrant son bonjour à certains fidèles qui se baissaient pour lui baiser la main. Avisant un visage qu’il avait connu bien jeune, Tymeon se promit d’aller voir le Forestier un peu plus tard dans la soirée. Il aperçut également la Mormont et le dornien qu’il avait vu récemment au Grand Septuaire. Pour l’heure, i les devait principalement d’aller saluer leurs altesses. Il se rendit donc du côté des têtes couronnées, et commença par saluer la Reine Rhaenys, d’une légère inclinaison de la tête.

- Votre Majesté, c’est un honneur de vous voir en ce lieu. Je vous remercie de m'avoir convié à ce banquet. Serait-ce votre fille que je vois là ? Permettez que je lui offre la protection des Sept ma Reine.

Tymeon s’approcha de la jeune princesse après avoir reçu l’accord de la Reine et fit le signe de l’étoile à sept branches sur le front de la jeune enfant. Se tournant, vers Aegon, Tymeon se contenta d’un signe de tête courtois, les deux hommes ne s’appréciant pas, le prince ayant choisi la religion dévastatrice de R’hllor. Depuis le passage de Viserys sur le trône le septon avait en horreur cette religion, voyant en elle un véritable danger à proscrire de toute urgence. Plutôt tolérant de base, et non violent, il n’hésiterait pas à faire preuve de fermeté avec cette religion. Mais il ne pouvait rien contre le prince Aegon, il était le frère de la Reine… Continuant sa lancée, Tymeon se tourna vers le Roi Régent du Nord, Elbert Arryn, un homme qu’il connaissait de vue sans que cela ne soit réciproque.

- Roi régent du Nord, toutes mes salutations. Je me permets de me présenter, les Sept ne nous ayant pas encore mis sur le même chemin, Sa Sainteté Tymeon. Je représente le Grand septon pour l’occasion. Je suppose que c’est votre fils qui vous accompagne. Acceptez que je bénisse également le prince.

Et Tymeon refit la même chose face à l’héritier du Nord. La tâche de Sainteté était parfois répétitive, mais se trouver en présence de tant de têtes couronnées n’était pas donné à tout le monde, et Tymeon appréciait la proximité du pouvoir. Alors qu’il se relevait, il perçut Aegon parler du Maitre de la Lumière à un dornien, avant que le Prince ne quitte l’estrade royale. Tymeon n’intervint pas sur le champ, mais une fois qu’il eut fini de saluer la famille royale, et que le dornien descendit également de l’estrade, Sa Sainteté se permit de s’approcher du jeune homme à la balafre. Il salua son voisin, un nordien aux boucles noires (Jon Stark) et lui dit, une main sur l’épaule, dans une position paternaliste et avec un regard pénétrant :

- N’écoutez pas les vils paroles de ce perverti au culte du Dieu rouge. La voie des Sept est bien plus tolérante et ouverte.


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Sam 10 Sep - 10:17

Event 4

 
le banquet de l'espérance

 


 

  Thalya s'apprêtait à se saisir de sa précieuse vièle afin de contrôler la position de son chevalet, s'assurant qu'il serait parfaitement accordé lorsqu'elle en aurait besoin, lorsqu'elle fut interrompue par un jeune homme vêtu d'une élégante tenue carminée, richement décorée. Reposant avec délicatesse son instrument, elle se tourna tranquillement vers son interlocuteur, profitant de cet instant pour le détailler du regard. Son teint hâlé, sa chevelure noire et son accent ne lui laissèrent que peu, si ce n'est aucun doute sur ses origines. Elle ne put dés lors, dissimuler la lueur de curiosité dans son regard. Elle n'avait jusqu'à présent jamais eut l'occasion de croiser de Dorniens et ne savait que bien peu de choses de leurs us et coutumes, si ce n'est sur leurs moeurs débridés en matière de sexe dont elle avait bien entendu déjà eu vent. Mais il fallait toujours se méfier des rumeurs. En outre, il semblait évident que ce dernier faisait parti des nombreux membres de la noblesses présents pour le banquet, et elle ne pu s'empêcher de ressentir à cette idée un léger frisson d'excitation et de nervosité, dont elle ne laissa pourtant rien paraître, se contentant se s'incliner, le coin de sa bouche légèrement étiré en un sourire rieur.

"Vous m'envoyez flattée Messire, mais je ne suis que l'une des humbles musiciennes et danseuses de cette compagnie. Thalya, pour vous servir. Pourrais-je savoir à qui ai-je l'honneur?"

Son baise main la pris par surprise mais elle lui répondit par un sourire, sourire qui se fana imperceptiblement lorsqu'elle aperçut un peu plus loin, un visage qui lui était malheureusement trop familier, celui de Theon Greyjoy, occupé à discuter avec un...ou peut-être une fer-née, elle était incapable de l'identifier d'ici. Profitant d'un mouvement des artistes derrière elle, elle se décala sur le côté afin d'échapper à sa vue, priant intérieurement de ne pas avoir affaire à lui au cours de la soirée. La tension pouvait sans doute désormais se lire a même ses épaules et elle se força à prendre une inspiration et à se détendre. Elle n'allait certainement pas laisser cet homme exécrable gâcher une soirée aussi exceptionnelle!

"Pardonnez moi, j'ai beau être habituée à avoir un publique, il est rarement composé de si prestigieuses présences, je crains d'être un peu nerveuse."

Dit elle en laissant échapper un rire gêné, jetant un oeil vers le groupe d'invité principal, au sein duquel elle reconnu Jon Stark, la reine Rhaenys elle même et le roi régent du nord, Lord Arryn, ainsi qu'une pléiade d'autres nobliaux dont l'un semblait également venir du sud. L'une des dames présente lui rappela d'ailleurs vaguement Marianne, une vieille amie qu'elle avait jadis rencontrée dans les conflants. Si elle avait l'occasion de la revoir un jour, songea t'elle, il faudrait qu'elle lui fasse part de cette troublante ressemblance. Pensivement, elle replaça l'une de ses boucles brunes devant son épaule, faisant tourner son doigt dans cette dernière, ce tic familier et rassurant, l'apaisant rapidement. Elle pu dés lors reporter pleinement son attention sur son interlocuteur qui était, c'était indéniable, très bel homme. Qui plus est, il semblait bien qu'il n'était pas venu converser avec elle à cause d'une passion pour la musique. Il était impossible de ne pas saisir les intentions de son attitude charmeuse et un soupçon d'orgueil vint chatouiller ses chevilles. Se penchant légèrement sur le côté afin de mettre sa silhouette et son décolleté en valeur, elle déclara d'une voix mélodieuse aux consonances malicieuses, suggérant une orientation bien particulière à sa question.

"J'espère que vous ne me trouverez pas trop cavalière, je ne suis pas bien au fait des convenances, mais je dois avouer être curieuse, je n'ai encore jamais eu le plaisir de rencontrer de Dorniens jusqu'à présent. Tout ce que l'on raconte sur les traditions de votre pays est-il vrai?"






 

 
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1109
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Sam 10 Sep - 13:46

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Ulwyck Uller

Musicienne et danseuses voilà qui pouvait s'avérer intéressant. Les femmes qui pratiquaient la danse possédait une certaine maîtrise de leur corps et généralement une souplesse des plus intéressantes. Le Uller rangea ses informations précieuses dans sa mémoire. Elle lui demanda poliment de se présenter ce que le jeune homme fit la voie joyeuse et assurée comme à son habitude.

«La musique et la danse sont deux arts qui s'accordent, même si je suis plus friand des de la deuxième discipline. Elles peuvent apporter une touche de sensualité et de douceur à bien des événements. Je suis Ser Ulwyck, de la maison Uller, Chevalier de Denfert. Avec qui ais je l'honneur de discuter ?»

Les prénoms pouvaient amener parfois une touche certaine de magie dans l'échange entre deux êtres. Des fois ils incarnaient une certaine puissance, une force ou faisait référence à une référence historique. La jeune femme s'était légèrement décalée, sans doute pour apprécier la vision l'oeuvre d'art humaine que les Sept venaient de lui offrir en la personne du Uller. Elle prétendit se sentir nerveuse et le Uller se voulut rassurant.

«Si cela peut vous détendre, la plupart des invités ne viennent pas pour la musique mais pour la ripaille, la boisson et discuter politique. Nombre d'entre eux ne vous accorderont même pas un regard, ce qui ma foi serait une triste erreur au vu de votre beauté, ou ne prêterons pas l'oreille aux sons que produiront votre instrument. »

La jeune femme dont Ulwyck ignorait le nom mais qui se nommait en réalité Thalya, changea de position offrant une vision des plus intéressantes à Ulwyck qui ne se gêna pas pour balader ses yeux sur son décolleté. Si la nature l'avait pourvue de pareils attributs c'était pour attiser les convoitises. Nulle doute n'était permis. Elle parla ensuite des traditions dorniennes et le sourire du jeune homme s'élargit à la fois parce qu'il y entrevu une possibilité d'arriver à ses fins mais également pour la simple et bonne raison qu'il adorait discuter de sa région, mais seulement avec des gens qui ne la méprisait pas. Dans le cas contraire, cela pouvait naturellement mal finir ce qui serait sans doute très mal vu au cours de ce banquet.

«Je ne suis point adepte des convenances donc je vous pardonne aisément. J'ignore quelles traditions sont parvenues à vos oreilles. La plupart des choses que j'ai entendu sur les dorniens, de la bouche d'étrangers, étaient des fadaises. D'autres partageaient une part de vérité et une part de mensonge mêlées, d'autres en revanche étaient tout à fait véridiques. »

Le jeune homme se rapprocha d'elle l'air mutin, son corps frôlant le sien et s'arrêtant à un ou deux centimètres tout au plus, ses lèvres passèrent à proximité de l'oreille de la jeune artiste et il y murmura quelques phrases bien senties.

«Je pense que vous vous feriez une meilleure opinions en vérifiant par vous même. Nous pourrions en discuter plus tard dans la soirée si vous le désirez. Peut-être même maintenant si vous avez un moment de temps ? Je suis sûr que cela vous permettrait de vous détendre avant de jouer devant cette noble assistance. Si les convenances ne sont pas votre atout principal je suis sûr que vous feriez une excellente cavalière.»

Le jeune homme reprit ensuite une position tout à fait normale, comme si de rien n'était, laissant simplement la vision de deux personnes discutant tranquillement. Son regard se voulait à la fois taquin mais on pouvait y lire une pointe de défis tandis que son sourire se voulait à la fois charmeur et malicieux.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Sam 10 Sep - 18:58

Event 4

le banquet de l'espérance




Dans son coin il avait pu observer les entrées des invités et les spectacles qu'ils offraient, chacun à leurs manières. Du côté de la table d'honneur, en plus des organisateurs des festivités, il y avait eu un homme accompagné d'un tout jeune garçon suivi peu de temps après d'un jeune homme au blond presque argent qui avait engagé la conversation avec le premier. Puis une jeune femme à la chevelure de la même teinte les avait rejoint, et il avait deviner leurs identités sans les avoir jamais rencontré: Rhaenys, la reine du Sud, son frère Aegon et Elbert Arryn, accompagné de son fils dont on célébrait la première année. Il avait en revanche eu beaucoup moins de mal à reconnaître certains autres, venant de sa contrée natale. Harrion était évidemment reconnaissable entre mille, et il devrait d'ailleurs penser à l'éviter une nouvelle fois ce soir, Jon qui était allé saluer les souverains, il avait aperçu la longue chevelure soyeuse et le sourire de la belle Thalya parmi les artistes qui devaient se produire ce soir, les boucles rousses et le charmant sourire d'Elyane, et haussé un sourcil en retenant un sourire amusé devant la couleur plus qu'originale - mais plutôt logique - de celle de Wylla. Mais parmi toutes les dames du Nord, une lui avait fait tourné le regard et légèrement perdre le cours de sa pensée alors qu'elle traversait la salle. Maege, aussi belle et impressionnante que dans ses souvenirs, et la robe qu'elle portait, si loin des tenues qu'elle affectionnait habituellement, ne faisait que la rendre plus admirable encore.

D'autres invités avaient attirés son regard par leurs tenues en nuances de rouge: des manches pouvant largement dissimuler deux grosses miches de pain étaient de rigueur, une robe à la couleur presque sanglante assortie à des bijoux dorés signalant une dame venant très certainement de l'Ouest, une autre tenue de la même teinte pour un homme au teint typiquement dornien, un pourpoint aux mêmes nuances orné de ce qui ressemblait à une toile d'araignée argentée, celui agrémenté de noir d'un brun dont le visage s'ornait d'une cicatrice assez voyante. Heureusement ce n'était pas les seules couleurs, comme le prouvaient les toilettes bleues que portaient une brune entrée au bras de celui qui semblait être son époux et les deux blondes en grande conversation plus loin, celles plus ternes et authentiques des fer-nés, le jaune pâle du foulard passé autour des épaules d'une jeune dame, celui plus vif d'une robe qui ne laissait hélas que peu de place à l'imagination, le noir et or d'une tunique dornienne, et d'autres qui formaient une palette agréable à l'oeil dans la grande salle qui se remplissait petit à petit. Et même s'il avait passé plus de temps à détailler la mise des demoiselles et dames présentes que ce qui se trouvait sur les tables ou aux murs, certains représentants de son genre avaient attirés son regard, un brun tout en vert à la carrure qui lui plaisait particulièrement et un autre au sourire ravageur déjà occupé à charmer une donzelle.

Détournant rapidement le regard des deux spécimens en se souvenant que ce genre de choses n'étaient pas bien vues sur ce continent, il croisa celui du septon qui était passé par Ironrath quand il était plus jeune et lui adressa un vague salut de la tête avant de reprendre son observation. Il s'était un instant arrêté sur le heurt entre une jeune femme qui semblait peu à l'aise dans sa robe et un homme qui avait salué Elyane plus tôt, sur le dornien qui avait l'air d'apprécier les courbes de Thalya, sur les discrets affrontements près de la table d'honneur et les groupes qui se formaient ça et là, quand une voix l'avait presque fait sursauter. Je doute que nos hôtes admettent ce genre de choses. Souriant à celle qui venait de le trouver, il en profita pour se décaler et lui laisser un peu de place à ses côtés. J'ai bien failli ne pas venir, mais je suis content de vous revoir Lyra. Une jeune brune les rejoint, s'adressant d'abord à la Mormont avant de s'incliner devant lui. Jorelle? Par les Dieux, vous êtes toutes les deux devenues de belles dames pendant mon absence, je croyais pas être parti si longtemps. Leur faisant signe de ne pas trop bouger, il s'éclipsa le temps d'attraper trois coupes et revint avec, en tendant une à chaque demoiselle avant de lever la sienne avec un sourire plus franc. Au tournoi et aux retrouvailles je suppose. Et ne me lance pas la tienne en pleine figure Jorelle...

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Dim 11 Sep - 0:05

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Ellyn des Essaims

Ellyn était toute contente, elle qui avait si peur de ne connaitre personne à cette réception, elle la fille aînée d’une petit seigneur du Bief, royaume désormais indépendant, finalement avait reconnu une vieille connaissance, Wynafryd Manderly, une jeune femme très sympathique avec laquelle elle aimait parler de religion et avec laquelle elle conversait fréquemment par corbeau. C’est avec une hâte un peu trop exagérée, sûrement de soulagement, qu’elle avait entrainé à sa suite son fiancé pour dire bonjour à sa vieille amie, mais voilà : de loin, et sans faire attention plus que cela, elle avait confondu la jeune femme avec sa sœur, Willa Manderly, qu’elle ne connaissait que de vue et de nom, mais avec qui elle n’avait jamais vraiment conversé. Elle se sentait honteuse, et le rouge lui était monté aux joues, confuse de son erreur. Heureusement, Owen ne sembla pas se rendre compte de la confusion de son amie et salua la famille Manderly comme il le fallait, en mentionnant bien qu’il avait reconnu qu’il ne s’agissait pas de Wynafryd mais de Willa. Ellyn préféra utiliser le ton de l’humour pour dissiper son erreur.

- Oh, je suis toute confuse Lady Manderly, figurez-vous que de loin je vous ai prise pour votre sœur Wynafryd, que je connais très bien. Votre sœur va-t-elle se joindre à nous dans la soirée ? D’ailleurs Owen, j’ignorais que vous connaissiez également Wynafryd, comment l’aviez-vous rencontrée ?

Ellyn ne se débarrassait plus de son sourire remplie d’amabilité et de sympathie, espérant avoir réussi à chasser la confusion avec naturel. Pour l’heure, Wynafryd n’était en tout cas pas là, et après quelques menus échanges avec sa sœur, Ellyn en prit congé. Une autre question retentissait dans son esprit : Owen connaissait Wynafryd ? Mais comment cela était-il possible ? Peut-être que cela était arrivé à une des fêtes à Hautjardin organisé par Margaery Tyrell, Ellyn se souvenait vaguement avoir aperçu alors un Owen bien plus jeune mais aussi bien moins sérieux et élégant, préférant le vin aux discussions sérieuses à l’époque.  Y aurait-il eu une liaison entre son amie et son fiancé ? Ellyn l’ignorait, et pour dire vrai préférait ne pas le savoir, même si la curiosité était son plus vilain défaut. Un nouveau sentiment venait d’apparaitre chez elle : la jalousie. Sûrement en de vaines fins, mais tout de même, elle était inquiète qu’Owen ait pu fréquenter d’autres jeunes femmes auparavant, non pas qu’elle lui reprocherait son manque de vertu, mais par simple jalousie et par peur de ne pas être à la hauteur après toutes ses conquêtes. Si Wynafryd ne pas en être une, cela arrangerait bien Ellyn, bien qu’elle fasse bien plus confiance en la pudeur de son amie nordienne qu’en celle de la sœur de son ami d’enfance Loras, les rumeurs à son sujet laissaient à penser que de nombreux jeunes nobles étaient tombés dans ses filets, or Owen était un proche des Tyrell…

Pour l’heure, les pensées de la jeune Dame de Mielbois étaient interrompues par le flot toujours plus important de nobles personnes arrivant au banquet. N’ayant jamais beaucoup fréquenté les soirées mondaines de ce genre, elle sentait toute sa timidité remonter à la surface, chose à laquelle elle n’était pas habituée. De nombreux chevaliers et lords se partageaient l’espace : certains semblaient plutôt dorniens au vu de leur peau plus foncé, comme ce jeune homme à l’air fringant et un brin vantard avec une cicatrice sur le visage, d’autres au contraire venaient du grand Nord, et d’autres encore semblaient venir de l’Orage. A l’inverse, de nombreuses dames étaient accompagnées, et les couleurs foisonnaient et s’affrontaient, comme des chevaliers en robe, défendant leur région avec fierté. Ellyn était en train de boire son vin à contre-cœur – elle n’aimait vraiment pas son goût amer – en observant les invités, quand son regard s’arrêté sur la tribune officielle. La Reine y était, toujours aussi belle que dans ses pauvres souvenirs, resplendissant de féminité et d’élégance, avec une certaine sensibilité qu’Ellyn respectait énormément. A ses côtés se trouvait assurément son frère au vu de leur ressemblance physique, mais aussi un homme aux traits gracieux aux boucles brunes qui devaient plaire à plus d’une dame. Elle ne le connaissait pas, mais au vu de la présence d’enfants et vu l’honneur que les invités leur rendaient, il devait sûrement s’agir du Roi régent du Nord, Elbert Arryn. En apercevant Sa Sainteté qui descendait de l’estrade, elle convainquit Owen d’aller saluer l’homme de foi.

- Votre Sainteté, c’est un honneur pour moi de vous voir ici. Que les Sept vous protègent dans la difficile mission qu’est la vôtre de guider les pauvres hères vers la parole du Père d’en Haut … Je vous souhaite une excellente soirée.

Ellyn se tourna alors vers son fiancé.

- Mon ami, connaissez-vous beaucoup de monde ici ?


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 4 : le banquet des espérances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Banquet du Tournoi des 3 Sorciers
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: