RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 803
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Ven 9 Sep - 16:01

Ainsi, c'était cela, un tournoi. Jon était à nouveau sceptique. C'était le premier tournoi auquel il participait et il ne savait pas comment prendre les choses. C'était toujours plus glorieux que ce dont les nordiens lui avaient comptés, mais pas si glorieux que certains l'auraient voulus. La question se posait ; pourquoi se battre à dos de cheval avec une lance et appeler ça démonstration de force, plutôt que mettre deux hommes au sol épée à la main et voir lequel s'en sortirait ? Oui, Jon était sceptique de ce qu'il se passait autour de lui.

Les joutes se suivaient devant ses yeux, alors qu'il avait du s'asseoir, seul représentant Stark, si l'on songeait à sa délicate cousine qui ne serait plus Stark bien longtemps. Les nordiens faisaient-ils si tâche dans ce décor que ce qu'il songeait ? Il regardait un peu autour de lui, toujours avec cette impression d'être le sauvageon du village. Il passait un main sur sa joue, passant sur sa barbe puis sur sa cicatrice. Se mêler aux autres n'avait rien de facile même après leur soirée précédente.

Il voyait des visages familiers autour de lui, Daemon Sand notamment, qui semblait vivre lui-même le tournoi tant il semblait emballé lorsque le loup blanc posait son regard sur celui-ci. Il regardait autour de lui pour voir qui il y avait d'autre mais fut bien vite attiré par le bruit fracassant des armures, des chevaux et des lances. Jon regardait devant lui ce qu'il se passait, haussant un de ses sourcil sombre. Vraiment étrange. Cela ne l'étonnait pas que le Nord ne soit pas très friand de ces pratiques. Il pouvait néanmoins sentir la fougue de certaines âmes pour ce qu'il se déroulait sous leur yeux. Et dire que Rhaegar excellait là-dedans. Que c'est à ce même lieu que... mais les bruits alentours l'empêchèrent d'aller plus loin dans ses pensées. Dans quoi l'avait-on encore envoyé ?



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Ven 9 Sep - 20:15

Event 4

   
le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Les tribunes noires de monde grouillaient comme un monticule de fourmis. Entre rires et discutions enflammées sur le futur des joutes, il n’était pas rare d’entendre des hommes et des femmes parier sur les favoris ou d’autres chevaliers plus surprenants dont l’identité restait mystérieuse. Peu adepte des jeux d’argent, Lyra c’était cependant gardée de miser sur telle ou telle tête. Non seulement l’argent se faisait rare chez les Mormont, mais elle trouvait également déplacé de souhaiter la défaite d’un des combattant.

Installée près de ses sœurs, la jeune ourse scrutait les traits des jouteurs qui disparaissaient sous les heaumes. Certains affichaient des mines confiantes et optimistes. D’autres portaient le masque froid de la concentration que rien ne troublerait. Et enfin l’on pouvait déceler chez les derniers une certaine once d’appréhension dans les grimaces qui tordaient les bouches et les plis qui fronçaient les sourcils.

Maege, elle, avait les lèvres cassées par un rictus. Mais ce n’était ni de la peur ni de l’audace. La cicatrice qui barrait son visage était le signe de son passé et de son présent de guerrière et personne ne pouvait y rester indifférent. Seule femme à porter l’armure, elle dépassait certains hommes en taille et en carrure et imposait le respect de par l’aura qu’elle dégageait. Il était certain que ses adversaires n’en sortiraient pas indemnes. Pourtant, sa troisième fille, en dépit de sa confiance inébranlable, ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Une pointe de lance mal placée, une chute trop brutale, un cheval qui s’emballe… Ce genre de désastre arrivait bien trop vite et bien trop souvent à son goût. Après tout, sa génitrice ne participait que pour la première fois à ce genre de tournois et la nature anxieuse de Lyra s’en trouvait amplifiée. Mais il n’y avait pas que sa mère pour occuper ses pensées, mais également Harrion Karstark dont l’adversaire fluet et au visage camouflé était probablement témoin de sa rapidité et de son agilité.

Concentrée sur le galop des palefrois et sur les exclamations rieuses de la masse, elle ne remarqua qu’à peine la lance pointée vers elle, demandant ses couleurs. Lorsqu’elle leva le nez, elle ne rencontra qu’un heaume au sourire malsain. Interloquée, la silhouette fine lui fit un instant penser à Jorelle. Mais sa sœur n’était définitivement pas sous l’armure puisqu’elle était assise à côté d’elle.
Après un court instant d’hésitation, elle offrit ses couleurs au jouteur. Légèrement mal à l’aise, elle ne voulait pas plus attirer l’attention en lui infligeant un refus qui risquait de faire jaser. Pas rougissante pour autant, elle détourna les yeux lorsque le cavalier retourna au centre de la piste au petit trot. Du coin de l’œil, elle le surveillait tout de même.

Elle remarqua enfin la grande silhouette sombre de Jon Stark qui siégeait juste devant elle. La communication n’avait jamais été le fort de ces deux grands réservés, mais Lyra se sentait redevable envers lui suite à son aide lors de la libération de Dacey. S’ils n’étaient pas encore des amis, les deux jeunes gens se respectaient assez pour s’apprécier.

« Jon ! » l’interpella-t-elle doucement en posant une main sur son épaule. « Vous ne joutez pas ? »

Les talents de guerrier du Stark n’était pas une légende et il en avait fait preuve à maintes reprises. La jeune ourse était étonnée de ne pas le voir parader sur son cheval.

   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Ven 9 Sep - 22:45

Event 4

   
Le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Mes yeux s’ouvrèrent et je m'éveillais allongé sur un lit moins confortable cas l'accoutumé. Harrenhal recevait sur ses terres un tournoi de plus dans son histoire. Je passais rapidement mes mains et mes doigts sur mon visage reprenant peu à peu mes esprits faisant face au plafond de drapés des toiles de la tente de ma maisonnée. Je laissais ma main droite parcourir le lit de fortune installé à l'occasion sans y trouver l'être cher à mes yeux et qui m'était si plaisant à épier lorsqu'elle dormait à mes côtés. L'image de Malvina dans mon esprit exerçait son charme sur mes paupières encore lourde d'un sommeil à peine rassasié. Je relevais lentement mon corps m'asseyant sur le bord de ma couche apercevant sans grand intérêt apparent un jeune garçon d'une douzaine d'années qui semblait attendre quelque chose ou quelqu'un. Son attitude semblait anxieuse quand il remarqua que j'étais réveillé même si je tardais à émergé. Je lui fis un rapide signe de l'index et du majeur accolés l'un à l'autre pour lui demander de quoi m'hydrater le gosier.

« Tu veux cette pièce d'or ? » Déclarais-je mollement laissant mes yeux céruléens gambergés de la pièce de monnaie à son visage que je coinçais entre mes doigts. Sa réponse se fit attendre et il semblait peine à croire ce que j'étais entrain de lui dire. « Reste pas planté là et apporte moi du vin ! » Déclarais-je lâchant la pièce en l'air avec nonchalance. Il s’exécuta en balbutiant attrapant la pièce au vol et ramena un verre de vin que j'attrapais tout en me massant lentement la nuque avec vigueur pour détendre les quelques vertèbres me faisant souffrir en silence. Je vidais le contenu du verre avec une avidité sans précédent. Retombant la tête la première sur l'amas moelleux qui formait mon lit je laissais l'alcool faire son bout de chemin le long de ma gorge sans dire mot. Une grimace se forma sur mon visage au contact de mon palet oubliant qu'il était peut être un peu tôt pour commencer la journée avec du vin.  Le vin avait un parfum d'épices et de miel que j'essuyais de mes lèvres du revers d'une main. Je m'apprêtais pour le tournoi après ce long et périlleux voyage. Je me levais finalement de ton mon corps laissant l'écuyer se mettre au travail pour m'aider à revêtir mon armure. Ma réputation à cet événement m'avait précédée. La charge du sanglier serait sans pitié. Cela faisait plusieurs années maintenant depuis que j'avais été remarqué par Rhaegar lui même lors d'un tournoi similaire à celui-ci et être honoré de revêtir le manteau blanc et l'armure d'or. Cela ravivait chez moi  bien des souvenirs brisant l'air si sérieux qui s'était installé sur mon visage. Je dégainais un sourire satisfait avant d'entendre le bruissement des drapés de la tente s'ouvrir sans pouvoir tourner mon regard des sangles que je fixais consciencieusement au niveau de mes épaules et du plastron pour maintenir convenablement le tout.

Agréable surprise de sentir ma femme se mouvoir autour de ma taille me faisant pivoter et plongeant mon regard dans le sien je laissais un sourire béa s'échapper d'entre mes lèvres avant de l'embrasser et ressentir son toucher si envoûtant et addictif à ma personne. Elle était une source incommensurable de bonheur et j'étais heureux de la voir vêtue aux couleurs de notre maison. je feintais de répondre au courroux de celle qui n'avait pas l'intention de me voir chuter aujourd'hui. Malvina pouvait être assurément bien pire et dangereuse qu'une lance qui vous désarçonne d'un cheval lorsqu'elle était en colère. « Je ferais attention promis. » Lui déclarais-je cherchant à l'apaiser plus qu'autre chose bien que je savais qu'au fond de moi il y avait de forte chance de sortir de cette cavalcade avec quelques bleus si ce n'est pas plus. Elle resserra son emprise sur moi dans une étreinte tendre et silencieuse un moment que nous pouvions partager quelques secondes et qui en paraissait plusieurs minutes. Ces dernières paroles restèrent alors gravées dans mon esprit et le temps que je puisse exploser littéralement de joie elle était partie. J'allais être père, moi ? Cette simple idée me fit rugir et j'étais plus que prêt à m’avancer sur la lice.

Montant sur son fier destrier, le dos du sanglier était armé d'une soie dure aussi hérissée que les piques d'un bataillon. La lance pointée vers l'adversaire désigné. Il s'élança vigoureusement avec férocité.

   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1548
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Ven 9 Sep - 22:45

Le membre 'Lyle Crakehall' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 5


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Sam 10 Sep - 14:44

Event 4


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Les Conflans n’étaient certainement pas la porte la plus proche pour le tournoi, mais la valeur historique des lieux – malgré la faible histoire qu’ils écrivaient encore chaque jour – avait son importance, et c’est sans doute pour cela que la Garde et la Reine du Sud étaient montées dans cette contrée. William n’était pas des plus confiants, la santé fragile suite à l’accouchement, Rhaenys était tout de même venu avec la Princesse. Le temps était clément malgré le froid certain qui régnait dans l’air. Ce n’était ni le Sud, ni Dorne. C’était donc plus compliqué qu’il ne le voudrait. Et pourtant, il avait choisi de porter les couleurs de la couronne pour la Reine. Chose on ne peut plus normale pour le Capitaine de la garde Régine ? Peut-être bien, si avec le stress de se louper, il n’ajoutait pas les rires de ses compagnons. Pourtant, il était bien décidé à faire honneur quoi qui lui en coûte. Qu’est-ce qu’une vilaine blessure aujourd’hui ? Peu de choses, sans doute la mort, mais ce n’est pas grand-chose comparé à l’honneur de porter les couleurs de la maison des Targaryens.  

Pourtant, son armure, il la sent à peine en comparaison avec les battements de son âme et de son cœur au bord d’un gouffre qu’il comprend à peine. Sa cadette serait arrivée à Port Réal et il pourrait bien ne jamais la voir s’il revient mortellement blessé de sa première joute. Un adversaire de Dorne également. William n’a pas la chance de connaître chacun de ses frères de Dorne, mais il se sent de plus ne plus loin d’eux au rythme des ans qu’il passe loin de cette terre aride. Un sourire, il tend la main vers Béric qui lui tend son heaume. Tout ce qui pouvait être le plus facile à porter, le plus solide, il avait certes la Reine à ses côtés. Mais William n’abuserait pas de sa gentillesse pour se vêtir dans ce genre de tournoi, il avait tenu à son matériel, son vieux cheval. Mais c’était des choses en lesquelles il avait une confiance aveugle. La connaissance de soi-même étant une chose bien plus importante que toute la robustesse d’un casque neuf. Pourtant, il était l’heure et il n’avait nul besoin de ne pas être confiant. Sans être fier de ce qu’il était, si croyait en ses capacités. Et si un pied sur l’étrier, il pria une dernière fois. William observa le maigre bout de tissu qui devait lui porter chance après avoir été demander à la Reine, sa Dame, de porter ses couleurs. Comment y croire un instant ? Il ne savait pas. Le tour de piste était long. Mais c’était comme dans sa jeunesse.

Les cris, les encouragements, les yeux rivés sur les deux cavaliers. Il avait déjà connue cette sensation toute sa jeunesse à Dorne durant ses combats à la lance. Un bref regard sur le corps tout en armure de son adversaire, William tendu la main pour qu’on lui apporte sa lance. Le tout bien en place, ils s’élancèrent. Et un seul devrait être vainqueur de ce tour. Lui ou son adversaire. Finalement, il n’était que satisfait d’être ici, mais être fair-play ne serait pas de trop. Que le meilleur d’eux gagne, se dit-il en pointant sa lance sur l’autre Dornien.
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1548
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Sam 10 Sep - 14:44

Le membre 'William Wells' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3152
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Sam 10 Sep - 15:52

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, lune 7, semaine 4



Les Lefford

Le jour des joutes étaient arrivées. Ce n’était pas la première fois qu’Alyx assistait à un tournoi, cela l’ennuyait la plupart du temps mais aujourd’hui une légère anxiété vint s’emparer de la jeune femme. Elle s’inquiétait pour Daven qui allait défendre ses couleurs. C’était la première fois qu’un chevalier allait jouter pour elle et comme il s’agissait de son époux, elle avait peur qu’il lui arrive quelque chose. Le tournoi aurait été quelques lunes plutôt cela n’aurait fait ni chaud ni froid à l’héritière de la Dent d’Or. Mais aujourd’hui, les choses avaient changés entre le lion et elle. Etait-ce de l’amour qui venait percer le cœur de la belle jeune fille ? Elle ne le savait pas vraiment, mais son regard vert reflétait l’inquiétude. Elle alla s’installer dans les tribunes, aux côtés de son père. Léo ne joutait plus depuis longtemps, il avait bien passé l’âge pour ce genre d’amusement, mais c’était une petite fierté pour lui de voir son écuyer, son gendre jouter.

Daven passait dans la première joute. Il s’avança sur cheval jusqu’à la tribune et abaissa sa lance pour demander les couleurs de sa dame. Avec élégance, Alyx se leva et descendit les quelques marches qui la séparait du bout de l’arme, et accrocha un ruban bleu et jaune, les couleurs des Lefford. Elle lui sourit légèrement pour l’encourager avant de retourner aux côtés de son père. Son cœur battait dans sa poitrine et ses iris émeraudes ne quittait pas des yeux son époux. Les mains de la jeune femme étaient moites et elle était posée sur ses cuisses, crispées. Cette crispation n’échappa pas à Leo qui connaissait parfaitement sa fille et qui savait qu’elle avait plutôt tendance à s’ennuyer face à ce genre de spectacle.
« T’inquiéterais-tu pour ton époux, Alyx ? »

La voix de son père fit dévier le regard de la jeune femme vers son paternel. Avouer son inquiétude serait signe de faiblesse, mais peut-être que cela satisfaisait le Lord de savoir que la jeune femme tenait à l’homme qu’elle avait épousé.
« Il se pourrait bien que je m’inquiète pour mon époux, père… »

Elle n’osa en dire plus et reporta son attention vers les joutes. Observant les deux jouteurs chacun d’un côté de la lice, attendant que le départ soit sonné. Finalement les deux chevaliers s’élancèrent et Alyx se tendit légèrement et ferma les yeux aux moments de l’impact des lances qui produisit un horrible craquement.


© DRACARYS



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Dim 11 Sep - 11:21

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Naïa

Les clameurs tonitruantes s’élevaient de manière plus ou moins alarmante en fonction des divers adversaires qui osaient s’affronter. Amenant ainsi un certain rythme soutenu quant à ce spectacle qui semblait plaire à beaucoup, les joutes marquaient un instant de paix sur tout un continent enclin à la désolation. Naïa admirait les visages, prenait considération des diverses expressions sur les divers protagonistes, alors que le sien ne cessait de renvoyer une image de dégout quant à tout ce qu’elle pouvait voir. Pourquoi de tels jeux ? Comment une paix pouvait-elle être célébrer dans la violence et l’orgueil ? A croire que même cette pauvre idéologie n’était signe que de guerre. Car tout le monde n’était pas dupe et nombre savaient bien que la paix n’était qu’un prétexte à la guerre et vice versa. Le serpent ne cesserait jamais de se mordre la queue tout comme la course du soleil résidait éternelle. Mais bon, si cela semblait plaire à la foule alors que dire de plus ? Que faire de plus ? Même le plus pauvre trouvait une certaine joie dans ce qu’il voyait. C’était exaspérant, mais surtout cela lui prouvait bien que ses terres, son chez elle lui manquait. Ou était ce soleil ? A croire que les nuages lui avaient ôté toute forme de chaleur et ce même si le jour était bien présent. Comment pouvaient-ils vivre dans un climat aussi humide et froid ? Même sa fourrure ne lui tenait pas assez chaud et elle avait beau la serrer plus que de raison contre elle, il n‘en restait pas moins qu’elle avait l’impression que le froid mordait aussi bien sa nuque, que ses jambes ou même ses mains. D’ailleurs ses doigts en devenaient violacés, comme si ils essayaient de lui prouver de cette incompatibilité entre le temps et elle. Les gradins étaient déjà bien remplis au moment où elle réajustait pour la quatrième fois le capuchon censé la protéger du froid. Mais là encore, la courtisane ne désirait en rien se mêler à cette foule pour profiter ou du moins pour endurer le spectacle. Ce qu’elle désirait demeurait beaucoup plus éloigné, dans cette tente derrière laquelle elle n’avait pas le droit de franchir le linceul. Le Petit Prince allait représenter son Soleil, sa chaleur, mais surtout sa maison et ce même si elle était bien trop fière pour le lui avouer. Surement qu’il devait s’en trouver complètement angoissé à cette idée, surtout depuis qu’on lui avait appris le nom de son adversaire. Un autre Dornien… Naïa n’avait pu que lever les yeux au ciel, pestant contre le hasard qui se trouvait bien insouciant lorsqu’on lui avait rapporté la nouvelle. A quoi bon les faire s’affronter ? Ne le faisaient-ils pas d’ordinaire sur leur propre terre ? Là encore, elle préféra ne rien dire et s’extirper de la foule dans l’espoir de le croiser. Combien de temps était-elle restée ici tout en priant pour leur rencontre ? Ses pieds osaient lui souffler l’idée que ce temps là était bien trop long tant ils étaient gelés mais pourtant dès qu’elle pu reconnaître sa carrure, son cœur lui donna l’impression de la réchauffer un peu. Les éclats lumineux de son armure gardait intacte cette chaleur alors qu’elle prenait conscience du poids et de la musculature à laquelle il devait entretenir ses plus grandes forces. Son sourire s’ajuste exactement de la même manière au sien, alors qu’elle secoua la tête en guise d’amusement face à cette quête de chance dont il désirait tant saisir. « Ma chance, mon audace et ma témérité t’accompagnent Petit Prince. Reste sur tes jambes et reviens entier. » lui répondit-elle sur ce même ton audacieux qu’il lui connaissait et qui leur rappelait l’oasis dans lequel ils s’étaient connus. Et alors qu’il déposait un baiser sur sa main, Naïa en profita pour le regarder de manière plus intense jusqu’à ce que ses ardeurs ne prennent le dessus et qu’elle n’en vienne à le saisir pour le serrer dans ses bras. « Surtout, reviens entier Dickon ! » C’était la première fois qu’elle laissait tomber cette barrière et qu’elle osait franchir un pas, et au fond d’elle elle ne regrettait rien. Tapotant sur ses épaulettes, la jeune femme plongea son regard dans le sien et acquiesça d’un signe de tête comme pour leur donner du courage. Après quoi elle s’écarta et s’en alla en lui tournant le dos pour trouver un endroit où elle pourrait le voir au mieux. Elle trouva cette place quelques secondes plus tard et s’adossa simplement contre une rambarde tout en plaçant ses mains au niveau de sa bouche afin de réchauffer ses doigts glacés. Et lorsque la trompette sonna, son être tout entier lui donna l’impression de se glacer alors qu’elle percevait les hâtes des chevaux dont les lances des cavaliers se menaçaient l’un et l’autre.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le bourgeon cristallin
avatar
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris

Ft : Kristen Stewart
Multi-Compte : Gysella Bonfrère et Alysane Mormont
Messages : 2781
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Dim 11 Sep - 13:05

Le grand tournois

An 300, Lune 7- Harrenhal - Conflans



Marianne Harlton

L’angoisse ne cessait de saisir aussi bien les gestes tremblants de la jeune fille que ses entrailles, tant bien même qu’elle ne pouvait mettre une raison sur les diverses nausées qu’elle ressentait en cette heure. Etait-ce le fruit de sa grossesse récente ou au contraire cette appréhension dont elle ne pouvait restreindre les divers émois dès lors qu’elle songeait aussi bien aux dangers pour les existences de Torvald et de Brynden. Sa main serra celle de son amie Eleanor un peu plus alors que les annonces veillaient à mettre en exergue les adversaires de ce combat à venir. Brynden allait jouter face à Daven Lannister et déjà le regard de Marianne s’échappa de la piste devant ses yeux pour venir à l’encontre d’Eleanor. « Il vaincra. » souffla t-elle malgré la peur qui continuait à assombrir son regard avant de porter une attention bien grande sur la lice. Le combat fut rapide et déjà le second était annoncé. C’est alors qu’elle profita de cet intermède pour admirer les diverses personnes alentours et qu’elle tomba sur le regard protecteur d’Andar Royce. Désireuse de partager avec lui une conversation mais surtout d’obtenir son soutien en plus de celui d’Eleanor, la jeune fille lui fit un signe de main pour que le Lord n’en vienne à les rejoindre. « Hoster désires-tu toi aussi participer à ce genre d’évènements lorsque tu seras grand ? » Le regard de Marianne vint trouver celui du jeune garçon alors qu’elle serrait un peu plus la main de son amie. « Tu mettras ta pauvre mère dans un état sans pareil. » Son sourire vint à se trouver légèrement amusant alors que le petit Hoster venait à répondre toujours d’une manière clémente et for polie de ses intentions, chose à quoi la jeune lady ne put que répondre à son tour. « Tu es assurément la plus grande fierté qu’une mère puisse désirer combler. » L’assurance de sa voix vint à s’étioler d’une manière bien nette lorsqu’on annonçait la joute de Torvald contre le Fer-Né. Marianne donna l’impression d’avoir arrêter de respirer, à moins que cette impression n’en fût une réalité bien pesante dans son cœur. Ses yeux ne parvinrent à se détacher de l’endroit où la monture de son époux ainsi que lui-même se présentaient. Son souffle n’en devenait que plus court encore alors qu’elle constatait de la lance qu’on lui tendait et dont il se munissait avec une hargne sans précédent. Le regard de Torvald lui paraissait fixe, désireux surement de vouloir assouvir sa vengeance quant à ce passé douloureux qu’on leur avait imposé. Les lèvres de Marianne tremblaient derechef, rejoint rapidement par son être tout entier. Etait-ce réellement de la peur, de l’angoisse ou est-ce que la hargne venait-elle aussi combler son être ? Elle-même n’en connaissait pas la réponse, mais bientôt sa main libre parvint à relâcher le pan de sa robe pour trouver refuge au niveau de son bas ventre et ainsi chercher à le rassurer. A la manière d’une mère, elle espérait que ce qu’il y avait à l’intérieur se sentirait rassuré par ce geste. « Je ne sais, si je parviendrai à garder les yeux ouverts. » Pourtant elle le devait, pour Torvald, pour lui donner de son courage, elle en serait capable. Et elle le ferait. Il ne la voyait surement pas de là ou il se trouvait, mais elle ne cillait pas, elle ne le ferait pas. Tout ce qui comptait n’était autre que lui.   « Je porte son enfant. » lâcha t-elle timidement à l’encontre de son amie alors que ses yeux restèrent aussi fixes que les lances qui s’affaissaient doucement. Eleanor était sa première amie à qui elle confiait cette nouvelle, Camelya aurait été certainement la première mise au courant après Torvald bien entendu, mais malheureusement son absence et les tourments qui la guettaient concernant cette dernière étaient tels que c’est auprès de celle qu’elle considérait comme une grande sœur que finalement la confidence vint à s’échapper. Mère, je vous en conjure, protégez ce chevalier, gardez le en votre sein pour que notre vie puisse à tout jamais résider aussi belle. Priait-elle doucement dans son esprit alors qu’elle gardait encore une fois sa mains dans celle d’Eleanor. Le temps lui donnait l’impression de s’être suspendu, alors que le rythme des foulée de la jument de Torvald, lui intimait la sensation que son cœur bondissait jusque dans sa gorge.

© DRACARYS


Three flowers he gave to me, the pink, the blue, and the violet, too. And the red, red rosy tree,
The red, red, rosy tree. I want to stay with him far from the madding crowd.
hope is rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 3578
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Mar 13 Sep - 10:51

Grand Tournoi d'Harrenhal

Harrenhal - An 300, lune 7, semaine 4, jour 2



PNJisation - Harras Harloi

Harras Harloi était certainement le plus ouestrien des fer-nés. Au-delà de la confiance qu'Asha avait en lui, il se doutait que c'était pour cette raison qu'elle l'avait choisi pour la représenter au tournoi d'Harrenhal et pour cette même raison que personne n'y avait vu d'objection. Il n'était pas Le Chevalier pour rien. Sa mère, une Serrett à l'origine, avait tenu à lui donner une éducation ouestrienne. Cet aspect de son éducation n’altérait en rien le fer-né qu'il était et qui suscitait l'admiration et le respect des fer-nés, non, il avait simplement une meilleure connaissance du monde qui l'entourait, notamment de Westeros.

C'est dans cet état d'esprit assez confiant que le trentenaire avait remit les pieds dans le Conflans. Un an s'était écoulé depuis qu'il s'y était battu, les choses avaient bien changé maintenant, il faisait partie d'une délégation comme une autre, au même titre que les nordiens ou les dorniens, en paix. En pratique les choses étaient différentes. Au-delà du mépris que les populations de Westeros portaient aux fer-nés en général, les conflanais les regardaient avec une colère froide toute particulière. Harras pouvait les comprendre, ils avaient pillé, tué, volé, assassiné et même violé. Mais ils avaient eu leur chance pour se venger, il n'y pouvait rien s'ils l'avaient raté. Il n'avait aucun problème à se faire oublier, il n'avait jamais été le genre à fanfaronner inutilement. Comme Asha, il avait compris l'importance de prendre part à ces festivités, de ne pas apparaître absents en ne provoquant cependant personne. Du coup, esquiver le banquet lui avait semblait être une bonne idée. Il aimait boire et manger, évidemment comme tous les fer-nés, mais il voulait garder la tête froide. Sa seule opportunité pour montrer la puissance des Îles serait pendant la joute du lendemain, en laissant parler sa force et ses compétences. S'il devait mettre des gens à terre durant cet événement, autant que cela se fasse dans les règles de l'art pour qu'on ne puisse rien lui reprocher.

Le lendemain, deux jeunes garçons vinrent l'aider à se préparer pour la joute. Il n'était pas habitué à porter une armure plate, préférant habituellement le cuir et une fine côte de maille, mais il en connaissait la nécessité pour cette épreuve. Il ne fut cependant pas plus gêné que ça par l'attirail, son imposante carrure en supportait aisément le poids. Il fut reconnaissant à Halys de passer le saluer et l'encourager avant son passage. Il ne comptait pas sur la foule pour le faire, il se doutait que dehors les gens seraient derrière son adversaire, un conflanais de ce qu'il avait vu. Quelle ironie du sort. Avant que la rouquine ne file, il lui confia Crépuscule, son épée valyrienne, ne voulant pas la laisser à la vue de tous dans la tente lorsqu'il serait occupé à jouter. La joute telle qu'il allait la pratiquer aujourd'hui ne lui était pas des plus familières. Bien entendu, c'était un grand jouteur nautique, comme beaucoup de fer-nés, mais c'était également un bon monteur, ayant été familiarisé avec l'équitation dès son plus jeune âge à la volonté de sa mère. Il savait se battre aussi bien sur le dos de son cheval, que sur le pont de son bateau, avec des haches ou bien son épée.

Harras s'enferma à nouveau dans sa bulle de silence et de concentration. Il monta en selle d'un bon, avec une facilité qui donna l'impression  qu'il ne pesait guère plus qu'une plume. Il ne sortit de son silence que pour saluer les figures couronnées. Comme il s'en doutait, une partie du public huait, mais il ne perdit pas son sourire confiant. « Si vous l'permettez, je porterais les couleurs de ma Reine, Asha Greyjoy qui n'a pas pu faire le déplacement. » Il offrit un vague hochement de tête au jouteur qu'il allait affronter puis se dirigea vers le fond de la piste. Là on lui confia un heaume, un petit bouclier et la lance. Lorsque la trompette sonna, Harras lança son fidèle destrier au galop. Au fur et à mesure que ce dernier accélérait, il descendit progressivement la lance vers son adversaire, sentant son bras se bander puis tout son corps se gainer pour compenser le poids de l'arme. Il était devenu le prolongement du cheval et la lance était le prolongement de son bras. Il était légèrement penché en avant, prêt aussi bien à frapper qu'à encaisser un choc. Il respira lentement, jusqu'à la dernière foulée avant l'impact où il retint sa respiration pour viser le plus précisément possible.

© DRACARYS


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1548
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Mar 13 Sep - 10:51

Le membre 'Asha Greyjoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 2


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Mer 14 Sep - 18:55

Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300, Lune 7 - Harrenhal - Conflans



Harrion Karstark

Sous la tente aux lourdes tentures dressées, un domestique finissait de nouer les canons d'avant-bras au nordien avant de s'attaquer aux gantelets. La silhouette massive se tenait immobile, regardant droit devant elle, gardant un silence total. Le garçon qui le servait s'évertuait à ne pas porter sur lui un regard trop insistant et aucun mot de passait sur ses lèvres. Les épaulières et le plastron qu'il portait le rendaient plus imposant encore.
Dans le but de l'ajuster pour qu'il soit le plus en confort possible, l'écuyer plaça le casque sur la tête du chevalier lorsqu'une silhouette se dessina à l'entrée de la tente.

Quelle allure messire ! Vous êtes sans conteste celui à qui l'armet sied le mieux.” La boutade supposant très certainement qu'il n'était pas très beau à voir.

Sur la pointe des pieds, le serviteur retira la pièce de métal, dégageant ainsi le visage de son maître qui dévoilait sur sa face un sourire fin mais amusé.

Dis-tu cela parce qu'il cache un visage moins laid que le tien ?

Je suis percé à jour.” Répondit-il avec un demi sourire, en avançant vers son aîné. “J'ai pu voir le nom de ton adversaire. Il m'est totalement inconnu, j'ignore quelle est sa bannière et de quelle façon il se bat.

Sur un champ de bataille, l'ennemi ne prend généralement pas le temps de te réciter son pedigree.” Dit-il en bougeant successivement ses membres, vérifiant l'aisance de chacun de ses mouvements.

Mais tu n'es pas sur un champ de b...

Harrion ne le laissa pas achever sa phrase, le fauchant en plein vol.

Pourtant les règles sont les même. Si tu tombes, tu perds.

***
La fraîcheur d'une bouffée s'engouffra dans les interstices de sa panoplie, roulant sur son visage. Autour de lui les rires, les cris et la musique semblaient avoir remplacé l'air. Si certains pouvaient trouver ce maelstrom de sons exaspérant et à peine supportable, Harrion s'en trouvait au contraire galvanisé, ses instincts fougueux et bon drille ressurgissant. Il était fier de porter les couleurs de sa famille et celles du Nord.

Il n'en oubliait pas moins le combat qui allait suivre. Le Karstark était perché sur un étalon à la robe sombre, aux flancs musclés et aux jambes assez puissantes pour porter un homme tel que lui et de le propulser avec force et vitesse. Il traversa la lice pour se diriger vers la loge royale. Harrion était bien peu versé dans l'hypocrisie et bien qu'il n'aimât guère les organisateurs de ces jeux, cela ne l'empêchait pas de rester courtois. Le heaume en main, il salua ses hôtes d'un mouvement de tête, sans que son regard d'un bleu glacial ne les quitte. Une fois ce devoir accompli, il continua son chemin et passa près des tribunes. C'est là qu'il put apercevoir quelques visages connu. Pour Jon Snow, sa tête s'inclina discrètement puis lorsque son regard croisa celui de Lyra Mormont, sa révérence fut plus appuyée. Il se demanda ensuite si c'était bien Thalya qu'il avait aperçu près d'Edwin Forestier dans les tribunes...

Une fois en place, il put contempler son adversaire. Sa silhouette fluette l'interpela. S'il se faisait percuter de plein fouet par la lance de Harrion, ce garçon verrait des étoiles en plein jour.
La guerre lui avait pourtant appris qu'on ne devait pas sous estimer un ennemi et c'est avec attention qu'il observa sa façon de se mouvoir et de se tenir. Sa faible constitution lui offrait moins de force mais plus de vélocité et il semblait déterminé.
Voilà qui était parfait ! Un léger sourire fendit ses lèvres. Friand de duels, il se reput de cet instant.

Le nordien saisit la lance qu'on lui tendait et rabattit sa visière de son autre main. Lorsqu'enfin le signal fut donné, il donna un coup de talon aux flancs de sa monture, cette dernière partant sans hésitation à une allure surprenante pour sa taille. Légèrement penché en avant, le chevalier raffermit sa poigne sur le bois, coinçant avec force l'extrémité de l'arme entre son bras et son poitrail. Il ne lèverait pas la tête et ne fermerait pas ses yeux. A cet instant, son seul et unique objectif était de perforer le cœur du chevalier de l'ombre.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1548
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Mer 14 Sep - 18:55

Le membre 'Harrion Karstark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 7


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Jeu 15 Sep - 14:46

Event 4

   
le tournoi

   


   
Grand Tournoi d'Harrenhal

   Même si elle ne l’avait avoué que tardivement, Valena avait toujours apprécié les tournois. Non pas simplement pour le plaisir de voir son frère Daemon s’acharner sur les autres jouteurs, mais également pour cette sensation toute particulière de se sentir appartenir à une foule, de participer aux éclats de voix, aux rires et aux cris de colère lorsque le combattant sur lequel on avait parié chutait et terminait le nez dans le sable. Et ce qu’elle aimait par-dessus tout était de pouvoir par la suite charrier son aîné sur tel ou tel coup, qu’il ait gagné ou non, lors de la réception nocturne typiquement dornienne qui suivait d’ordinaire les festivités de la fin de journée.

Cependant, aujourd’hui, dans le froid glacial du Conflans, il n’y avait ni le soleil chaleureux et brûlant de sa région, ni les exclamations joyeuses du public, ni le cœur chantant et à la fête de la Lady de la Grâcedieu. En tant que représentante de Dorne, elle n’avait guère eut le choix lorsqu’on l’avait placé dans les gradins. Elle siégeait non loin de la famille Targaryen et elle observait à la fois la cour terreuse et les dragons d’un œil distrait. Instinctivement, elle cherchait ses cousins Ferboys qui avaient pour habitude de lui tenir compagnie lors de tels événements. Mais ils étaient absents. Quant à ses frères, Daemon était assis non loin d’elle avec le reste de la délégation dornienne et Cletus devait être en train de se préparer dans la tente des Allyrion. Elle n’était pas allée le voir et lui avait encore moins souhaité bonne chance. La jeune femme se refusait à toute marque de sympathie envers sa famille depuis des lunes et cela n’allait pas changer maintenant. Elle se faisait un point d’honneur à respecter ce commandement qu’elle s’était elle-même imposée suite à ses déceptions, malgré l’inquiétude grandissante de son cœur alors qu’elle s’imaginait son cadet si fragile et sensible, une lance à la main, juché sur son destrier, prêt à combattre pour l’honneur de sa maison. Les deux hommes de la famille avaient beau multiplier les pas vers elle, Valena reculait toujours plus et finirait un jour par s’enfuir pour toujours. La mort de son père l’avait détruite et elle se reconstruisait sans Daemon et Cletus, tout simplement. C’était ce qu’elle s’était convaincue de faire.

Emmitouflée dans une lourde cape mêlant velours cramoisi et fourrure noire, la dornienne avait paré ses longs cheveux d’ébène de bijoux d’obsidienne couleur de sang et nuit. Son demi-frère l’avait imité, délaissant les légers voiles de Dorne pour revêtir les vêtements lourds du nord. Elle toisa d’un œil à la fois mauvais et blasé le blason aux couleurs inversées qu’il semblait arborer si fièrement. Si dans leur région son statut ne faisait jaser personne, les choses seraient différentes ici.
Cependant, étonnamment, le frère et la sœur affichaient le même visage fermé en cette journée de liesse. Si Valena préférait le masque austère du sérieux et de la froideur, Daemon avait un air boudeur et aigri qui aurait rebuté la plus courageuse des jeunes dames présentes dans les gradins.

Ses mains s’enfouirent dans les plis mêlés de sa robe et de son manteau lorsqu’Ulwyck salua l’assemblée en compagnie du jeune prince Targaryen. Etrangement, le Uller ne charma aucune lady et ne demanda aucune faveur. La jeune femme lui aurait accordé les siennes avec plaisir, s’il le lui avait demandé et si elle n’était pas promise. Fiancée ou non, Ulwyck restait un de ses plus proches amis.
Les hurlements soudains de Daemon la surprirent, mais elle n’osa pas tourner son regard vers lui, craignant de manquer une phase décisive du combat. Le dornien avait sûrement plus d’expérience qu’Aegon et Valena n’avait aucun doute quant à sa victoire. Mais les joutes avaient toutes une part de chance et de malchance… Cela ne fit que renforcer son appréhension sur le combat à venir. Celui de Cletus.


   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    Ven 16 Sep - 18:56





Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal

An 300 Lune 7 ⊹ Harrenhal ⊹ Conflans

La première brise de la journée faisait vaciller et danser les feuillages d’où s’échappaient la rosée du matin tel une nuée d’étoiles. L’aurore luisait à travers la fine toile de lin de la tente, venant effleurer le visage du jeune homme encore endormi. Celui-ci s’éveilla doucement sous le mouvement instable du feuillage sous ses paupières. Il s’était levé d’une nuit sans songe, un sommeil paisible, simple et ho combien réparateur. Il en fut surpris, en effet, cela faisait quelques lunes, mêmes quelques mois qu’il n’avait pu trouver tant de quiétude dans l’étreinte de l’obscure nébuleuse. Il sentait l’humidité matinale qui régnait dans ses appartements de fortune éphémère. S’avançant devant la petite coupelle, il se rinça le visage abondamment et scruta la silhouette qui lui faisait face. Ses yeux ne reflétaient aucune couardise, ni asthénie, ni même d’affres. Il était impavide, assuré et serein. Sa concentration exemplaire avait été modelée par son vécu et forgé par ses entraînements. Il pensait qu’il n’avait rien à craindre de ce tournoi, c’était loin d’être sa première et ses talents de cavaliers ainsi que ceux de ses frères d’armes n’étaient plus à démontrer. L’ardeur et le sérieux qu’il montra dès l’âge de ses six ans avaient porté leur fruit. Il n’avait pas été page, écuyer et chevalier auprès du vieux lion pour rien.

Soulevant du revers de la main le tissu, Addam surgit de la tente infiltrée par la rosée matinale. Son écuyer juvénile l’attendait déjà adossé contre une armature de bois croisant les jambes. Le jeune Marpheux fut ébloui par la lumière qui s’était reflété sur son armure de joute, il regarda son écuyer, le gratifia d’un sourire et lui donna une légère tape dans le dos. Le jeune garçon perdit l’équilibre sous celle-ci, mais se redressa rapidement.
« Sir Marpheux, j’ai pris soin d’aller vous annoncer auprès de votre adversaire. Il s’agit d’une femme d’âge mûre frigide dont l’écusson représente un ours. » Addam ne put s’empêcher d’émettre un léger ricanement, son écuyer avait bien appris de lui pensa t’il. « Hé bien je ne savais pas que les femmes jouissaient du même droit pour les joutes, tout arrive. Un ours ? Ce ne peut être qu’une Mormont, j’en ai déjà rencontré une et je dois dire qu’elles ont un sacré caractère. Il serait temps de leur faire ravaler leur fierté ! » , il regarda son écuyer un sourire en coin, « Tu as bien dit frigide ? C’est bien petit, tu es promis à un grand dessein ! » dit-il en lui ébouriffant les cheveux. L’homme bras tendu attendait que son écuyer le pare de son armure de joute, Peter, l’écuyer juvénile, commença à l’équiper avec précision et efficacité, il était totalement absorbé par sa tâche. Addam n’en attendait pas moins de son écuyer et éprouvait une fierté, la fierté de voir l’homme que commençait à devenir petit à petit Peter. La nostalgie s’empara un instant de lui, lui montrant des fantômes du passé lors de sa vie d’écuyer.

Un reflet venait flatter le travail effectué sur la spallière droite qui découlait naturellement sur la partie supérieure du plaston, offrant une meilleure défense sur le flanc et le poitrail droit de Marpheux. Elle était finement détaillée d’arabesques rappelant sans nul doute l’écusson de sa famille. Il entrait sur son magnifique étalon dont la robe alezane brûlée était revêtue d’un caparaçon et le toupet d’un chanfrein, tous deux recouvert d’un fin tissu où étaient représentés des branches incandescentes. Argos avait montré plus d’une fois sa confiance envers son cavalier ainsi que sa témérité au combat et en arène. Entendant son nom, il rabattait d’un geste la visière de son heaume et entrait sur la piste accompagné de son écuyer. Il salua d’une main l’assemblée, il savait que sa promise en faisait partit. Il ne l’avait jamais vu et semblait n’y apporter aucune importance, seul important son nom et sa famille. Après un tour de lice sous l’applaudissement ou non de la foule, il se mit en place. Son écuyer n’attendit pas que son mentor lui dise quoi que ce soit pour lui tendre son pavois où trônait au centre un arbre ardent puis sa lance. Il redressa celle-ci vers le ciel, Addam scrutait son adversaire au loin, il n’en fera qu’une bouché pensa t’il. Le signal donné, le jeune Marpheux se cramponna aux flans d’Argos, abaissa peu à peu sa lance et l’ajusta pour frapper juste et fort.


Codage par Psyko Joke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal    

Revenir en haut Aller en bas
 
Event 4 : Grand Tournoi d'Harrenhal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011
» Inscription au Grand Tournoi des Combattants de Fiore
» Acte #2 : Grand Tournoi
» Le Grand Tournoi Annuel de Tir à l'Arc - 1ere édition
» Le Grand Tournoi (Règles)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: