RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF, dans le Val et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La MAJ est finie Rendez vous ici pour toutes les nouveautés !!

Partagez | 
 

 L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]   Sam 2 Juil - 15:24

L'abeille qui dansait sur la toile
Ellyn avait baigné dans la Religion des Sept toute son enfance, ayant été éduquée en partie par la septa de la maison, en complément du travail effectué avec le mestre. Sa mère était très pieuse, et lors de sa disparition, la jeune fille s’était réfugiée à corps perdu dans la Foi. Aujourd’hui encore, elle priait au moins deux fois par jour et avait fait entreprendre des travaux de rénovation du septuaire de Mielbois, dans lequel elle passait beaucoup e temps et où elle croisait une partie de la population. Rien d’étonnant en ce sens donc à ce qu’elle fasse référence aux Sept, même si elle ignorait si son interlocuteur partageait ce même amour de la religion. Néanmoins, il semblait apprécier ses marques de compassion car il posa sa main au-dessus de celle d’Ellyn pour lui témoigner sa reconnaissance, ou en tout cas c’est ainsi qu’elle le percevait. Une fois de plus, l’Araignée souligna qu’il souhaitait régler ce problème commercial au plus vite, afin de rentrer à Villevieille auprès de la Reine et de son consort afin de les convaincre d’aller délivrer les prisonniers des Fer-nés. Ce qu’Ellyn comprenait tout à fait.

- Considérez alors que ce problème est résolu. Je ferai rédiger par le mestre les termes de nos accords, avec une diminution partielle de la commande pour Villevieille et un nouveau contrat en faveur de Froidesdouves. Je pense que nos négociations ont été plus que productives, et agréables de surcroît.

Comptez sur ma famille et moi-même pour faire resplendir Mielbois et par son intermédiaire le Bief tout entier. Nous ferons en sorte de rendre fiers notre Suzerain et sa Reine. C’est une priorité à mes yeux : le bien-être de mes gens et de mes souverains.


S’il y avait une qualité qu’on ne pouvait retirer à Ellyn, c’était bien son honnêteté, sa franchise. Sa loyauté envers son suzerain Lord Rowen Hightower et la Reine Rhaenys était sincère. Elle ne connaissait qu’encore assez peu ce Tyssier mais elle avait l’impression de partager cette loyauté avec lui, à moins qu’elle ne se trompe et ne voit que l’image qu’il tentait de renvoyer de lui-même. Peut-être jouait-il un double-jeu, mais Ellyn ne pouvait l’en croire capable. Espérons que sa naïveté ne soit pas une nouvelle fois abusée par les hommes comme par le passé.

Le soleil dardait ses rayons sur les champs fleuris de Mielbois et le temps était vraiment propice à la détente malgré l’ambiance des pourparlers bien plus sérieux. Le jeune homme semblait apprécier les pâtisseries de la maisonnée, et Ellyn garda l’idée dans un coin de son esprit de lui faire préparer un panier pour son voyage retour. Elle-même reprit une gorgée de vin sucré en se laissant à un peu plus de détente, décrispant légèrement ses épaules pendant que le jeune Tyssier amorçait la fin de leur entrevue.

- Je serai ravie d’ajouter un de vos corbeaux à la roukerie du château, cela serait en effet l’occasion d’entretenir une correspondance si vous le souhaitez. N’ayez crainte, personne ne pourrait penser à des choses inconvenantes, après tout nous sommes désormais des partenaires commerciaux et il n’y a aucun ambiguïté entre nous n’est-ce pas ? Pourquoi donc chercher l’inconvenance là où elle n’existe pas (petit rire cristallin de la jeune femme, son regard fuyant vers l’horizon en prière silencieuse à la Jouvencelle de protéger sa vertu). Permettez-moi d’en faire de même ? Et surtout, prévenez-moi de l’avancée de la situation de votre sœur, cela me contrarie véritablement croyez-moi.

La jeune femme se leva gracieusement, en époussetant sa tenue des quelques brins d’herbe pouvant s’être déposé dessus, et invita le jeune homme à la suivre vers le château, afin qu’il puisse faire préparer son cheval et repartir vers Villevieille avant qu’il ne soit trop tard.

- Je vais faire mander à une servante de vous préparer un encas pour la route du retour au cas où. Et transmettez mes attentions les plus respectueuses envers notre suzerain et sa Reine si vous en avez l’occasion…



- crooner curves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]   Dim 3 Juil - 15:14

La blonde avait la tête sur les épaules et lui confirma que tout était réglé. Il n'était pas dans la nature d'Owen d'accorder sa confiance aux gens mais pour une fois, il en ferait l'impasse. Ses priorités étaient d'autres et il pouvait bien s'accorder une petite entorse à son code de conduite. Au moins, elle prétendait avoir à cœur les intérêts de ses gens et ceux de ses souverains. Gwynesse était proche du peuple de Froide-Douve et des terres environnantes. Sa sœur lui manquait c'était un fait indéniable. Ils continueraient à converser par corbeaux. Ce n'était pas un mal en soit. Le Tyssier appréciait avoir les personnes dotés de l'esprit de vif à portée de missive. Elle se montrait prompte à le consoler de façon verbale et il en prit note. De sa voix la plus sincère, il répondit calmement à la jeune femme.

«Je vous fais confiance. Si vous vous acquittez correctement de votre tâche, je tâcherais de m'en souvenir au moment opportun. Je vous remercie pour avoir traiter cette affaire avec brio et netteté. Les dames de votre envergure semblent rares. Puisse les Sept veillez sur vous, votre famille, votre maison et vos gens. Dans d'autres conditions, je me serais sans doute arrêter quelques jours ici mais mon devoir m'appelle.»

Le jeune homme la suivit. Elle restait son guide mais cette fois, il marcha à sa hauteur. Sur le chemin de l'aller, il avait eut assez de temps pour l'examiner des pieds à la tête. Pour le retour, il préférait marché à ses côtés, d'égal à égal. Il la laissa donner ses ordres à ses servantes et palefreniers. Owen demanda à ce qu'on prévienne les hommes qui l'avait accompagné. Il se permit de rebondir sur les dernières paroles de la jeune dame.

«Je n'y manquerai pas, soyez en sûr. Remettez également mes amitiés et un prompt rétablissement à votre père. Si jamais vous devez vous rendre dans un avenir proche à Villevieille, je serai ravi de vous y accueillir. Peut-être pourrions nous y partager un repas simple et discuter de choses moins terre à terre que le commerce.»

C'était une invitation déguisée à faire plus ample connaissance autour d'une table mais aussi peut-être d'y décerner un autre potentiel. La jeune femme semblait dure en affaire et faire preuve de bonne capacité de gestion, un esprit vif et un physique charmant. Des qualités qu'il appréciait chez les dames mais ce n'étaient pas les seuls. L'heure de prendre congé était venue. Le jeune homme courba légèrement le dos et baisa la main de la dame de Mielbois avant de prendre le soin de monter sur son cheval.

«J'espère vous revoir bientôt Lady Ellyn. Prenez soin de vous et continuez de sourire. Cela vous va si bien.» 

Le cheval se mit à avancer au signal et l'animal s'élança suivit par les autres. Il était temps de rentrer à Villevieille. Malgré la situation désastreuse qui lui occupait l'esprit, il ne pût s'empêcher de tourner la tête une ultime fois en direction de la descendante d'Ellyn Tout-Sucre. Quand il reposa les yeux devant lui, il ne pût s'empêcher d'afficher un léger sourire aux coins de ses lèvres. Oh oui, Owen Tyssier comptait bien la revoir un jour et s'il y avait bien une certitude en ce bas monde, c'était que le Seigneur de Froide-Douve finissait bien souvent par obtenir ce qu'il désirait, même si cela devait prendre un peu trop de temps à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]   Mar 5 Juil - 23:45

L'abeille qui dansait sur la toile
Ellyn n’était pas femme à faire confiance facilement mais étrangement elle faisait déjà quelque peu confiance à ce Tyssier, pourtant le messager d’une bien triste nouvelle à l’origine. Etait-elle naïve ? Peut-être, seul l’avenir le dirait mais en tout cas ce jeune homme lui semblait tout à fait respectable et Ellyn était assez observatrice d’ordinaire. Bon d’accord, cela ne l’avait pas empêché de s’être fait avoir par ce Nègrebar mais depuis elle avait quelque peu mûri, et le fait d gérer Mielbois l’avait beaucoup aidé. Mielbois, une institution familiale pour  laquelle Elln n’était pas prête de baisser les bras. Elle n’avait d’ailleurs que cela qui compte un tant soit peu dans sa vie hormis sa famille. Non, définitivement, ce Tyssier semblait être un homme de valeurs avec lequel Ellyn aurait grand plaisir à converser à l’avenir par corbeau. Et comme elle le lui avait assuré, son père n’y verrait aucun sous-entendu étant donné que cette relation était avant tout commerciale. Le reste, seuls les Sept pouvaient en juger et en décider l’aboutissant. Et puis, il semblait convenable, bien qu’il ne le connaisse pas plus pour pouvoir en juger.

- Les femmes comme moi devraient être plus nombreuses je le crains, ne serait-ce que pour prouver aux hommes qu’elles ont autant de valeur qu’eux-même. Mais j’apprécie que vous me reconnaissiez ces qualités. Je tâcherai de faire mon possible pour rendre fier notre Suzerain de Mielbois.

Votre devoir vous honore Lord Tyssier, sachez néanmoins que si à l’avenir vous êtes amenés à passer dans le coin, n’hésitez surtout pas à nous prévenir, nous vous préparerons une chambre avec plaisir.


Sur le retour vers le château en lui-même, en retraversant les champs de fleurs et les allées vertes, le négociateur s’était cette fois-ci placé à la même hauteur qu’Ellyn, qui ne trouva pas ça choquant. Il était venu pour négocier, désormais ils avaient passé un accord, se retrouvant sur un même pied d’égalité. Elle aimait bien cette position d’égal à égal, trop habitué par le passé à devoir suivre son père plutôt que de marcher à son côté quand il recevait d’autres familles nobles ou des dignitaires de Villevieille. Désormais, Ellyn prenait en main la gestion du domaine et la place sociale qui allait avec. Elle était enfin à sa place. Elle se permit ainsi d’observer les boucles blondes de cet Owen du coin de l’œil. Il avait l’air assez volontaire et d’avoir un caractère à la fois affirmé mais réfléchi. Et avouons-le plutôt bel homme, même si désormais Ellyn n’y prêtait plus vraiment attention. Il semblait aimé prendre soin de lui, des qualités qu’appréciait notre petite abeille. Jusque maintenant, elle avait réussi à virevolter autour de la soie de l’araignée, mais serait-ce toujours le cas ? L’invitation du jeune seigneur lui fit plaisir, bien qu’elle en rougie un peu, honteuse des pensées qu’elle avait en ce moment même. Puisse la Jouvencelle le lui pardonner. Elle le laissa avec plaisir baiser sa main avant qu’il ne remonte à  cheval pour regagner Villevieille.

- Soyez vigilant sur le retour Lord Owen. Ne me complimentez pas de trop, vous risqueriez de me mettre mal à l’aise … Que les Sept veillent sur vous et votre sœur – et qu’ils nous permettent de vite nous revoir.

Ellyn resta droite dans sa tenue quelque peu discourtoise pour une dame, mais si pratique pour son domaine. Droite et fière, elle regardait partir ce jeune homme plein d’entrain, qui eut l’audace de se retourner pour la regarder avec un sourire. Un peu trop d’assurance.  Que l’Araignée soit sur ses gardes : une abeille a plus d’un tour dans son sac. Méfiez-vous de notre dard



FIN


- crooner curves
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]
» Conversation épineuse entre bonnes gens [Flashback : Owen Tyssier/Loras Tyrell]
» Enquête à Froide-Douve [Flashback Owen Tyssier - Elyana]
» Au bal masqué ohé ohé ! [Flashback Owen Tyssier - Desmera Redwyne]
» Nous devrions prendre le temps de parler. ft. Ellyn des Essaims [flashback]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rps terminés-
Sauter vers: