RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyJeu 21 Juil - 22:28






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
L
'annonce du départ d'Elbert Arryn dans le Nord pour repousser une invasion de sauvageons était tombée il y avait peu de temps. Cette bataille à venir et la possibilité de voir le régent du royaume en danger de mort soulevait bien des interrogations et avait donc amené les seigneurs du Val à se rassembler, certains pour lui témoigner leur soutien, d'autres pour l'enjoindre à la prudence. Évidemment, Elyane ne faisait pas exception. Comment aurait-elle pu rater une telle occasion de côtoyer les autres dirigeants de la région ? Sa maison, parmi les fiefs mineurs du Val, avait toujours besoin d'alliées aussi avait-elle confié l'île de la sorcière à son plus fidèle allié, le bâtard de son défunt mari, le temps de son absence. La délégation des seigneurs du Val ayant effectuait le déplacement étant assez importante, les Eyriés avaient du s'organiser pour loger et subvenir aux besoins de tout le monde. Elyane avait l'impression de se trouver au cœur d'une réception interminable, bien que la cause du rassemblement ne fut pas particulièrement réjouissante.
Les sujets de conversation ne manquaient pas, cela dit, entre l'assassinat de la reine, l'attaque prévue à l'encontre des Iles de fer qu'elle avait ordonnée avant de rendre son dernier souffle, les quelques attaques de sauvageons reportées au Nord... L'hiver avait été annoncé par les corbeaux blancs de la Citadelle depuis déjà trois lunes, et le royaume semblait effectivement s'enfoncer peu à peu dans une sombre période de son histoire. La jeune femme de vingt-trois ans, qui n'avait pas connu ce que l'on pouvait appeler un mariage heureux, ne pouvait cependant que se sentir désolée pour Elbert Arryn. La mine sombre qu'il s'efforçait d'effacer en présence de ses invités ne parvenait pas à masquer tout à fait la tristesse que la perte de son épouse avait provoquée. Compatir avec le régent n'empêchait pas Elyane de s'inquiéter pour l'avenir du Val, en revanche, et la jeune femme se demandait souvent combien de temps faudrait-il au suzerain pour reprendre sa vie en main. Certes, il avait déjà un fils, mais cela ne constituait qu'une maigre descendance pour une famille aussi importante qu'était la maison Arryn ! Elbert étant jeune, il fallait donc qu'il reprenne femme... Et Elyane avait son rôle à jouer dans cette entreprise. Oh, elle ne convoitait en rien la couronne, elle savait pertinemment qu'elle n'aurait rien à apporter au royaume avec une telle alliance, qu'il s'agît de fortune ou de stratégie géographique. Non, ce que la jolie veuve constatait, c'était que l'homme le plus puissant du royaume du Nord était désormais libre et qu'il s'agissait là d'une occasion unique à saisir.

Ce soir-là, la native du Nord avait revêtu une robe de velours noir brodée de vagues vert océan sur le bas. Cette toilette mettait en valeur sa taille fine grâce à sa couleur sombre et avait pour autre avantage un décolleté renversant. Stratégiquement, Elyane avait choisi de relever ses cheveux pour souligner l'échancrure de la robe et portait pour seul ornement le collier qu'Elbert Arryn lui avait offert huit ans plus tôt, à l'occasion de son mariage. La soirée battait son plein et la jeune femme remarqua avec une certaine satisfaction les regards que certains lords posaient sur elle. Malheureusement, toute cette attention portée sur elle ne lui avait pas encore donné l'occasion d'aborder le régent et elle commençait à se faire une raison : ce ne serait certainement pas pour ce soir. Malgré tout, lady Descarpe s'efforçait de paraître irréprochable en toute circonstance, ce qui lui demandait beaucoup plus d'énergie qu'elle ne s'était préparée à dépenser. Ainsi, alors que les conversations retentissaient dans l'un des salons d’apparat, elle profita d'un instant de répit pour s'isoler.
Elle s'était discrètement glissée dans l'entrebâillement d'une porte-fenêtre menant sur un balcon et vint s'appuyer contre la balustrade. Elyane prit une profonde inspiration, le regard tourné vers l'immensité de la nuit qui lui faisait front. Le balcon était assez grand et, dans la pénombre, elle ne remarqua pas immédiatement qu'elle n'était pas seule : ce fut un bruissement de tissu qui attira son attention. Tournant vivement la tête vers l'origine du bruit, elle regrettait de n'avoir pas pu profiter plus longtemps de sa solitude et s'appliqua à endosser de nouveau son rôle mondain. ❝Oh !❞ s'exclama-t-elle, sincèrement surprise, en reconnaissant qui lui faisait face. ❝Votre majesté, j'ignorais que vous étiez ici...❞ reprit-elle en effectuant une révérence gracieuse à l'attention de son interlocuteur, lui offrant ainsi une vue plongeante sur son décolleté. ❝Permettez-moi de vous présenter mes plus sincères condoléances. Je ne comprends que trop bien ce que vous ressentez...❞ Elle avait laissé sa voix s'éteindre fébrilement comme si elle regrettait réellement feu lord Descarpe, elle qui n'avait pas encore eu l'occasion de témoigner son soutien au régent depuis la tragédie. Le destin était décidément ironique : elle avait cherché une telle occasion toute la soirée et voilà que c'était au moment où elle s'y attendait le moins qu'elle se retrouvait seul à seule avec Elbert Arryn !


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyVen 22 Juil - 15:28

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

Certains des meilleures chevaliers du Val et des plus grands Lord s'étaient réunis en ce jour au Val pour renouveler leur soutien à Elbert, tant pour le décès de sa femme survenu quelques temps plus tôt mais également pour son départ imminent pour le Nord où il irait prêter main forte à la Garde de Nuit et passerait s'entretenir avec le Lord Eddard Stark, Suzerain de cette région si austère. Elbert lui n'avait pas vraiment le cœur à fréquenté tout le gratin mais il faisait bonne figure pour préserver leur relation. Quelques poignées de main échangées, quelques compliments et politesse de rigueur. Lorsqu'il eut terminé de faire le tour de ses vassaux, il décida de s'accorder quelques instants de répits et de laisser tout ce beau monde se recueillir et profiter de l'hospitalité de son château, qui risquait de connaître bientôt les affres de l'hiver. Les préparatifs pour la descente au Porte-de-la-lune avait déjà été enclenché. Lorsqu'il reviendrait du Nord, il n'aurait peut-être pas à gravir toute la longue montée pour rentrer chez lui. Il choisit de s'isoler donc quelques minutes sur un balcon. L'air était frais, un rien frisquet mais cela ne le gênait pas. S'il était incapable de supporter ce genre de température, que ferait-il une fois arrivé dans le Nord ? Sa cape ornée du faucon des Arryn, était d'un blanc laiteux. Il était vêtu d'un pourpoint bleu au couleur de la maison du faucon, finement brodé de fil d'argent. Ses chausses étaient également blanches et il portait des bottes de cuir brun. La ceinture autour de sa taille  supportait le poids de son épée, qu'il quittait rarement depuis l’assassinat de sa femme.

Elbert était perdu dans ses pensées quand une voix féminine prononçant une onomatopée le fit se retourner. Son visage ne lui était pas totalement inconnu et il mit quelques instants à la reconnaître. Lady Elyane Descarpe. Il avait assisté à son mariage des années plus tôt et ce souvenir semblait appartenir à une autre époque. Les années n'avait rien gâché à son charme mais cela fut une simple pensée chaste, loin de lui porter l'attention qu'un homme normalement constitué pourrait lui porter. Le souvenir de sa femme et son deuil était toujours ancré dans son esprit, tout comme dans sa chaire sans aucun doute. La jeune dame s'inclina pour lui faire une révérence et lui prononça ses condoléances. Ses dernières paroles firent quelque peu échos en lui car il se souvint qu'elle aussi avait perdu son époux. Il s'empressa de lui répondre sur un ton franc et solennel.

«Merci Lady Descarpe. Vos condoléances me vont droit au cœur. Vous aussi avez perdu un être cher. Vos paroles me touchent plus que la plupart de celles qui ont été préférés par mes invités du jour.»

Combien de temps durerait son deuil ? Il l'ignorait. A en juger par le fait que Lady Descarpe ne se soit jamais remarié, cela pouvait prendre de longues années. Pauvre enfant, le drame d'Elbert devait sans doute lui ressasser de mauvais souvenirs et le chagrin la peser. Ce n'était pas chose aisé que de se trouver ici pour elle. La jeune dame devait faire preuve de beaucoup de courage et d'un sens de l'honneur sans faille, comme beaucoup de nordien.

«Je suis désolé de vous voir ici en ce jour. Vous devez ressentir à nouveau le désarroi et la tristesse du jour où vous avez perdu votre époux.»

Elbert plongea son regard non pas dans celui de la dame mais plutôt vers l'horizon, cherchant un quelconque signe de ce que l'avenir pouvait lui réserver. Sentant le vent frais venir s'abattre sur son cou, le jeune homme pensa à la pauvre veuve et décida de lui parler à la fois du Nord pour lui changer les idées mais aussi de lui prêter assistance.

«Vêtue de la sorte, vous risquez d'attraper froid, Lady Descarpes. Voulez vous que je vous prête ma cape pour vous couvrir les épaules ? Je sais que vous venez du Nord et que ce vent frais ne doit pas vous effrayez mais je ne souhaite pas voir mes sujets tomber malade dans ma demeure. J'affronterai moi même le vent du Nord bientôt. Si je ne peux pas résister à cette petite bise, je ne pourrais jamais arriver au Mur avant d'être geler sur place.» 

Ouvrir la discussion à propos du Nord n'était pas forcément une mauvaise idée. Cela lui permettrait peut-être d'étoffer quelque peu ses connaissances et d'en apprendre un peu plus sur cette région. Il avait potasser ce qu'il pouvait mais il préférait être préparer. Un brillant stratège, se devait de préparer avec minutie ses plans.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyVen 22 Juil - 19:22






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
E
lyane avait visiblement bien choisi sa manière d'aborder le régent en présentant ses condoléances car il sembla tout particulièrement sensible à ses mots. En effet, c'était avec sincérité qu'il l'avait remerciée et qu'il lui avait assuré que son soutien le touchait plus particulièrement étant donné son passé. Forcée de jouer le jeu, le seigneur de l'île de la Sorcière afficha alors un air contrit et alla même jusqu'à se mordre la langue pour que la douleur fasse apparaître quelques larmes dans ses yeux au moment où le suzerain du Val évoqua la tristesse qui devait l'envahir. ❝Votre sollicitude me touche beaucoup, votre majesté. Je ne pensais pas que vous vous souviendriez...❞ Elle laissa sa phrase en suspens, esquissant un petit sourire triste à la place.

Personne, à une exception près, ne savait qu'elle avait fait assassiner son mari. Ainsi, elle était bien forcée de sauver les apparences et de feindre un profond regret à chaque fois que feu lord Descarpe était évoqué. Si seulement les gens savaient qu'elle avait plutôt envie de jubiler dans ces moments-là ! Elle était passée maître dans l'art de la dissimulation mais son époux avait lui aussi trompé tout leur entourage en passant pour un seigneur affable, bien qu'un peu négligent concernant son domaine. En réalité, les années qu'elle avait partagées avec lui s'étaient transformées en véritable cauchemar pour Elyane, une épreuve douloureuse dont elle ne s'était visiblement pas encore tout à fait remise huit ans plus tard puisque le simple fait d'y repenser la fit frissonner. Elbert Arryn l'avait-il remarqué ou bien était-ce le vent frais qui le fit agir ? La jeune veuve n'en avait pas la moindre idée mais toujours était-il que le seigneur des Eyriés ne tarda pas à reprendre la parole. ❝Vêtue de la sorte, vous risquez d'attraper froid, Lady Descarpe. Voulez-vous que je vous prête ma cape pour vous couvrir les épaules ? Je sais que vous venez du Nord et que ce vent frais ne doit pas vous effrayez mais je ne souhaite pas voir mes sujets tomber malade dans ma demeure. J'affronterai moi même le vent du Nord bientôt. Si je ne peux pas résister à cette petite bise, je ne pourrais jamais arriver au Mur avant d'être gelé sur place.❞
Elyane se retint d'esquisser un petit sourire satisfait lorsque son interlocuteur lui proposa galamment sa cape, adoptant plutôt une attitude dépeignant la gratitude. ❝C'est très généreux de votre part, sire, je vous remercie.❞ lui répondit-elle avec grâce en acceptant son offre. Elle se rapprocha donc du régent jusqu'à pouvoir sentir son souffle sur son visage et, l'espace d'un instant, elle plongea un regard de braise dans celui de son interlocuteur. La seconde d'après, elle avait ré-adopté une attitude innocente et avait fait volte-face pour permettre à Elbert de déposer la cape sur ses épaules. Tandis qu'elle soulevait délicatement les mèches rousses qui s'étaient échappées de sa coiffure et qui virevoltaient au gré de la brise glaciale, elle reprit : ❝Je suis certaine que vous vous acclimaterez très bien au Nord, votre majesté...❞ Elle se retourna de nouveau face au roi, emmitouflée dans sa cape, et posa une main sur sa propre poitrine comme si cela lui était douloureux. ❝Les gens de ma région natale connaissent la dureté de la vie. Votre perte, comme la mienne, ne peut que provoquer leur sympathie. Quant au climat, je trouve que vous vous en sortez à merveille, jusqu'ici.❞ Elle lui adressa un petit sourire complice à l'évocation de l'état vestimentaire quelque peu démuni dans lequel il se trouvait à présent qu'il lui avait proposé son manteau.

Reportant son attention sur l'immensité de la nuit qui les englobait, Elyane réfléchissait à son prochain mouvement stratégique. Devait-elle se montrer plus directe ? Ou valait-il mieux continuer à jouer les veuves éplorées jusqu'à ce que le roi ne se méfiât plus ? La lady pesa le pour et le contre et se décida pour la seconde option. Elle tourna doucement la tête vers Elbert et lui adressa un sourire empli d'excuses. ❝Je ne suis certainement pas la personne la plus indiquée pour vous distraire ce soir, j'en ai bien peur.❞ Elle fut parcourue d'un frisson, un geste involontaire qu'elle était bien incapable de commander, même blottie dans la magnifique cape royale. ❝C'est dans ces circonstances douloureuses que l'on a le plus besoin de l'appui des siens et, en tant que votre vassale, je... Je tiens à vous assurer de mon soutien le plus complet.❞ Elle avait esquissé un pas vers lui tandis qu'elle parlait, mais pas plus. De même, elle avait plongé son regard dans celui du suzerain mais était demeurée parfaitement sérieuse, tout au plus avait-elle laissé transparaître un éclat d'empathie dans ses yeux. Elle s'était exprimée d'une voix douce et posa ensuite une main sur la rambarde du balcon. Ce geste écarta légèrement les pans de la cape et rendit de nouveau visibles son décolleté et le collier qui l'ornait.

❝Le Val tout entier attendra votre retour du Nord avec impatience, votre majesté. Vous perdre vous aussi serait tellement douloureux...❞ Elle aurait pu terminer sa phrase par "pour la région" mais préféra laisser les mots en suspens et l'ambiguïté s'installer. Pour parvenir à ses fins, il s'agissait de trouver le juste milieu et, heureusement, Elyane était du genre à savoir doser.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyVen 22 Juil - 20:28

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

L'ingénue était peut-être naïve mais c'était son devoir de se souvenir et de garder en mémoire les faits et geste de ses vassaux ce qui pouvaient vite devenir un véritable casse tête. Jon l'avait formé pour cela et maintenant qu'il était roi, cela se complexifiait grandement. Elbert ne connaissait pas forcément toutes les petites maisons les plus obscures du Conflans et du Nord mais il faisait de son mieux pour apprendre sur le sujet dés qu'il le pouvait avec son mestre. Cependant à force de se braquer sur ses malheurs, Elbert faisait peut-être l'erreur d'oublier celui des autres. Il y avait des blessures qui mettaient du temps à cicatriser ou qui ne se refermaient jamais et cette pauvre Lady semblait faire partie de cette dernière catégorie. La Descarpe accepta sa proposition et le Roi régent dégrafa sa cape pour la passer sur les épaules de la dame. Pendant un instant, lorsqu'elle s'était rapprocher de lui pour qu'il lui passe son morceau de tissu, il eut l'impression qu'elle le regardait intensément mais ce n'était sans doute juste qu'une impression. Elle parla alors de sa région natale et Elbert lui répondit d'un ton doux.

«Je ne veux pas qu'il me plaigne mais qu'il me respecte Lady Descarpe. Votre région est austère, froide et dure mais je saurai m'y acclimater pour préserver nos liens d'amitié. Lord Jon Arryn y a grandement contribué. C'est maintenant à moi de perpétuer cette entente et j'espère que mon fils le fera à son tour quand il prendre ma relève. Vos compliments me font certes plaisir, mais je ne le saurai réellement qu'une fois sur place.  Avez vous déjà vu des sauvageons, Lady Descarpes ? Que pouvez vous me dire d'eux ?»

Les nordiens avaient sans doute l'image la plus proche de la réalité de ce peuple étrange qui lui faisait penser à ses propres sauvages des Montagnes. Ses gens sans foi ni loi ne devaient pas fondre sur le royaume. Il ferait son possible pour les arrêter en espérant que les Seigneurs du Nord le feront également. Personne ne pourrait le distraire, il le craignait bien. Elle lui assura son soutien. Lorsqu'elle posa une main sur la rambarde du balcon, la cape s'écarta quelque peu dévoilant le collier de la jeune dame. Elbert se souvenait de cet objet. Il était au couleur du Val d'Arryn et l'avait offert à Lady Descarpe le jour de ses noces. Un cadeau qu'elle avait conservé jusqu'ici et sans doute porter pour le rappeler à son seigneur.

«Les miens ne sont plus très nombreux. La maison Arryn a besoin de descendance pour assurer son futur. Je n'ai pas peur de la mort mais je reviendrais vivant, pour mon fils. Je lui dois bien ça. L’Étranger est venu chercher sa mère. Je compte bien mourir vieux et dans mon sommeil. Ce n'est certes pas très glorieux mais votre optique de la vie change lorsque vous avez un enfant. Vous m'avez déjà soutenu bien assez en apportant vos quelques hommes pour mon départ pour le Nord. Chacun contribue selon ses moyens et vous l'avez parfaitement assumer. Ce collier que vous porter, ne serait-ce pas celui que je vous ai offert pour votre mariage ?»

Le jeune homme se retourna calmement vers elle, puis regarda derrière lui. Le temps commençait à rafraîchir. Il était peut-être temps de rentrer se réchauffer à l'intérieur et puis Elyane se sentait peut-être obligée de rester avec lui alors qu'il semblait triste. Le jeune homme tenta un sourire et montra la porte d'un geste du bras.

«Et si nous rentrions Lady Descarpe. Le temps commence à se rafraîchir un tantinet trop et je crains que ma cape ne puisse vous protéger suffisamment. Un bon verre de vin vous fera certainement le plus grand bien. Un bon vin de Goëville, bien de chez nous.» 

Le jeune homme esquissa un pas vers la sortie l'invitant à le suivre. Lorsqu'il pénétra à l'intérieur, il remarqua que la salle avait tout doucement commencer à se vider. Elle n'était plus aussi bondée que lorsqu'il était sortit sur le balcon. Il héla une domestique pour qu'elle lui apporte deux coupes de vin et invita ensuite la jeune dame à prendre place dans un fauteuil. Il ne restait plus que cinq ou six seigneurs et quelques chevaliers qui discutaient entre eux. L'un des chevaliers, un chevalier errant, semblaient avoir un peu abusé trop du bon vin du Seigneur du Royaume du Nord au vu du volume de sa voix. Elbert s'installa calmement dans un fauteuil en face de la jeune dame.

«Ne sommes nous pas mieux ici ? Comment se porte l'île aux Sorcière ? Avez vous fais de bonnes récoltes ?» 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptySam 23 Juil - 17:04






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
C
e n'était pas chose aisée que de parvenir à ses fins avec le régent, pour Elyane. Non seulement elle n'était pas ce que l'on pouvait appeler une grande séductrice, contrairement à ce que l'on pouvait croire, mais il lui fallait surtout charmer un homme encore meurtri par la perte de son épouse ! Néanmoins, la jeune femme se caractérisait par une patience et une persévérance à toute épreuve et elle n'était pas prête de renoncer à son projet simplement parce qu'Elbert Arryn avait du mal à interpréter les signaux qu'elle lui envoyait. Le suzerain du Val n'avait donc pas réagi lorsqu'elle lui avait adressé un regard sans équivoque, son esprit visiblement accaparé par son prochain départ dans le Nord. ❝Je crains ne pas vous être d'un grand secours à ce sujet, votre majesté... Le fief de mon père ne se trouve pas assez près du Mur pour qu'il m'est été donné de croiser des sauvageons. Je ne peux que vous rapporter les histoires qui couraient à leur sujet durant mon enfance, des histoires qui ne sont certainement plus d'actualité.❞ lui avait-elle répondu en esquissant un petit sourire d'excuse lorsqu'il lui avait demandé ce qu'elle savait à propos des sauvageons. Elle n'était jamais retournée dans le Nord depuis son mariage, que ce fût pour rendre visite à sa famille ou à ses amis d'enfance, aussi pensait-elle que le régent devait posséder des informations beaucoup plus précises qu'elle au sujet du peuple libre. Avec tous les rapports officiels qu'il devait recevoir, comment pouvait-il en être autrement ?

La conversation dévia ensuite sur un sujet qu'Elyane maîtrisait mieux et qu'elle avait volontairement choisi : le veuvage. Elle lui avait donc assuré son soutien le plus complet tout en s'arrangeant pour rendre de nouveau visible le cadeau de mariage que, huit ans auparavant, celui qui n'était alors qu'un jeune chevalier du Val lui avait offert. Lorsqu'Elbert parla de la descendance de la maison Arryn, la lady approuva d'un signe de la tête. Ce n'était pas une stratégie de séduction, cette fois-ci, ni même un geste mielleux pour se faire bien voir mais bien l'expression du fond de sa pensée. Oui, le futur de la maison suzeraine était encore quelque peu incertain avec cet unique enfant... Mais le régent n'avait pas l'air d'envisager l'option la plus adéquate pour le moment : le remariage. Cette suggestion émise par un seigneur mineur du Val, veuve depuis huit ans qui n'avait jamais repris d'époux de surcroît, aurait certainement été malvenue aussi Elyane se contraignit-elle au silence.
Heureusement, elle n'eut pas à se contenir très longtemps car le seigneur des Eyriés ne tarda pas à remarquer le bijou qui ornait le cou de la native du Nord et le fit remarquer à la principale intéressée. ❝Vous avez raison, sire, il s'agit bien de votre cadeau.❞ Elle lui sourit avant de poser distraitement sa main sur le pendentif. ❝J'ai pensé que le porter en de telles circonstances vous ferait plaisir... Un gage supplémentaire de la dévotion de la maison Descarpe à votre égard.❞ ajouta-t-elle en plongeant son regard dans celui du roi, un sourire mutin accroché aux lèvres. Le silence plana quelques instants puis l'attention de la belle se détourna, ses yeux se portant de nouveau du côté de la nuit. De l'autre côté de la porte vitrée, les voix semblaient plus étouffées qu'en début de soirée. Était-ce une impression provoquée par le fait qu'ils étaient dehors depuis déjà quelques temps ? Ou bien la salle se vidait-elle peu à peu ? Comme s'il avait lu dans ses pensées, Elbert lui proposa alors de rentrer. Si Elyane avait craint, l'espace d'un instant, que son vis-à-vis ne cherchât à mettre fin à leur entrevue, elle fut soulagée d'entendre la suite de son discours. ❝Une fois de plus, je ne peux que vous remercier pour votre prévenance. J'accepte ce verre de vin avec plaisir à la condition que vous m'accompagniez, il nous faut trinquer à votre future victoire sur les sauvageons !❞ Elle effectua une révérence gracieuse puis, feignant d'interpréter sa main tendue comme une invitation, elle passa son bras sous celui d'Elbert avant qu'il n'eût atteint la porte et pénétra dans la salle à ses côtés.

Elyane avait vu juste : presque tout le monde avait regagné ses appartements respectifs pour la nuit. Il n'était pourtant pas si tard que cela, mais sans doute était-ce l'absence prolongée du roi qui avait décidé la plupart des seigneurs à prendre congé jusqu'au lendemain matin. La jeune veuve ne pouvait que se réjouir de la situation, elle se sentait beaucoup plus à l'aise en petit comité, en particulier quand les rares personnes encore présentes étaient toutes absorbées par leur conversation et ne lui prêtaient pas la moindre attention. Le suzerain du Val fit en sorte qu'une domestique leur procure du vin et mena la lady jusqu'à un fauteuil confortable. Malgré la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur du château, la jeune femme avait complètement oublié qu'elle portait toujours la cape de son interlocuteur sur les épaules et pris place sur le siège moelleux sans l'ôter.
❝Ne sommes nous pas mieux ici ? Comment se porte l'île de la Sorcière ? Avez-vous fait de bonnes récoltes ?❞ questionna alors le régent tout en prenant place dans le fauteuil qui faisait face à celui d'Elyane. ❝Beaucoup mieux, vous avez raison.❞ commença-t-elle par répondre en inclinant légèrement la tête. ❝Mon fief se prépare à l'arrivée de l'hiver, comme tous les autres, j'imagine. Vous savez, votre majesté, mes terres ne sont pas parmi les plus fertiles du Val, et j'ai bien peur qu'une longue période de gel ne finisse par les rendre stériles... Heureusement, mes gens peuvent compter sur la pêche et sur les accords commerciaux que j'ai passé avec certains autres seigneurs de la région.❞ Elle poussa un léger soupir inquiet. La native du Nord ne s'en sortirait certainement pas aussi bien dans la gestion de son domaine si elle n'avait pas été épaulée par Garrel, le fils illégitime de son défunt mari qui ne manquait jamais d'idées pour améliorer les conditions de vie sur l'île de la sorcière, surtout lorsque l'on considérait l'état dans lequel feu lord Descarpe avait laissé les choses. Cependant, le destin de ses gens lui tenait particulièrement à cœur, elle était loin d'être aussi insensible et vénéneuse que certaines rumeurs laissaient l'entendre !

Tandis qu'elle énonçait sa situation, la domestique revint vers eux avec deux verres de cristal finement ciselé et une carafe remplie de vin. La demoiselle servit le breuvage alcoolisé dans les coupes puis les tendit aux deux nobles, ce pour quoi Elyane la remercia, avant de s'éclipser discrètement. La lady leva alors son verre en direction du régent. ❝A Elbert Arryn, et au Val !❞ proclama-t-elle d'une voix forte afin que les rares invités encore présents pussent l'entendre. Cela ne manqua pas et, bientôt, la poignée de seigneurs et de chevaliers reprirent en cœur ses paroles d'une voix forte, en particulier celui qui semblait avoir profité pleinement des rafraîchissements proposés au cours de la soirée. ❝Puissiez-vous nous revenir indemne et victorieux de votre campagne au Nord.❞ ajouta-t-elle plus bas, afin que seul le régent entendît, tout en se penchant en avant pour venir poser sa main sur celle d'Elbert. A nouveau, leurs regards se croisèrent et Elyane soutint celui de son seigneur. ❝Puissiez-vous également goûter à nouveau au bonheur.❞ renchérit-elle dans un quasi-murmure avant de rompre le contact visuel et de retirer délicatement sa main. D'autres seigneurs choisirent ce moment pour se retirer tandis que la maîtresse du fief Descarpe but une gorgée de vin. Le liquide sombre dansait dans son verre à la lueur des chandelles et elle ne put qu'apprécier la saveur de ce cru d'exception.
❝Dites moi, sire, croyez-vous que le royaume saura faire face à cet hiver ? Cela fait tellement d'années que nous redoutons son arrivée, je ne peux sortir cette crainte de mon esprit... Quand je pense à tous ces gens esseulés qui ignorent ce qui les attend...❞ Elle esquissa une grimace inquiète. La native du Nord connaissait le froid sans doute mieux que la plupart des Valois mais elle avait eu le temps de s'acclimater à la douceur de la région depuis le jour où elle avait quitté son fief natal. Et quand bien même, elle savait que le froid de son enfance ne serait en rien comparable à ce qui les attendait ! Frissonnant à cette simple pensée, elle but une nouvelle gorgée de vin et encouragea le roi à en faire autant. La conversation avait de nouveau dérivé vers un sujet sérieux mais la belle ne perdait pas pour autant son objectif de vue. Elle poussa un soupir qui se voulait douloureux et ce fut presque de manière théâtrale qu'elle laissa son regard dériver en direction d'un jeune couple de nobles qui discutaient ensemble en se dévorant mutuellement des yeux. ❝Il n'y a pas plus grand réconfort que de se trouver en présence de l'être aimé, ces deux-là ignorent la chance qu'ils possèdent.❞ énonça-t-elle alors, employant un ton où transparaissait la peine et l'envie.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptySam 23 Juil - 18:37

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

Elle ne lui fut pas d'une grande aide pour le problème des sauvageons. Elle réussit l'exploit d'arracher un sourire au seigneur du Val lorsqu'elle parla de son collier. Il s'agissait sans doute d'un geste politique de respect mais c'était le genre d'attention subtile qu'il appréciait. Il la gratifia donc d'un sourire chaleureux et franc. Lady Elyane lui avait également rendu et elle s'était saisit de son bras pour le voyage jusqu'aux sièges ce qui eut le don de le surprendre. Plus aucune femme ne lui avait prit le bras ainsi depuis Daenerys. Sa reine lui manquait profondément mais il ne devait pas s'inquiéter pour ce geste. Elle avait dû interpréter son mouvement comme de la galanterie et l'avait saisit, tout simplement. Son fief ne semblait pas florissant. Il fallait dire qu'elle n'habitait pas dans la partie la plus fertile du Val. Pour cela, il ne pouvait pas faire grand chose, si ce n'était prélever sur ses propres réserves. Il devrait peut-être y songer en interrogeant son intendant.

«J'espère que vous aurez assez de vivres pour passer l'hiver en toute quiétude. Si besoin est, je pourrais toujours m'entretenir avec mon intendant pour voir si nous n'avons pas un petit surplus que nous pourrions confier à nos vassaux les moins bien loti pour la culture. Je ne peux rien vous promettre pour l'instant. Vous devriez profiter de la présence de certains Seigneurs du Val, aux Eyriés, pour essayer d'obtenir d'autres accords.»

Un conseil dont elle n'avait pas besoin mais un homme, ou plutôt, une femme avertie en valait deux. Lorsque le vint fut arrivé, elle porta un toast et le Arryn leva son verre. Les gens reprirent en cœur en son nom et au nom du Val mais Elbert ne pût s'empêcher de la corriger d'une voix modérée.

«Au Nord et au Conflans ainsi qu'au Royaume du Nord ! Nous formons une unité à présent. Il ne faut pas oublier que nos voisins sont aussi mes sujets, aux même titre que vous Lady Descarpe. C'est la principale raison de mon départ pour le Nord.»

Il prenait son rôle de régent très à cœur. Elbert ne s'était jamais imaginé roi et s'il le faisait c'était à la fois par devoir pour ses gens mais aussi pour son fils. Une fois sa majorité atteinte, Aemon prendrait le royaume en main et Elbert voulait lui laisser le royaume dans le meilleur état possible. Il s'en fichait que les chroniques des mestres retiennent son nom. Ce qu'il voulait c'était faire de son mieux pour assurer l'avenir de son fils. Le Arryn trempa ses lèvres dans sa coupe et bu quelques gorgées de vin. Le liquide lui réchauffa bien vite la gorge, l’œsophage et quelques temps plus tard l'estomac. La phrase de Lady Elyane à propos du bonheur ne lui échappa pas mais pouvait-il vraiment parler de cela avec elle ? Son seul bonheur était à présent son fils. Il ne pensait pas à un nouveau mariage et allait partir dans le nord pour chercher une façon d'expier la responsabilité qu'il pensait détenir dans la mort de son épouse. Lorsqu'elle posa sa main sur la sienne quelques instants, il ne sut que dire. C'était un geste bien trop amicale pour une personne qu'il connaissait à peine. Son visage afficha un léger malaise mais il n'en dit rien.

« J'ai perdu une grande partie de mon bonheur mais j'y goûte chaque jour que je passe avec mon fils. Je pense que ce sera mon seul bonheur pour un bon bout de temps, Lady Descarpe.» 

Elle posa une question sur l'hiver et le Roi régent ne sut dans les premières secondes pas quoi lui répondre. L'hiver pouvait durer quelques temps comme de longues années. Il était difficile d'éviter les pertes. Il y en aura toujours. C'était le premier hiver qu'il risquait d'affronter en tant que suzerain et roi. Il comptait bien y faire face du mieux qu'il le pouvait.

«Je pense que nous arriverons à faire face à l'hiver. Il faut garder une attitude positive. Nos Seigneurs font ce qu'ils peuvent pour préserver leur gens. L'hiver ne sera peut-être pas trop rude. Je prie les Sept pour qu'il en soit ainsi. Nous ferons tous de notre mieux pour préserver nos gens. Ne fermez pas vos portes pour l'hiver, sauf si cela condamnerait vos réserves et vos gens. Si vous avez de la nourriture pour cent personnes, vous en aurez bien pour cent et deux. Nous, de noble sang, devons être capable de sacrifier nos réserves de nourriture avec ceux qui n'ont pas cette chance. C'est du moins ma vision des choses.» 

Elle regarda un couple et sembla y voir une certaine nostalgie pour son ancien époux. Du moins ce fut ce qu'Elbert comprit à travers de ses propos. Il était vrai qu'être avec l'être aimé était l'une des merveille de la vie mais c'était aussi une épée en suspend au dessus de votre tête, surtout quand votre femme avait tendance à se faire enlever par son frère ou rejoindre ce dernier en secret contre votre volonté.

«Ils l'ignorent peut-être mais nous l'ignorons tous à un moment ou à un autre. Les mariages d'amour sont rares parmi la noblesse, Lady Descarpe. Nous pouvons nous estimer heureux d'y avoir trouver l'amour. Ne comptez vous pas vous remarier un jour ? Je pourrais vous trouver un bon parti parmi nos seigneurs ou nos chevaliers fieffés, si vous le désirez. Vous avez parlé de mon bonheur mais qu'en est-il du vôtre ?» 

Il ne pouvait pas faire mieux. Sa coupe était vide et une servante vint ressortir les deux jeunes gens. Elbert laissa le silence s'installer pendant une bonne dizaine de secondes. Il fut juste troubler par les pas des dernières personnes qui quittaient la pièce. Pendant ce temps, il but plusieurs gorgée de vin. Le liquide alcoolisé lui goûtait. Il ne boirait pas une coupe supplémentaire cependant pour ne pas laisser arriver les premiers prémices de l'ivresse. Il n'était pas homme à noyer son chagrin et son désespoir dans l'alcool.

«Si le vin vous plaît, je pourrai vous en faire monter un pichet dans votre chambre pendant votre séjour aux Eyriés. Je ne pense pas vous retenir encore très longtemps. Vous devez être fatigué, Lady Descarpe. Je ne souhaite pas que vous vous ennuyez. Je ne suis sans doute pas la compagnie la plus agréable du château ces dernières semaines.» 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyDim 24 Juil - 15:02






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
A
en croire les propos du régent lorsqu'ils évoquèrent l'état de son domaine, Elyane devait passer pour une bien piètre gérante ! Elle serra les dents, cependant, résistant à l'envie de lui rétorquer que former des alliances avec d'autres seigneurs du Val constituait effectivement l'une des raisons l'ayant poussée à se rendre aux Eyriés. Se montrer irritée ne ferait qu'anéantir ses chances de parvenir à ses fins, déjà qu'elle ne remportait pas un franc succès jusqu'à présent... La jeune veuve porta alors un toast et se contenta de sourire en inclinant la tête comme pour approuver les corrections apportées lorsque le suzerain du Val rappela à leur bon souvenir les autres régions du royaume du Nord. Puis la conversation dériva sur la question de l'hiver, un sujet épineux qui préoccupait le seigneur de l'île de la sorcière bien plus qu'elle ne voulait se l'avouer. Les quelques secondes de silence qui s'installèrent avant qu'Elbert ne lui répondît firent penser à Elyane qu'il devait certainement appréhender cet événement, lui aussi. Elle demeura de marbre lorsqu'il évoqua les Sept, elle qui priait les anciens dieux, conformément à l'éducation qu'elle avait reçue dans sa région natale. Une fois encore, elle acquiesça ses propos lorsqu'il lui adressa un sermon sur le partage. Comment voulait-il qu'elle garde ses portes grand-ouvertes alors qu'elle habitait une petite île de la Baie des Crabes ? Les voyageurs étaient peu nombreux à y accoster, favorisant souvent la florissante Goëville. Enfin, Elyane n'était pas cruelle, elle prenait soin des siens et ne priverait certainement pas les visiteurs de son hospitalité : il en allait de la réputation de sa maison, après tout !

La lady ne souhaitant pas s'étendre plus en avant sur les sujets politiques, elle profita alors de la présence d'un couple dans la salle pour recentrer la conversation. Feignant la nostalgie, la rousse incendiaire évoqua la chance que les tourtereaux avaient de pouvoir compter l'un sur l'autre. ❝Ils l'ignorent peut-être mais nous l'ignorons tous à un moment ou à un autre. Les mariages d'amour sont rares parmi la noblesse, Lady Descarpe. Nous pouvons nous estimer heureux d'y avoir trouver l'amour. Ne comptez vous pas vous remarier un jour ? Je pourrais vous trouver un bon parti parmi nos seigneurs ou nos chevaliers fieffés, si vous le désirez. Vous avez parlé de mon bonheur mais qu'en est-il du vôtre ?❞ Elyane fut bien forcée de faire semblant d'être d'accord quand le régent évoqua le bonheur qu'ils avaient tous deux trouvé dans le mariage mais elle ne put retenir un rictus où la crainte et l'aversion se mêlaient lorsqu'il évoqua la possibilité pour elle de se remarier. Cette réaction n'avait duré qu'une fraction de secondes, la dirigeante Descarpe ayant aussitôt ré-adopté son masque irréprochable, mais cela traduisait parfaitement l'état dans lequel la simple pensée de se trouver à nouveau enchaînée à un homme pouvait plonger la jeune femme. ❝Votre majesté est trop bon de se soucier ainsi de mon bonheur mais, je peux vous l'assurer, le mariage ne rentre pas dans mes projets.❞ répondit-elle doucement. ❝Ne me jugez pas, sire, mais la perspective de confier le destin de mes gens à quelqu'un qui leur est étranger ne m'enchante guère... Je crains que mon bonheur ne soit devenu pure chimère.❞ ajouta-t-elle sur un ton léger, comme si cela lui importait peu, ce qui était plus ou moins vrai : elle était désormais décidée à consacrer toute son énergie à ses ambitions, ce qui ne laissait aucune place au badinage. De plus, elle s'en était très bien sortie ces huit dernières années sans amant ni mari à ses côtés et elle ne voyait pas pourquoi cela devait changer. Bien sûr, il y avait la question de l'héritage de la maison Descarpe... Si elle ne fournissait pas de descendance, son nom s'éteindrait avec elle. Il s'agissait là d'un sujet épineux auquel elle ne voulait pas penser, du moins pas avant longtemps : elle avait encore le temps d'enfanter plus tard !

La jeune femme se rendit compte qu'elle s'était laissée entraîner par le fil de ses pensées lorsque le régent reprit la parole, la ramenant ainsi à la réalité. ❝Si le vin vous plaît, je pourrais vous en faire monter un pichet dans votre chambre pendant votre séjour aux Eyriés. Je ne pense pas vous retenir encore très longtemps. Vous devez être fatiguée, Lady Descarpe. Je ne souhaite pas que vous vous ennuyez. Je ne suis sans doute pas la compagnie la plus agréable du château ces dernières semaines.❞ La native du Nord le regarda quelques instants, incertaine quant à l'attitude à adopter. Devait-elle abdiquer pour ce soir et reporter ses efforts à plus tard ? Une telle occasion se représenterait-elle seulement après le retour d'Elbert ? N'aurait-il pas pleinement le temps de se consoler auprès d'une femme du Nord durant son absence ? Non, décidément, elle ne pouvait céder maintenant ou tous ses projets s'en retrouveraient compromis !
❝J'accepte avec joie, pour le vin.❞ répondit-elle humblement avant d'ingurgiter ce qui restait de vin dans son verre. Elle avait bien besoin d'alcool et de courage pour ce qu'elle s'apprêtait à faire, puisque la subtilité ne semblait pas fonctionner avec Elbert. ❝C'est moi qui ai abusé de votre temps, votre majesté, votre compagnie m'est bien plus agréable que vous ne semblez le penser...❞ renchérit-elle avant de se lever subitement et d'effectuer une révérence. Elle réfléchissait à vive allure, cherchant le meilleur moyen de formuler sa prochaine requête. Pendant ce temps, elle avait esquissé quelques pas en direction de la sortie mais s'immobilisa soudainement et se retourna vers le régent avec un sourire gêné. ❝Oserai-je vous demander une dernière faveur ? Loin de moi l'idée de vous accaparer, sire, mais je n'ai passé que de rares séjours aux Eyriés, aussi je ne suis pas certaine de retrouver mes appartements... Serait-ce trop que vous demander de me raccompagner ?❞ Bien sûr, il s'agissait là d'un mensonge effronté : elle savait pertinemment que sa chambre se situait dans une aile reculée du château et elle n'aurait aucun problème à s'y rendre seule ! Cette requête inattendue constituerait sa dernière tentative, cependant, et une pour le moins risquée. Si Elbert préférait la faire raccompagner par l'un de ses gens en prétextant la fatigue, elle n'aurait plus d'autre choix que d'obtempérer car se montrer trop insistante dans de telles circonstances rendrait certainement le suzerain du Val méfiant et hostile à son égard, tout le contraire de ce qu'elle souhaitait obtenir ce soir.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyDim 24 Juil - 16:13

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

Elbert nota une fugace et très brève réaction lorsqu'il eut évoqué la question du mariage. A son humble avis, la jeune dame n'était pas prête à se remarier. Le deuil étant encore trop présent en elle. Il pouvait la comprendre mais il faudrait tôt ou tard qu'elle engendre une descendance pour le bien et la sauvegarde du nom qu'elle portait. Ceci étant, il ne servait à rien d'en discuter à présent mais plutôt après son retour du Nord. Ses propos faisait d'elle une femme désemparée et semblait prendre très à cœur la protection de ses gens. C'était tout à son honneur et le Arryn lui répondit d'une voix douce et sympathique pour ne pas forcer les choses.

«Je comprend parfaitement votre point de vue Lady Descarpes mais vous devez également vous dire que vous fûtes vous même une étrangère pour vos gens lors de votre arrivée. La maison Descarpe est une très ancienne maison vous ne l'ignorez pas. Ce fut par mariage que la maison Descarpe fit son entrée dans le Val. Le passé de votre maison et son présent semblent s'allier de façon ironique. Sa lignée remonte jusqu'aux premiers hommes et nous souhaitons tous garder nos anciennes maison sur pieds.  Vous devrez tôt ou tard assurer une descendance à votre nom ou en tant que roi, je serais obliger de légitimer le bâtard de votre époux pour que votre maison perdure. Je ne souhaite pas plus vous importuner avec cette question. Nous aurons tout le loisir d'en discuter plus en détail, une fois que je serai rentré du Nord. »

Lady Elyane semblait intéressée par la perspective de se faire servir quotidiennement le vin que le Roi régent lui avait proposé. Elle lui avoua que sa présence ne l'ennuyait nullement. Que ce soit la vraie ou non, les vassaux donnaient généralement dans le respect et les politesses d'usage. La jeune femme prétexta ensuite ne pas se souvenir du chemin de sa chambre. Dans un château inconnu, il était facile de se perdre et cela ne lui coûtait rien de la raccompagner. Il afficherait ainsi d'une façon polie son soutien à la jeune dame mais aussi une certaine sympathique qu'il ressentait pour elle car Lady Descarpe avait traversé, elle aussi, le même malheureux funeste que le Seigneur des Eyriés. Le jeune homme termina sa coupe et la déposa sur un meuble. Il proposa alors son bras à la jeune dame. Puisqu'elle avait décidé de le saisir sur le balcon, il lui semblait normal qu'elle souhaiterait à nouveau se laisser guider.

«Quel genre de Seigneur serais-je si je laissais une Lady se perdre dans ma propre demeure ? Je vais vous raccompagner à votre chambre. Vous pourrez ainsi retenir le chemin et prendre des points de repères qui vous permettront de vous orientez demain matin.»

Le jeune homme la laissa prendre son bras et ils se mirent en marche en direction de la chambrée qu'ils avaient attribué avec son intendant à la Lady de l’île aux Sorcières. Les couloirs des Eyriés n'avaient aucun secret pour Elbert. Il y avait passé la plupart de sa vie. Pendant leur marche, le jeune homme trouva bon de faire la conversation.

« Vous plaisez vous aux Eyriés, Lady Descarpe ? J'espère que votre séjour entre ces murs se passera comme vous le désirez. Vous êtes ici mon invitée et si je puis faire quelque chose pour vous rendre la vie plus agréable, n'hésitez pas à me solliciter.» 

Leurs pas résonnaient dans les couloirs vides de monde. Seule la lumière des torches éclairait leur passage. Leurs ombres se dessinant sur les murs dés qu'ils approchaient d'une source de lumière. Ils ne rencontrèrent personne sur leur chemin, même si en passant à proximité d'autres chambres, ils entendirent parfois un homme ronfler ou quelque peu d'agitation. Le couple en question repéré par Elyane était logé derrière la porte d'où provenait les bruits et Elbert fit de son mieux pour couvrir le son à l'aide de sa voix.

«Ce ne sera plus long. Nous y seront bientôt, Lady Descarpe. Je m'excuse pour les bruits que vous avez été forcée d'entendre. Ils ne jouissent pas d'un appartement aussi isolé et spacieux que le vôtre.» 

Les deux jeunes gens continuèrent de marcher et au bout de quelques dizaines de secondes, ils arrivèrent devant la porte de la chambrée de la jeune Lady Elyane. Le jeune homme récupéra alors son bras et lui souhaita de passer une bonne nuit.

«Vous voici arriver à bon port. Passez une douce et une agréable nuit, Lady Descarpe. Que vos dieux et les miens veillent sur vous et votre sommeil.» 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyMar 26 Juil - 12:00






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
S
i lady Descarpe fut enchantée de voir le régent lui proposer son bras pour la raccompagner jusque dans ses appartements, elle fit sons possible pour dissimuler le petit sourire triomphant qui ne demandait qu'à s'afficher sur ses lèvres. La jeune femme posa donc sa main sur le bras tendu d'Elbert et lui murmura un remerciements pour sa sollicitude. Elle chassa cependant de son esprit les paroles qu'il venait de lui adresser à propos de la descendance de la maison Descarpe et de la possible légitimation de Garrel. Si seulement il savait que le bâtard et la lady avaient conclu un marché, huit ans plus tôt, qui interdisait au jeune homme de revendiquer son titre ! Bien sûr, les choses avaient évoluées depuis, mais Elyane n'était certainement pas prête à céder sa place à son plus proche conseiller, aussi capable de gouverner les gens du fief fût-il. ❝Quel genre de Seigneur serais-je si je laissais une Lady se perdre dans ma propre demeure ? Je vais vous raccompagner à votre chambre. Vous pourrez ainsi retenir le chemin et prendre des points de repères qui vous permettront de vous orientez demain matin.❞ Elle inclina légèrement la tête en entendant ces paroles, comme pour y acquiescer. Elyane possédait un sens de l'orientation tout à fait convenable et savait se repérer dans le château comme n'importe quel autre invité présent en ce moment mais c'était sa ruse qui l'avait poussée à mentir pour gagner du temps. Si tout se passait bien ce soir, les choses prendraient une tournure tout à fait différente et offriraient de nouvelles perspectives pour le moins intéressantes à la native du Nord. Tous deux se mirent donc en route dans les couloirs sombres et déserts du palais. Au début, le silence régna mais, rapidement, le suzerain du Val s'appliqua à faire la conversation à sa compagne de la soirée. ❝Vous plaisez-vous aux Eyriés, Lady Descarpe ? J'espère que votre séjour entre ces murs se passera comme vous le désirez. Vous êtes ici mon invitée et si je puis faire quelque chose pour vous rendre la vie plus agréable, n'hésitez pas à me solliciter.❞
Elyane sourit à son interlocuteur. Lui rendre la vie plus agréable ? Oh, oui, elle voyait bien un moyen de parvenir à ce résultat ! ❝C'est une charmante demeure que vous avez là, sire, on ne peut que s'y sentir bien.❞ répondit-elle chaleureusement avant d'ajouter sur un ton plus bas : ❝Je l'espère aussi, vote majesté, je l'espère aussi...❞ Comme si le destin se rangeait de son côté, ce fut à cet instant précis qu'ils passèrent devant la porte du couple que la lady avait remarqué un peu plus tôt. Face à une telle ironie, elle dut se mordre la langue pour ne pas rire de la situation devant le seigneur des Eyriés. Celui-ci, d'ailleurs, fit son possible pour détourner l'attention des cris et autres gémissements qui résonnaient dans le couloir. ❝Ce ne sera plus long. Nous y seront bientôt, Lady Descarpe. Je m'excuse pour les bruits que vous avez été forcée d'entendre. Ils ne jouissent pas d'un appartement aussi isolé et spacieux que le vôtre.❞ avait-il dit alors, comme si cette situation le gênait. Cela pouvait se comprendre, cela dit, ce n'était certainement pas le genre de bruits censé parvenir aux oreilles d'une lady ! Et, dans un sens, Elyane lui en fut reconnaissant : ses propres souvenirs rattachés au devoir conjugal n'avaient rien de très plaisant, au contraire, se remémorer de tels instants avaient plutôt pour effet de lui faire serrer les dents.

❝Vous voici arriver à bon port. Passez une douce et une agréable nuit, Lady Descarpe. Que vos dieux et les miens veillent sur vous et votre sommeil.❞ reprit Elbert lorsqu'ils parvinrent enfin devant la porte des appartements de la jolie veuve. Puis, il récupéra son bras de manière tout à fait courtoise et Elyane sut que l'instant de vérité était arrivé : si elle ne réagissait pas maintenant, autant dire adieu à ses projets. ❝Eh bien, merci pour cette agréable soirée, votre majesté, ainsi que pour m'avoir raccompagnée.❞  Elle s'inclina pour lui faire la révérence et fit mine de se retourner pour pénétrer dans sa chambre. Elle actionna la poignée de la porte qui s'entrebâilla aussitôt et suspendit son geste. ❝Oh, mais j'oubliais ! Sire, votre cape !❞ s'exclama-t-elle subitement tandis que le régent revenait sur ses pas pour lui faire de nouveau face. ❝Je vous présente mes excuses, votre majesté, mais je ne voudrais pas dérober ce manteau que vous m'avez si galamment prêté... Entrez, je vous prie.❞ enchaîna-t-elle sans laisser le temps à Elbert de réfléchir, juste avant de refermer la porte derrière eux comme si c'était tout à fait naturel et approprié. Un feu était allumé dans la cheminée située près du lit, diffusant une douce chaleur à travers la pièce et offrant son faible éclairage à la scène qui se déroulait. Elyane sentait son cœur battre à tout rompre sous le coup de l'appréhension mais il était désormais trop tard pour faire marche arrière.
Lentement, elle ôta la cape et se rapprocha d'Elbert pour la lui remettre. Elle se trouvait à présent à quelques centimètres de lui mais, au lieu de tendre le vêtement dans sa direction, elle le garda jalousement serré contre sa poitrine. A cet instant, elle plongea le regard dans celui du régent et il lui fallut faire preuve d'une grande maîtrise de soi pour empêcher sa voix de trembler lorsqu'elle reprit la parole. ❝Sire, tout à l'heure vous m'avez dit que vous vous efforceriez de me rendre la vie plus agréable si je vous sollicitais... Mais je crois, au contraire, que je puis également vous venir en aide.❞ Au fur et à mesure qu'elle parlait, elle regagnait en assurance. Une lueur compatissante passa alors dans ses yeux. ❝Croyez bien que je connais la souffrance qui vous étreint actuellement... Vous et moi sommes pareils, nous nous comprenons mieux que quiconque, comme si nous étions reliés par un fil invisible.❞ Avoir l'air d'une jeune femme fragile et déboussolée n'était pas difficile pour la lady, aussi adopta-t-elle cette attitude qui, elle le savait, provoquait chez les hommes le besoin impérieux de la protéger. D'un geste tremblant et délicat, elle vint poser sa main sur le cœur du régent. Elle n'avait pas rompu la connexion de leurs regards, si bien qu'Elbert était actuellement assailli de toutes part par le seigneur de l'île de la sorcière. ❝Laissez moi apaiser vos tourments, sire, comme vous saurez apaiser les miens...❞ murmura-t-elle alors, tandis qu'une larme roula le long de sa joue. Puis, sans prendre la peine de reprendre son souffle, elle abrogea la distance qui la séparait encore du régent en déposant ses lèvres sur celle du suzerain du Val, scellant son destin par un baiser qui laissait entrevoir le désespoir et la fougue qu'elle s'efforçait d'incarner aux yeux du jeune homme.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyMar 26 Juil - 18:02

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

Lady Descarpe se laissait aller à la banalité de leur conversation. Des fois, les choses simples étaient sans doute les meilleures. Les mêmes phrases et les mêmes compliments qu'Elbert aurait sans doute sorti lors d'une visite de l’île aux sorcières. Ils allaient donc se quitter en se souhaitant mutuellement bonne nuit mais la jeune dame ne sembla pas être encore prête à quitter son bon seigneur. Avant de rentrer dans sa chambre, elle se souvint qu'elle portait toujours la cape du Arryn, qui lui même, avait totalement omit ce détail et n'avait donc pas récupéré son bien. Elle lui demanda alors d'entrer dans la pièce. Le jeune homme n'en voyait pas l'utilité mais il s'exécuta car mieux valait partir en bon terme que sur des reproches. La jeune dame ferma alors la porte derrière lui. Lady Descarpe approcha alors son suzerain et roi pour lui remettre sa cape mais au lieu de la lui tendre, elle plongea son regard dans le sien en faisant écho à certains de ses propos précédent. Comment pouvait-elle lui rendre la vie plus agréable ? Possédait-elle le pouvoir de rendre la vie au mort ? De chasser les Sauvageons en claquant des doigts ? Que nenni ! Sur un ton interrogatif, l'homme à la chevelure bouclée voulu lui répondre mais son interlocutrice continua de parler, prétextant qu'ils étaient unis par les Sept savent quel lien ! Voulait-elle faire référence à leur veuvage respectif qui les rapprochait vers une profonde amitié ? Une onomatopée sortit de la bouche du suzerain et la jeune dame posa une main sur lui, à l'endroit où reposait son cœur. Elle parla à nouveau d'apaiser mutuellement leur douleur, puis elle se rapprocha d'Elbert et déposa ses lèvres contre les siennes ce qui prit totalement de court le roi régent.

Ses lèvres étaient douces comme la rosée du matin et ce baiser le surprenait totalement. Le roi se demandant pendant quelques secondes ce qu'il se passait avant d'y répondre lui même avec tendresse et un brin de passion pendant quelques secondes. Une pensée assaillit alors son esprit. Daenerys était toujours présente dans son cœur. Si bien qu'il posa ses deux mains sur les épaules de la dame de la maison Descarpe et la repoussa calmement en arrière, retirant ses lèvres des siennes pour mettre fin au baiser. Il laissa quelques secondes passer avant de prendre la parole d'une voix où se reflétait incompréhension, malaise et interrogation.

«Lady Descarpe, par les Sept, qu'est ce qui vous a prit ? Lorsque je parlais de rendre votre séjour agréable, je ne pensais pas à ce genre de choses. Nous devrions oublier tout cela.»

Il était confus. A la fois par la surprise mais également parce qu'une partie de lui avait aimé ce baiser, avait eut envie de le poursuivre, de joindre ses mains à ses lèvres, ses bras et de se laisser aller dans un tourbillon sans fin mais il ne le pouvait pas ! Pour son honneur, pour l'amour qu'il portait à sa défunte épouse. Il avait profondément honte de lui. Lui avait-il fait entrevoir qu'il la désirait ou qu'il souhaitait plus qu'une simple conversation en sa compagnie ? L'excitation l'avait gagné quelques instants rien de plus. Il n'était pas le Père d'en haut ! Il était un homme comme les autres et la proximité charnelle d'une jolie femme qui semblait vous désirer provoquait ce genre de réaction chez n'importe quel homme. C'était cela. Sûrement. Déboussolé, le Roi s'assit sur le lit et prit son visage entre ses mains pour tenter de faire le vide dans son esprit.

«Si je vous ai laissé entrevoir le moindre signe qui aurait pût vous faire croire que je vous désirais, j'en suis désolé. Vous êtes une femme très belle. Une très agréable compagnie mais je ne suis pas prêt pour ce genre de chose. Je pense à ma défunte épouse. Elle est encore très présente dans mon esprit et dans mon cœur. Je ne puis pas la trahir comme cela. Je comprend que vous cherchiez à combler le vide que votre époux a laissé dans votre vie mais je ne suis pas prêt et sans doute pas capable de le combler en ce jour. Je m'en excuse. Je pense que nous ne devrions plus nous voir avant mon retour aux Eyriés.»

Le Seigneur de la maison Arryn se leva et marcha d'un pas lent pour se diriger vers la porte. Des milliers de questions et de pensées assaillaient son esprit, telle une horde de Dothrakis se jettant sans vergogne sur l'une des Cités Libres pour en piller les richesses. Il se sentait à la fois bien et honorable dans sa fuite mais ce baiser avait réveillé en lui des désirs qu'il pensait mort pour un bon moment. Au dernier moment, il se ravisa et se tourna vers Lady Descarpe. Chastement, il la prit dans ses bras dans un geste de soutien et de réconfort et remit l'une des mèches de cheveux roux de la jeune dame en place.

«Vous devez être forte. Vous trouverez sans doute un jour, un époux qui pourra vous apporter la paix et la consolation. Dans mon jeune temps, je vous aurai très certainement répondu favorablement. Votre baiser était exquis mais je ne puis vous en accorder d'autre. Votre tristesse et votre désarroi me touche énormément. Je ne souhaite pas vous faire de mal, Lady Descarpe.» 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyMer 27 Juil - 11:52






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
I
l avait répondu à son baiser. Elyane le savait et, s'il s'avisait de prétendre le contraire, ce serait un mensonge. Cependant, ce que la lady redoutait se produisit : Elbert Arryn la repoussa et évoqua sa femme. Si elle savait par avance que parvenir à ses fins ne serait pas chose aisée, la douceur avec laquelle le suzerain du Val venait d'exprimer ses objections la surprit. En effet, feu lord Descarpe, le seul homme qu'elle eût jamais connu aussi intimement, n'aurait jamais réagi aussi calmement ! Cette maigre résistance qu'il lui opposait ne pouvait donc suffire à faire abandonner ses projets et elle passa à la seconde phase de sa tactique.
Le régent était actuellement assis sur le rebord du lit, visiblement tiraillé par ce qui venait de se passer. Lorsqu'il évoqua son désir de ne plus la voir jusqu'à son retour du Nord, la jeune femme se mit à sangloter. Bientôt, ses sanglots se muèrent en pleur plus abondants et la jolie veuve poussa la comédie jusqu'à prétendre avoir besoin de s'appuyer contre le dossier d'une chaise pour rester debout. Le roi se leva alors pour s'éloigner et, l'espace d'un instant, Elyane sentit la panique monter en elle : mais qu'était-elle en train de faire, au juste ? Était-elle vraiment capable d'aller jusqu'au bout de ses ambitions ou ne valait-il mieux pas le laisser partir tant qu'il en était encore temps ? Tandis que le doute envahissait son esprit, la belle vit la réponse à toutes ses questions se profiler d'elle-même lorsqu'Elbert revint sur ses pas pour la prendre dans ses bras. ❝Vous devez être forte. Vous trouverez sans doute un jour, un époux qui pourra vous apporter la paix et la consolation. Dans mon jeune temps, je vous aurai très certainement répondu favorablement. Votre baiser était exquis mais je ne puis vous en accorder d'autre. Votre tristesse et votre désarroi me touchent énormément. Je ne souhaite pas vous faire de mal, Lady Descarpe.❞

Il avait beau se bercer d'illusions avec ses belles paroles mais il était revenu. Il était revenu vers elle et cette action parlait pour lui. Elyane reprit confiance en elle et profita de cette opportunité pour se blottir contre le régent, sanglotant de plus belle. Elle irait jusqu'au bout, elle en était capable. ❝Oh, votre majesté ! Vous êtes si généreux avec moi, je ne mérite pas tant de bonté !❞ répondit-elle, la voix enrouée par les larmes. ❝J'ai tellement honte ! Je ne pensais pas...❞ Elle laissa ses propos en suspens pour enfouir son visage contre Elbert et sangloter silencieusement pendant plusieurs minutes. Seuls les crépitements du feu résonnaient dans la pièce, un bruit qui avait toujours apaisé le seigneur de l'île de la sorcière. Après quelques instants, elle redressa lentement la tête pour venir planter son regard larmoyant dans celui du jeune homme. ❝Je ne veux que votre bonheur, votre altesse.❞ murmura-t-elle avant de venir poser sa main sur le visage du régent dans un geste caressant. ❝J'espère que vous saurez me pardonner...❞ ajouta-t-elle alors dans un souffle. Elle avait senti Elbert réagir instinctivement au contact de sa main, elle en était persuadée : il luttait peut-être mais il était sur le point de craquer. Tout ce que la lady avait à faire, c'était porter le coup fatal.
❝Eh bien, bonne nuit, votre majesté...❞ reprit-elle dans un murmure mais sans esquisser le moindre mouvement de recul pour autant. Ils s'observaient toujours et le suzerain du Val n'avait pas l'air plus décidé qu'elle à bouger, du moins du point de vue de la jolie rousse. Elle tenta alors le tout pour le tout, puisqu'il s'agissait là de sa dernière chance, et tant pis pour les conséquences : de nouveau elle l'embrassa. Cette fois, le baiser fut plus passionnel et, quand la belle remarqua que le régent ne la repoussait pas au bout de quelques secondes, elle alla même jusqu'à raffermir l'étreinte en passant la main dans les cheveux bouclés d'Elbert.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyMer 27 Juil - 14:47

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

Elbert doutait. Cela faisait un trop long moment qu'il n'avait plus connu la tendresse d'une femme et celle-ci était à son goût mais devait-il vraiment y céder ? Ne condamnait-il pas son âme en cédant si facilement aux plaisirs de la chaire ? Si Denys avait été témoin de la scène, il aurait été le premier à l'encourager. Jon Arryn aurait très certainement réprouvé. L'un était toujours vivant l'autre était mort. Elbert ne savait plus que faire. Il fut encore plus perdu lorsque la dame de la maison Descarpe vint se blottir dans ses bras. Par ce côté, elle lui rappelait l'image fugace de son ancienne épouse, petite femme faible qui avait besoin d'être protéger avant de désirer prendre son indépendance sans laisser son époux s'adapter à ces changements. La honte qu'elle exprimait et le respect ainsi que les excuses qu'elle formulait envers son suzerain semblaient sincères ce qui mit encore le jeune homme plus mal à l'aise. Le jeune homme resserra son étreinte lorsque la dame commença à pleurer. Ils restèrent la de longues minutes et Elyane finit par poser une main sur le visage de son suzerain, prétextant qu'elle souhaitait son bonheur et s'excusant à nouveau. Lady Descarpe lui souhaita finalement bonne nuit et l'embrassa à nouveau. Elbert répondit à ce baiser passionné mécaniquement comme si son esprit avait laissé place à son corps pour laisser libre cour à ses envies et ses désirs.

Leurs baisers se prolongèrent et se firent de plus en plus nombreux et passionnés comme si Elbert laissait sortir sa frustration pour la transformer en envie. Elyane était une femme belle et désirable. Une femme qui désirait son bonheur et être protégé. Ses intentions étaient nobles. Peut-être était-ce pour cela que la question d'un remariage lui semblait si difficile à aborder ? Simplement parce qu'elle désirait faire le bonheur de son suzerain et partager avec lui sa peine et s'apporter un réconfort mutuel. La température montait entre ses deux êtres que tout rapprochaient inexorablement. Le Suzerain détacha ses lèvres du cou de la jeune dame et s'éloigna d'elle pour vérifier que la porte de la chambre était bien fermée à clé. Une simple mesure de précaution pour être sûr que personne ne rentrerait et les surprendrait. Il se rapprocha d'elle à nouveau et lui caressa tendrement la joue.

«Vous êtes une femme incroyablement belle Lady Descarpe. Vos lèvres me conduisent sur les sentiers de la débauche mais elles me font dépasser la honte que je ressentais il y a encore quelques minutes. Je compte bien y goûter jusqu'au petit matin si vous me le permettez. Je compte moi aussi vous apporter un peu de bonheur et chasser votre tristesse, votre chagrin et votre désespoir.»

Peut-être était-ce là la solution à leurs problèmes ? Se donner corps et âme à quelqu'un, prendre du plaisir et se laisser aller à la passion débridée. Trouver du réconfort dans la chaleur du corps de l'autre, se mettre à nu sous ses baisers, ses caresses et d'autres délicates attentions que ma mère m'a rigoureusement déconseillée de citer ici. Leur baiser et leur étreinte se faisant de plus en plus lancinante, Elbert guida la belle ingénue vers le lit au fond de la pièce et ce qui devait arriver arriva alors. Leurs ébats furent passionnés et ils se découvrirent mutuellement assez proches et complices et sous la couette. Après s'être donné l'un à l'autre à plusieurs reprises, ils finirent leur dernière coucherie à même une peau de bête devant l'âtre dans lequel le feu brûlait. Collé l'un à l'autre, enroulé dans la peau confectionnée à l'aide de ce qui devait avoir été un ours ou plusieurs ours autre fois. Il avait la laissait se reposer sur son torse et lui caressait doucement ses cheveux de feu.

«J'apprécie beaucoup votre notion du réconfort, Lady Descarpe. Je pense qu'à présent et dans cette position, nous pouvons nous appeler par nos prénom ?»

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyJeu 28 Juil - 14:11






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
T
out se passa finalement comme Elyane l'avait prévu : Elbert avait cédé à ses avances, attendri par la faiblesse et les pleurs qu'elle affichait. Le suzerain du Val prenait même les devants : il était allé s'assurer que personne ne pourrait les déranger puis, quand il était revenu vers elle, il lui avait déclaré qu'il la trouvait belle et qu'il était bien décidé à la rendre heureuse, elle aussi. La principale intéressée avait alors sourit, un rictus timide qui ne reflétait en rien le triomphe qu'elle ressentait au plus profond d'elle-même. Elle avait gagné, au prix d'une longue soirée d'efforts qu'elle avait crus vains l'espace d'un instant, mais il ne s'agissait là que d'une bataille... Bientôt, Elbert la quitterait pour rejoindre le Nord, et qui pouvait dire s'il se remémorerait seulement de cette nuit lorsqu'il reviendrait ? Il fallait qu'Elyane lui laissât un souvenir particulièrement plaisant pour qu'il n'oubliât pas la jeune veuve. Alors, elle se donna à lui.
Après s'être complètement abandonnés dans les bras de l'autre, le couple se retrouva allongé sur une peau de bête devant l'âtre de la cheminée. La tête de la jolie veuve se reposait sur le torse du régent tandis que ce dernier lui caressait les cheveux. Épuisée, Elyane profitait du calme pour se reposer et était prête à s'endormir d'un instant à l'autre. La chaleur du feu contribuait à sa torpeur tandis que les crépitements des braises la berçaient. Cependant, l'actuel souverain du royaume du Nord ne semblait pas décidé à se laisser emporter par le sommeil car il finit par briser le silence : ❝J'apprécie beaucoup votre notion du réconfort, Lady Descarpe. Je pense qu'à présent et dans cette position, nous pouvons nous appeler par nos prénoms ?❞ Cette remarque fit naître un sourire sur les lèvres de la rousse incendiaire. ❝Très certainement, sire, bien qu'il m'ait semblé que vous appréciez tout particulièrement lorsque je vous appelais "mon roi"...❞ répondit-elle malicieusement. Avec son index, elle effleurait la peau d'Elbert en suivant les courbes de son torse. Elle laissa échapper un petit rire avant d'adopter une nouvelle position qui lui permettait de regarder le visage de son amant sans risquer de se rompre le cou. Son regard se posa sur la mine visiblement satisfaite du propriétaire des Eyriés et elle se demandait comment cette nouvelle relation se terminerait : une fois qu'ils se seraient lassés l'un de l'autre, parviendrait-elle à le conserver en tant qu'ami ou bien ne voudrait-il plus entendre parler d'elle ? Elle venait de s'engager sur un terrain glissant mais elle n'avait désormais plus d'autre choix que de faire son possible pour être agréable au roi le plus longtemps possible et faire en sorte que son attachement dépassât l'attraction physique.

La jeune femme fronça alors les sourcils en signe d'inquiétude et ramena la conversation sur un sujet bien plus sérieux. ❝N'êtes-vous pas inquiet à l'idée de quitter le Val ? Je ne peux effacer mes craintes au sujet de votre départ imminent, pas après cette nuit...❞ Sa main quitta son torse pour se poser sur la joue du roi avec tendresse. ❝Si seulement j'en savais plus au sujet des sauvageons, au moins aurais-je pu vous être utile ! Au lieu de ça, je ne peux que vous regarder vous jeter dans l'inconnu et prier les dieux pour que vous me reveniez sain et sauf.❞ Elle afficha une moue boudeuse devant son impuissance : il s'agissait bien là du sentiment qui lui était le plus difficile à supporter ! L'attente fébrile et la certitude que les choses lui échappaient insupportaient au plus haut point celle qui s'était entendu répéter qu'elle devait forger son propre destin tout au long de sa jeunesse. La devise de sa terre natale semblait à présent se mêler à celle de son actuelle maison : elle ne régnait pas encore mais elle se trouvait sans aucun doute en eaux troubles.
❝Promettez-moi que vous ne m'oublierez pas, une fois là-bas... Et que vous rentrerez parmi les vôtres aussitôt que l'invasion sera repoussée !❞ lui demanda-t-elle alors. Même s'il s'agissait de promesses en l'air, puisque Elbert ne pouvait absolument pas prévoir l'issue de la bataille, et encore moins sa survie, mais le fait de les exiger renforçait le personnage qu'Elyane incarnait aux yeux du roi : la lady éprise du jeune homme, perdue sans lui et visiblement chamboulée par leur séparation qui, si tout se passait bien, ne serait que temporaire.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyJeu 28 Juil - 16:54

❝I'll be keeping your head up.❞

Aussi haute qu'honneur !



Elyane Descarpe & Elbert Arryn

La culpabilité, ce petit monstre sournois, rongeait toujours intérieurement Elbert mais malheureusement, celui-ci était arrivé à le museler grâce aux courbes enchanteresses de son amante. Il émit un petit rire lorsqu'elle parla de leurs ébats et de la façon dont elle le nommait. Il n'avait plus rit ainsi depuis un bon moment déjà. Sans doute peu avant le siège de Goëville. A l'époque sa douce épouse avait commencé à changer mais ils s'entendaient toujours bien. La jeune rouquine semblait inquiète du départ d'Elbert. Maintenant qu'elle avait trouvé du réconfort en partageant sa couche avec le roi régent, ses sentiments et son attirance devaient avoir été exacerbés. Il était donc normal qu'elle s'inquiète. Peut-être craignait-elle que son amant connaisse le même sort que celui de son défunt époux ? Pour la rassurer, le Seigneur vint chercher ses lèvres pour un baiser emplit de douceur et de tendresse. Ensuite il posa sa main sur celle posée sur sa joue et lui parla d'une voix calme et posée.

«Je crains certes pour ma vie, dame Elyane mais mes véritables peur ne me concerne pas. J'ai peur que l'on s'en prenne à mon fils pendant mon absence. Je crains également que l'unité du royaume vole en éclat. J'ai aussi peur que vous vous fassiez trop de soucis. Vos prières me protégeront. Ne vous dévalorisez pas, tendre Elyane. Vous m'avez apporté confort, chaleur et courage au court de cette nuit. Vous avez fait bien plus pour mon moral et mon bien être, que la plupart de mes vassaux. A mon retour, nous nous retrouverons et vous pourrez de nouveau m’appelez « mon roi ».»

Elle était éprise de lui, bien plus qu'il ne l'était. Cela crevait les yeux. Elbert avait prit du plaisir et commençait à ressentir de l'affection pour elle mais ce n'était pas à proprement parlé de l'amour. Elle semblait plutôt conquise. Cela était-il dû à l'effet de son charme ou simplement à celle de sa position avantageuse ? La jeune dame ne semblait pas être vénale. Le Roi devait donc avoir gagner la bataille par son charme, son charisme et sa sympathie. Il n'avait pas besoin de se poser ce genre de question et devait profiter de l'instant présent.

«Comment pourrais je oublier votre si beau regard. Vos lèvres qui invite à la tentation et dont la douceur m'ont fait connaître mille plaisirs. Comment pourrais je oublier vos formes. Vos monts ont le charme des montagnes du Val. Votre douceur et votre sensualité ont captivé mon regard. Et que dire de votre appétit ... . La gourmandise est un vilain défaut mais pour ces moments là, je ne vous le reprocherai pas. Quant à vos douces paroles et votre soutien qui me touchent, ils me réchaufferont le cœur quand je me trouverai dans la froideur du Nord. Je ne pourrai pas vous oublier, si facilement, Elyane. Je ne puis vous promettre de rentrer comme vous l'entendez car j'ignore quel sort me réservent les Sept mais je tenterais de rentrer au plus vite, pour retrouver le Val, mon fils et votre présence.»

Sa main se glissa dans le dos de son amante pour lui prodiguer quelques douces caresses pendant qu'il l'embrassait à nouveau. Il n'avait pas envie de briser ce moment si privilégié qu'ils venaient de partager tous deux. Pendant ce temps, il avait oublié ses soucis. Plus de tracas, de complot, d'intrigue, de guerre, de gestion. Rien que deux êtres qui s'étaient offert corps et âme à l'autre dans un tourbillon charnel passionné. Il espérait que leur nuit de débauche ne donnerait pas suite à la naissance d'un bâtard. Bien sûr, il n'y avait pas de témoin de leur liaison mais des questions finiraient bien par surgir, du moins du côté de l'île aux sorcières. Mettant fin au baiser, le Seigneur reprit à nouveau la parole.

«Et vous ne m'oublierez vous pas quand je serai dans le Nord ? Allez vous rentrer à l'île de la sorcière ou resterez vous aux Eyriés, Elyane ? Qu'allez vous faire lors des prochaines semaines ? Dîtes moi tout, ma douce et ensorcelante sorcière du Nord.» 

L'homme lui avait donné ce petit surnom, référence au siège de la maison Descarpe et aux origine étrangères de la jeune dame. Il venait de le sortir sur le moment et se demanda si cette dénomination allait lui plaire ou au contraire la vexer. 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| EmptyLun 1 Aoû - 10:21






       

an 299 - lune 9 - semaine 4
“Hold tight, you're slowly coming back to life.”
P
eut-être Elyane en faisait-elle trop avec ses grands discours mais cela ne semblait pas déplaire au régent. Bien au contraire, lorsque la machiavélique rousse avait évoqué la crainte que le départ du jeune homme suscitait chez elle, le principal intéressé s'était empressé de la rassurer en citant tout le bien que cette nuit lui avait fait et, surtout, en parlant de leurs retrouvailles futures. Le seigneur de l'île de la sorcière était particulièrement appliquée dans son rôle de demoiselle pendue aux lèvres du roi du royaume du Nord et transie d'amour... Mais, en réalité, Elbert ne lui inspirait pas tous ces sentiments passionnés qu'elle affichait. Non, cela faisait bien des années qu'elle avait perdu cette part d'innocence qui poussait les jeunes ladies à croire au grand amour dépeint dans les chansons de geste ! La jolie veuve s'était retrouvée confrontée à la dure réalité de la vie de la manière la plus brutale qui fût et avait verrouillé son cœur en conséquence. S'il y avait bien une chose qu'elle refusait d'envisager c'était l'éventualité de voir des sentiments éclore !
Pour le moment, cela dit, elle jouait son rôle et avait donc enchaîné sur des paroles particulièrement désespérées en demandant au suzerain du Val de lui faire plusieurs promesses qu'elle savait peu réalisables. La réponse qu'Elbert lui fournit alors fut particulièrement plaisante à entendre : non seulement il l'abreuvait de compliments qui faisaient rougir la jeune femme de plaisir, mais surtout il réaffirmait son envie de la voir à son retour du front. Cette annonce fit sourire Elyane et, lorsque son amant l'embrassa, elle répondit à son baiser avec passion. Sa main se déplaça de la joue du régent vers ses boucles châtain qu'elle agrippa avec ardeur jusqu'à ce que le seigneur des Eyriés n'interrompît leur baiser pour reprendre la parole. ❝Et vous ne m'oublierez vous pas quand je serai dans le Nord ? Allez vous rentrer à l'île de la sorcière ou resterez vous aux Eyriés, Elyane ? Qu'allez vous faire lors des prochaines semaines ? Dîtes moi tout, ma douce et ensorcelante sorcière du Nord.❞

L'espace d'un instant, Elyane demeura silencieuse : elle fixait Elbert avec de grands yeux interloqués, puis elle fronça les sourcils, incertaine quant à la manière de réagir à ce surnom. Finalement, la jeune femme décida de tout simplement passer au-dessus, à défaut d'avoir trouvé un moyen d'interroger le régent sur ce qu'il sous-entendait par là sans avoir l'air tendue ou irréprochable, ce qui éveillerait certainement les soupçons de son amant. Ainsi, elle préféra passer l'incident sous silence et se concentra sur la première partie de son discours. ❝Eh bien, il me faudra bientôt regagner mon fief, il reste encore tant de choses à faire avant que l'hiver n'arrive ! Je dois m'assurer que chaque village est bien apprêté et que nous disposerons d'assez de réserves sur l'île car qui sait si la baie des crabes sera encore praticable au plus fort de la froide saison ? Je dois palier à toute éventualité et cela prend du temps...❞ Elle s'interrompit et adressa un petit sourire confus à Elbert, il n'avait certainement pas envie d'être assommé par le récit de la gestion de l'île de la sorcière, aussi esquissa-t-elle un léger geste de la main pour balayer le sujet. ❝Aussi occupée que je serai, je suis cependant vexée de constater que vous croyez que je pourrais vous oublier, Elbert !❞ reprit-elle sur un ton de reproches qui ne se voulait pas très sérieux pour autant.
❝Si seulement nous pouvions nous écrire, une fois que vous serez parti...❞ reprit-elle alors avant de pousser un long soupir de désespoir. ❝Je sais bien que ce n'est pas très prudent et que vous n'aurez pas le temps de prendre la plume une fois sur le champ de bataille, mais cela me rassurerait tellement de recevoir de vos nouvelles, de m'assurer que vous allez bien !❞ Bien sûr qu'elle ne prendrait pas le risque d'écrire au régent, que se passerait-il si une de leurs missives était interceptée ? Il en allait de leur honneur à tous les deux et, de toute manière, elle ne tenait pas particulièrement à ce que cette liaison fût rendue publique... Mais, une fois de plus, ces paroles avaient été dictées par son désir de paraître totalement dévouée au suzerain du Val.


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty
MessageSujet: Re: ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|   ❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]| Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
❝I'll be keeping your head up.❞ ♆ Elbert&Elyane |[Flashback]|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 08. Going out of my head !
» Taylor Vs. Melina
» –› And I'm feeling so small, It was over my head ‹– [Livre II - Terminé]
» Love strikes at the most unexpected moment. Like a bird shitting on your head.
» Put a gun to my head and paint the wall with my brains (Karim)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: