RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Partagez
 

 Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyJeu 29 Sep - 20:27

Grand Tournoi D'Harrenhal

An 300, lune 7, semaine 4



Maege Mormont


Ce fut d'un nonchalant haussement de ses larges épaules caparaçonnées que Maege répondit à l'exclamation déçue des rangs nordiens lorsque la lance vint à se briser une seconde fois. Son sourire était mince mais ses yeux rieurs perçaient de leur lueur glacée la fine ouverture du heaume. D'une rude claque elle flatta l'encolure de son étalon dont les flancs s'écartaient et se rétractaient sous elle. L'animal  était essoufflé. Elle écarta quelques mèches de crins gris qui s'étaient emmelés à ses gants de cuir et de métal.
"Mon vieil ami..."murmura-t-elle d'une voix grave. Un ronflement fatigué de sa monture lui répondit tandis que les yeux de la Lady s'attardaient sur la robe cendrée et salie par la boue, par la transpiration, par la poussière. Sa lourde tête était portée haute et ses pattes étaient plantées dans le sol comme deux piliers de pierre. Mais Maege décelait cette encolure qui s'arquait non par noblesse mais par les effets du temps,  ses jambes aux sabots solidement ancrés dans le sol un peu trop raides, son oeil, quelque peu éteint et usé. La brune ne lui en tenait pourtant pas rigueur. C'était sa propre maladresse et l'habileté féroce de son adversaire qui avaient signé sa défaite et non l'âge avancé de son cheval.

Après que sa défaite fut clairement annoncée par la voix de stentor du juge, l'Ourse inclina le menton devant le roi et sa future épouse, comme pour s'excuser de ne pas avoir apporté plus de vernis au nord lors de cette joute. Son geste était solennel, cependant il vibrait d'une certaine malice que seule pouvait communiquer une participante qui ne voyait aucune différence entre ces chevaliers et leurs lances, et les enfants qui les imitaient non loin à l'ombre des tribunes.  Pourtant c'était là un jeu affreux. Les marques laissées au sol par la chute de l'adversaire du Prince de Peyredragon que foulaient alors les sabots de son étalon ne le lui rappelèrent que trop bien. Quelle idée de gaspiller une vie ainsi, alors que l'Hiver embrassait déjà le continent. L'ironie d'avoir une telle réflexion alors qu'elle sortait elle meme de la joute la fit grimacer sous son casque et elle talonna derechef son cheval au pas trainant.
Sa main guidait fermement ce dernier vers les tentes alignées à l'extrémité de la joute lorsqu'elle croisa le regard de celui qui l'avait vaincue. (Addam Marpheux)
"Ne perdez pas la seconde manche, mon garçon. Je veux être fière de ma défaite" Lui lança-t-elle d'une voix goguenarde depuis son destrier juste avant de poser pied à terre.
Eloignant d'un geste de  sa main les garçons qui venaient à son aide, elle  retira son heaume seule et ne se débarrassa de son armure qu'en partie, gardant les chausses de cuir ainsi que la lourde cotte de maille que sa paresse refusait d'enlever. On posa -ou plutot on jeta, son page étant deux fois plus petit qu'elle- sur ses épaules une épaisse cape en fourrure d'ours. Le temps était clément pourtant, comparé au froid qui sévissait déjà sur son fief, elle s'en rendit compte en avalant la distance qui la séparait des tribunes en de grandes enjambées. Elle n'eut nulle besoin de guide pour retrouver la rangée où elle entendait se rendre, quitte à faire se lever ceux qui les séparaient d'elle sans grand ménagement.

"Levez-vous! Vous voyez bien qu'vous m'empechez de rejoindre mes filles! Levez-vous donc!" Tonitrua-t-elle comme un mère qui rabrouerait des enfants un peu trop distraits. Pourtant, la Mormont n'avait guère besoin de tels éclats de voix puisqu'à peine s'était-elle présentée à l'extrémité du rang que l'on se levait déjà pour la laisser passer. Un seul semblait ne pas être effrayé de la grosse bête qui semblait devoir leur passer dessus et de grands yeux surpris s'ouvrirent lorsqu'elle entoura de ses bras le jeune homme (Edwin Forestier), pour lui imposer une embrassade à lui briser les côtes et qui le souleva de terre."Ravale tes larmes idiot! "Se moqua-t-elle d'une voix chaude. Malgré le heaume qui étouffait les sons, elle avait clairement entendu l'emotion du Forestier lorsque la lance s'était brisée."C'est ce fichu bâton qui s'est brisé, pas moi!" Elle parti d'un rire gras et franc, bien elle sentait clairement la raideur qui avait pris son dos.
De pied écrasés sous ses bottes en nez qui avaient malencontreusement pris un coup de son épaule, l'Ourse finit par arriver auprès de sa progéniture. En s'asseyant à leur côté sans grâce aucune, elle leva sa main pour ébouriffer la chevelure noire et bouclée qui se trouvait juste devant les Mormont.
"Voilà donc le nouveau Stark dont on m'a tant parlé!"Le taquina-t-elle."Qu'ai-je manqué?" Elle se tourna vers ses filles, toutes trois si semblables et si différentes à la fois et ses lèvres cassées d'une cicatrice leur sourirent.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyJeu 29 Sep - 21:52

Grand Tournoi d'Harrenhal

citation cool ici



Alys Royce

Le fracas des armes s'entrechoquant retentissait et suscitait des cris de la part du public. Les jouteurs défilaient et les combats semblaient susciter la plus grande allégresse parmi les spectateurs. C'était là la fascination pour la guerre, qui était enfouie dans chaque homme vivant de ce monde et qui resurgissait lorsque la peur de mourir disparaissait.

Alys observait néanmoins les combats d'un regard absent, son esprit était tourné vers toute autre chose. Vers ceux qui étaient absents, vers l'avenir, son propre avenir. Elle commençait à voir clair dans cette marrée de nuages qui avaient obscurci le futur, elle avait, depuis quelques temps déjà, un nouveau nom et de nouvelles perspectives. Son frère n'avait plus aucune emprise sur elle et, la jeune femme se sentait libre et enfin en pleine possession de ses moyens : politiques notamment.

Elle avait pris place loin de son époux, leur plan, toujours en vigueur était de tâter le terrain de voir des alliés potentiels et des rivaux politiques. La guerre ici jouée n'était jamais loin de la réalité et finirait par les frapper tôt ou tard, de près ou de loin et mieux valait savoir qui était digne de confiance ou nous dans ces moments là... les amis se comptaient sur les doigts d'une main.

Alys sursauta presque en entendant de nouveau les lances se fracasser contre les armures. Plongée dans ses pensées, elle avait presque oublié les combattants. Reportant son regard vers le terrain devant elle, la jeune femme observa alors le chevalier qui s'apprêtait à satisfaire la soif d'action des gens de Westeros. Elle connaissait le nouveau combattant de nom simplement, il s'agissait là d'Harrion Karstark. Chaque chevalier qui s'étaient battus aujourd'hui était tous d'excellent guerrier et malgré une certaine répugnance pour le combat, Alys Royce devait avouer que tout ceci était fascinant à regarder.

Les bretteurs levèrent leurs armes et chargèrent lançant leurs montures au galop, c'était une danse ici, un simple spectacle pour le plaisir des regards, une fascination morbide qui prenait chacun aux tripes et la jeune femme prit un certain plaisir à se cacher le visage en murmurant

"Je ne veux pas voir ça"

Une répugnance fascinée pour la guerre, la bravoure, et les coups d'épée sans trop de sang versé.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 3:22

Le tournois
An 300, lune 7
Alesander sursauta pratiquement lorsqu'il donna le coup final à son adversaire. Sur le moment, l'homme ne réalisa pas sa victoire. Un sourire incrédule se dessina sous sa visière qu'il s'empressa d'ailleurs à soulever, posant ses yeux bruns sur la foule. À son dernier tournois, il ne s'était pas rendu plus loin que le première tour. Comme quoi ce n'était pas une activité qu'il prenait au sérieux. Joyeusement, il fit une révérence devant la foule applaudissant, après qu'on l'eut départi de sa lance, jetant un œil rapide vers les estrades de l'Orage. Non sans porter une légère attention à son adversaire pour s'assurer qu'il soit tout de même dans un état potable – pour le bien de sa conscience –, lui et son cheval repartirent en direction de son petit chapiteau. Ses écuyers – qui quelques instants avant l'avaient débarrassé de sa lance et de son bouclier – , Longbec et Rosalynd Storm le félicitèrent. Presque gêné, l'homme rougit légèrement en détournant le regard. D'un signe de main, il refusa la petite coupe de vin qu'on lui proposa, se retournant plutôt vers une gourde d'eau et quelques raisins pour combler le creux qui avait eu le temps de s'imposer dans son estomac. Faisant les cent pas sous sa tente, l'orageois se laissa bercer par le bruit des lances et du trot des chevaux qui venait de l'extérieur. L'homme ne pouvait pas nier le fait d'être tout de même un peu stressé pour sa prochaine joute. Il n'avait pas vu le gagnant de celle suivant la sienne, donc il n'avait aucune idée de ce à quoi s'attendre la prochaine fois. Au fond de lui, il savait que ça allait bien se passer, mais laisser ces pensées remonter à la surface était bien plus difficile qu'il n'en paraissait. Ce n'était pas son genre de dire à voix haute qu'il pensait tout de même avoir des chances de gagner, comme il avait quand même réussit à passer en second round. Surtout qu'il savait bien que son propos changerait lorsqu'il arriverait face à son nouvel adversaire.

Après un bon moment, on annonça son tour de joute. Le barbu remit son casque sur sa tête,  enfila ses gants métalliques et sortit de sa tente. On lui mena presque immédiatement son cheval. Sans trop tarder, il l'enfourcha, à nouveau souriant. Son petit écuyer lui tendit une lance différente de la précédente. L'autre ne s'était pas abîmée, mais on ne voulait pas prendre le risque de le laisser jouter avec une arme affaiblie. Il ne connaissait pas l'adversaire qu'on lui imposa cette fois. Peut-être avait-il entendu un jour son nom ? Alesander fouilla au fond de sa mémoire, mais non. Autant il put associer Robar à Andar, autant cette fois c'était mort. Bref. Tout ça pour dire qu'il ne savait pas à quoi s'attendre et qu'il valait mieux, pour l'honneur de l'Orage, être un peu plus méfiant et beaucoup plus alerte. Sous son casque à la visière redressée, il n'y avait plus l'ombre d'un sourire, mais plutôt des sourcils froncés. S'il était passé en seconde manche, c'est qu'il avait eu un adversaire à un niveau comparable au sien ; cette fois il ne pouvait plus prétendre une telle possibilité comme le « tri » avait été fait. L'orageois n'adressa pas un mot à cet Addam Marpheux, se contentant d'un vague signe de tête avant de baisser sa visière. Il commanda à son cheval d'aller se mettre en place. Avant même qu'on ne lance le départ, il serra ses cuisses et ses mollets contre les côtés de son cheval, histoire de agripper le plus solidement possible. Tenant sa lance fortement, mais sans pour autant la bloquer et rendre son mouvement impossible ou trop sec, il sentit son cœur battre dans sa gorge. Lorsqu'on donna le signe du départ, Alesander ordonna à son cheval, d'un coup sec et vif sur les rênes, de partir en vitesse. Incliné au-dessus de son étalon, il fixa intensivement l'épaule et l'aisselle de l'homme originaire des terres de l'Ouest.  
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
Valar Morghulis
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris
Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 14iivl0
Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 2381
Date d'inscription : 26/01/2015

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 3:22

Le membre 'Alesander Staedmon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 8


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 9:21

Event 4

   
le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

    Un chant de trompettes soutenu par les rebondissements sourds des tambours avala la question de Lyra avant que Jon ne puisse y répondre.  Le public enjoué se tût quelques instants alors que les premiers jouteurs pénétraient sur la piste ensablée. Il y eut un instant de flottement et de silence. Puis, les spectateurs se mirent à acclamer de plus belle, en particulier les conflannais et les ouestriens représentés par l’héritier des Nerbosc et le lion fier des Lannister. Fidèle à elle même, la voix de la jeune ourse ne se joignit pas aux cris d’encouragement qui vrillaient ses oreilles. Elle se contenta de regarder patiemment les combats qui se suivaient, serrant ses mains l’une contre l’autre, lorsqu’un homme tombait à terre dans un nuage de poussière.

Un frisson la parcourut lorsqu’elle reconnut Harras. Il avait clamé porter les couleurs de sa reine. Or, Asha n’était pas là. Lyra avait entendu que la jeune femme était souffrante et qu’elle avait dû garder le lit à Pyk. Le Chevalier avait été l’ombre de la fer-née durant le « séjour » de la Mormont sur les Îles de Fer et s’il n’avait pas été désagréable envers elle, il n’avait pourtant pas été agréable non plus. Elle fronça les sourcils alors qu’une bouffée d’angoisse l’envahit. Lorsque les deux lances se brisèrent, débouchant sur la victoire du champion de la Reine de Grès, Lyra ne décrocha pas un sourire.

Enfin, elle reconnut Harrion Karstark alors qu’il saluait à son tour les gradins. La délégation nordienne se secoua en applaudissements et en beuglements d’encouragement. L’archère observa alors avec toute la minutie du monde la carrure de l’héritier de Karhold, sa position, l’angle de sa lance alors qu’une voix demandait aux jouteurs de se mettre en place. En face de l’aîné de Rickard, la silhouette fluette (Jyana) de son adversaire ajustait sa prise sur les rennes de son destrier. Les doigts de Lyra s’enfouirent dans les plis de sa robe. Il ne faisait aucun doute que le combat ne durerait pas longtemps. Soit la force et l’endurance d’Harrion jetait immédiatement son ennemi au sol, soit il se faisait rattraper par la vitesse et l’agilité du cavalier mystère. Un nouveau son de trompette. Et les chevaux s’élancèrent, martelant le sol de leurs sabots puissants. Dans un craquement sonore, le bois explosa. Le visage de la troisième fille de Maege pâlit. Puis, ses lèvres se fendirent d’un sourire et elle se joignit aux applaudissements lorsque le Karstark ressortit vainqueur. À côté d’elle, elle crut entendre Jorelle renifler de dédain, mais elle l’avait sûrement imaginé.

Si toute son attention était désormais en attente de combat de sa mère, elle sourcilla cependant lorsque l’étrange cavalier au heaume tordu d’un sourire railleur qui portait ses couleurs renversa le dornien.

Le rire rauque d’Alysane lui fit tourner la tête alors que Maege et son adversaire ouvrait la dernière joute. Connaissait-elle l’autre jouteur ?

« Une blague ? » lui demanda-t-elle. « Qu’y-a-t-il de si drôle, Aly ? »

Elle fut cependant heureuse de voir sa sœur s’esclaffer de la sorte. Après la mort de Marthe, il ne lui semblait plus avoir en face d’elle que l’ombre de son aînée. Elle lança un petit regard rieur à Jorelle avant de se reconcentrer sur l’Ourse, imposante dans son armure. Leur mère aurait pu écraser la plupart de ses hommes en combat régulier, mais la joute ne faisait pas partie de ses passe-temps favoris et cela suffisait à ce que Lyra se ronge les sangs. Son visage se crispa à mesure que les destriers se rapprochaient et elle attrapa instinctivement les mains de ses sœurs lorsque les deux combattants entrèrent en contact. Aucun son ne sortit ne ses lèvres entrouvertes lorsque la lance de sa mère éclata. Un mouvement brusque non loin d’elle attira son attention et elle reconnut Edwin qui lui glissa un regard inquiet. Alysane le rassura d’une voix bourrue et elle la sentit presque se retenir d’aller montrer au ouestrien de quel bois elle se chauffait. Lorsque Maege leur fit signe qu’elle allait bien, Lyra se détendit.

L’annonce du second tour des joutes lui hotta pourtant bien vite sous soulagement. Harrion affronterait Harras. Comme son aînée lui avait dit quelques instants auparavant, les Anciens Dieux semblaient vouloir s’amuser. Mais cette fois là, la jeune ourse n’appréciait pas la farce. Loin de là. Elle fit non de la tête à Aly lorsqu’elle lui posa des questions sur un certain Staedmon.

« Si ce lord Marpheux a réussi à désarçonner notre mère, je ne parierais pas sur cet orageux. »

Maege finit par arriver auprès de ses filles et Lyra s’empressa de s’écarter pour lui laisser une place. Sa grosse main calleuse vint ébouriffer les cheveux sombres de Jon.

« Comment allez-vous, Mère ? » se soucia-t-elle. « Vous n’êtes pas blessée ? »


   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 10:59

Grand Tournoi d'Harrenhal

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4



Alyn Estremont

Le choc avait été brutal et les lances s'étaient fracassées sur les boucliers. Heureusement, la joute n'avait pas mal tourné, comme cela venait de se produire avec les deux qui avaient précédé l'affrontement. Alyn avait été déclaré vainqueur et, se concentrant dès à présent sur le prochain affrontement, son unique réaction à cette annonce fut un bref signe de tête en signe d'assentiment. L'émissaire offrit un second signe de tête à son adversaire Dornien, notant dans un coin de son esprit qu'il serait plaisant de discuter avec lui un peu plus tard. Il n'était pas le genre à abreuver la foule de sourires et d'exclamations de joie, et tant pis si cette absence d'effusion déplaisait au public. L'Orageois regagna les coulisses au petit trot puis descendit de cheval. Il veilla à ce que sa monture soit pansée et qu'on lui amène eau et foin. De son côté, il s'engouffra dans la tente qui lui était réservée pour attendre la fin du premier tour. Il aurait aimé de débarrasser de son armure mais savait que cela lui ferait perdre du temps et qu'il trouverait cela d'autant plus pénible de l'enfiler une seconde fois à si peu de temps d'intervalle. Il choisit donc de s'installer aussi confortablement qu'il put sur la banquette qui était à sa disposition et ferma les yeux.
Se concentrant sur sa respiration, il tentait d'occulter les bruits venant de la lice. Il était important pour lui de retrouver un rythme cardiaque régulier avant son prochain affrontement afin de pouvoir l'aborder dans la même optique que le premier. Les serviteurs à son service avaient été avertis qu'il voulait être au calme, aussi s'abstenaient-ils de lui adresser la parole tandis qu'ils lui apportaient de quoi se désaltérer. L'ambiance sous la tente était bien loin de celle des petits chapiteaux alentours que les éclats de voix et les bruissement de tissus faisaient bourdonner de vie. Alyn demeura ainsi jusqu'à la fin du premier tour. Après quoi, il se rendit auprès de sa monture.

On lui apprit qu'il jouterait en quatrième position pour le tour suivant et qu'il affronterait un autre Dornien, mais il s'agissait cette fois-ci d'un homme dont la renommée n'était plus à faire. Oberyn Martell avait participé à la joute qui avait suivi la sienne et Alyn ne se priva pas pour questionner son entourage quant aux performances de son adversaire. Il lui fut ainsi rapporté que l'exilé avait désarçonné son adversaire du premier coup : un homme à ne pas prendre à la légère ! L'Orageois remercia son informateur puis s'enjoignit à se concentrer de nouveau s'il ne voulait pas se faire battre à plate couture. Ce n'était pas tant le fait de perdre la joute qui l'inquiétait, mais plutôt la manière dont cela pouvait se produire : une cicatrice lui suffisait amplement !
Après l'inspection minutieuse de sa monture et du matériel, le moment de se remettre en selle arriva. Sa lance s'étant brisée, on lui en fournit une nouvelle avec le reste de son équipement. Il ne lui restait plus qu'à entrer en lice et faire face au Martell. Affronter un tel homme constituait un honneur, en soi, aux yeux d'Alyn qui, s'il ne portait aucun jugement sur les choix politiques de son adversaire, respectait le combattant qu'incarnait Oberyn.

Prenant place au bout de la lice, il se mit donc en position de combat et attendit que le Dornien en fît de même. Bientôt, le départ de la joute fut donné & Alyn éperonna sa monture. Cette fois-ci, il chercha à donner un peu plus de vitesse au cheval avant l'impact que lors du premier tour, conscient que son adversaire ne se priverait certainement pas du plaisir de faire chuter chacun de ses concurrents s'il en avait l'occasion et que le manque d'élan pourrait peut-être lui faciliter la tâche. Ainsi, le choc risquait d'être plus violent que celui qu'il avait encaissé quelques minutes auparavant mais il plaçait sa confiance dans la stabilité de sa monture.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
Valar Morghulis
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris
Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 14iivl0
Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 2381
Date d'inscription : 26/01/2015

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 10:59

Le membre 'Alyn Estremont' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 10


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 17:05

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, Lune 7 - Harrenhal - Conflans



Je vais le tuer !

Ulwyck était confiant et fier comme un paon. La joute s'annonçait bien et pourtant il n'y eut qu'une seule lance brisée, qui le cueillit en plein dans le flanc. Le jeune homme tomba de son cheval mais resta accroché par le pied à celui-ci, si bien qu'il fut traîné sur plusieurs mètres avant de finir sa course contre un poteau de la lice. Le choc fut violent. Pendant la traînée du chevalier par son destrier, les oreilles attentives avaient pût entendre un terrible bruit de craquement. Sonné, le Uller resta là allonger au milieu de la lice. Il lui fallu une vingtaine de secondes pour retrouver ses esprits ce qui ne fut pas une bonne chose. La douleur qui lui traversa la jambe fut atroce si bien qu'il se mordit les lèvres pour ne pas hurler. Comment était-ce possible ? Comment cela se pouvait-il qu'il ait perdu face à ce jeune homme qui n'était pas plus doué que lui et sûrement et nettement moins expérimentés. Ce n'était sans doute pas la faute de l'équipement. Les deux jeunes gens possédaient une qualité d'équipement équivalente. Le froid ? Peut-être mais Ulwyck n'était pas convaincu que le climat pouvait autant handicaper. Il était convaincu que cette joute pouvait avoir lieu 100 fois, il ne la perdrait qu'une seule et unique fois. La faute à pas de chance ! Les dieux avaient sans doute préférés favoriser son adversaire pour une quelconque raison. Sans doute devaient-ils penser qu'il était plus intéressant ou glorieux de faire gagner le jeune prince ou qu'il portait un désir ardent sur les qualités intrinsèques de ce jeune homme sans avoir pût reconnaître le talent du Uller. C'est fou ce à quoi on peut penser quand la douleur vous tiraille le corps. Les Sept voilà bien un mythe auquel Ulwyck ne s'adressait que très rarement.

Tout ceci pour dire que le Uller souffrait atrocement. Il essaya tant bien que mal de se relever mais c'était peine perdue. Son cheval passa à proximité de lui et il s'en fallu de peu pour qu'il lui marche dessus. Ses tentatives pour se mettre debout furent toutes vouées à l'échec ce qui ne fit qu'augmenter sa douleur et le transporta dans une rage folle qui le conduisit à ne plus penser de façon totalement réfléchie, et ce même si ce ne fut jamais réellement son point fort par le passé. Le jeune homme se traînait, en rampant, sa jambe formant un angle bizarre sous lui. Il était en colère, une rage sombre et noire que la douleur ne faisait qu'accentué. Il venait d'être humilié totalement ! Un coup du sort qu'il n'avait pas prévu qui le mettait hors de lui. Comment cela était-il possible ? Était-ce une mascarade ? Etait-il en train de rêver, confortablement installé dans sa couche, contre le corps chaud d'une amante de passage ? Le plus divertissant dans ce spectacle était qu'Ulwyck ne rampait pas vers la sortie mais vers la position d'Aegon. Entre ses dents, il n'arrêtait pas de murmurer une seule et unique phrase, le goût ferreux de son sang maculant ses lèvres.

«Je vais le tuer !»

Le pauvre chevalier n'atteignit jamais son but. Du moins pas en ce jour, car des hommes de la maison Allyrion arrivèrent rapidement pour s'occuper de lui et l'éloigner de la lice. Les pauvres furent copieusement couvert d'insulte d'un Uller en fureur, humilié et blessé. Pourtant même si sa jambe lui faisait souffrir le martyre, la douleur la plus sournois et la plus lancinante se trouvaient dans ses tripes et se nommait l’orgueil !

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 17:52

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Elbert Arryn

Ce tournoi était d'un ennui affligeant mais Elbert se devait de garder la face et de se montrer intéressé car son fils était avec lui ainsi que sa future épouse. Pour un esthète de la joute, cet événements ne représentait pas vraiment un summum. C'était même plutôt le contraire. Avoir délégué l'organisation de ces festivités n'étaient plus une erreur qu'il commettrait à l'avenir. Par où commencer ? Tout d'abord la sélection et l'admission des participants. Bon sang qui avait autorisé les femmes à participer ? Déjà qu'en principe les tournois étaient réservés aux chevaliers, que faisait donc une femme inscrite sur la liste des participants ? Bizarre bizarre ! A moins que l'on ne l'ait pas informé et que dorénavant les femmes pouvaient également se faire éventuellement adouber ou devenir écuyer ? Elbert voulait bien être progressiste avec les lois d'héritage pour les filles aînées mais il ne fallait pas non plus poussé le bouchon trop loin au risque de boire le bouillon. Si on continuait dans le même ordre d'idée, quelle serait la suite ? Le Régent n'osait pas l'imaginer.

Passons à une autre question qui fâchait. Que faisait les Fer-nés au tournoi ? A ce qu'il sache aucun d'eux n'étaient de fins jouteurs mais ils avaient réussit à placer l'un des leurs qui était apparemment chevalier. Elbert était prêt à leur accorder la supériorité maritime mais pas des capacités à remporter des joutes de tournoi. Non vraiment pas ! La joute n'était pas quelque chose que l'on acquérait de façon innée. C'était quelque chose qui se travaillait réellement. Certes certains Fer-nés avaient vécus captif en guise d'otage suite à la rébellion de Balon Greyjoy mais se pouvait-il vraiment que l'un d'entre eux ait été fait chevalier et formé aux arts si particulier que ceux de la lice ? Très peu probable. Le combat et la joute était deux choses fondamentalement différentes. Même si le profane semblait apprécier le spectacle, l’œil expert savait reconnaître un spectacle d'un piètre niveau et ce n'était pas la prestation lamentable d'un dornien échoué sur le sol face à son neveu Aegon qui allait lui faire penser le contraire. Que dire des pauvres représentants de la Couronne du Nord qui n'était maintenant plus qu'au nombre de deux. Son propre cousin ayant perdu. Pauvre Robar. Elbert espérait que cette défaite ne marquerait pas trop son cousin et qu'il s'en sortirait mieux à la prochaine occasion.

Le pire dans tout cela c'était que le spectacle peu affriolant aurait au moins pût être chasser par les interventions de tels ou tels personnes venues discuter avec le roi mais il n'en était rien. Les gens étaient plus accaparés par le spectacle que leur politesse stérile affichée au banquet. Un spectacle si triviale montrait le vrai visage des gens qu'ils soient nés dans le bordel le plus lugubre de Culpucier ou dans le confort douillet d'une des maisons nobles les plus riche du continent. Heureusement que son fils et Sansa était là pour le distraire. Pour cela, il ne les remercierait jamais assez. Son fils occupait la place centrale dans sa vie mais il ne demandait qu'à faire de même pour sa future épouse même si pour elle la tâche s'avérerait plus difficile qu'elle ne le pensait. Remplacer Daenerys n'était pas chose aisée. Elle affichait cependant une bonne humeur et une bonne volonté communicative qui faisait penser à Elbert qu'un jour, elle serait peut-être en mesure de grappiller, centimètre par centimètre, une place de choix dans son cœur.

Rhaenys Targaryen, la Reine du Sud, le sortit de ses pensées en lui posant une simple et unique question. Elbert ne comptait pas lui mentir sur ce point. Quant à la violence des joutes, cela restait plutôt modéré en comparaison à certains tournois auquel il avait lui même participé.

«Honnêtement ? Je ne trouve pas que le niveau soit fulgurant. A croire que les récents événements nous ont privés de jouteur de grande qualité. Je m'interroge sérieusement sur la présence d'une femme et d'un Fer-Né à ce tournoi. C'est plutôt étrange. Quelques résultats sont très surprenants. Quant à Aemon, il n'est pas encore en âge de comprendre exactement ce qu'il se passe. Les joutes ont comptés quelques blessés mais ce n'est pas le tournoi le plus impressionnant que j'ai vu de ce point de vue. La mêlée par contre risquent d'être plus violente. Je songe à lui en épargner la vision. »

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 19:22

Le banquet des promesses

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Owen Tyssier

Ce tournoi ne risquait pas de changer l'avis du jeune homme sur ce genre de représentation. Il s'agissait vraiment d'une démonstration de force et de parade mais aussi de violence. Une façon qu'avait trouvé les hommes pour se mettre des coups sur le plat de la figure sans avoir à se faire la guerre. Un mal pour un bien en somme mais comment pouvait-on se sentir heureux à l'idée de se lancer à corps perdu, armé d'une lance, un cheval comme seule assurance de vitesse, face à un adversaire aussi fou que vous, prenant les mêmes risques ? Cela lui échappait. Pendant quelques minutes, il se sentit nostalgique. Peut-être aurait-il eut un peu plus d'intérêt si son ami Loras participait. Là il se serait peut-être levé comme certains pour l'encourager et crier « hourra pour le chevalier des fleurs ». Cette époque lui semblait loin. En se tournant, il aurait sans doute trouver à proximité Margaery avec qui il aurait pût échanger quelques mots ou plaisanteries ou encore compliment à propos de la performance de son frère. Au moins, il ne perdait pas une seule miette des mouvements et de la beauté d'Ellyn sa fiancée. Par les Sept que c'était dure de se retenir de lui voler un simple baiser.

Le chevalier qui portait les couleurs de sa dame avait perdu contre Lyle Crakehall, un solide gaillard. Ce n'était pas une surprise. Le jeune homme ne portait pas vraiment le chevalier des Essaims en grande estime. Owen avait posé sa main sur celle d'Ellyn en guise de soutien. C'était le mieux qu'il pouvait faire puisqu'il ne pouvait se permettre de la prendre dans ses bras en public ou de l'embrasser pour chasser l'amertume que cette défaite devait laisser chez cette douce personne. Le pire dans les tournois c'était les blessures. Quelques jouteurs furent légèrement blessés mais que dire de ce pauvre dornien qui s'était fait traîné par son destrier avant de percuter un poteau de la lice. Chose cruelle que la barbarie et la violence ! Le voir ainsi se traîner sur la lice, en rampant alors que sa jambe semblait déformée l'avait profondément touché. Dornien et biefois ne s'entendent pas c'est bien connu ! Pourtant Owen n'avait jamais manifesté de haine certaine envers les ressortissants de cette région. Si Willos avait réussi à pardonner au Prince Oberyn qui l'avait accidentellement estropié, Owen pouvait montrer la même ouverture et clémence envers le peuple de la région la plus au sud de Westeros. A coup sûr, l'araignée irait sans doute au chevet de ce chevalier blessé pour lui apporter son soutien, du moins s'il était prêt à l'accepter. Ce n'était pas parce que lui même était ouvert d'esprit que le Chevalier tombé en ferait de même. Un homme en position de faiblesse pouvait accepter beaucoup ou au contraire se refermer sur lui même. Se tournant vers sa jeune fiancée pour savoir si elle désirait aller se rendre compte de l'état de son chevalier. Il pourrait ainsi faire d'une pierre deux coups et aller voir celui qui avait gravement chuté !

«Voulez vous que nous allions prendre des nouvelles du chevalier qui portaient vos couleurs, ma douce Ellyn ?»

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyVen 30 Sep - 21:55

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Cletus Allyrion

La lance s’était rompue. Un craquement, qui était venu sceller l’issue de cet affrontement qui n’avait duré que le temps d’une respiration. Il n’était pas à terre, son adversaire orageux non plus. Pourtant c’était ce dernier qui avait marqué le point, et qui remportait la joute. Peu spectaculaire, le duel sans surprise n’avait pas perturbé la jument qui n’avait guère perdu son air serein, bien qu’enthousiasmée par ses retrouvailles tardives avec les pistes de sable et de terre sur lesquelles elle avait de nombreuses fois vaincu, mais avec un autre cavalier que lui. Le vainqueur annoncé, Cletus enleva son heaume et fit tourner sa monture dans la direction de ce dernier, le saluant en abaissant la tête, sans une once de rancune ni le moindre signe d’un orgueil blessé sur son visage, tandis que la foule applaudissait le chevalier aux cheveux de jais. Le cadet s’était lancé dans ce tournoi en pleine connaissance de ses moindres talents de combattant, et sa sortie de la compétition dès son premier duel n’était pas vraiment une surprise, bien qu’il eût espéré que la chance lui ait permis de passer le premier tour. Il avait perdu, mais on ne pourrait plus l’affliger de n’avoir rien fait pour confirmer qu’il méritait son titre de chevalier. Laissant la lice derrière lui, il rejoint les tentes où le même soldat qui l’avait aidé à mettre son armure arriva en hâte pour tenir la jument qui secoua lentement sa belle tête. « Ce n’est pas une défaite honteuse. » Lui dit simplement le dornien, pendant que l’Allyrion mettait pied à terre. Mais alors qu’il ancrait ses pieds dans le sol rendu boueux par le givre, sa jambe gauche resta anormalement raide. Désequilibré, Cletus s’agrippa à la selle du destrier prêté par son ainé pour ne pas tomber. Aussitôt, la main du soldat de la Grâcedieu avait saisi son bras « Tu as été blessé ? » Le regard de l’homme se fit soucieux alors qu’il s’abaissait vers la jambe qui venait de faire défaut au jeune chevalier. « Non, ne t’en fais pas, j’imagine que je n’ai pas encore récupéré du voyage. » « Hum, si tu le dis. Viens, on va enlever ton armure. »

Recouvrant ses épaules d’une lourde cape brodée de l’emblème de sa Maison, le cadet se rendait compte de la faiblesse de son bras gauche, accrue par l’effort d’avoir porté le bouclier sur la lice. Et malgré le poids ôté à son corps, il sentait, même immobile, l’engourdissement anormal de la même jambe qui avait failli le faire s’effondrer en mettant pied à terre. La fatigue des longues semaines de voyage à cheval depuis Dorne, ainsi que celle de son unique joute faisait ressortir cet abandon de ces membres, qui portaient les séquelles de blessures qu’il n’avait jamais reçues. Au dehors, une rumeur soudaine et violente signifia la fin violente d’un nouveau duel. Il allait sortir de la tente pour rejoindre son frère et sa sœur dans les tribunes qu’un homme de la Maison Allyrion entra dans la tente. « Qu’y a-t-il ? » « Votre sœur m’envoie, elle veut s’assurer que vous n’avez rien. » « Je vais bien. Si vous le voulez bien, j’irai moi-même l’en assurer. » Après un simple hochement de la tête, le soldat reparti.

Les Tribunes étaient immenses, et Cletus leva la tête, impressionné, lorsqu’il arriva au pied des gradins. Ses yeux bleus parcoururent la foule qui s’y trouvait, et il n’eut aucun mal à repérer sa sœur Valena et Daemon, dont les habits sombres ressortaient parmi les atours colorés des nobles autours d’eux. Un peu péniblement, il arriva à la hauteur de la rangée où ils étaient assis. Et multipliant les excuses polies, il rejoignit enfin ses ainés, s’asseyant aux côtés de la lady de la Grâcedieu. Espérant que sa jambe retrouva un peu de force, il avait passé beaucoup plus de temps que nécessaire dans sa tente, aussi arrivait-il alors que le premier tour était déjà terminé. Il préférait ne pas commenter sa défaite, s’attendant à ce que Daemon s’en charge. « Comment s’est passée la joute d’Ulwyck ? » Comme il n’était pas parmi eux, le cadet Allyrion en déduit automatiquement que ce dernier avait gagné. Après tout, il était un guerrier talentueux, à l’inverse de lui. L’arrivée d’une femme quelque peu impressionnante lui fit lever la tête. La voix tonitruante et les manières de cette dernière la rendaient particulierement remarquable dans la masse de nobliots. Le regard du dornien s’attarda sur les têtes brunes que l’étrange lady allait retrouver. Sans doute les Mormont. Bien que les historiques des familles de Westeros étaient dépourvues de portraits, il était difficile de se tromper lorsqu’il s’agissait de tels personnages.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptySam 1 Oct - 11:56

Event 4

   
le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Malvina aimait les tournois, tout ce sang couler, le bruit du métal cogner et voir la force des combattants mais elle n'aimait tout ça seulement quand c'était elle qui pouvait combattre. Avant elle aurait au moins admiré les duels avec joie mais aujourd'hui tout était différent. Son époux allait combattre et le voir blesser était la seule chose qu'elle ne supporterait pas, il fallait juste qu'elle  se contrôle pour éviter de s'enerver et de tuer tout le monde si jamais Lyle tombait ou perdait. Son regard se portait petit à petit sur les gens qui combattaient ensemble sans vraiment y faire attention tandis qu'elle attendait en silence que son époux passe à l'action et montre qui était la famille Crakehall. Alors qu'elle se perdait petit à petit dans ses pensées elle sentit quelqu'un se poser à ses côtés et tout en tournant légèrement la tête elle laissa un petit sourire apparaitre en voyant sa belle soeur. Jeyne. Malvina avait l'habitude de voir du sang et des hommes combattre mais Jeyne était une douce Noble et rien qu'en voyant le regard qu'elle portait sur Merlon au moment ou il entra dans l'Arène elle comprit que tout ça n'était pas vraiment une réjouissance pour elle. Sentant une main chaude et douce tenir la sienne, Malvina la serra doucement au lieu de la repousser comme elle l'aurait fait avec quelqu'un d'autre. Après tout même si toutes les deux ne se ressemblaient en rien, Malvina l'aimait beaucoup et voulait être là pour elle dans un moment comme celui ci.

Rivant son regard sur Merlon, Malvina serra un peu plus sa main au moment ou elle le vit tomber de son cheval. Son regard n'arrivait pas à quitter ce corps qui venait de tomber au sol mais son sourire refit surface au moment ou il se releva tout en faisant signe qu'il allait bien. Laissant son visage se tourner vers Jeyne tout en voyant l'angoisse s'emparer d'elle, la guerrière prit la parole tout en se penchant vers elle. "Ton époux est fort et robuste ne t'inquiète pas pour lui." Malvina comprenait très bien la peur que pouvait ressentir sa belle soeur étant donné qu'elle ressentait exactement la même chose en attendant le passage de Lyle. L'heure était enfin venu et en voyant arriver son époux sur son destrier avec son armure brillante, la guerrière ne put retenir un sourire de fierté sans le quitter une seule seconde du regard. Elle ne quittait pas une seule seconde le combat et fut contente de voir que Lyle venait de blesser son adversaire. Lyle venait tout simplement de gagner la première joute. Lâchant délicatement la main de Jeyne pour applaudir  l'homme qui partageait sa vie, Malvina savait que rien n'était fini et qu'il allait encore y a voir plusieurs joute avant de pouvoir enfin être tranquille. Des autres combattants arrivèrent dans l'Arène et Malvina tourna à nouveau son regard sur sa belle-soeur. "Voulez vous qu'on sorte un peu de cet endroit pour respirer un peu?"
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyDim 2 Oct - 22:00

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, lune 7, semaine 4



Daemon Sand


Y avait-il seulement un endroit au monde où il se sentirait moins à sa place que sur ces bancs?  Son rôle, c'était celui d'être l'homme qu'on regarde, l'homme qui agit et non d'être ce demi-frère qu'on traînait de cérémonie en événement comme un ornement passablement encombrant. Ruminant son humeur sombre, ce fut à peine s'il remarqua que l'ombre (Irri)assise à côté de lui s'éclipsa aussitôt la première joute terminée. Sa soeur demeurait non loin, austère et froide, comme c'était son habitude désormais. La suite du concours n'allait pas manquer de ternir encore leur attitude ombrageuse.

Tout se passa très vite. Les flammes de Denfert s'élancèrent contre le dragon noir. La lance craqua. Puis, vinrent les cris. Lugubres, de cette exclamation franche et unie de la foule effrayée. Il sembla à Daemon n'avoir rien vu, jusqu'à ce que ne remontent à son oreille les plaintes douloureuses et outragées de son ami. Alors que sa soeur se redressait, lui se retrouvait prostré, glacé par ce qu'il venait de comprendre. Son teint était livide et sa poitrine se soulevait lentement au rythme d'une respiration profonde, et étrangement sereine. Peut-être ne réalisait-il pas pleinement ce qu'il se passait à ce moment précis. Pas assez en tout cas pour remarquer le regard débordant d'angoisse que lui jeta soudain sa cadette. Ses mains étaient crispées sur ses genoux, pourtant son regard ne fixait pas la piste. Non. Le spectacle de désolation, les ravages d'une lance dans le flanc, les blessures qu'entrainaient les montures qui n'avaient pas été dressées à s'arrêter dès lors que le cavalier tombait, le Sand les connaissait.
Au lieu de cela, l'aigue-marine lumineux de colère de ses yeux était fiché sur la silhouette fine qui trônait aux côtés d'Elbert Arryn. Ce n'était pas la beauté de la Reine qui méritait la manière dont le regard du fils du Soleil Noir la foudroyait, mais cet air soulagé qui, aux yeux enfiévrés du brun, ressemblait à s'y méprendre à de la satisfaction. La joute de Cletus n'attira pas même un seul coup d'oeil de sa part. Il n'y avait que cette reine à qui il rêvait de faire ravaler son petit air content. Cependant, ce fut la voix sèche de Valena qui le fit exploser. N'y tenant plus, il se dressa à son tour pour lâcher quelques mots furieux à l'adresse de l'interessée qui n'était pas bien loin:
 "Rhaenys! Putain malfaisante!" fulmina-t-il par dessus les cris qui acceuillaient l'annonce du second tour.
Emporté par sa colère, le jeune homme ne semblait pas réaliser ce qu'il venait de faire, à quelques places à peine de la tribune royale. Mais si ses propos venaient à choquer, ce serait sans doute car les nobles qui l'entouraient ne voyaient pas la même chose que lui. Il ne voyait pas une jeune et superbe reine. C'était la femme qui avait accepté l'héritage de Viserys Targaryen. Celle qui avait mis à bas la maison de l'homme qu'il aimait, qui avait laissé son père mourir juste sous ses yeux. Et c'était elle qui aujourd'hui semblait sourire du malheur de son ami.
Il hésita un instant à rejoindre les rangs inférieurs, à quitter les tribunes pour retrouver les tentes où serait soigné Ulwyck. Que Valena resta si cela lui chantait! Cette fille au coeur de pierre ne ressemblait plus à la soeur qu'il avait connu, et aimé. Il s'apprétait à s'avancer lorsqu'une silhouette connue s'approcha soudain. Cletus, raide mais entier et vivant, venait de la rejoindre. Bon gré mal gré le Sand se résigna, se contentant d'adresser un bref signe de tête pour accueillir son demi-frère tout en se rasseyant. Il resserra autour de lui les pans cramoisi de sa cape, une légère brise lui amenant le parfum de la fourrure noire qui doublait le vêtement. Toujours furieux, ses yeux jaugeaient la piste sans la voir, perdus dans la contemplation de sa propre rage lorsqu'un parfum bien différent attira son attention. Une fragrance qui ferait froncer du nez quelques fillasses assises non loin mais avec laquelle il était familier. Celle de l'odeur de la transpiration des chevaux, du cuir et du métal. Il se tourna pour voir s'assoir à ses côtés une jeune femme à la tenue inhabituelle. Intrigué, il fronça les sourcils, lui jetant un regard hostile.
 "Vas-t-en." Grogna-t-il, interdisant sans délicatesse à la roturière de s'asseoir à ses côtés.



© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyLun 3 Oct - 12:03

Event 4

   
le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Dickon sentait tout son corps trembler d'excitation face à tout ce qu'il venait de se passer. Le premier tour c'était passé très vite et au bout de deux lances brisés il arriva à toucher cet homme qui était face à lui et le blesser légèrement. Le but du Dornien n'était pas de le blessé mais de gagner et laissant son sourire s'agrandir petit à petit en entendant les applaudissements venir de la foule il souleva doucement sa lance brisée pour saluer la foule avant de partir en silence de l'Arène. L'adrénaline montait petit à petit et le jeune Dornien savait qu'il allait devoir attendre un peu avant de faire son prochain combat mais rien que de savoir qu'il allait recommencer lui donnait de l'énergie. Retournant en silence dans sa tente le jeune homme enleva son casque tout en passant une main dans ses cheveux, il savait que Naia devait avoir regardé le combat et même si il aurait bien aimé la retrouver à cet instant il se devait de garder sa concentration. Fermant quelques instants les yeux tout en soupirant un bon coup.

L'heure était revenu d'y retourner et cette fois ci il connaissait très bien l'homme qu'il allait devoir combattre, Aegon Targaryen. Frère de la Reine. Mais peu importe pour le Dornien il allait tout donner quoi qu'il arrive pour essayer de gagner face à cet homme sans toutefois le blesser pour autant. Il aimait combattre mais n'aimait pas faire couler le sang et surtout pas pour le plaisir d'un jeu. Reposant son casque sur sa tête tout en retournant auprès de son cheval pour lui tapoter doucement le museau, le jeune homme avança dans l'Arène tout en laissant son regard se poser au loin. Aegon était plus petit que lui et plus fin mais tout ça ne voulait rien dire à ses yeux, il pouvait être plus rapide grâce à ça mais Dickon comptait bien lui aussi être rapide et fluide pour mettre toute les chances de son côtés. Montant sur son fidèle destrier sans pour autant quitter du regard son adversaire, Dickon attrapa la lance qu'un écuyer était en train de lui tendre tout en la serrant un peu plus à chaque seconde passé. Plus rien ne bougeait autour de lui, plus rien n'avait d'impact et aucun son n'arrivait jusqu'à ses oreilles. La seule chose qui comptait était son adversaire et son destrier près à partir au galop tout comme lui. Le sang chauffait petit à petit et il sentait la chaleur l'envahir, une chaleur douce qui arrivait à lui donner tout le courage nécessaire pour ce qui allait suivre. La sueur perlait sur son visage à cause du casque dont il n'avait pas vraiment l'habitude de porter mais il n'y faisait pas attention laissant sa concentration prendre le dessus. Alors que le départ venait de sonner, Dickon talonna son cheval tout en serrant un peu plus la lance qui était dans sa main. Accélérant la vitesse, le Dornien sentit son corps frissonner de plaisir tout en s'approchant un peu plus du petit Prince qui arrivait lui aussi à toute allure devant lui. La joute était ouverte et il était temps de montrer que les Dorniens étaient eux aussi des bons combattant lors des joutes. Il était temps, temps de voir qui entre la Couronne ou Dorne allait gagner cette joute.
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
Valar Morghulis
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris
Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 14iivl0
Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 2381
Date d'inscription : 26/01/2015

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 EmptyLun 3 Oct - 12:03

Le membre 'Dickon Forrest' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 2


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal  - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011
» Le Grand Tournoi (Règles)
» Le Grand Tournoi des jeux du Comtat
» Tournoi des V1: Délia de l'Arc (Lousodès) // Hubert du Cheval de Troie (xxx)
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: