RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Event 4 : le banquet des espérances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Le bourgeon cristallin
avatar
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris

Ft : Kristen Stewart
Multi-Compte : Gysella Bonfrère et Alysane Mormont
Messages : 2555
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Dim 4 Sep - 9:19

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Marianne Harlton

Harrenhall gisait de la terre à la manière d’une montagne. Immense, sa superbe donnait l’impression de vouloir rivaliser avec ce ciel qui semblait l’engloutir à mesure que les nuages s’abaissaient. La route s’achevait enfin, le repos n’en serait que plus agréable alors que la jeune fille accordait un nouveau sourire à son époux. Durant le trajet, Torvald n’avait cessé de prendre connaissance de sa santé, demandant à maintes occasions sur cette dernière se portait bien et si elle désirait faire des pauses. Les attentions de son chevalier étaient toujours des aubaines dans ce monde tellement meurtri par la guerre et à chaque paroles, Marianne n’avait pu que rétorquer que tout allait pour le mieux et qu’il valait bien mieux que lui accorde bien plus d’intérêt à sa propre santé plutôt que la sienne. Les joies du mariage avaient pu les transporter vers de nouvelles aspirations, il n’était plus nécessaire de se cacher devant le monde, ou même d’accorder quelques freins à ces élans qui les prenaient. Seuls eux comptaient à présent et leur amour n’en devenait que plus fort à mesure que les jours passaient. Ainsi donc, ils ne tardèrent pas à poser pieds au sol. Installant leurs quartiers de fortune pour les quelques jours à venir, la jeune lady avait tenu à aider aussi bien son époux que ses hommes en participant aux tâches. Certes, elle n’était pas à même de monter une tente, néanmoins, elle participa bon train aux divers rangements en compagnie de leurs servantes et amies. Lorsque cela fut établi, tous purent enfin trouver repos pour quelques heures et ainsi en profitèrent-ils pour songer aux évènements à venir. Le tournois causait énormément de trouble dans l’esprit de Marianne. Craignant pour la vie des hommes, décelant là quelques dangers à venir sur des terres dont les blessures peinaient à se panser. Autant l’avouer, elle n’avait pas acceuilli cette nouvelle avec joie, tant le passé pourtant proche lui rappelait à quel point sa région était en mal. Tous avaient du mal à réajuster leurs ressources mais aussi à se préparer pour l’hiver, tous pleuraient encore els pertes dont ils avaient eu à faire face lors du dernier siège meurtrier et pourtant les monarques avaient choisi ce lieu, cette région et cet espace. Serait-ce un rappel historique ou au contraire une volonté de promouvoir la force d’un pouvoir devant le monde ? Les prières de Marianne n’en devinrent que plus renforcées à mesure que ses songes s’emplissaient de questionnements qui l’empêchèrent de trouver plus ample repos. Cette dernière s’empressa alors de se lever de cette couche de fortune, préférant de loin que son époux se repose plutôt qu’elle ne le trouble par son agitation et c’est avec cette conviction qu’elle se saisit de l’effigie de la Mère et qu’elle chuchota tout bas. « Mère, puissiez-vous accorder protection aux gens qui vous sont honnêtes et miséricorde à ceux qui vous ont déçu. Dans une once de votre bonté, veillez sur mon Torvald et préservez le du moindre mal, ainsi y trouverez-vous toute ma reconnaissance durant l’ensemble de mon existence. » Peut être ses prières seraient-elles entendus ? La jeune fille osait y croire et finit par déposer son office avant de songer à ses préparations. La robe qu’elle revêtit n’était autre que celle offerte par son amie et sœur de cœur disparue. Camelya lui manquait autant que Roadney et l’espoir de leurs accorder des hommages par ses agissements grandissait à mesure que son regard retrouvait celui de son aimé. Un sourire délicat empli d’une tendresse incommensurable vint à s’offrir au chevalier de son cœur. « Ton repos a-t-il été plaisant ? » Elle en profita pour accorder une nouvelle étreinte à Torvald et serra davantage sa toge alors que son regard se perdait dans le sien. « Il y a une chose que je dois t’avouer avant que nous entrions dans le château. » Son sourire grandissait encore un peu plus alors qu’elle venait chercher la main de son chevalier pour la porter au niveau de son bas ventre. « Dans quelques lunes, si les Sept nous le permettent, nous serons trois. » Cela faisait deux lunes qu’elle sentait des changements aussi bien dans son corps que dans ses comportements, néanmoins, elle avait préféré attendre pour ainsi donner du courage à Torvald pour lui avouer. Le bonheur se traduisait auprès des deux jeunes gens et c’est avec ce même sourire qui les caractérisait que tous les deux entrèrent dans la grande salle prévue pour le banquet. Le monde jaillissait de toute part, mais la jeune fille ne se laissa pas impressionner. « Peut être devrions nous nous présenter directement devant nos monarques et notre suzerain ? Le Roi Régent sera surement heureux de nous voir. Après quoi, nous nous tiendrons plus éloignés de manière à profiter de cette soirée tous les deux. » Son bonheur se présentait à ses yeux telles de magnifiques lueurs qui faisaient scintiller ses émeraudes alors que sa main serrait un peu plus l’avant bras de Torvald ce qui traduisait de cet amour fort qu’ils partageaient.

© DRACARYS


Spoiler:
 



   
Plutôt rompre que ployer.
Loneliness ☽ The pines were roaring on the heights, the wind were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread, the trees like torches blazed with light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Dim 4 Sep - 15:35

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Eleanor Nerbosc

Eleanor était arrivée à Harrenhal depuis quelques jours déjà. La proximité du lieu de rendez-vous avez forcément jouer. Depuis qu'elle avait su qu'Harrenal allait héberger une telle réception, avant même de recevoir les invitations du Roi, elle s'était proposée pour épauler Lady Shella et Lord Nerbosc dans leur tâche. Mais ceux-ci avaient déjà la situation bien en main. Elle avait cependant voulu s'assurer qu'ils n'avaient pas de problèmes de dernière minute et qu'ils sachent qu'elle était là s'ils avaient besoin. Grâce au statut qu'elle avait obtenu en épousant Brynden, elle avait la chance de pouvoir loger dans l'enceinte du château, dans un vrai lit et non pas sous une tente. Un lit d'appoint avait été ajouté pour permettre à Hoster de dormir avec eux.

Prête pour la réception, Eleanor avait revêtu une robe assez sobre mais élégante, bleu foncé. C'était la robe qu'elle portait lors de sa première rencontre officielle avec Brynden. Elle l'avait depuis rehaussé de quelques broderies rouges et argentées pour rendre hommage à sa nouvelle maison. Elle s'était tressé les cheveux avec un ruban dont elle s'était servi pour nouer sa coiffure. En entrant dans la grande salle de réception, elle ne put retenir un soupir de ravissement. Elle se serait cru n'importe où si ce n'était à Harrenhal. Tytos et Shella avait fait un travail remarquable pour faire oublier le sombre passé et l'histoire lugubre de la demeure. La salle était loin d'être comble, mais elle était déjà bien remplie, différents groupes de personnes discutaient de tous côtés, elle remarqua une troupe d'artistes en train de répéter, elle avait hâte de découvrir leur spectacle dans la soirée. Les mets étaient déjà servis à table, on aurait presque oublié que l'hiver était arrivé, tant les plats étaient diversifiés.

Eleanor, accompagnée de son fils et de son mari avança finalement jusqu'à l'estrade pour saluer poliment leurs hôtes de la semaine. Elle offrit des salutations timides et respectueuses à la Reine du Sud et au Roi du Nord. Elle était impressionnée de se tenir en telle compagnie et ne voulait pas prendre le risque de faire de gaffe. Elle se décala ensuite faire la suite de l'estrade pour s'adresser à des visages bien plus familiers. Elle offrit un sourire chaleureux et bienveillant à son suzerain et à la maîtresse des lieux. « Lady Whent, Lord Nerbosc, vous avez fait un travail remarquable, fabuleux. Vous devez être si fiers. » Elle s'inclina ensuite respectueusement pour laisser place au reste des invités. Elle se tourna ensuite vers les tables, cherchant leur place et des visages familiers par la même occasion. Elle savait que Marianne devait être de la partie, mais elle espérait également revoir des personnes qu'elle n'avait pas vu depuis plus longtemps comme son cousin Patrek ou son ami Andar. Tant que ses yeux n'avaient pas à se poser sur Lysa Ryger, elle serait heureuse.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Dim 4 Sep - 20:47

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Event 4

Un soupir. Un long et profond soupir. C'est que je préférerais être ailleurs qu'ici. Je préférerais être aux côtés de ma reine, être aux côtés d'Asha. L'idée de l'avoir laissée seule... Elle n'est pas réellement seule, c'est vrai, mais je ne suis pas avec elle, je ne suis pas là pour veiller sur elle et c'est bien cela qui me gêne. Ma place est à ses côtés mais au lieu de cela, je me retrouve à voyager fort loin de chez nous pour assister à des festivités qui ne m'intéressent absolument pas tout en surveillant de près Theon. C'est bien là le but premier de ma présence ici : le surveiller lui, frère de ma reine, celui qui profite de sa maladie pour se faire une place qui ne lui revient pas, celui qui en profite pour briller alors qu'il ne devrait même pas essayer de le faire. Il a été absent trop longtemps. Oui, il a ce sang qui lui donne des droits et surtout des devoirs mais il n'est pas à sa place. Pas encore en tout cas. Certains diraient que justement, il faut lui laisser sa chance pour qu'il puisse la mériter cette place mais sa chance, il faudrait qu'il la saisissent sans profiter de la faiblesse de sa sœur. Pour moi, il n'a aucun mérite, aucun, et c'est par respect et par dévotion à Asha que j'ai été le chercher dans le nord et c'est en raison du même respect et de la même dévotion que j'accompagne aujourd'hui Theon et les autres fer-nés. Nous ne sommes pas nombreux, une petite dizaine, mais nous voilà ici, au milieu de tous ces gens qui ne nous comprennent pas et ne nous comprendront sans doute jamais. Peu importe la paix qui peut régner, trop de différences nous éloignent d'eux. Enfin, pas tous parce que Theon, lui, semble parfaitement à l'aise. Ses habits en sont la preuve : il semble être à sa place et cela ne fait qu’accroître l'antipathie que je ressens à son égard. Si certains fers-nés ont fait des efforts sur leur tenue, je suis sans aucun doute celle qui en a fait le moins. Les robes, je n'en porte pas. Jamais. Je ne suis pas femme à porter de genre de vêtements, voilà tout. J'ai donc gardé ma tenue habituelle. Et mon chapeau lui aussi est à sa place : sur ma tête.

Que cela n'en déplaise aux autres.

Je m'avance en compagnie des autres fers-nés, sauf Harras qui est resté au campement de fortune dans lequel nous nous sommes installés à l'écart des autres : il a préféré ne pas assister au banquet afin de se reposer et d'être au meilleur de sa forme pour la joute de demain. Lorsqu'il m'a annoncé cela, je n'ai pu m'empêcher de laisser échapper un soupir. Je n'aime pas ce que son absence risque de laisser sous-entendre aux yeux de tous les autres. Je serai rassurée si d'autres chevaliers font le même choix sinon, les fers-nés seront les seuls à ne pas être accompagnés par leur chevalier au banquet : Ô joie. Nous arrivons bientôt à la hauteur de Theon que je salue d'un sourire quelque peu forcé. Qui puis-je si j'ai beaucoup de mal à faire des efforts ? Il n'en fait pas forcément non plus à mon égard. Les semaines passées ensemble sur la route du retour quand nous sommes repartis du nord n'y a rien fait. A peine sommes-nous à sa hauteur qu'ils nous questionne sur l'absence de Harras. Nouveau soupir de ma part.

« Il a préféré rester se reposer pour être en meilleure forme demain. J'me demande si les autres chevaliers ont fait pareil... » j'ajoute en jetant un regard autour de moi.

Je suis cependant bien incapable de dire qui est quoi. Enfin, je suis capable de distinguer les biens nés vu les tenues que ces gens portent. Je regarde les femmes et grimace en voyant leurs tenues : jamais je ne pourrais porter de pareilles choses.

« Bon, finissons-en. » je souffle avant de m'avancer de mauvaise grâce avec mes compagnons d'infortune vers des tables qui sont, à mon goût, bien trop proches de l'estrade royale.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Dim 4 Sep - 22:41

Event 4

   
le banquet

   


   
Le banquet des espérances

    Malvina n'aimait pas vraiment ce genre d'endroit ou tous les Nobles étaient rassemblés. Elle n'avait pas envie de sourire juste pour faire plaisir à des gens qui s'en fichaient complétement d'elle. La fatigue se faisait sentir pour la guerrière et bien sur elle savait à cause de quoi elle était dans cet état mais pour le moment Malvina n'avait pas eu envie d'en parler. Elle voulait laisser Lyle se concentrer sur le combat à venir plutôt que sur la fatigue de sa femme. Essayant de cacher tout ça en enfilant une robe bleu et laissant ses longs cheveux onduler dans son dos la jeune femme essaya de figer un sourire sur son visage. Rejoignant son époux elle déposa ses mains sur son torse tout en plongeant son regard dans le siens. « Comme toujours tu es très beau Lyle. » Déposant un baiser sur ses lèvres qu'elle connaissait bien maintenant, la guerrière le quitta des yeux évitant de prolonger cet instant et qu'il puisse voir son regard fatigué par la route qu'ils avaient faite. « Allons y avant que je ne change d'avis. » Elle savait qu'avec ses humeurs changeante elle serait capable de rebrousser chemin sans dire un seul mot à personne et c'est pour cela qu'elle s'accrocha doucement au bras de son époux. Arrivant dans la salle de réception la Fer-née laissa son regard admirer la décoration et les bougies qui illuminaient la salle. Comme habituellement dans ce genre de réception tout était parfait ce qui fit sourire la jeune femme. Suivant Lyle tout en croisant quelques regards la jeune femme ne connaissait pas grand monde et se sentit soudainement très seule. Le monde l'entourait et pourtant elle avait l'impression de ne pas être à sa place encore une fois. Laissant Lyle gérer les salutations envers les Nobles qu'il connaissait déjà Malvina scrutait encore et encore la pièce essayant de voir un visage qu'elle pourrait connaître. Au moment ou ses yeux se posèrent sur une femme grande et sublime à la longue chevelure, Malvina sentit son sourire s'agrandir se souvenant que cette femme venait du Conflans mais le revoir ici alors qu'elle avait fait sa rencontre dans le Bief quand elle était encore folle amoureuse de Rowen lui faisait bizarre.

Se penchant doucement à l'oreille de son époux elle murmura d'une douce voix. « Je te laisse avec eux, je vais voir une connaissance que je n'ai pas vu depuis longtemps. » Et sans même attendre qu'il puisse dire quelque chose la jeune femme lâcha son bras pour se diriger vers Eleanor. Attrapant deux verres de vin au passage Malvina s'arrêta à ses côtés tout en lui tendant un verre. « Je pense que vous en aurez besoin pour cette longue soirée qui s'annonce. » Son sourire s'agrandissait au fur et à mesure, tout en essayant de se rappeler cette rencontre dans une Taverne du Bief. Cette femme l'avait intrigué et en même temps elle avait ressenti du respect en apprenant à la connaître et voilà qu'aujourd'hui le destin lui offrait une deuxième rencontre. « Vous êtes encore plus belle que la dernière fois Eleanor Nerbosc. » Malvina avait bien sur fait attention à ce que personne ne l'entende pour éviter de la mettre mal à l'aise comme la dernière fois qu'elle lui avait offert un compliment. Montant son verre jusqu'à ses lèvres Malvina scruta la salle tout en ne quittant pas son époux des yeux sachant très bien qu'avec son humeur et son caractère elle serait capable de trancher la gorge à la première femme qui essayerait d'approcher d'un peu trop près Lyle. « Aurais-je l'honneur aujourd'hui de voir le petit aventurier dont vous m'avez temps parlé ? » Malvina n'avait jamais vraiment été une femme qui s’intéressait aux enfants mais voilà que tout changeait depuis qu'elle avait rencontré cet homme de l'Ouest. Cet homme qui avait fait d'elle une Noble respectable aux yeux des gens.

   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Lun 5 Sep - 10:18

Event 4

   
le banquet

   


   
Le banquet des espérances

   Torvald était arrivé à Harrenhal avec une boule au ventre, non pour le combat qui allait arriver très vite mais pour les terres qui souffraient encore de l'arrivée des Fer-née. Tous les souvenirs déplaisant revenaient peu à peu en mémoire mais essayant de rester courageux le jeune homme repensa aussi à ce jour ou il avait eu son premier baiser avec Marianne. Qui aurait cru qu'après tout ça et depuis se massacre il serait au côté de cette femme qu'il aimait tant ? Arrivant sur les lieux le jeune Chevalier aida ses hommes pour monter les tentes et ainsi pouvoir se reposer avant le banquet du soir. Il savait qu'il n'était pas à la hauteur de tous les autres Nobles, il n'avait pas le langage et les gestes adéquate face à tout ça mais il ferait de son mieux pour éviter de ne faire honte à sa femme. Les heures passèrent et le soleil était déjà haut dans le ciel quand ils eurent enfin fini de tout installer. Certes ce n'était pas un palais dans lequel ils allaient dormir cette nuit mais tant qu'il était au côté de Marianne tout irait bien pendant ce séjour. Torvald décida de se reposer avant de se jeter dans la cage au fauve tout en lançant des sourires à des gens qu'il ne connaissait pas. Le sommeil ne tarda pas à arriver et comme à son habitude ses rêves était reservé à cette femme allongée à ses côtés.

Ses yeux s'ouvrirent un peu plus tard alors qu'il entendait une voix murmurer. Il savait qui était en train de prier et la laissa donc en paix tout en restant allongé sur ce lit se demandant qui il allait voir pendant cette recpetion. Au bout d'un certain temps Torvald se leva pour enfiler une tenue de cérémonie et une chemise que Camelya lui avait offert lors de leur dernière rencontre après le sauvetage de sa famille. Laissant ses doigts parcourir le tissu, le Chevalier se tourna doucement tout en admirant sa femme qui s'approchait de lui. Laissant sa main attraper celle de Marianne, il y déposa un doux baiser sans la lâcher par la suite. « Je pense que tu fera des jalouses avec autant de beauté. » Son regard aimait se perdre dans le sien tandis que son sourire s'agrandissait tout seul. Lui déposant un doux baiser sur le front le jeune répondit à sa question d'une voix douce. « Mieux que le tiens apparemment. » Il n'aimait pas voir la femme qu'il aimait et qu'il avait épousé dans cet état. Il savait très bien que cet endroit ne la réjouissait pas et encore moins le combat de demain mais Torvald avait insisté voulant montrer qu'il pouvait combattre pour le nom d'Harlton. La rendre fière. Alors que le jeune Chevalier commençait à douter au moment ou elle devait lui avouer quelque chose , il sentit son cœur louper un battement et sa peau frissonner.Venait il bien t'entendre ce qu'elle avait dit ? Était ce un rêve ? La bouche à moitié ouverte le jeune homme essayait de sortir quelques mots d'entre ses lèvres mais c'était peine perdu. Serrant un peu plus la main de sa douce pour vérifier qu'elle était bien réelle Torvald sentit son sourire s'agrandir encore et encore et attrapa Marianne par la taille pour la porter dans les airs tout en la faisant tourner. Ce qu'il venait d'entendre était la chose la plus merveilleuse au monde. Il allait avoir un enfant. La reposant au sol le jeune homme se mit au sol sur ses genoux tout en passant ses bras autour de la taille de Marianne pour coller son visage contre son ventre. « Tu fais de moi l'homme le plus heureux de Westeros Marianne. » Torvald sentit des larmes couler doucement contre ses joues avant de se relever pour embrasser cette femme qui faisait son bonheur chaque jour . Essuyant doucement les larmes qui coulaient le Chevalier plongea son regard dans celui de sa douce sans pouvoir arrêter de sourire mais il fallait qu'il se ressaisisse. Il était temps d'y aller. « Après cette nouvelle j'arriverais à supporter les regards des gens sans problème. »

Sentant le bras de sa femme accroché au sien Torvald entra dans cette magnifique salle de reception ou beaucoup de monde étaient déjà arrivé. Son sourire n'arrivait pas à s'enlever et jetant quelques regards à sa femme il se dirigea vers la Reine Rhaenys pour la saluer tout en laissant quelques compliments sortir d'entre ses lèvres. Il en fit de même avec le Lord Nerbosc et sa femme qui avait fait de cette reception une merveille. Au moment ou il arriva devant le Régent du Nord, Torvald sentit la fierté de le revoir s'emparer de son esprit. Laissant ses yeux se poser sur son fils le Chevalier savait que bientôt lui aussi pourrait amener sa femme et son enfant dans les banquets et qu'il ne pourrait pas être plus heureux que ça. « Lord Elbert Arryn, vous revoir me réchauffe le cœur. » Torvald avait été l'écuyer de cet homme pendant longtemps et le voir maintenant régent du Nord lui faisait un drôle d'effet mais après tout lui aussi avait bien changé depuis le temps. « Je n'ai pas besoin de vous présenter mon épouse Marianne Harlton je suppose. » Son sourire était toujours la fixé sur son visage pensant encore et encore à tout ce que sa femme lui avait annoncé juste avant.
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le chevalier aux Runes
avatar
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris

Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 490
Date d'inscription : 29/07/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Lun 5 Sep - 11:39

Event 4

   
le banquet de l'espérance

   


   
Andar Royce

   
Faisant la route auprès du Roi régent pour rejoindre Harrenhal, la route s'était passée sans ombrage. Alys, Robar et Ysilla faisaient aussi partie du voyage, c'était un grand évènement qui se profilait, un grand tournoi, un tournoi qui lui rappelait celui d'avant la rébellion, alors qu'il n'était qu'un écuyer de la famille Tully. Les souvenirs de cette époque lui étaient toujours autant douloureux, Andar n'arrivait pas à tourner la page sur les fantômes du passé et il savait quand ce lieu, cela ne serait pas simple pour lui. Déjà en chemin, la main du régent du royaume de Nord garda le silence, il pouvait entendre derrière lui Robar s'exprimer avec plaisance sur les derniers tournois à laquelle il avait participé. Bien sûr qu'il n'allait pas évoquer la dernière grande bataille du Val, ce n'était pas assez festif, son frère était sans nul doute le plus charmant des deux Royce.

Quand son regard se porta sur la forteresse, il réalisa qu'encore à présent ce lieu sortait de l'ordinaire. Harrenhal représentait à la perfection le pouvoir du dragon et surtout rappelait aux regards aguerris que ceux en possession de dragon seraient la force du jour prochain. La famille Royce gagna l'appartement préparé pour eux, et tandis que son frère et sa soeur s'étaient préparés rapidement pour se rendre au banquet. Andar resta quelque temps posé à la fenêtre, observant ce lieu empli de souvenir. Il pouvait encore ressentir la fierté de servir un grand chevalier, son stress de revoir son père après tant d'années et de voir une lueur de déception dans ses yeux, ce qui ne fut d'ailleurs pas le cas, puis il y avait eu l'excitation des joutes. Un réel moment de bonheur jusqu'au grand final qui étonna le plus grand monde. C'était ici que la graine de la rébellion fut plantée, ici que tout changea et que les sept s'étaient décidé à mettre certaines épreuves sur sa route. Finalement, quand il entendit des bruits de pas derrière lui, il se tourna et vit son épouse.

- Votre robe vous va à ravir, Alys.

Prononcé sans un sourire, il pensait réellement ce qu'il venait de dire. Avec Alys, il ne trichait pas, certes ce n'était pas un mariage d'amour, mais au moins auprès d'elle, Andar n'avait pas besoin de cacher ses ambitions, ni même à présent ses plus grandes craintes vues qu'elle avait découvert son âme brisée. Andar étaitvêtu sobrement, même s'il était facile à voir la qualité supérieure du tissu. Avançant vers Alys, il annonça :

- Ce soir, nous allons voir si la paix a une chance de durer.

Il lui avait parlé de la mission qu'il s'était donné lors de son séjour à Harrenhal, celle d'observer les convives et repérer les éléments dangereux tout comme les alliances possibles pour le royaume du Nord. Tendant le bras vers Alys. Ensemble, ils avancèrent jusqu'à la salle du banquet. Sans aucune surprise, la décoration était somptueuse, Lady Whent et Lord Tytos Nerbosc avaient fait du bon travail. Certains convives s'installaient déjà à leur place, Andar observa la foule et aperçu Robar déjà en train de charmer une damoiselle. Pauvre d'elle. Ils auraient pu se rendre auprès des monarques, mais ils semblaient déjà bien demandés. D'un coup, il aperçut un visage d'une personne qu'il n'avait pas recroisé depuis plusieurs lunes, se dirigeant vers lui, il annonça d'une voix claire :

- Lord Staedmon, c'est un plaisir de vous revoir. Tendant la main vers son épouse. Je vous présente mon épouse, Lady Alys.

D'ailleurs, sa femme allait surement vouloir le laisser à partir d'un moment, pour évoluer de son côté et après tout, ils couvriraient plus de terrain dans leurs intrigues ainsi.

   

   
© DRACARYS


I go ahead, but I do not forget
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Hannah New
Multi-Compte : Tymeon, Renly Baratheon, Doran Martell
Messages : 288
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Lun 5 Sep - 18:45

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Ellyn des Essaims

Le grand tournoi d’Harrenhal était le premier grand événement auquel allait assister Ellyn en tant que Dame de Mielbois et non plus seulement comme la fille aînée et héritière de Lord Warryn des Essaims. Depuis la mort de son père, elle n’avait en effet pas eu l’occasion d’assister à un grand événement de cet ampleur, et ce tournoi serait encore plus particulier c’était en plus le premier auquel elle assisterait en tant que fiancée de Lord Owen Tyssier, un noble du Bief plutôt bien vu dans les Sept Couronnes, alors qu’elle-même était une grande inconnu. Certes, elle avait côtoyé la plupart des familles nobles du Sud du Bief, mais elle n’était que la fille aînée d’un petit seigneur, et les tournois n’étaient pas vraiment un lieu habituel pour elle. Enfant, quand elle voyait son lointain cousin Loras, ils parlaient souvent des tournois, Ellyn trouvant passionnant de voir les chevaux s’élancer à toute allure, les cavaliers tenant leur hampe de bois fermement, tandis qu’à l’inverse Loras trouvait bien plus amusant les longs repas accompagnant ces tournois. Deux conceptions différentes et pourtant une fois jeunes adultes, Loras s’était tourné vers les tournois avec brio tandis qu’Ellyn en était restreinte à son rôle de dame, se contentant d’être une spectatrice, et assistant aux repas de ce genre.  Et pourtant, ce repas était une grande première, d’où une certaine appréhension à l’approche du moment fatidique. Elle ne connaitrait pas grand monde lors de ce repos, hormis bien entendu Owen, son tout récent fiancé. Elle ignorait totalement qui d’autre serait présent, sachant pertinemment qu’aucun Tyrell ne s’y tenterait. Elle espérait y voir d’anciens amis du Bief, ou même une partie de sa famille, comme son oncle et sa tante Mathis et Bethany Rowan par exemple. Elle avait fait venir ses deux jeunes sœurs qui mourraient d’envie d’assister à ces mondanités, quitte à rencontrer peut-être un futur mari. Pour sa sœur la plus proche, elle savait que tel n’était pas le but, son Papillon la comblant déjà bien assez et leurs fiançailles étant en bonne voie. La jeune Dame de Mielbois était donc venu à Harrenhal accompagné et de ses sœurs, et de son fiancé. Elle espérait ainsi, par le biais de ces festivités, élargir son cercle de connaissance, et surtout rencontrer les proches de son futur mari, afin de ne pas se sentir trop seul lors de leurs noces à Froidedouves. Et puis, bien que le Bief soit désormais politiquement seul, Ellyn était très curieuse de nouer des relations avec d’autres familles étrangères au Bief, sûrement du fait de sa curiosité naturelle.

La jeune femme avait longtemps hésité sur sa tenue pour la soirée, ne voulant pas paraitre trop brouillonne ni trop garçonne pour ce premier repas officiel comme fiancée du Lord Tyssier. Après de longues tergiversations, elle avait donc revêtu une longue robe sombre au décolleté rond et robuste à la bieffoise, dénudant ses épaules, le buste mis en valeur par un brocard doré, et de délicates broderies de la même couleur sur ses manches. Elle avait souhaité égayer sa tenue par un fin foulard jaune pâle passé sur ses épaules. Son visage était bien dégagé par une tresse remontée en chignon. Accompagnée d’Owen, elle prit la coupe de vin qu’il lui tendait et y trempa ses lèvres. Le vin était âcre et bien loin des vins sucrés auxquels elle avait l’habitude, mais par politesse ne le dit pas et se contenta de reposer son verre à l’écart, se contentant de jus de fruit pour la soirée. Ses deux sœurs n’étaient pas encore arrivées, mais Ellyn n’étaient pas inquiètes, elle avait chargé un de ses gardes de les accompagner.

- Je vous suis Owen, je vous avouerais que je ne serais pas très à l’aise seule, je ne connais point autant de monde que vous.

Ellyn des Essaims reprit le bras de son fiancé pour le suivre, et saluer quelques personnes que lui présentait le Lord Araignée. Soudain, elle aperçut une connaissance.

- Oh mais attendez, je crois apercevoir Lady Manderly là-bas, c’est une vieille amie d’enfance, rencontrée à une fête à Hautjardin. Allons la saluer si vous le voulez bien.

Ellyn, empressée de tomber enfin sur quelqu’un qu’elle connaissait personnellement, précéda presque son fiancé pour aller à la rencontre de Wynafryd. Les deux femmes s’étaient rencontrés lors d’une soirée à Hautjardin, où la Nordienne, voulant se mettre à l’écart, s’était rendu dans le Septuaire où était en train de prier la jeune Ellyn, se sentant oppressée par tant de monde.

- Lady Manderly, je suis ravie de vous voir ici. Permettez-moi de vous présenter Lord Owen Tyssier. Nous nous sommes fiancés il y a peu. Comment allez-vous mon amie ? Vos corbeaux me manquent je vous avouerai.



© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Lun 5 Sep - 19:56

Event 4

 
Le Banquet de l'Espérance

 


 

  Le Prince vit l’interrogation dans le regard du petit Aemon qui visiblement ne devait pas se souvenir de son cousin, chose normale vu son jeune âge, Aegon en fut amusé. Ecoutant les paroles de son oncle il fut un peu ému pour Elbert lorsque celui-ci parla de Dany, et ce fut lorsqu’il parla des yeux de son fils qu’Aegon se plongea dans ceux-ci et qu’il y vit, tout comme son oncle le disait, l’âme de sa chère tante, une âme douce mais aussi flamboyante et passionnée. Daenerys était en effet toujours de ce monde à travers son fils et cela emplit le cœur du Prince de joie et d’amour pour ce petit être. Le Jeune Dragon fut sorti de ses pensées par les mains de son oncle qui se posèrent sur ses épaules puis  la petite tape amicale que celui-ci lui mis dans le dos. Elbert lui demanda si tout se passait bien pour lui et s’inquiéta d’un prochain mariage pour son neveu. Aegon répondit :

« Vous savez mon oncle, je n’ai pas vraiment le loisir de m’appesantir de ma propre condition, mon rôle au conseil restreint occupe la plupart de mon temps et les derniers événements m’ont rendu la tâche encore plus ardue. Comme vous le savez ma sœur bien-aimée souhaite conserver la paix avec le nouveau Royaume du Bief, or la reconstruction de la flotte royale pourrait passer pour une provocation aux yeux de ceux-ci… Je ne vais pas vous raconter tous mes problèmes, nous sommes avant tout là pour fêter votre fils et ma nièce… Mais je dois avouer que… A mes yeux certaines personnes n’ont rien à faire à ce banquet et il est compliqué pour moi de l’accepter en tant que Suzerain des Terres de la Couronne… Quant à mon mariage et bien ma sœur m’a parlé de son désir de tisser des liens avec l’Ouest et je suis son serviteur dévoué et je suivrai son désir. »

Son oncle lui parla ensuite du tournoi et lui affirma être son plus fervent soutien ce qui réchauffa le cœur du jeune homme après les quelques paroles graves qu’il venait de prononcer, il esquissa un sourire de reconnaissance. Le Prince imita son oncle lorsque celui-ci attrapa sa coupe de vin, et il écouta ensuite Elbert parler de ses noces futures avec Sansa Stark, la fille aînée de Eddard Stark. Aegon trouvait cette union très intelligente d’un point de vu politique et militaire mais aussi que ce n’était pas le pire parti qu’un homme puisse se trouver obligé d’épouser par manœuvre politique. Le Arryn demanda au Prince de Peyredragon si il serait présent à son mariage en affirmant qu’il ne ferait pas la même erreur que feu Lord Jon Arryn :

« Bien évidemment, je serai présent Lord Arryn ! Je veux être présent pour mon cousin et aussi pour votre seigneurie car c’est ce que ma tante aurait souhaité. Puisse votre union avec Lady Stark vous être fertile et douce. Je souhaite aussi en tant que membre de la famille royale que cette union permettra à mon cousin de grandir dans un Royaume soudé. »

Le Prince bu une gorgée de vin de La Treille et en apprécia le goût en gorge et le côté râpeux sur son palais. Le Prince savait que sa place n’était officiellement pas sur l’estrade mais il lui semblait pourtant que c’était ici qu’il devait être au près de son oncle, de son cousin et bientôt de sa sœur qui arriverait sous peu. Il regarda son oncle d’un air railleur et dit en rigolant… A moitié c’est vrai :

« Je laisse donc la famille royale entre elle et je vais aller m’asseoir avec le reste de la noblesse ! Prenez soin de votre fils du haut de l’estrade, je protégerai le bas de celle-ci. Si vous avez une place de trop, la vue est meilleure de chez vous. »

Il se mit à rire et bu une nouvelle gorgée de vin. Ah… Quel malheur parfois d’être le « Prince Danger » comme il aimait se surnommer lui-même. Toujours maintenu proche du pouvoir mais pas trop de peur que celui-ci décide de clamer sa primauté traditionnelle d’aîné mâle de la famille. Ce qui n’intéressait pourtant pas le moins du monde Aegon. Les Rois et Reines tombaient vite ces dernières années et le Prince de Peyredragon se trouvait encore un peu jeune pour mourir. Voyant sa soeur s'approcher, il répondit à son salut par une révérence et regarda Shaera et dit :


« Il me semble ma chère soeur que c'est votre magnifique enfant qui rayonne en ces lieux ! »

Le Prince caressa la joue du beau bébé sourit à sa soeur.
 

 
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mar 6 Sep - 5:11

En ce jour, le maître des navires du Roi du Nord était préoccupé. Peut-être même pouvait-on pousser à dire perplexe. Invité comme nombreux nobles à un banquet précédent un tournoi, seraient réunis les deux royaumes pour la première fois depuis longtemps. Le seigneur de Salvemer était sceptique ; était-ce réellement une bonne idée que faire cela en ces temps ? N'y avait-il pas plus important, tel que, se préparer à l'hiver qui s'annonçait déjà rude ? Les deux royaumes pouvaient-ils se permettre ce type de réunion sans craindre de débordements ? Il l'imaginait assez mal. Pourtant, lorsque l'on connaissait le Mallister, il était facile de savoir qu'il ne manquait, autrefois, jamais une seule occasion de faire la fête ; de boire du bon vin et se trouver une à plusieurs femmes pour finir sa soirée. Cela faisait presque deux ans qu'il n'avait pas réellement fais cela. Cela aurait pu être l'occasion et pourtant, il s'était juré de ne commettre aucun impair ; tout serait parfaitement calculé. Son fils légitime n'avait que quelque mois et son fils bâtard de quatorze année resteraient à Salvemer, il irait à Harrenhal en seul représentant de la maison Mallister, ayant jugé qu'Edric ne méritait la peine de venir en ces lieux et devrait garder Salvemer en son absence.


Arrivé parmi les premiers en ces lieux – il fallait dire qu'il n'en était pas très éloigné non plus – il avait tôt fait de rejoindre les personnes déjà arrivés. Se positionner dans la grande salle et observer le monde arriver, cela prendrait sans doute une partie de sa journée. Et il était facile d'imaginer ce qu'il pouvait songer en voyant un Greyjoy arriver sur place ; un rictus sur son visage, partagé entre rire et dégoût. Cela avait beau être de l'histoire ancienne pour nombreux, il lui faudrait bien plus longtemps pour accepter que ses ennemis naturels étaient désormais en paix avec les royaumes.

Les lieux étaient magnifique, il se devait de l'avouer, nombreux efforts avaient été déployés pour accueillir tant de monde, nul doute que personne ne pouvait rester indifférent à ces lieux.

Il se devait de saluer son suzerain, et c'était ce qu'il allait faire. Patrek avait été quelque peu en conflit avec le lord Nerbosc mais les choses s'étaient on ne peut plus améliorer, ce serait une présence sur laquelle Patrek compterait. Tytos Nerbosc avait eu tôt fait de comprendre de quel bois était fait le Mallister et avait su placer sa confiance en lui, Patrek lui en était des plus reconnaissants. Il se dirigeait vers la table du Suzerain et de la Dame des lieux. Inclinant légèrement sa tête ;

«  Mon Seigneur. Ma Dame. »

Son regard se levait ensuite, il vit sa cousine Eleanor, elle venait juste de quitter cette même place à en juger ses mouvements et sa proximité.

« Les lieux ne m'ont jamais semblé si resplendissant. J'ai grand hâte de voir ce que vous avez prévu. »

Il avait pour habitude de parler plus franchement à son suzerain mais les convenances n'étaient pas du même avis.

Patrek regardait à nouveau autour de lui, le roi et la reine étaient un peu plus loin. Il s'en allait vers eux, s'inclinant respectueusement. Ce soir, il devrait mettre sa rancoeur de côté et voir la reine du sud en chair et en os apaisait quelque peu sa colère. Il avait, pour peu, l'impression de revoir la jeune femme qu'il avait sauvé de l'incompétence du Guet de Port-Réal, il y a des années de cela.

« Mon roi. Puissiez-vous passer un agréable moment à Harrenhal, je ne doute pas que lady Whent et lord Nerbosc y ont veillés. »

Ils n'avaient encore jamais fais face à telle situation à Westeros, deux royaumes distincts, séparés. C'était étrange et il faudrait encore du temps pour se faire à l'idée. Il saluait ensuite le maître des navires du Sud, le prince Aegon.

« Reine Rhaenys, j'ose espérer que le Conflans vous sera agréable. »

Il offrit un léger sourire, il s'inclinait à nouveau.

« Prince Aegon. C'est un plaisir de vous rencontrer. »

Les deux maîtres des navires ne s'étaient encore jamais rencontrés. Un léger sourire s'affichait sur les lèvres de l'Aigle. Après les avoir saluer, Patrek ne voulut imposer sa présence plus longtemps. L'Aigle allait plutôt là où une table lui était destiné, sans doute en profitera-t-il pour saluer sa cousine, depuis le temps qu'il ne l'avait pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mar 6 Sep - 5:36

Jon marmonnait dans sa barbe. Représenter les Stark était une mission à haute responsabilité mais était-ce la première fois qu'on lui confiait cela ? Non. Il avait depuis quelque temps l'impression d'être l'émissaire de la maison Stark. Était-il pour autant déçu d'une telle responsabilité ? À nouveau, non. Il était même très fier d'avoir l'honneur de représenter la maison de sa mère, de son oncle, de son suzerain et cousin. Il était même accompagné de sa jeune et douce cousine Sansa Stark, ce qui limitait l'appréhension du voyage. Leurs relations s'étaient nettement améliorées depuis le retour du loup blanc à Winterfell, c'était un réel soulagement, une éclaircir parmi cette ombre qui tombait sur eux depuis un long moment. Jon avait du quitter le Nord, Nord qu'il avait tant rêvé de retrouver. Mais après tout, le Conflans lui avait toujours été bénéfique. Les Mormont s'y trouveraient, d'autres maisons du Nord aussi. Pourtant Jon marmonnait dans sa barbe à l'idée de devoir parler en société et paraître pour l'homme bourru du banquet et du tournoi.

Chevalier, il aurait aussi pu jouter mais cela paraissait d'une futilité, on lui avait conté tant de choses sur les joutes, sans doute avait-il été faussement guidé par la rancoeur des nordiens sur les actes de chevalerie «  si tu veux te battre, tu prends ton épée et ton bouclier, pas de chichis. Tu montes pas sur un cheval avec un bout de bois pour faire tomber un autre de son cheval pour appeler ça de la force ! » c'était ces mots là qu'il se remémorait quand il pensait aux joutes et ce qu'on lui en avait raconté. Deux hommes sur leur montures, se fonçant dessus pour se faire tomber et ensuite se proclamer comme fort. Leur armure devait être lourde mais la position de leur lance et leur cheval faisait tout le travail. Il en était du moins convaincu. C'était ça, se battre, dans le Sud. Mais avant ça, il irait au banquet en compagnie de sa cousine.

Arrivé dans les lieux, le loup blanc était déstabilisé. Pas par les lieux en eux-même, il connaissait le Conflans désormais. Mais par le monde. Par les femmes alentours, toutes mieux parées les unes que les autres. Par le monde qu'il y avait déjà à leur arrivée et par les airs qu'il avait, il se sentait comme un sauvageon qui venait d'arriver à un lieu mondain ; exactement comme lorsqu'il était au Bief pour rencontrer la reine du Sud, sa demi-soeur. Mais ce serait surtout le roi du Nord qu'il verrait, il avait eu le privilège d'avoir côtoyer le roi régent, mieux ; d'avoir été adoubé par le roi, bien que celui-ci fût encore à l'époque Suzerain. Il en était encore très honoré, c'était peu de le dire.

Jon semblait mal à l'aise et ne savait où se diriger. Il décidait d'opter pour annoncer la présence des Stark au suzerain du Conflans, puis au roi qu'il saluait en s'inclinant respectueusement ; ce qu'il pouvait avoir l'air maladroit quand il essayait de se donner des airs de grand noble.

« Majesté. »

Il vit deux autres visages familier. Le visage d'un frère qui n'en serait jamais un. Le visage d'une soeur qui savait l'être mais ne le serait jamais réellement. Et dire que bientôt, Sansa épouserait le roi du Nord. Jon ne savait où donner de la tête tant il y avait du monde, ni même où se diriger. Mais cela avait toujours été en ces instants que Sansa lui avait été d'une aide précieuse ; connaissant le peu de talent de Jon en diplomatie, depuis leur enfance elle s'était évertuée à lui apprendre les règles de la bienséance. Il essayait tant bien que mal de s'en remémorer.


« Votre... grâce. »

Avait-on besoin de décrire la gêne de Jon ou le rouge qui lui montait aux joues, de peur d'avoir commis une erreur ? Il ne savait comment on devait appeler la reine d'un autre royaume, il lui semblait simplement que l'on appelait une reine "votre grâce".

« Ma dame. Mon seigneur. Les lieux sont … magnifique. »

Ils l'étaient, il était même plus aisé pour le loup blanc de regarder les lieux – encore qu'il était rare qu'il fasse attention à ces détails qui, pour lui, étaient superflus – que de regarder tout ce monde qu'il devrait côtoyer le temps d'une soirée. Jon était arrivé un peu en retard par rapport à d'autres seigneurs, il lui avait fallu un certain temps pour passer à travers la foule, tenter de voir des visages familiers, trouver le courage de réfléchir et se décider sur ; est-ce en ces instants que l'on va voir un roi ?

Il fût contraint malgré tout de saluer Aegon aussi. Enfin, Jon put saluer la reine du Sud. Il s'inclinait à nouveau légèrement, se voulant respectueux.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mar 6 Sep - 16:03

Le banquet des espérances

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1



Alyn Estremont

Alyn s'était préparé à prendre part aux festivités depuis que l'annonce de l'événement était parvenu à ses oreilles. Non seulement en tant que chevalier, mais également en qualité d'émissaire de l'Orage, le futur lord Estremont ne pouvait décemment refuser l'invitation. Ainsi, l'Orageois s'était engagé à participer au tournoi. Il comptait également profiter du grand rassemblement pour consolider les liens diplomatiques établis au nom de Stannis ou de sa propre famille et, si l'occasion se présentait, en former de nouvelles. Il choisit donc de voir ce voyage comme un événement officiel et non pas une simple fête durant laquelle il pourrait se détendre et profiter sans se soucier des conséquences... Ce qui ne l'empêcherait certainement pas de s'amuser un peu, cela dit !
Il lui était déjà arrivé de passer près de Harrenhal au cours de ses nombreux voyages mais il ne s'y était encore jamais arrêté. Ainsi, lorsqu'il pénétra la forteresse pour la première fois, sa réaction ne fut pas différente de celle des autres invités. Démesuré au possible, le château était somptueusement décoré pour l'occasion et Alyn fut surpris de découvrir que chacune des pièces dans lesquelles il était entré se trouvait construite dans des proportions gigantesques, comme si les lieux n'avaient pas été édifié pour les Hommes mais pour une race supérieure. Se détournant de ses pensées, le chevalier avait ensuite pris ses aises dans la chambre qui lui avait été allouée pour son séjour. C'était toujours un plaisir pour lui de revenir dans le Conflans après toutes les années qu'il y avait passées et d'y retrouver certains de ses amis. Ainsi, lorsque le soir du banquet arriva, il se faisait une joie d'y participer.

Pour l'occasion, le chevalier avait revêtu des habits aux couleurs de sa maison : un dégradé de vert qui faisait ressortir sa chevelure et ses yeux noirs. Apprêté de la sorte, il ne sortait pas vraiment du lot car bon nombre des convives ici présents avaient fait le choix d'arborer leurs couleurs pour l'occasion. Lorsqu'il pénétra dans la grande salle où se tenait la réception, il y avait déjà du monde. Beaucoup de conversations s'étaient déjà engagées et Alyn, ne souhaitant pas s'interposer entre certains, demeura seul un instant. Ses yeux se posèrent sur l'estrade où la royauté et les organisateurs des festivités se trouvaient, déjà accaparés par divers invités. Il haussa les épaules en notant mentalement qu'il lui faudrait trouver un moment pour présenter ses hommages à la reine Rhaenys plus tard dans la soirée.
Déambulant entre les différents groupes formés, il distribua quelques sourires charmeurs aux demoiselles qui croisaient son regard. Puis, ses yeux se posèrent sur deux hommes qu'il reconnut immédiatement comme étant lord Alesander Staedmon, l'un de ses compatriotes de l'Orage, et lord Andar Royce, qu'il avait rencontré enfant, alors que tous deux étaient écuyers dans la région. Un sourire vint étirer les commissures de ses lèvres et Alyn ne put s'empêcher de se diriger vers eux. Une femme se trouvait avec eux, sans doute l'épouse d'Andar en vue de leurs toilettes assorties et de la manière dont ils agissaient. Lorsque le chevalier parvint à leur hauteur, il se rendit compte qu'ils ne devaient pas converser depuis très longtemps car il put entendre lord Royce présenter sa femme à l'Orageois. Ce dernier se trouvait d'ailleurs étrangement vêtu pour l'occasion, Alyn s'en rendit compte au fur et à mesure qu'il approchait mais il se garda bien d'émettre une quelconque remarque à ce sujet.

❝Eh bien, messieurs, j'ignorais que vous vous connaissiez !❞ débuta-t-il en guise d'introduction, avant de redevenir sérieux et de se tourner vers lady Alys. ❝Mes hommages, ma lady.❞ avait-il repris en s'inclinant devant la dame, comme le voulait l'usage. Le chevalier n'était pas du genre bavard, à l'accoutumée, mais son intervention dans leur conversation se justifiait par le fait qu'il avait été surpris de voir les deux hommes ensemble, un mystère qu'il avait aussitôt eu envie d'éclairer. Cependant, son exclamation à peine proférée, il avait repris contenance et affichait désormais son habituel air taciturne. ❝J'espère que je ne vous interrompt pas.❞ prononça-t-il alors sérieusement, fronçant légèrement les sourcils à l'idée que c'était peut-être le cas. Devrait-il les laisser s'entretenir d'affaires privées ? Si c'était le cas, il était tout à fait disposé à le faire.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mar 6 Sep - 17:56

LE BANQUET

“Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1”



Garrel Stone

Calme, profonde, la mer accompagnait avec bienveillance ses voyageurs tandis qu'ils naviguaient vers l'ouest, remontant la baie des crabes jusqu'au Trident. La traversée ne serait pas longue et déjà le soleil perçait la fine brume matinale de ses rayons les plus doux. Garrel avait passé la nuit sur le pont, emmitouflé dans une épaisse couverture en laine, il avait laissé son esprit vagabonder parmi les étoiles en chantonnant des chansons d'autrefois que les marins reprenaient en sifflant lorsqu'ils passaient prés de lui. Derrière son air songeur, de nombreuses pensées le torturaient, des sentiments qui s’emmêlaient pour former un nœud impossible à dissocier : depuis l'entrevue avec Euron Greyjoy et sa flotte, la peur de l'échec et du déshonneur prenait le pas sur l'excitation des aventures à venir. L’orgueil, l'ambition et les rêves de gloire oscillaient face à l'inquiétude de voir les habitants de l'île de la Sorcière souffrir de ses actions et de celles de leur Seigneur. Pour couronner le tout, il y avait à présent ce tournoi, cet illustre rassemblement auquel Elyane ne pouvait se soustraire et qui obligeait Garrel à la suivre comme le fidèle serviteur qu'il était durant toute la durée des festivités. Le duo s'était déjà accordé quant à l'attitude qu'ils adopteraient pendant leur séjour, Elyane porterait à ravir son masque tissé de mensonges et de faux semblants et Garrel éluderait la moindre des questions compromettantes avec humour comme à son habitude. Heureusement, pour ne pas sombrer dans l'ennui total mélangé à tous ces gens bien nés, il possédait une alliée de taille, cette chère Jorelle Mormont venue en visite dans le fief de la sorcière rousse et qui ronflait à présent dans sa cabine à bord du navire Descarpe. L'oursonne du Nord et le bâtard Valois se trouvèrent de nombreux points communs dés leur première rencontre, de plus, le caractère vif et chaleureux de la jeune femme ramena un soupçon d'allégresse au sein de la demeure et notamment entre ses principaux occupants.

Dans un soupire, Garrel s'étira les bras et marcha péniblement jusqu'à l'avant du bateau. Les terres se profilaient à l'horizon, encore quelques heures et le reste du trajet se poursuivrait à cheval. Finalement, leur voyage ne dura que trois jours à peine, et lorsque le petit groupe se trouva aux portes de la forteresse impressionnante du Conflans, Garrel n'eut d'yeux que pour les ruines dont elle était ornée.

"Magnifique !" S'entendit-il dire d'un air enjoué avant de rattraper le pas pressant de Lady Descarpe et de Jorelle Mormont, parées elles-aussi de leurs plus beaux atours. En entrant dans l'immense salle de réception, le bâtisseur ne sut quel adjectif user pour décrire l'endroit, tant les proportions lui paraissaient hors norme. Ah comme il aurait aimé avoir ses instruments avec lui ! Ses pinceaux, ses parchemins, pour redessiner les lieux à sa guise !

"C'est incroyable ! Avez-vous remarqué la taille de ces...." Commença-t'il à s'extasier, les yeux émerveillés braqués sur la charpente de l'édifice avant qu'un raclement de gorge de son seigneur ne mette fin à son emballement. Ce n'était effectivement ni le moment, ni la place pour exercer ses talents d'architecte, le regard sceptique que lui lança Elyane eu tôt fait de le ramener à la triste réalité. Garrel haussa les épaules, déçu avant d'observer les différents protagonistes qui évoluaient devant lui. Une foule de nobliaux tous plus richement vêtus les uns que les autres conversait, riait, se jonchait à la recherche de vieux amis, d'alliance ou d'ennemis à dénigrer. Garrel réprima une grimace face aux longues heures de discussions stériles qui l'attendaient et se tourna donc naturellement vers Jorelle et Elyane avant d'affirmer dans un sourire forcé :

" Bien! Lady Descarpe, Lady Jorelle, le moment est venu pour moi d'aller m’enivrer et de me confondre avec les murs d'Harrenhal. Mon Seigneur je suis certain que ma présence à vos côtés ne sera d'aucune utilité pour vos intrigues ! " Le bâtard excentrique appuya ses propos sarcastiques par une profonde révérence témoignant malgré tout de son respect envers Elyane.

" Lady Mormont, si par la suite les convenances vous épuisent, sachez que je serai au fond de la salle... quelque part....ailleurs ! " Il lui lança un petit sourire espiègle avant de reculer d'un pas et de tenter de prendre la poudre d'escampette en espérant qu'Elyane ne trouve aucun prétexte pour le garder sous sa coupe et le réquisitionner toute la soirée.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Darkness in her eyes
avatar
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris

Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Royce | Daenerys Targaryen
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 12:34

La jeune femme se regardait dans la pauvre glace qu’elle avait, une grimace de dépit s’installa sur son visage. Cette robe, tout CA, ne lui ressemblait pas. Jyana se demandait encore pourquoi elle devait se présenter à ce banquet alors qu’elle n’était qu’une bâtarde mépriser par son oncle le seigneur d’Amberly. Jamais elle n’avait eu à se vêtir en lady digne de ce nom, jamais elle n’avait du porter jupon et autres dentelles. Pourtant elle devait recouvrir aujourd’hui son corps de guerrière de tissu qu’elle n’appréciait pas et où elle se sentait prisonnière. Et bien sur son idiot d’oncle lui avait interdit de porter la moindre lame sur elle, qu’elle soit visible ou caché. Mais elle devait obéir comme toujours, baisser la tête et disparaître.

Sa tignasse brune resta libre, n’ayant pas eu la force de la coiffé à la mode du Sud comme beaucoup de lady, elle gardait ses cheveux tel quel, brut. Alors elle suivit la délégation Rogers, en restant derrière de par son statut. Son attitude devait être celle qu’on lui connaissait, invisible, une ombre parmi les autres. Pour ce point, elle était plutôt heureuse, elle appréciait qu’on ne la voit pas, cacher, discrète, observant de ses yeux clairs contrastant avec son teint hâlé et le brun de ses cheveux. Elle portait sur elle les origines d’un père qu’elle n’avait jamais vu, jamais connu. Pourtant elle avait entendu les rumeurs qui glissait contre les murs gris et humide d’Amberly, que son père serait un dornien, un homme originaire de la région la plus au sud de Westeros d’après ce qu’elle avait compris. Peut-être le croiserait-elle ? L’espoir était mince, l’espoir était vain. Il valait mieux pour la bâtarde de l’ombre de se concentrer sur la joute à venir.

La jeune femme entra alors dans cette salle, immense, somptueuse. Ses yeux se levèrent pour voir le plafond ébahis devant une telle architecture, devant une telle grandeur. Son esprit chercha à raisonner, à ce dire qu’il y avait une explication logique pour que cela ne s’effondre pas, mais à ses pauvres yeux de bâtarde, elle ne voyait pas comment ce miracle était possible. Elle était ébahie, émerveiller. Finalement peut-être qu’elle ne regretterait pas d’être venu. Doucement elle s’éloigna des Rogers, ne montrant pas ainsi le déshonneur que portait sa famille avec sa présence. Mais dans sa contemplation, son attention sur le monde qui l’entourait était fortement diminuée, on pouvait la frôler sans qu’elle ne le sente. Ce lieu était visiblement rempli d’une magie étrange qui la captivait, qui endormait ses sens de traqueuse. Elle oubliait ses réflexes, ses instincts, ce qui la maintenait en vie dans un milieu hostile.

Jyana avançait s’en faire forcément attention, sa robe la gênant. Sa démarche était plus gauche que gracieuse et légère. Dans son inattention la plus total, elle percuta quelqu’un (Garrel) et manqua de tomber, la ramenant à la réalité et se rappelant qu’elle avait reçu le mot d’ordre de ne pas se faire remarquer. Elle baissa lentement son regard clair sur celui qu’elle avait visiblement manqué de renverser.
« Excusez-moi ! Je suis vraiment navrée messire, je me suis perdue dans la contemplation de l’architecture de la salle et je ne vous ai pas vu…Veuillez m’excusez… »

Elle espérait ne pas être tombée sur un lord misogyne et aimait rabaisser les petites têtes en l’air comme elle venait de le faire. Décidément, la bâtarde de l’ombre ne jouait pas avec les ombres ce soir.


Can you hear my voice this time? This is my fight song, take back my life song prove I'm alright song. My power's turned on, starting right now I'll be strong. I'll play my fight song and I don't really care if nobody else believes 'cause I've still got a lot of fight left in me ☁ ©Nîniel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : Maimie Mccoy
Messages : 472
Date d'inscription : 24/06/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 17:49

Event 4

Le banquet des espérances



Alys Royce

La robe d'Alys était belle, simple mais belle. Suffisante pour la soirée qui allait suivre. Le banquet n'était pas un simple festin à prendre à la légère, mais bien quelque chose de politique. Comme tout grand événement à Westeros d'ailleurs. Alys ne s'était jamais intéressée aux événements politiques avant son mariage. Ce dernier lui avait permis de mûrir et de comprendre que tout finalement n'était que politique et elle avait fini par suivre son époux dans sa volonté d'ambition.

Il devait certainement l'attendre avant de se rendre aux festivités. En tant que couple marié, ils se devaient d'arriver ensemble, sinon cela ferait mauvaise impression. La jeune femme se regarda une dernière fois dans le miroir pour vérifier sa coiffure. Bon ce n'était pas trop mal. Elle était présentable. Une de ses suivantes l'avait coiffée de façon assez admirable elle devait bien l'admettre. Elle la remercia avant de sortir rejoindre Andar qui semblait plongé dans la contemplation du paysage extérieur. Son frère et sa sœur étaient déjà sortis. Il se tourna en l'entendant entrer.

Elle lui sourit, aimable en entendant son compliment. Elle le savait sincère. Il n'y avait plus de faux semblants entre eux, plus depuis qu'ils s'étaient ouverts l'un à l'autre.

« Merci, je souhaite faire tout de même bonne impression ce soir. Et je vous retourne le compliment. On ne peut émettre aucun doute concernant votre ascendance noble »

Même s'il était vêtu assez simplement, il restait habillé d'une manière qui laissait plutôt bien deviner son rang et statut. Bien entendu ils étaient tous nobles ici ce soir, mais certains l'étaient peut-être plus que d'autres.

« Elle ne durera pas » C'était son avis. « La guerre finira par revenir, tout n'est qu'un éternel recommencement. Mais ceci dit nous pouvons essayer de la protéger le plus longtemps possible. »

Alys était au courant du plan de son époux. Andar voulait jauger, étudier les convives afin d'identifier les alliés et les ennemis potentiels. Ils n'étaient pas seulement ici pour simplement s'amuser. Même si, jouer les enquêtrices semblait beaucoup divertir la jeune femme. Cela lui éviterait même de s'ennuyer.

Elle saisit le bras d'Andar afin de se rendre dans la salle où ils étaient conviés. Il y avait du monde. Certains s'installaient déjà. D'autres discutaient encore, s'échangeant commodités et révérences. Alys grimaça, cet endroit était rempli d'hypocrite... mais cette hypocrisie était nécessaire à la bonne entente et permettait d'éviter certainement l'incident diplomatique.  

La jeune femme aperçut Elbert non loin avec son fils. Peut-être passerait-elle plus tard vers eux afin d'entamer une discussion chaleureuse et amicale. Mais le jeune garçon semblait attirer beaucoup l'attention et son ami devait entendre bon nombre de compliments concernant son enfant. Elle sourit.

Suivant Andar elle se dirigea avec lui vers un homme qu'elle ne connaissait pas. Alys laissa son époux faire les présentations.

«Vous me voyez enchantée Lord Staedmon, c'est un plaisir de vous rencontrer. »

Elle savait qu'elle allait bientôt devoir quitter le bras de son mari pour aller observer et étudier les autres convives. Alys n'était pas timide, c'était un avantage, elle savait très bien comment commencer une conversation.

Un nouvel arrivant dans la discussion interrompit ses pensées. Lui non plus, Alys ne le connaissait pas. Mais ce dernier semblait au moins être une connaissance de son époux. Il s'inclina devant elle et Alys répondit avec la même politesse exigée par le protocole.

« Mon seigneur. » Elle inclina la tête.

L'homme demanda s'ils les interrompait. Alys voyait là une parfaite raison de s’éclipser, pour poursuivre les desseins que son époux et elle s'étaient fixé.

« Oh pas le moins du monde. Je vais d'ailleurs vous laisser entre hommes. Vous avez certainement beaucoup de choses à vous dire. »

La jeune femme se tourna vers Andar et lui murmura à l'oreille.

« Je vous rejoins plus tard, lorsque nous serons conviés à nous asseoir. Je vais... faire un tour parmi les convives. »

Il comprendrait certainement son intention, d'ailleurs tout était dit dans le ton de sa voix et son regard. Elle s'éloigna un peu cherchant foule avec laquelle faire connaissance ou bien discuter.  

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ours indompté
avatar
L'ours indompté
Valar Dohaeris

Ft : Tamla Kari
Multi-Compte : Harlon / Maddy
Messages : 557
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    Mer 7 Sep - 19:49

LE BANQUET

“Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 1”



Jorelle Mormont

En d'autres circonstances, j'aurais revêtu mes vêtements dépareillés et trop large, ma tresse serait maladroitement noué et que dire de mon comportement... J'aurais été la véritable Jorelle Mormont, mais en ce jour particulier, je devais faire l'effort d'être présentable. Même si le cœur n'y était pas, je mis une belle robe bleue et réussis, tant bien que mal, à coiffer cette épaisse chevelure. Bien évidemment, je n'égalais pas la splendeur d'Elyane, mais pour une Mormont, j'étais parfaite. Avec mes plus beaux atouts, j'avançais d'un pas décidé devant la grande demeure d'Harrenhal. Les yeux arrondis, j'étais émerveillé par tout ce que je voyais. Et je ne fus pas la seule, sauf que moi, je continuais à marcher. C'est bien les hommes ça, il était obligé de s'arrêter pour regarder. Pourtant, Garrel avait raison, ce lieu était réellement magnifique. On était comme deux enfants et Elyane était notre septa, nous rappelant à l'ordre avec un raclement de gorge. Je voulais écouter Garrel, m’asseoir sur le sol et continuer à m'émerveiller, mais à la place de ce beau projet, on se rendit au banquet. Déçu de ne pas pouvoir profiter de ce moment de calme, je fis une petite mou au bras droit de la jolie rouquine et souris presque automatiquement lorsqu'elle tourna la tête.

La grande salle, aux allures démesurées, abritait en son sein beaucoup de nobles et de moins nobles pour le coup. Toutefois, même avec cette communauté qui évoluait sous mon nez, je pue reconnaître certaines personnes. Déterminé à être une dame d'honneur d’exception, j'allais être courtoise et tenter de saluer un grand nombre d'invité. Mais pour le moment, je restai auprès de mes deux compagnons de route. Garrel, déjà excédait par l’ambiance d'un banquet, annonça son envie de se fondre dans les décors pour disparaître et comme pour appuyer ses propos, il fit une révérence. Je lui souris, amusé par ses actions. Peut-être que je le ferais, de le rejoindre, se cacher derrière une tapisserie et prendre suffisamment de bouteille pour faire notre propre banquet. Cela pourrait être amusant, bien plus que de se montrer docile et agréable... J'allais moi aussi prendre congé d'Elyane lorsqu'une femme percuta Garrel. Toute gênée, elle présenta ses excuses et moi, comme une nordienne qui est peu à l'aise dans de telle situation, je me mis à rire. Rire parce qu'entendre un messire était peu habituel, parce qu'on n'était pas les seuls à préférer observer l'architecture des lieux.

- Ne vous inquiétez pas, ce messire à la tête dure. En plus de cela, il serait plus qu’enchanter de discuter avec vous de cette architecture si particulière à ses yeux. J'ai été ravis de vous rencontrer et j'aurai grandement apprécié de rester en votre compagnie, mais je vais aller saluer quelques personnes. J'espère que je pourrais revenir vers vous un peu plus tard. Mesdames, messire.

Je fis moi aussi une révérence et fis un grand sourire à Elyane. J'étais sadique, mais cela m'amusait, lui qui voulait parler de bâtisse, c'était parfait. Cette jeune dame tombait à pic. Et puis, peut-être qu'Elyane s'en lassera et le laisserait là, à parler architecture avec une inconnue.

En marchant, je découvris de nombreux visages, je leur souriais et abaissais la tête dès qu'ils répondaient à mon sourire. Puis, un petit groupe attira mon attention, même de loin, je pouvais reconnaître Aegon, mais aussi Rhaenys, Elbert et ce bon vieux Jon, ainsi que d'autres tête connue et méconnue. Tout en m'avançant, je tentai de capter le regard de la reine, mais en vain. J'allais les retrouver quand j’aperçus une femme que je connaissais trop pour juste passer à côté, ma petite Lyra. J'allais dans sa direction et frôlai un autre groupe. Je leur souris à pleine dent, heureuse de les revoir, un Andar sobre, un Alyn habillé tout en vert et un inconnu à la jolie barbe. Toutefois, même si je désirais discuter avec eux, je continuai ma route.

- Je ne pensais pas que ses murs pouvaient contenir autant de personnes.

Je souris aussi à l'homme qui se tenait près d'elle, un homme que je ne reconnaissais pas, mais qui pourtant appartenait à mon passé.

- Messire, soufflais-je en abaissant la tête.

© DRACARYS



Now I'm a warrior, now I've got thicker skin. I'm a warrior, I'm stronger than I've ever been and my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. Out of the ashes, I'm burning like a fire© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : le banquet des espérances    

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 4 : le banquet des espérances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Banquet du Tournoi des 3 Sorciers
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: