RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) C71w
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9631
Date d'inscription : 22/08/2015

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) EmptySam 9 Avr - 13:05


Frontière Conflans/Ouest
Leo Lefford & Wynafryd Manderly


PREMIER RENDEZ-VOUS


Année 299, 6e lune, 2e semaine

On ne pouvait pas dire que la nuit avait été bonne. Wynafryd avait fini par raconter à Sybelle ce qu'il s'était passé juste avant, son entretien avec Lord Keath et l'étonnante surprise de découvrir Leo Lefford devant la porte du bureau, sans oublier son petit manège lorsqu'il l'avait raccompagnée jusqu'à la chambre. Elle avait mis un pied dans l'engrenage et ne pouvait plus reculer, du moins non sans complications, elle en était certaine. Elle savait que tôt ou tard elle allait devoir se confronter à des gens de l'Ouest et le seigneur de la Dent d'Or semblait un excellent entraînement avant de rencontrer Tywin Lannister. Alors elle n'avait pas beaucoup dormi, tournant et retournant la situation dans tous les sens, cherchant quelle attitude serait la meilleure à adopter. Elle avait bien vu que Leo Lefford avait cherché à la bousculer, à lui faire commettre des faux pas et elle ne voulait certainement pas lui faire ce plaisir. Elle n'était pas une Manderly et la petite-fille de Lord Wyman pour rien. Cela faisait des années qu'elle le voyait faire et qu'il lui avait appris ce qu'il savait pour qu'elle en fasse bon usage. Il était temps pour elle d'appliquer ses leçons et de le rendre fière. Elle n'était plus dans le confort de Châteauneuf, entourée d'alliés, alors elle n'était pas totalement sereine, mais elle ne baissait pas les bras pour autant. La défaite n'était pas une option qu'elle envisageait, jamais.

Pour éviter d'être trop fatiguée durant le reste de la journée, Wynafryd s'accorda exceptionnellement une grasse matinée. Elle n'était pas le genre à reste inactive, mais elle savait qu'elle devait être au meilleur de sa forme et de son apparence pour avoir une chance contre un joueur aussi expérimenté. Elle espérait même que son absence au petit-déjeuner fasse jaser quelques personnes. Peut-être penserait-on qu'elle était incommodée et le Lefford serait moins prudent, pensant trouver face à lui une personne en situation de faiblesse. Mais il n'en serait rien. Sybelle avait parfaitement bien rempli sa tâche en aidant Wynafryd à se préparer. Elles avaient opté pour sa robe crème avec des détails brodés de bordeaux, le buste était serti de petites perles nacrées, discrètes mais qui apportaient du relief à la tenue. Comme la robe était échancrée sur les épaules et assez ouverte sur sa gorge, elles décidèrent de laisser tomber la tresse qu'elle portait habituellement pour un chignon, afin de dégager sa nuque également. D'une certaine façon, avec autant de peau dévoilée sur cette partie de son corps, Wynafryd se sentait vulnérable, mais elle n'était pas mécontente de donner cette impression, elle savait qu'elle pourrait éventuellement le faire jouer en sa faveur. Dans l'ensemble, elle dégageait quelque chose de pure et de digne, c'était ce qu'elle voulait. On sentait qu'elle avait fait un effort avec sa tenue, mais sans vouloir en faire trop. Elle avait également poudré son visage pour dissimuler toutes les traces de fatigue qui subsistaient et rajouté des petites touches de pigments rouges sur ses lèvres et ses joues.

Comme elles avaient également dépassé l'heure du déjeuner, les deux nordiennes descendirent aux cuisines pour voir ce qu'il restait pour s'en faire un repas. Elles en profitèrent pour prévenir une servante qu'elles auraient besoin de thé pour deux personnes dans quelques heures, à servir dans leurs appartements. Elles furent ravie de constater que le personnel de Lord Keath était ponctuel. En quelques minutes une jolie table était dressée à côté de la cheminée, avec au centre du plateau un petit bouquet de fleurs et de verdures, deux gros fauteuils confortables avaient été rapprochés du guéridon et le thé fumant était prêt à être servi. Avec les derniers préparatifs à superviser, Wynafryd avait presque oublié ce qui l'attendait ensuite, mais son moment de détente ne dura pas bien longtemps puisque l'on frappa à la porte. Elle sursauta légèrement et senti son rythme cardiaque accélérer. Devant le trouble visible de son amie, Sybelle intervint.

« Tout ira bien, je serais juste là. »

Effectivement, Sybelle allait rester en retrait durant leur entretien, sans quoi il serait mal vu qu'elle soit seule avec un homme qui n'était pas son époux, de la sorte, dans sa chambre. Elle ne doutait pas d'ailleurs qu'il aurait lui même un homme de confiance à ses côtés. Wynafryd se ressaisit, ne voulant pas trahir son manque de confiance en elle. D'un hochement de tête elle signala à Sybelle qu'elle pouvait ouvrir la porte, elle était prête.

« Lord Lefford ! » dit-elle avec enthousiasme, tout sourire, en effectuant une petite courbette. « Quel plaisir de vous revoir, et à l'heure qui plus est. Je vous en prie, entrez. »

D'un geste délicat de la main elle lui désigna la table à laquelle ils étaient sensés s'installer. A peine avait-elle posé ses yeux sur lui que toutes ses angoisses s'étaient envolées, ne laissant place qu'à la détermination. Elle ne voulait pas lui donner raison.

base cracles bones, modification lawina



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: Re: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) EmptySam 16 Avr - 13:55

Année 299, 6e lune, 2e semaine


Par Les Sept !
N’avait-il que ça à foutre ?

Le seigneur de la Dent d’Or se demanda, un instant, s’il n’allait pas envoyer Archibald prévenir la jeune Manderly qu’il était finalement indisponible, retenu pour ses affaires. A n’en pas juger que la jeune femme comprendrait, il en était certain. Peut-être même qu’elle pourrait y trouver un quelconque soulagement. Ce fustigeait-elle d’avoir formulée son invitation ? Cette idée fit sourire Leo. Lui n’avait fait qu’accepter l’offre et de bon cœur… Alors pourquoi tous ces doutes ?
Il avait passé la journée à hésiter, partagé entre son envie d’annuler et celle d’aller rendre visite à l’intrigante jeune femme.

La veille au soir.
Alors qu’elle les rejoignait pour le repas et que le vieux  Walton, en bon hôte, faisait les présentations ; Leo s’était demandé ce que l’héritière des Manderly pouvait bien faire aussi loin de la sécurité du domaine familiale. Il n’aurait pas apprécié de savoir Alyx sur la route en ces temps troublés et ce même pour rendre visite à de la famille.
Si la mémoire du sire de la Dent d’Or ne lui jouait pas de tour, c’était bien une Manderly qui il y a peu de temps était devenue la pupille de Tywin. D’ailleurs Ser Wylis et sa fille étaient passés rapidement par la Dent d’Or ; Leo se souvenait d’une gamine aux cheveux verts et d’un des plus gros chevaliers qu’il ait pu croiser. Lefford mena son enquête, il apprit qu’elle était le gage de la bonne conduite de sa famille suite à une erreur de son paternel. Voici bien une situation dans laquelle on ne le prendrait jamais… Lui, livrant sa fille afin de payer pour ses manigances. Tout sauf ça, il s’en était fait la promesse.

Le bruit de la porte fit sortir Leo de ses pensées.
Il se retourna, délaissant son poste d’observation à la fenêtre et faisant face au petit homme trapu qui venait d’entrer dans les appartements qui étaient mis à leurs dispositions.
« Personne ne l’a aperçu de la journée ; Ni elle, ni sa dame de compagnie. Elle serait fatigué de son voyage ou souffrante… Nul ne sait vraiment. » Prononça gravement Archibald sans préambule.

Inébranlable, Lord Lefford fixa son homme de main. Après avoir constaté l’absence de Lady Wynafryd au déjeuné et le malaise à penne feint du vieux Walton, il avait envoyé Archie enquêter.
Ainsi la jeune Manderly jouait les intrigantes. Se doutait-elle seulement de l’embarras dans lequel elle avait plongé son hôte ? Leo avait profité de l’absence de cette dernière pour questionner cette vieille outre de Lord Keath… Jouissant du malaise de ce dernier, en profitant pour pousser le vieux Walton dans ses derniers retranchements et pour le tourmenter à sa guise. Il était de son devoir de gardien de la route de la rivière de savoir tout ce qui pouvait se manigancer aux frontières entre les Terres de l’Ouest et du Conflans… Voir même au-delà.

« Tu m’accompagnera. »
La décision venait d’être prise, une petite visite était de mise. Leo n’allait quand même pas refuser sa compagnie à une jeune personne désireuse d’en savoir plus sur l’Ouest.
« Comme d’habitude, je compte sur toi pour observer et me rapporter tout ce qui aurait pu échapper à mon attention. » Le sire de la Dent d’Or attrapa une pile de parchemin sur son bureau et il s’avança en direction de son bras droit. « Donne les ordres de missions aux patrouilles qui attendent et rejoins moi dans une heure devant les appartements de Lady Manderly. » Sans plus attendre, Archibald prit les documents et sorti de la pièce.

Une heure.

Encore une putain d’heure avant ce foutu rendez-vous… Rarement Lord Lefford s’était senti aussi nerveux.
Que lui arrivait-il ?

__________

Il n’était plus le temps de faire marche arrière.
Voilà ce qui traversa l’esprit de Leo alors qu’il frappait à la porte des appartements de Wynafryd.

Alors qu’il inspirait profondément, la porte s’ouvrir.
Sans un regard en arrière, sans un signe pour son homme de confiance, il fit un pas et entra dans l’antre.

Il rendit son sourire à la délicieuse jeune femme qui lui faisait face.
Inclinant la tête en signe de respect.
« Lady Wynafryd »
Qu’elle était belle ainsi vêtue. Une ravissante Dame qui n’avait plus rien d’une enfant… Etait-ce ainsi que les autres voyaient son Alyx ? Il chassa cette pensée
« La ponctualité est une chose avec laquelle je ne plaisante jamais. Puis-je vous présenter mon bras droit et homme de confiance, Archibald. » Dit-il en indiquant le brun râblé qui était entré à sa suite. Archi venait de se positionner à la gauche de la porte et il s’immobilisa dans une indifférence non feinte.

Laissant là son acolyte, le seigneur de la Dent d’Or avança en direction de la table que sa jeune hôtesse lui avait désignée. Il se plaça derrière l’un des deux fauteuils, identiques à ceux de son appartement, et attrapant le dossier, il recula la chaise afin de permettre à la jeune Manderly de s’installer confortablement.
Il aimait avoir le contrôle de la situation. Cela le rassurait. Cela lui donnait l’aplomb dont il avait besoin pour faire le vide dans sa tête et pour réfléchir clairement.
« Je suis soulagé de constater que les rumeurs qui vous disaient souffrante ne sont pas fondée. Ce pauvre Lord Keath ne semblait également pas dans son assiette au déjeuné, il se faisait surement du souci concernant votre santé. »
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) C71w
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9631
Date d'inscription : 22/08/2015

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: Re: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) EmptyJeu 21 Avr - 17:42


Frontière Conflans/Ouest
Leo Lefford & Wynafryd Manderly


PREMIER RENDEZ-VOUS


Année 299, 6e lune, 2e semaine

Dès que Sybelle s'était avancée pour ouvrir la porte, les dés avaient été lancés, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Après tout, c'était elle qui l'avait invité à boire le thé dans leurs appartements et non pas l'inverse. Il était vrai que sur le moment, cela avait été surtout une manière de lui couper le sifflet et de le piéger à son propre jeu. D'ailleurs cela avait marché en partie, elle avait bien vu son étonnement, même si cela n'avait duré qu'une fraction de seconde, ça n'en avait pas moins été savoureux pour autant. Mais maintenant qu'elle l'avait invité, elle ne pouvait plus vraiment revenir sur sa proposition, au risque de perdre toute la crédibilité qu'elle venait de gagner. Une partie d'elle avait espéré que ça serait lui qui annulerait leur rendez-vous, à cause d'une réunion trop importante tout vraisemblablement. Alors elle avait guetté des nouvelles, mais rien ne leur était parvenu. A une demi-heure du rendez-vous, elle s'était résolue à ce que la rencontre ait bien lieu. Elle essayait d'y voir les bons côtés, de se rassurer, de se convaincre qu'elle ne jouait pas avec le feu, qu'elle faisait uniquement ce qui était nécessaire pour aider sa sœur. Sa jeune sœur qui lui avait déjà parlé plusieurs fois de ce Leo Lefford, puissant seigneur de l'Ouest, en charge de contrôler tout ce qui passait la frontière, dans un sens ou dans l'autre, un fidèle homme de Tywin Lannister. S'il y avait bien un homme qu'il fallait qu'elle essaie d'avoir de son côté, c'était bien lui. Si elle passait la frontière avec son soutien, ça n'en était que mieux. Si elle arrivait à obtenir des informations sur la situation dans l'Ouest, l'état de sa sœur, ça n'était pas négligeable. Peut-être même arriverait-elle à savoir si le vieux lion tenait vraiment à sa pupille aux cheveux verts ou s'il y avait une marge de négociation pour elle. Leo lui avait dit qu'il lui parlerait de ses terres et de l'Ouest et elle espérait y trouver là les informations nécessaires pour se projeter et définir une stratégie efficace.

Après ces dernières minutes de doute, Wynafryd s'appliqua à afficher une attitude des plus sûres d'elle. Et malgré ses angoisses et ses questionnements, ça n'était pas qu'un acte de comédie. Le comportement du Lefford suscitait chez elle de drôle d'émotions. Elle voyait bien la lueur amusée qui brillait constamment dans ses yeux, Wylla n'avait pas menti, il était redoutable, rien ne semblait lui échapper. Et pourtant, la première fois où il l'avait croisé, il l'avait presque totalement ignorée, semblant juger que sa personne n'avait rien d'intéressant pour lui, jusqu'à ce qu'il la surprenne avec Lord Keath. Elle était persuadée qu'il l'avait entendu et chaque fois qu'il avait ouvert la bouche depuis pour lui parler, cela avait été dans le but de la déstabiliser. Wynafryd n'était pas idiote, elle l'avait bien remarqué et cela lui donnait une folle envie de lui donner tort, de lui faire regretter ses jugements hâtifs. Alors elle s'appliquait et sa détermination ne lui faisait pas défaut, voilà pourquoi la demoiselle du Nord avait l'air si sûre d'elle. Elle remarqua avec plaisir les yeux de son hôte du jour détailler discrètement sa tenue alors qu'il la saluait, tous ces efforts n'avaient pas été en vain, c'était déjà ça. Il lui apprit ensuite que la ponctualité était une chose avec laquelle il ne plaisantait  pas, Wynafryd n'en doutait pas, elle était même prête à parier qu'il y avait encore beaucoup de sujets qu'ils prenaient très au sérieux, mais elle se garda bien de partager cette pensée avec lui. Il prit ensuite le temps de lui présenter l'homme qui se tenait derrière lui et qui resterait à ses côtés durant leur entretien. Wynafryd inclina légèrement la tête pour le saluer également, avant de recentrer son attention sur le grand brun qu'elle avait invité.

« Et voilà Sybelle, ma cousine et... femme de confiance. » dit-elle avec un sourire amusé en désignant la brune qui se tenait à ses côtés.

Ils s'approchèrent ensuite de la table qu'elle venait de lui désigner. La belle brune était persuadée qu'ils s'installeraient simplement, après tout ils n'étaient que tous les deux à prendre le thé, en privée. Mais non. Elle fut légèrement surprise de le voir s'arrêter derrière le premier fauteuil et de le tirer sans pour autant y prendre le place. Évidemment le geste était avant tout poli et c'était ce que l'on pouvait attendre d'un seigneur bien élevé en présence d'une demoiselle, mais Wynafryd ne put s'empêcher de relever l'ironie de la situation. Elle était dans ses appartements à elle, c'était elle qui l'avait invité à prendre le thé en sa compagnie, mais c'était lui à présent qui l'autorisait à s'asseoir d'une certaine façon. Néanmoins, elle ne dit rien et se contenta de lui sourire en prenant place sur la chaise. Elle n'eut même pas le temps de que le remercier que déjà il reprenait la parole, près à mener la danse. Il exprima son soulagement de la trouver en forme et non pas indisposée comme le bruit qui avait couru dans les couloirs aujourd'hui. La nordienne ne put s'empêcher de ressentir une certaine satisfaction en voyant que son petit stratagème n'avait pas été totalement inefficace. Mais le plaisir fut de courte durée puisqu'il ajouta que Lord Keath, leur hôte, semblait souffrant également. Elle ne put dissimuler le trouve qui l'assailli soudainement. Elle fit de son mieux pour retrouver son calme au plus vite, se contentant d'avoir l'air inquiète pour la santé de celui qui les hébergeait, mais son esprit était empreint de questionnements. Avait-elle bien fait de s'isoler de la sorte aujourd'hui finalement ? N'avait-elle pas abandonné le pauvre seigneur du Conflans aux mains de celui de la Dent d'Or en agissant de la sorte ? Elle s'en voulait de ne pas avoir pensé à tout et d'avoir été persuadé d'avoir une maîtrise parfaite de la situation. Il n'avait pas fallut grand chose au Lefford pour avoir l'occasion de le lui rappeler. Leo avait-il réussi à lui tirer les vers du nez ? Wynafryd se pinça les lèvres, soucieuse. Mais elle ne comptait pas pour autant lui donner le plaisir de rentrer dans son jeu et de dévoiler toutes ses cartes en une manche, elle ne baissait toujours pas les bras.

« Oh, je suis navrée d'apprendre ça. J'aurais du lui faire parvenir un message pour le rassurer et lui dire que c'était simplement la fatigue du voyage, mais ça m'est totalement sorti de l'esprit... j'espère qu'il ne m'en tiendra pas rigueur... D'ailleurs êtes vous si sûr que j'étais la cause de son désarroi ? Après tout, l'hiver arrive, il a peut-être simplement attrapé un mauvais rhume ? »

Wynafryd se tourna alors vers Sybelle qui se tenait à présent de l'autre côté de la pièce.

« Nous irons lui rendre une visite après pour nous en assurer, d'accord ?. »

Puis elle se tourna à nouveau vers l'ouestrien pour s'expliquer.

« Nous avons toujours quelques herbes médicinales sur nous pour lutter contre ce genre de maladies auxquelles nous sommes habitués au Nord. Si c'est un rhume on pourra le soulager. Je vous sers ? »

Elle avait saisi la hanse de la théière, enveloppée dans un linge pour éviter de se brûler, penchée vers son invité pour pouvoir se tenir au dessus de sa tasse.

base cracles bones, modification lawina



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: Re: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) EmptyDim 1 Mai - 14:46

Année 299, 6e lune, 2e semaine

Confortablement installé en face de son hôte.
L’arrogant seigneur observait d’un air absent les réactions de la jolie jeune femme qui se tenait de l’autre côté de la table. La satisfaction qui semblait vouloir pointer le bout de son nez disparue en un instant, laissant place à une confusion difficilement maîtrisée. L’émoi de lady Wynafryd était palpable, pour le plus grand plaisir de Leo. En créature sournoise, il avait directement cherché à déstabiliser la belle brune et constater qu’il avait fait mouche l’enchantait.
Inébranlable, il l’observait. Se délectait, alors qu’elle cherchait à masquer son trouble et que le calme semblait peu à peu revenir en elle. Il admirait la retenue et le contrôle qu’elle essayait d’avoir sur son propre corps et sur ses réactions. Tout était allé très vite, presque trop vite pour un œil novice mais le seigneur de La Dent d’Or maîtrisait parfaitement ce genre d’exercice. Il avait appris très jeune à se détacher de ses sentiments et à dompter ses attitudes, laissant place à l’homme froid et dur que tous connaissait. Ne laissant aucune place à l’impromptue, calculant et dominant chaque instant de sa vie… Ou presque.

Alors que la belle brune se pinçait les lèvres, une détermination nouvelle semblait s’emparer d’elle. Avait-elle saisit ce qu’il était en train de faire ? Avait-elle réellement cette intelligence et cette sensibilité ? Qui était-elle ? La jeune femme douce et innocente… Nageant à la surface sans réellement se rendre compte de ce qui pouvait se tramer sous ses pieds. Ou la sirène, sachant cacher son jeu nageant aussi bien en surface que dans les profondeurs d’un monde sombre et froid…
Le blason des Manderly n’était-il pas un triton ?

Leo devait composer avec les doutes qu’elle faisait naître en lui. Depuis l’instant où il avait écouté une partie de la discussion qu’avaient eu Wynafryd et Walton la veille au soir, il ne savait dans quelle catégorie ranger l’héritière des Manderly.
Aussi avait-il prit le parti de s’amuser un peu.
S’il devait en apprendre plus sur ce que la jeune intriguant était venue faire aussi loin des siens, autant en profiter pour rendre la tâche plus agréable… Bien qu’il n’y ait rien de désagréable à passer un peu de temps en si charmante compagnie.

Son regard bleu glacial se réchauffa légèrement. Toujours aussi pénétrant, il était néanmoins plus chaleureux.
Tandis que Leo l’écoutait, il se dit qu’elle semblait réellement navrée d’apprendre la détresse de leurs hôtes. Avait-elle réellement saisit le jeu de Lefford ? Il en doutait… Finalement elle avait peut-être simplement saisit le premier degré de ses dires, sans voir en dessous de la surface. Par Les Sept, qu’il donnerait cher pour n’être qu’un rat planqué dans les appartements du vieux Keaht quand lady Wynafryd passerait afin de s’assurer qu’il n’était pas trop souffrant.
Il allait devoir trouver un moyen pour ne pas manquer cela. Oh que non !
Un léger sourire sembla vouloir se dessiner à la commissure de ses lèvres.

Tandis que Leo l’observait, un brin amusé.
Elle saisit la théière avec délicatesse et alors qu’elle se penchait en sa direction, Lady Wynafryd proposa de le servir. Notre calculateur en profita pour se rapprocher de sa proie et alors qu’il se s’approchait d’elle pour saisir la tasse qui lui était destinée, le délicat parfum de la jeune femme vint lui chatouiller les narines. Jamais ils n’avaient été aussi proches et un instant Leo eu l’impression de retomber dans la période trouble de sa jeunesse… L’air se faisait plus rare… A moins qu’il ait oublié un instant de respirer tandis qu’il tentait de ne pas se perdre dans le décolleté de la sublime demoiselle qui lui faisait face. Des yeux, il chercha son regard et dans un souffle, il murmura un…
« Avec Plaisir ! »
Avant de se ressaisir et d’enchaîner tel un conspirateur.
« Même si vous étiez la cause de son désarroi, je ne vois pas comment il pourrait vous en tenir rigueur… »
Il se redressa sans quitter Lady Manderly des yeux. S’enfonçant dans la confortable doublure de son fauteuil. Inspirant, laissant entrer en lui l’air frais et sans parfum envoutant.

« L’hiver arrive ! Voilà bien un raisonnement de nordien. » Enchaina-t-il avec une pointe d’ironie.
« Mais je cage qu’un vieil homme ne pourrait que se sentir mieux après les bon soins et toute l’attention qu’une charmante jeune femme saurait lui apporter.
Bien que je doute qu’un rhume soit la cause de son malaise, ni même un coup de froid. Je partirais plus sur une indigestion. »


*Surement du à quelques parasites venu molester le bon fonctionnement de sa rumination… * Mais cela Leo le garda pour lui, ne souhaitant pas éclairer trop vivement l’esprit de son hôtesse.
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) C71w
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9631
Date d'inscription : 22/08/2015

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: Re: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) EmptyDim 8 Mai - 20:19


Frontière Conflans/Ouest
Leo Lefford & Wynafryd Manderly


PREMIER RENDEZ-VOUS


Année 299, 6e lune, 2e semaine

L'heure n'était plus aux entraînements donnés par son grand-père, Wynafryd était à présent seule face à l'adversaire. Le Vieux Triton avait pris soin de lui apprendre tout ce qu'il savait et toutes les ruses dont il usait et abusait. Il la savait prête, sans quoi il ne l'aurait jamais laissée partir de la sorte pour récupérer Wylla, il avait confiance en elle et sans doutes mêmes pas mal d'espoirs pour son avenir. Il l'avait vu agir maintes fois, toujours très présentables et des plus aimables, un sourire toujours chaleureux aux coins des lèvres, ne jamais placer un mot plus haut que l'autre et surtout ne jamais contredire les gens, tout en laissant toujours traîner ses oreilles et en affûtant son esprit. Elle ne voulait pas le décevoir, elle voulait réussir aussi bien que toutes les autres fois précédentes. Mais elle ne se le cachait pas, l'absence de Lord Wyman se faisait ressentir, son soutien n'était pas négligeable. Et elle doutait légèrement, après tout, elle n'était qu'une jeune femme qui n'avait pas encore fêté ses vingt ans et face à elle se tenait un joueur hors-paire. Mais l'éventualité de décevoir son grand-père ou sa petite-sœur n'était pas une option pour elle. Et elle ne comptait pas baisser les bras de si tôt, pas sans avoir été au bout de ses capacités d'abord. Après tout, se comporter comme une idiote n'était pas ce qu'il y avait de plus compliqué ? Dans le pire des cas, elle se contenterait de convaincre le Seigneur de la Dent d'Or qu'elle était inoffensive et dans le meilleure des cas, elle tirerait profit de cette rencontre pour récupérer sa sœur, que ça soit en gagnant des informations ou en forgeant une sorte d'alliance.

Elle faisait de son mieux pour rester la plus calme et la plus impassible qui soit, mais ce regard d'un bleu glacial qui la sondait constamment ne l'aidait pas vraiment. Elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'être le centre d'intérêt de la sorte. Quand son grand-père recevait des invités, elle servait plutôt de bel ornement, alors on la regardait, mais on ne la fixait pas. Le fait de savoir qu'elle n'avait pas droit au moindre faux pas la rendait plus nerveuse qu'habituellement. Et puis avec ce sourire en coin qu'il affichait constamment, elle en venait même à se demander s'il ne lisait pas dans les pensées, et donc savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir. Non l'exercice n'était pas des plus simples. Elle sentait la chaleur lui monter aux joues à cause de l'attention qu'il lui portait. Elle espérait alors que cela confirmerait simplement son rôle, après tout, c'était une réaction qui correspondait bien à l'image qu'elle voulait donner. Facilement impressionnable.

Alors qu'elle était penchée vers lui au dessus de la table pour le servir, lui offrant au passage une vue des plus dégagées sur son décolleté, elle se rendit compte que depuis le début, elle avait tendance à fuir son regard, elle releva donc le visage vers lui, attendant sa réponse. Cette dernière ne se fit d'ailleurs pas attendre. Il n'avait rien dit d'exceptionnel, mais le mot choisi et sa façon de prononcer troubla une nouvelle fois Wynafryd. Cependant, cette fois ci, elle ne laissa pas entrevoir. Elle se félicita d'avoir pratiqué le tir à l'arc de manière assidue durant des années, lui permettant d'avoir un contrôle total de ses bras et lui évitant alors de se mettre à trembler ou de renverser la théière sous l'émotion. Elle gratifia son invité d'un beau sourire avant de se mettre à verser le liquide brûlant dans sa tasse. Il lui confia alors que même si son absence du jour était responsable de l'état de mal-être de leur hôte, il ne voyait pas comment il pourrait lui en vouloir. Même une idiote aurait saisit le compliment. Elle lâcha un petit rire à la limite du gloussement.

« Vous le pensez sérieusement ? Sinon ça serait terriblement fâcheux, je ne suis pas là pour créer des ennemis à ma Maison. Et je dois bien l'avouer, nous comptons sur son hospitalité... »

Tout en parlant, Wynafryd s'était également servie, avant de s'installer à son aise dans le fauteuil. En profitant pour replonger son regard dans celui du Lefford. La lueur malicieuse était toujours là... quittait-elle jamais son regard ? Elle se surpris à se demander ce qu'il pouvait bien se passer dans sa tête, à quoi pouvait-il penser en cet instant présent ? Pensait-il vraiment le compliment qu'il avait glissé quelques instants plus tôt ? Ses regards qui s'égaraient dans sa gorge étaient-ils seulement intéressés ? Ou tout cela n'était-il que dans le seul but de la mettre mal à l'aise ? Pour l'instant, elle ne savait guère qu'en penser, mais il était clair qu'elle avait susciter un espèce d'intérêt chez lui, sans quoi il ne serait pas là.

Elle ne put retenir un haussement d'épaules désolé quand il critiqua sa remarque sur l'hiver. Oui, c'était bel et bien la devise des Starks, leurs suzerains, elle n'avait pas glissé l'allusion inutilement. Mais au-delà du prétexte, les faits étaient là, elle ne doutait pas que les corbeaux blancs ne tarderaient pas à s'envoler, officialisant les choses pour tout Westeros. La suite de ses propos captivant cependant plus son attention. Alors qu'elle avait pensé que Lord Keath s'était senti mal à cause de la pression que le Seigneur de la Dent d'Or aurait exercé sur lui à cause d'elle... il semblait finalement qu'il en était tout autre, même si le Lefford gardait toujours l'étiquette de responsable aux yeux de Wynafryd. Était-il sérieusement en train de sous entendre qu'il avait empoisonné le Seigneur des lieux ? Elle se demanda si encore une fois il la provoquait pour voir ses réactions ou si c'était sa façon de la menacer... Non, il n'avait eu aucune raison de la percevoir comme une ennemi jusqu'à présent. Et elle le voyait mal le décider de se mettre le plus riche seigneur du Nord à dos pour un malentendu... Elle reposa sa tasse délicatement sur la table, affichant un air soucieux.

« Oh... quel dommage... Ça n'est jamais très agréable à vivre effectivement. Finalement, cela a été une chance pour nous de rater le repas ! Mais personne d'autre  n'a été touché ? Vous semblez vous même en pleine forme... C'est plutôt étonnant de voir une seule personne malade si la nourriture est responsable... »

Elle baissa la tête légèrement, tentant de dissimuler qu'elle se mordiller la lèvre. Elle avait peur d'avoir été trop gourmande en le questionnant de la sorte. Il n'y avait eu aucune once d'accusation dans sa voix, qui avait été au contraire des plus innocentes. Mais elle craignait à présent d'en avoir fait trop et qu'il ne la lâcherait pas de si tôt. Tant pis, le mal était fait. Dans le fond elle ne supportait pas qu'il la prenne pour une idiote , mais elle ne comprenait toujours pas ce besoin de lui prouver qu'il avait tort. Elle reprit alors sa tasse, profitant de boire pour le fixer à son tour.

« Mais assez parlé de sujets contrariants... Si je ne m'abuse, vous m'avez promis de me parler de l'Ouest, je ne suis on ne peut plus curieuse à présent. »

base cracles bones, modification lawina


HRP:
 



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty
MessageSujet: Re: [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)   [flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[flashback] Premier Rendez-Vous (Leo & Wyna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez-vous tardif
» Premier rendez vous [PV]
» Premier rendez-vous [Trissi] [finit]
» Rendez-vous à (ne pas) manquer | Ferdinand
» Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rp Abandonnés-
Sauter vers: