RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
Toutes les nouveautés de cette 19e MAJ sont disponibles ici

Partagez | 
 

 Home Sweet Home [pv Rowen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mer 11 Nov - 19:53


Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ




Rowen & Rhaenys

Il avait enfin quitté la capitale. Ils étaient allés en direction du Bief en charrette. Leur groupe était assez étrange quand on regardait bien. Une Mormont, un dornien, une Targaryen, un Hightower, une Goüer et une servante. Mais ils avaient tous le même destin, le même ennemi, les mêmes envies. Rhaenys avait pu enfin gouter à un sommeil sans rêve, sans cauchemar, sereine non loin de Rowen qui était en vie. Les épreuves des semaines précédentes avaient été plus qu’éprouvante et elle était enfin libre. Mais l’adrénaline de leur fuite avait vite quitté les veines de la jeune femme qui avait senti le stress, la peur, le désespoir et la fatigue des dernières semaines tombés sur ses épaules. Elle s’était enfin alors autorisée à paraître faible, à trembler face au monde. Sous la protection des hommes du guet, d’Aron et de Rowen leur sécurité était faite. Gella s’occupaient des trois nobles avec autant de loyauté que lorsqu’elle était dans la capitale. La petite servante semblait être celle qui avait le moins souffert.

L’ancienne Reine avait passé une grande partie du trajet à dormir et au bout de plusieurs semaines de trajet, elle avait pu enfin apercevoir sa nouvelle maison. Villevieille. La ville était de toute beauté. Bien plus que Port-Réal. Elle était riche, belle et prospère. Rien à voir avec la capitale qui pullulait de gens du peuple. Ici tout était calme, ordonné et la pauvreté semblait comme volatilisé même si la jeune femme se doutait bien qu’elle s’y trouvait au coin du rue. Malgré la fatigue, elle était émerveillée et elle sut qu’elle aimerait cette ville bien que plus que sa ville natale. Elle serait chez elle ici, et elle comptait bien se faire aimer de ce peuple comme elle s’était faite aimé du peuple de la capitale. Mais pas toute de suite, elle devait récupérer de ses deux mois de captivités, de ses deux mois à subir la colère d’un oncle voulant la briser.

Elle fit également la rencontre avec son beau-père, Garth Hightower. La jeune femme se méfia du père de son époux de par les dire de ce dernier. Mais il sembla ravi de la recevoir, se montrant respectueux et souriant à son encontre. Lui signifiant son soulagement de la voir parmi eux et loin d’un tyran. Rhaenys le remercia avec timide sourire et s’excusa de ne pas pouvoir discuter plus longuement, la fatigue la tenaillant violemment. Elle suivit les serviteurs qui la conduire dans ses nouveaux appartement, Gella sur ses talons veillant à ce qu’elle ne tombe pas de fatigue. Ils entrèrent dans ce nouveau lieu, richement décoré et accueillant.

Aussitôt Gella, lui ôta sa cape de voyage et demanda à d’autres servantes de préparer un bain pour la princesse. Rhaenys lança un faible sourire de remerciement à son espionne. Pendant que le bain se préparer, elle alla sur le balcon qui surplombait la baie et la ville. L’air marin accueillit la belle de plein fouet. Le soleil commençait à décliner à l’ouest. Le chant des goélands et des mouettes venaient ajouter une petite mélodie à la vue. Elle semblait si loin de tout. Si loin de sa vie passé. Un nouveau monde s’étendait à ses pieds. Un monde dont elle ne connaissait rien. Son regard se porta sur la Citadelle qui perçait un peu plus haut que le reste des maisons, puis pour son plus grand soulagement elle vit l’ancien Grand Septuaire. Elle se promit que le lendemain, elle irait prier là-bas afin de reprendre contact envers sa foi qu’on avait essayé de pervertir pour R’hllor.

Le bain fut fin prêt et elle put rentrer dans l’eau brûlante. Ce contact avec cette chaleur la détendit. Son corps portant les stigmates de ses accros avec Viserys furent apaiser. Gella congédia les autres filles souhaitant rester seule avec sa maîtresse. Elle prit une éponge et la passa lentement sur la peau légèrement hâlé mais plus pâle qu’à l’ordinaire de la jeune femme. Bientôt la crasse disparut complètement. Ses muscles lâchaient prise doucement, s’abandonnant à la chaleur. Renversant sa tête en arrière l’ancienne brune ferma les yeux, respirant profondément en se disant que son cauchemar venait enfin de prendre fin. Elle était libre, vivante et ne portait pas l’enfant de son oncle, ayant saignée durant leur voyage. Un soulagement, elle n’aurait pas supporté porter le fruit de l’inceste de son oncle. Mais il en n’était rien, elle était redevenue fertile sans thé au lune.

Gella la secoua doucement, la tirant d’un demi sommeil. Elle aida la princesse à sortir et à se vêtir. Mais Rhaenys n’avait pas la force pour paraitre devant la cour de Villevieille. Surement qu’après une vraie nuit de sommeil, sans crainte du danger, sans craindre Viserys et au côté de son époux. La jeune servante laissa donc sa maîtresse se démêler ses cheveux pour partir à la recherche d’un repas et l’excuser auprès des nobles de son absence. Les cheveux humides furent bientôt lisse et sans aucun nœud. La belle se surprit à regarder son reflet dans la glace posé en face d’elle. Son visage était marqué par la fatigue, de vilaines cernes étaient visible sous ses yeux tandis que chaque trait de son visage semblait tiré. Son teint était bien pâle comme si tout marque de son sang dornien l’avait quitté.

La soudaine tranquillité des lieux, fatigua grandement Rhaenys qui cependant refuser de s’allonger pour dormir. L’appétit l’avait soudaine regagner, loin de Viserys qui la torturait, ayant retrouvé son époux, savoir les personnes qu’elle aimait en sécurité lui allégeait le cœur et l’esprit ouvrant son appétit. Gella finit par revenir un quelque mets que la blonde avala sans hésiter faisant naître un grand sourire sur les lèvres de la jeune servante. « Je suis ravie de vous voir ainsi ! » Un doux sourire lui répondit et Rhaenys posa sa main sur la joue de sa loyale servante.
« Je te remercie d’avoir pris soin de moi durant ses longs jours sombres. Tu peux disposer ma belle, je devrais m’en sortir seule. »

Gella quitta les lieux et Rhaenys se leva pour retourner vers le balcon. Elle contempla la ville baigner de la lumière du soir quand la porte des appartements claqua. Doucement elle se retourna pour voir le nouveau venu, et il s’agissait de l’homme qu’elle avait cru durant temps de semaine. Son époux, elle s’approcha doucement de lui, un air détendu baignant son visage.


base cracles bones, modification lawina




The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Dim 15 Nov - 21:26


           
Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ


 

       
Rowen & Rhaenys

Simplement avoir les bons mots, découvrir comment apaiser un coeur souffrant. Ce n'était pas le don de notre ami, dire des bêtises et agacer les gens semblait à côté une chose bien plus à sa portée. L'heure en revanche n'était plus à la plaisanterie, voilà qu'un autre homme lui avait volé ce cadeau du ciel. C'est comme si le moindre le geste, une vague parole pouvait faire disparaître son épouse: voilà que le futur s'annonçait sombre et terrible, mais que sa seule envie était d'être ici et maintenant contre elle.

Déposant un baiser au coeur des cheveux de sa princesse, il la rassura en premier lieu par des gestes. Laissant les bruits de la ville bien plus bas, faire office d'ambiance apaisante: On restera dans cette chambre le temps qu'il faudra, le monde attendra jusqu'à ce que tu sois prête à me parler de tes épreuves, je serais la première personne que tu verras le matin, la dernière au moment de fermer les yeux..."

Il lui fit un sourire, même si elle ne pouvait pas le voir alors, puis fermant les yeux il sombra dans le sommeil. Pourquoi faisait-il de nouveau ce cauchemar ? Pourquoi cela lui revenait toujours comme une si horrible vérité, cette salle du trône couverte de sang, les gens qu'il aimait morts sur le sol de pierre. Secouant la tête il se réveilla peu avant l'aube, sa femme toujours contre lui. Son coeur battant au point de presque se rompre se calma lentement mais surement, il se déplaça doucement pour ne pas éveillé Rhaenys. Rowen s'étira puis se versa une coupe d'eau prenant la direction de la fenêtre, observant le soleil se lever sans rien dire. Loin surement dans ses pensées, posant la coupe en fer sur le bord du balcon, il plissa les yeux tout en la poussant dans le vide: Je me demande si le dragon de la capitale sait voler..." Dit-il en souriant d'un air sarcastique, mouillant ses lèvres, il partit ouvrir la porte de la chambre pour qu'une servante prépare le petit déjeuner.

L'héritier de la maison fouilla dans ses papiers, puis étala plusieurs cartes sur le bureau. Portant un regard sur sa belle toujours dormante, il prit place sur le fauteuil et fixa un long moment les dessins représentants le royaume, se demandant en vain qui combattrait pour qui, combien il y aurait de morts dans la guerre approchant. Il appartient à tout commandant d'en prendre la mesure, mais Rowen avait beau y réfléchir. Aucune vie ne serait jamais plus précieuse que celle de sa dragonne, prenant un fruit dans la corbeille amenée par la domestique il se plongea plus en avant sur la carte du Bief. Bien avant d'envisager d'abattre un roi, encore devait-il ne pas mourir dans sa propre maison.

Il ne pourrait plus ployer le genou devant les Tyrell, pas après ce qu'ils avaient fait à son épouse, à lui-même. Il ne serait pas le seul à le voir ainsi, si Rowen laissait la rose au pouvoir, bien d'autres vies seraient perdues. Les autres maisons suzeraines ne pouvant pardonner une révolte contre un roi légitime, c'était l'heure pour la tour d'écraser la rose vaniteuse, l'heure pour le Bief de choisir son destin, pour le couple dans cette chambre de se battre ensemble pour s'en sortir. Rowen saisit de quoi écrire et une feuille pour y déposer de l'encre, écrivant ses idées pour la campagne à venir: Il est temps de commencer..."
       

           
base cracles bones, modification lawina

           
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mar 8 Déc - 21:50


           
Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ


 

       
Rowen & Rhaenys

Il était arrivé et son visage lui avait semblé meurtri par les évènements et pourtant assez heureux. La jeune femme n’arrivait pas à se dire qu’elle était enfin en sécurité. Qu’elle était sortie de cet enfer. Rhaenys semblait revenir du bout du monde et elle en portait encore les séquelles et ces dernières auraient du mal à partir. Son corps était meurtri, son esprit à moitié brisé par les tortures de Viserys, ses différents assauts afin de la purifier. Ses nuits avaient été hanté par d’innombrables cauchemars m’étant à mal sa santé ordinairement bonne. Le dragon ensoleillé qu’elle avait été avait failli disparaitre et la faire revenir serait un long chemin, surement semé d’embûche où la patience et le temps seraient leurs meilleurs alliés. Elle ne pouvait s’en sortir seule, la Hightower avait besoin de sa famille et de ses amis pour remonter la pente. A défaut de pouvoir avoir son père et son frère, elle avait un époux, des dames de compagnie dévouée, une servante en or et un père de cœur en la présence de l’ancien maître d’arme du Donjon Rouge.

Le doigt de l’héritière de Villevieille vint tapoter le petit nez de la princesse avant de la porter jusqu’au lit et de la garder près de lui. La proximité avec son époux eut l’effet qu’elle redoutait. Son cœur tambourina dans sa poitrine et elle se fit violence afin de ne pas s’éloigner de lui. Son corps était tendu d’anxiété. Pourtant la blonde avait confiance en Rowen. Elle savait qu’il ne lui ferait pas de mal volontairement mais c’était plus fort qu’elle. Son esprit avait trop longtemps prit le dessus, cherchant à se protéger d’un homme qui lui faisait mal, d’un homme immoral, d’un homme qui la blessait au plus profond de son âme, qui l’avait souillé afin de la « purifier » selon ses dires. Mais il n’avait réussi qu’à insinuer la peur, le manque de confiance et le doute dans l’esprit de la jeune femme qui n’était presque que le fantôme de ce qu’elle avait été. Le doux sourire de la princesse qui avait parcouru les couloirs du Donjon Rouge avait disparu. Sa joie et sa bonne humeur n’était plus.

Il voulait se faire pardonner des atrocités qu’il pourrait commettre dans peu de temps et qu’il se vengerait de ceux qui avait fait souffrir leur couple et leurs personnes. Rhaenys fit rapidement le rapprochement entre ses dires et les Tyrell. Viserys n’était pas atteignable à Port-Réal mais les Tyrell, les roses de Hautjardin étaient à porter de main. La jeune femme avait vu les étendards installés non loin des remparts de la ville. Le ban avait été convoqué par Garth Hightower. Les flammes de la guerre allaient se répandre dans le Bief et la rose brûlerait sous le feu du dragon baigné dans le soleil et la tour écrasera les rebelles. La rancune était l’un des plus grands défauts de la jeune femme, et celle-ci était à son paroxysme en ce jour. Et son désir de vengeance était grand. Jamais elle n’avait voulu se venger. Elle se souvenait et n’oubliait pas, mais se venger rarement. Mais elle avait trop souffert pour fermer les yeux et ne rien à faire. Alors si son époux devait commettre des atrocités, il ne serait pas seul. Elle ferait payer au rose leur loyauté pour un fou, pour un monstre. Elle leur ferait payer les mots de Margeary. Elle ne pouvait atteindre cette rose particulière de par sa position auprès de son oncle, mais elle pouvait atteindre sa famille. Et elle le ferait.

Rhaenys assura donc à Rowen qu’il ne serait pas seul et qu’elle devait forcément se venger pour soulager son esprit. Elle ignorait si cela allait marcher, si cela allait fonctionner. Peut-être que la douleur serait toujours présente mais au moins elle n’aurait pas le regret de n’avoir pas fait ce qu’il l’a démangeait depuis le premier jour. Sa souffrance n’avait plus de nom sur ses lèvres. Sa peur et son esprit brisé en était le témoin. Elle n’était plus la même. Son père ne saurait la reconnaître, son frère non plus. Mais elle les blâmait également. Il n’était pas venu, il n’avait rien fait pour la sortir de son enfer. Pas une nouvelle. Rien. Il l’avait laissé pourrir au Donjon Rouge sous le joug de Viserys. Seul son oncle et son époux avaient cherchaient à libérer des chaînes de Roi fou. Elle avait revécu son cauchemar d’enfance mais en pire. Elle avait enduré la même que sa mère mais avait souffert alors que la douce Elia avait été sauvé par son père.

Les mots de son époux se voulaient rassurant, il voulait l’aider. Il voulait la faire aller mieux. La faire parler. Mais que dire. Son corps parlait pour elle. Les stigmates de sa résistance contre Viserys étaient toujours visibles. Son visage avait été épargné par miracle car le Roi n’avait pas voulu exposer l’une de ses Reines portant les stigmates d’une certaines violences. Mais des hématomes parcouraient sa peau, ses muscles étaient douloureux, des cicatrices avaient pris place à des endroits où autrefois, sa peau n’était que douceur. Si ses muscles commençaient à se détendre et que les courbatures disparaissaient lentement, le reste était encore bien visible malgré les bons soins de Gella. Rhaenys devrait trouver la force d’oublier ces marques qui seraient à jamais présente sur son corps, elle devrait apprendre à vivre avec, ne plus y voir la honte, le dégout et le rejet. Il fallait qu’elle en tire une force, mais cela n’était pas si aisé. Non c’était même très dur et pour l’heure elle en était incapable.
« Il n’y a pas de mot Rowen pour décrire ce que j’ai vécu. Pas de mot pour te dire ce que je ressens. Mon corps porte les stigmates d’un esprit brisé par la force d’un seul homme. J’ai juste réussi à sauver l’honneur de notre mariage en empêchant qu’une chose infâme ne grandisse en moi… »

Les minutes passèrent alors, le silence s’installant. Bientôt la princesse entendit la respiration régulière de son époux qui s’était endormis. Rhaenys, elle, resta de longues heures éveillée, incapable de trouver le repos qui pourtant l’assaillait. La respiration de l’homme derrière elle l’en empêchait. Elle tentait tant bien que mal de calmer les battements de son cœur, de se détendre et de mettre en pause son cerveau qui ne cessait de réfléchir. Ce fut cependant vers l’heure du loup, que la jeune femme réussit à trouver la quiétude du repos. Mais ce ne fut pas un sommeil doux, sans rêve. Les cauchemars revinrent la hantée. Des cauchemars s’apparentant plus à de vieux souvenirs. Des souvenirs douloureux autant physiquement et psychologiquement. Elle revit sa première confrontation contre Viserys. La douleur physique, la brisure qui s’était opérée ce jour-là. La sensation d’abandonner la lutte, de se soumettre à la volonté d’un être soudainement haït.

Ce fut dans un hurlement et un violent sursaut qu’elle se réveilla quelques heures après avoir trouvé le sommeil. Elle était soudainement perdue, ne sachant plus où elle se trouvait, se demandant ce qu’il allait lui arriver. Elle se terra au fond du lit, se recroquevillant en position fœtal, tremblante comme une feuille. Sa tête enfouie dans ses bras, laissant ses cheveux anciennement bruns cascader le long de sa robe de la veille. Rhaenys tenta de calmer ses respirations n’ayant pas remarqué la présence de son époux qui était penché sur une carte et qui devait surement ce demander ce qu’il se passait.

       

           
base cracles bones, modification zuz'

           



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Lun 21 Déc - 21:54

Perdu dans ses recherches, Rowen fit un bon sur son siège quand son épouse hurla sa terreur. Son coeur surprit par cela manqua un battement, forçant le chevalier à poser une main sur sa poitrine. Deux soldats de la gardes poussèrent les portes les armes à la main, le maître de maison se dressa et d'un geste arrêta leur course: Ça va ! Sortez je vous prie !" Ils s’exécutèrent sans plus attendre, il marqua une pause observant la boule formée par son épouse sous les couvertures. Il ne savait pas quoi faire pour lui venir en aide, elle faisait face à des démons d'ont il ne comprenait rien. Il contourna le bureau doucement, marchant avec la même précaution vers le lit, y prenant place, il se posa sur un des bords, avançant une main vers les couverture, il en arrêta la course lente et serra le poing.

Il souleva doucement les draps pour y pénétrer, il garda une petite distance entre son épouse et lui pour ne pas lui faire prendre peur. Tout dans dans l'obscurité, il écouta Rhaenys trembler et avoir peur. Il posa sa main sur celle de la princesse, lui laissant le temps de se faire à se contact chaud et humain qui lui faisait tellement peur: Les yeux se trompent, même fermés ils te montre des choses en rêve hein ?" Il tira doucement le bras fin de son épouse vers lui et le glissa sous sa chemise, il guida les bouts des doigts de sa belle contre sa chaire abîmée. Elle pu sentir la hanche de son homme, et la longue cicatrice s'y trouvant: C'est la première que j'ai eu, à mon arrivé ici. Un coup de lance, un garde de la maison martell devenu maître d'arme. Autant te dire que je n'ai jamais aimé la lance !" Poursuivant la ballade sur sa peau il fit ensuite une étape sur son ventre, ou au coeur d'abdominaux fermes se trouvait une autre marque: Et la tu sens ? C'est la fois ou le danseur d'eau me trouvant bien trop confiant, décida d'un combat avec de vraies épées pour me donner une leçon."

Tirant un peu plus sur le bras pour détendre le corps de la princesse et ainsi la faire venir plus proche encore de lui, Rowen colla la main délicate de cette dernière sur son dos. La ou il y avait la pire et la plus longue des traces lié à son passé, celle infligée par un prêtre de Norvos: Tu n'es plus la-bas, ceux que tu ne parviens pas à voir, perdue si loin dans ton esprit. Alors fait confiance à tes mains, alors tu verras que cela ne peut être que moi et aucun autre, ton esprit ne peut que te faire peur avec tes douleurs, il ne se servira jamais des miennes." Il colla son front contre celui de Rhaenys, demeurant immobile.

" On va rester ici le temps que tu sois prête à descendre la couverture, jusqu'à ce que tu ose revenir dans la lumière du petit jour et que tu vois qu'il s'agisse bien de ton époux. Je ne vais pas bouger, donc prends ton temps." Une cicatrice est une chose réel, prouver aux cauchemars qu'ils ne peuvent faire aucun mal: voilà qui fut pour lui le moyen le plus simple de ramener son amour dans le véritable monde, le monde était à feu et à sang. Mais à cet instant et dans ce lit, le monde ne pourrait pas la toucher. Il demeura dans le lit avec elle, il lui souriant quand bien même elle ne pourrait pas le voir. Il se disait que peut-être cela lui donnerait une aura plus tendre, une chose stupide surement mais bon.

Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Jeu 24 Déc - 17:40


           
Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ


 

       
Rowen & Rhaenys

Les tremblements de la jeune femme furent stopper nette quand elle sentit Rowen se mettre sous les couvertures. Elle retint son souffle, luttant contre ce nouvel instinct que Viserys avait installé en elle. Un instinct grégaire, un instinct de fuite. La belle sentait chacun de ses muscles être tendus par la peur. Sa respiration était saccadé, irrégulière et son cœur tambourinait dans sa poitrine. Rhaenys attendait. Qu’attendait-elle ? Elle l’ignorait. Un coup ? Une douleur ? Un geste doux ? Du réconfort ? Elle ne savait pas, sa peur était trop grande, sa douleur également. Elle tressaillit quand la main de son époux vint se poser sur la sienne, froide. Son premier réflexe fut de tirer la main vers elle mais la prise du Hightower était douce mais ferme, l’empêchant ainsi de retirer sa main.

Ils restèrent ainsi quelques instants, laissant la jeune femme se détendre à ce contact doux, chaleureux et plein d’amour. La voix de son époux résonna et petit à petit les muscles se détendirent. Une larme perla au coin de son oeil terminant sa course sur la joue du Dragon Ensoleillé. Elle résista un instant quand il tira son bras mais elle finit par se laisser faire. Cependant la peur lui tiraillait toujours le ventre. Les tremblements s’étaient doucement estompés grâce à la douceur du jeune homme. Quand il mit la main de Rhaenys au contact de la cicatrice, elle voulut retirer ses doigts la peur revenant instinctivement. Mais force de douceur et de patience, les doigts fins de la princesse finirent par se poser sur la cicatrice de la hanche de Rowen. Il lui expliqua alors la cause de sa cicatrice. Une lance dornienne. Il n’aimait pas cette arme et pourtant c’était l’arme de prédilection de la jeune femme.

Petit à petit, elle releva doucement la tête. Voyant le visage de son époux. Elle le laissa guider sa main vers ses abdominaux, où une nouvelle cicatrise se trouvait. Celle-ci était la cause de sa confiance, sa fierté son égo. Il la tira encore un peu plus vers lui, se rapprochant de lui. Sa main passa dans son dos où elle put sentir une longue cicatrice. Elle l’écouta et ferma les yeux. Cherchant son courage, cherchant celle qu’elle avait été. Cherchant la femme forte qu’elle avait pu être. Cherchant les souvenirs heureux, doux et tentant de chasser Viserys de son esprit, tentant de balayer les souvenirs douloureux. Il fallait recoller les morceaux briser de son esprit afin d’aller mieux. De refaire confiance à son époux, à un homme. D’oublier les douleurs que son corps avait subi ces dernières semaines.

Rowen colla son front à celui de sa femme. Elle ne bougea pas, ne cherchant pas à fuir ce contact. Restant immobile, calmant doucement les battements de son cœur en contrôlant sa respiration. La jeune femme chercha à respirer profondément, pour remettre son esprit d’équerre et calmer le tourbillon dans lequel elle était prisonnière. Il fallait qu’elle revienne à la réalité, qu’elle voit qu’elle était loin de Port-Réal et que son oncle ne pouvait plus l’atteindre. Qu’il ne pouvait pas lui faire du faire du mal. Que tout cela était un passé sombre et qu’elle devait l’utiliser pour en faire une nouvelle force. Son époux lui laissait le temps qu’elle voulait pour revenir à la réalité, pour revenir auprès de lui.

Doucement, minute après minute, elle se calma, revenant à la réalité. Petit à petit elle prit conscience du monde qu’il l’entourait. De la respiration régulière de Rowen, des oiseaux qui chantaient non loin de la fenêtre, de la ville qui vivait en contre bas, des vagues qui venaient lécher les pieds de la tour, demeure des Hightower. Elle était à Villevieille. En sécurité. Ses paupières s’ouvrirent dévoilant des prunelles bleues perdues dans les méandres d’une incompréhension et d’un soulagement de ne plus être là, où elle croyait être. Son cœur s’apaisa également retrouvant un rythme régulier, calme. C’était fini. Loin, à des centaines de kilomètres d’elle. Avec une infinie douceur, elle passa ses bras autour du coup de son époux et plongea son visage dans son cou. Son cœur repartait dans ses battements fous mais pas des battements de peur, des battements de soulagement et d’amour.
« Merci… »Murmura-t-elle.

Elle inspira grandement. L’odeur de son époux, de l’homme qu’elle aimait lui firent revenir des souvenirs doux à l’esprit chassant les douloureux. Leur première rencontre à tous les deux, leur mariage, leur nuit de noce…leurs retrouvailles. Des souvenirs heureux qui rappelaient à Rhaenys que les hommes n’avaient pas une nature mauvaise. Que l’amour pouvait être plus fort que tout, la plus grande arme, la plus grande force, la plus grande faiblesse et le meilleur des remèdes. Et il n’y avait surement que ce remède pour soigner la jeune femme. Pour soigner la douleur qu’elle ressentait, l’apaiser avant de la faire disparaitre. Et Rowen était prêt à lui laisser le temps, la force et à lui offrir tout l’amour dont il était capable pour qu’elle aille mieux.

Elle desserra son étreinte, se détachant lentement de lui. Elle plongea ses prunelles bleues dans le regard azur de l’héritier de la Tour. Rhaenys savait pourquoi elle avait appris à cet homme arrogant et imbu de lui-même. Derrière ces airs guerriers et fiers se cachaient un homme au cœur d’or, souhaitant le bonheur de sa famille, de son épouse, souhaitant les protéger envers et contre tous. Elle avait vu cela, elle avait sur lire au-delà des apparences de Rowen. Elle était l’une des rare à avoir cela. Et peut-être que si elle n’avait pas été malencontreusement fiancé à lui, elle n’aurait peut-être pas vu tout cela.
« Les marques de ton passé ne s’estomperont jamais…te rappelant sans cesse pourquoi tu les portes…Les miennes s’estompent déjà et finiront par disparaitre…les blessures les plus profondes ne sont même pas visible…et pourtant je ne pourrais les oublier…Chaque coups…Chaque punitions…Chaque fois qu’il…qu’il…abusait de moi pour me briser…Les gens oublieront que je porte ces blessures invisibles… »

Le temps effacerait les marques mais elle ne voulait pas oublié ce qui ferait d’elle ce qu’elle serait. Elle ne voulait pas non plus qu’il oublie même s’il ne les voyait pas.
« Je…Je veux plus que cela soit ma faiblesse. Je veux que ça devienne ma force…notre force. Je ne veux plus me sentir ainsi…apeuré…»


Elle approcha de façon hésitante son visage du sien, recollant son front contre le sien. Timidement Rhaenys alla poser ses lèvres contre celle de son époux, cherchant à vaincre sa peur.

       

           
base cracles bones, modification zuz'

           



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mar 5 Jan - 22:08

Il demeura proche d'elle, laissant le temps fuir à sa guise. Comme si chaque mot de la princesse serait une sorte de sainte parole, il était quelque peu stupide sur bien des sujets. Un homme de pensée aurait su avoir les bons mots pour la remettre sur pied, malheureusement il n'y avait que lui pour la faire revenir. Les livres étaient plein de braves hommes ayant dompté les dragons, mais dans aucun d'entre eux ne s'y trouvait le récit d'un courageux chevalier ayant fait sourire l'une de ses créatures ailées. Pourtant la était tout l'enjeu pour notre mari, Rowen conserva son regard dans celui de son éternel amour. Ce monstre lui avait tout fait, n'hésitant pas à aller jusqu'au ire des traitements. Un jour il prendrait la vie du maudit dragon de la capitale, cette promesse il la fit à lui-même uniquement.

Rhaenys n'aurait point besoin d'un discours de rage, il plissa son nez montrant sa réflexion: Les dieux sont parfois moqueurs, ils s'amusent à briser une âme en deux pour en lancer les morceaux sur terre. Je me suis sentis seul toute une vie, je ne suis pas arrivé dans ta ville pour devenir un excellent combattant, j'y suis venu pour te trouver et je le sais désormais. Tu es l'autre partie de l'âme que j'habrite, tes peines sont les miennes. Jamais je ne vais oublier tes épreuves, je ne serai pas toujours le meilleur des hommes pour toi, mais celui qui n'oubliera pas celui la à jamais je le resterais..." Il laissa venir son épouse contre lui, alors qu'elle osa déposer un début de baiser contre ses lèvres humides. Rowen lui sourit continuant avec un rythme lent ce geste tendre, cela ressembla à un baiser fébrile d'enfants essayant our la première fois de jouer aux grands.

Le chevalier s'écarta du corps fragile de sa belle pour s’asseoir sur le lit, frôlant du bout des doigts l'oreille de la dragonne. Il inspira une grande bouffée d'air et lui fit un large sourire: Je veux que tu vienne avec moi, j'ai un projet secret que tu devrais voir." Il se leva du lit s'accroupissant pour mettre son menton sur le matelas tout en dévorant des yeux sont épouse, une petite mine provocatrice sur le visage: Tu veux être forte ? Ne puise pas ta force dans les atrocités d'un passé" Il prit le taureau par les cornes, glissant doucement ses bras sous le corps de son épouse. La soulevant tendrement du lit, la plaçant contre son torse. Elle aurait pu marcher, ou peut être pas. De cela il n'en savait rien, il fit simplement la chose que son coeur lui dicta. Il donna un coup de pied dans la porte, un garde l'ouvrit: Ratisse l'étage je ne veux voir personne jusqu'à nouvel ordre, il ne voulait pas qu'on voit Rhaenys dans cet état. Non pas pour les rumeurs, Rowen savait combien le regard des autres ferait du mal à son amour de femme.

Une fois le ménage fait, le noble pénétra dans le couloir silencieux. Il ne marcha pas longtemps, déposant la princesse devant une porte. Il posa la main sur la poignet, se retournant en levant une main pour parler: Bon c'est que le début alors on juge pas d'accord ? Je fais de mon mieux pour la pièce maitresse !" Comme un gamin il ouvrit la porte, la lumière vive du balcon aveugla un peu le couple. Il la laissa pénétrer en première dans la pièce, il y avait quelques tapisseries de dragons et autres images féerique. Des meubles d'un blanc éclatant, une cheminée avec à côté son petit stock de bois. Mais surtout au centre un tas de pièces en bois, d'on certaines taillées avec soin, ce qui devait à terme devenir un berceau pour un bébé à venir, Rowen leva les bras: Je sais que c'est encore un vrai chantier, mais un jour il y aura un enfant ici. La chambre est proche de la notre car j'ai envie que tu puisse le voir grandir, ta force ce sera moi et les petits nous. Ne donne pas à viserys le crédit de ta force, chercher la dans une vie à venir ici."

Il s'avança vers le berceau pour saisir l'une des pièces de bois, il lui fit un sourire inquiet. Haussant les épaules, il laissa tomber le morceau sur le tas: Ecoute je ne sais pas ce que tu as vécus là bas, je me présente avec un rêve et des bouts de bois, je sais pas si cela te donnera du courage. Je ne suis rien de plus qu'un homme, un homme qui veut te montrer que le meilleur est à venir, que l'avenir te donnera toute la force nécessaire..."
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Lun 11 Jan - 17:35


           
Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ


 

       
Rowen & Rhaenys

Rhaenys écouta les paroles de Rowen en silence. Elle les écouta tentant d’en faire une synthèse, tentant de mettre un sens à tout cela. Il lui promettait de ne pas oublier ses blessures, ses peines qu’elle avait subies, bien qu’il ignore totalement ce que sa femme avait subi à Port-Réal. Mais c’était un début à tout. Une promesse était mieux que l’ignorance qui se montrait souvent bien cruel envers les simples mortels qu’ils étaient. Les Dieux avaient eu du mal à rester à Port-Réal est à protéger leur fidèle. La sorcière rouge avait tué le Grand Septon et l’avait détruit la foi des Sept dans la capitale. Désormais le centre de la foi était à Villevieille comme autrefois au temps d’Aegon le Conquérant. Peut-être les dieux l’aiderait désormais, peut-être qu’ils seront plus doux, plus clément et l’aiderait dans sa guérison et sa quête de vengeance.

Ne pas puiser sa force dans les atrocités de son passé était les mots de Rowen. Mais la jeune femme ne voyait pas comment l’être. Elle ne voyait pas comment réparer ce que Viserys avait brisé, comment retrouver son caractère d’antan, si elle pouvait encore le retrouver. Redevenir la princesse qu’elle avait été, redevenir le dragon ensoleillé. Le dragon n’était plus et le soleil s’était éteint. Il fallait pourtant les retrouver, il fallait qu’ils reviennent afin que Rhaenys ne sombre pas totalement et ne se perdre dans les méandres de ses douleurs et ses souvenirs. Elle devait aller de l’avant, mais ses cauchemars lui rappelait sans cesse son passé. Entre sa volonté et ce que son cerveau faisait, tout différait. Elle avait besoin de temps mais le temps n’était pas infini. Elle allait devoir se battre afin de réussir à relever la tête. Elle allait devoir avoir une détermination s’en faille et une volonté d’acier. Sans cela il serait bien difficile d’avancé.

Rowen la souleva et bien que son corps se raidit totalement à cela, elle passa ses bras autour du coup de son époux afin de s’accroché et ne pas être totalement hostile à un contact physique. Elle se laissa porter dans une pièce qu’elle ne connaissait pas. Il la déposa sur le sol et lui demanda de ne pas juger. Rhaenys se demandait bien de quoi cela pouvait-il s’agir. Il ouvrit la porte et la lumière du matin l’aveugla quelque peu. Elle plissa les yeux et entra dans la pièce. Celle-ci était encore en travaux mais des tapisseries de dragon s’y trouvait, des meubles blancs visiblement neuf. Au centre de la pièce se trouvait un berceau inachevé, en bois finement sculpté. Elle leva ses yeux vers Rowen cherchant des explications et il les lui donna. Cette chambre serait celle de leur futur enfant, les mains de la princesse se posèrent un instant sur son ventre où quelques hématomes s’y trouvaient encore. Un enfant. Elle savait qu’un jour elle en aurait, du moins si la nature le lui permettait mais elle ne savait pas si elle aurait la force d’en avoir un tout de suite.

Rowen était inquiet, c’était un rêve et il voulait le réalisé. Mais sans elle, il n’y aurait plus de rêve. Elle s’approcha doucement. Ses doigts effleurèrent une pièce du berceau, un sourire pincé fit un allé retour sur son visage. Elle n’osa regarder son époux.
« Ce rêve se réalisera un jour. Mais…le fait de…comment mettre cela en route…je…Je n’ai pas peur de devenir mère, cela m’enchante. Mais l’acte me permettant de le devenir…oui…Cela m’a fait si mal que j’ai oublié si cela pouvait être doux… »

Elle avait honte. Honte de se souvenir comment Viserys avait pu la briser. Comment il avait réussi à la soumettre. Il l’avait usé de ce qui n’aurait dû appartenir qu’à Rowen afin de lui faire oublier bien des choses. La peur avait remplacé les souvenirs doux, la douleur avait remplacé le plaisir. Elle savait que Rowen ne lui ferait pas de mal, jamais il n’oserait la blesser mais c’était plus compliqué. Doucement, elle releva le regard, avec une infini lenteur son regard bleu alla se plongé dans celui de son époux.
« Je veux réaliser ton rêve à tes côtés, plus que tout. Seulement je crains de ne pas pouvoir pour le moment… »


       

           
base acidbrain, modification zuz'

           



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Dim 14 Fév - 13:51

La mémoire quelle drôle de chose, elle s’amuse à nous prendre le meilleur pour ne laisser parfois que le pire. L’on dit souvent que le bonheur n’est pas permanent, comment ne pas le croire en voyant le cœur blessée de son épouse. Quel poids pourrait bien avoir un simple sourire, un matin paisible annonçant un jour comme les autres, quel poids aurait tout cela face à des semaines de torture physique et morale. Rowen le sentait à chaque fois qu’il venait vers elle, cette sensation d’être un intrus dans un espace vital déjà bien réduit. Pour lui cette sensation était aussi nouvelle que perturbante, jamais une femme ne l’avait regardé avec cette crainte dans les yeux, pour une première le destin avait fait fort en désignant son épouse comme actrice de cela.

-C’est un bel acte, quelqu’un en a fait une chose néfaste. Faire un enfant sera un supplice pour toi, ne parlons même pas de la notion de plaisir évaporée. Je ne t’impose rien ni ne réclame quoi que ce soit, je te montre juste ce qui tu n’as pas perdu, c’est-à-dire nous.

Rowen avait ce don pour rendre les choses si faciles, comment ne pas le croire. Il possédait un charme naturel criant, l’argent n’était pas un problème. Cette fausse perfection, imposait souvent aux gens l’idée de lui être inférieur. Il en était venu à avoir cette peur avec Rhaenys, après son traumatisme elle se dirait peut-être qu’elle ne le mérité plus ou autre. En tout cas lui serait dans cet état, le sentiment de faiblesse enlevait tant de bonnes choses appartenant à notre vie. Un léger sourire sur le visage il continua son observation tendre des courbes de la dragonne : Nous avons une petite cours réservée à la famille, je vais y faire préparer un repas pour toi et moi. Ta suivante va venir t’aider à te préparer, je vais régler quelques affaires pour la logistique de la guerre à venir, ensuite je te retrouve d’accord ? »

Il prit la main de sa belle pour quitter en sa compagnie la future chambre d’enfant, il n’était plus temps de lui parler d’un tel sujet. Si le futur était important, le présent était quand à lui plus que précieux. Rowen ramena Rhaenys dans la chambre du couple, il prit la main de la princesse la retourna pour déposer un baiser sur le dos de cette dernière : Tu es mon épouse, je ne dors pas sans ma femme, comme je ne mange pas sans elle si j’en ai la possibilité ! » Partant de la pièce il lui fit un clin d’œil, refermant la porte à sa suite.

Le chevalier occupa son temps en divers tâches, sans être un fin diplomate. Le jeune homme démontra son don pour la gestion es hommes, prit soin d’anticipé le manque de formation des soldats en nommant des instructeurs dans divers unités. Cependant il conserva un peu de son temps pour le repas à venir, choisit lui-même des plats qu’il savait aimés par sa femme. Le tout installer sur une table au centre d’une cours parsemée de piliers et de fleurs, un endroit paisible pour une première sortie. Rowen y parvint peu avant midi, portant cette fois une tenue sobre, juste suffisante pour se ballader dans la demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Dim 21 Fév - 16:07


           
Home Sweet Home
un renouveau...un nouveau départ


 

       
Rowen & Rhaenys

Rowen ne voulut pas remuer d’avantage la plait dans le cœur de la jeune femme. Il changea de sujet et la ramena calmement dans leur appartement. Il demanderait de faire préparer un repas pour tous les deux, cela arracha un sourire à la belle qui pourrait commencer à vivre une vie normale comme autrefois. Elle fit quérir sa servante et Gella ne tarda pas à se montrer. Cette dernière fut ravie de voir sa maîtresse reprendre un peu de couleur sur son visage, malgré les cernes qui ornait toujours ses yeux. Un bain brûlant fut préparer afin que Rhaenys puisse continuer de ses détendre de toutes ses mésaventures. Si physique et moralement, elle allait bien mieux que la veille, elle restait néanmoins fragile sur tous les plans.

Plongeant dans son bain brûlant, ses muscles se détendirent et elle ferma quelques secondes les yeux afin de profiter du frisson de plaisir qui remontait tout son corps. Gella lui fit un petit rapport de ce qu’elle avait découvert sur la nouvelle ville où elles allaient vivre. Pour le moment son espionne n’avait pas beaucoup d’information mais petit à petit tout irait mieux, tout allait s’arranger et leur vie reprendrait une certaine routine. Rhaenys n’attendait que cela, reprendre une vie normale. C’était ce qu’elle souhaitait le plus au monde. Retourner à sa petite vie tranquille, sans subir de guerre, de violence, de trahison ou autres. Elle espérait quand se trouvant ici, elle pourrait retrouver une certaine tranquillité.

Lorsque l’eau fut refroidit, Gella alla chercher une robe où elle savait que le Dragon Ensoleillé se sentirait à l’aise. Une robe d’un bleu pâle assortit au regard de la jeune femme, sans décolleté et avec un tissu doux mais ample. Une petite cordelette de lin vint faire une ceinture autour de la taille fine de la princesse. Puis s’asseyant devant la coiffeuse, l’espionne commença à démêler les boucles des cheveux dorés par la camomille de sa maîtresse. Puis elle fit quelques tresses en les accrochant derrière la tête afin de dégager son visage. Aucun bijou ne vint compléter la tenue, Rhaenys voulait rester simple, elle voulait plus que tout redevenir elle-même. Elle se permit de contempler quelques minutes son reflet afin d’observer les dégâts qu’avait fait Viserys. Amaigrit, pâle et quelques hématomes jaunissants parcouraient ses bras. Mais la fatigue semblait s’envoler quelques peu de son visage et ses joues reprenaient quelques couleurs.

Le ventre du Dragon Ensoleillé gargouilla furieusement lui rappelant que l’heure du déjeuner approchait. Elle se leva, ses jambes retrouvant leur force petit à petit. Un garde la guida à travers les couloirs de la tour et elle tenta de mémoriser les différents chemins qu’ils empruntaient. Ils débouchèrent sur une petite cour parsemée de fleur et entouré de pilier. Dans le ciel, le soleil était à son zénith et venait chauffer le lieu d’une douce chaleur. L’endroit était magnifique et l’envie de découvrir un peu plus les secrets de la tour, lui étreignit soudainement le cœur. Ses yeux clairs se baladaient tout autour du lieu, imprimant chaque détail dans son esprit. Elle s’approcha doucement de son époux, un léger sourire flottant sur ses lèvres. Ses peurs du matin s’étaient envolées et elle était désormais sereine et détendue. Elle espérait pour que cela dure.
« Cette cour est magnifique, elle est apaisante. »

Les mains fraîches de la jeune femme vinrent trouver les mains chaudes de son époux.
« Quelles surprises m’as-tu encore gardés pour aujourd’hui ? »
       

           
base acidbrain, modification zuz'

           



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Lun 29 Fév - 12:57

Le ciel était d’un bleu azur, seul le soleil d’un or éclatant sembla chasser la parfaite uniformité des cieux. Le regard perdu dans le vide Rowen songea, il se laissa emporter par ses pensées. Une profonde respiration lui remplit les poumons d’air, une odeur de fleur dans les narines. L’homme réalisa combien cette sensation ne lui était pas familière, on l’avait arraché à cette existence parfaite, le plongeant encore enfant dans un monde de sang et d’acier, le physique de Rowen n’était pas sculpté et très massif. Pourtant le garçon surpasser en force des hommes deux fois plus large que lui. Une grosse paire de muscle ne lui aurait servi à rien durant le combat, il devait être vif et capable de se mouvoir avec aisance. Rhaenys et d’autres avant elles avaient pu sentir combien le corps du blond était pourtant aussi dur et solide que de la pierre, il se tenait droit et fier observant le ciel avec calme.

Certain avec amusement le voyaient devenir un jour roi, comment aurait-il pu ne pas l’être ? Le guerrier ayant combattu contre Stannis et son immense armée, prenant la défense d’un peuple n’étant même pas le sien. Ce même seigneur qui avait sauvé son épouse d’un oncle fou, fit le choix incroyable d’abattre une dynastie de trois cent ans pour protéger les gens du Bief de la traîtrise des Tyrells. Pour une personne du peuple, Rowen pouvait paraitre si intouchable, presque trop parfait. Si sa conquête fonctionnait il serait le noble le plus jeune depuis des siècles à prendre le pouvoir, oui il se sentait bien et en sécurité au sein de sa tour. Au milieu du flot des images et divers interrogations, lui vint une curieuse idée. Et s’il perdait la vie dans cette guerre ? Avant cela il n’y pensa jamais sérieusement, enfin si, mais plutôt il n’en fut jamais apeuré.

C’était d’une logique implacable, vivre par les armes et mourir dans le sang. La suite simple d’un parcours de vie militaire, mais sentir cette odeur de rose, pouvoir perdre cette sensation de bien-être pour retourner dans la boue et l’horreur. Il termina de boire son vin, souriant pour éloigner cette chose loin de son esprit, juste à temps pour recevoir avec tendresse les gestes de son épouse, ses mains alors dans celles de sa belle. Il la contempla, lui laissant le temps de se faire au nouveau cadre en plein air: Il y a dans cette ville quelque chose de particulier, Port-Real est probablement la capitale de Westeros car un vieux trône en fer s’y trouve. Mais ici ? C’est une ville de lumière, l’art et la culture coule dans les pierres de ces rues. Cette âme ne saurait être brisée par la guerre ou la maladie, Westeros a besoin de cette ville pour ne pas perdre ce qui rend son peuple meilleur… ».

Un moyen comme un autre de lui montrer que la vie serait différente ici, Le chevalier voulait le mieux pour sa région. A travers la princesse, c’est au royaume entier qu’il pourrait apporter son aide. Avant d’accomplir de telles choses, c’est à cette même épouse qu’il devait consacrer du temps. Il l’entraîna vers la table et la nourriture, prenant lui-même un petit bout de viande recouvert de quelques épices. Inclinant légèrement la tête pour voir son épouse d'un regard en coin: Peut-être un dragon, si je casse l’un de ses œufs qui sait ? Ou alors pourquoi pas le secret pour faire revenir ne serait-ce que quelques secondes ton sourire ? »  


Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mar 8 Mar - 20:02

Rhaenys n’avait pas encore eu l’occasion d’aller visiter la ville qui s’étendait au pied de la Tour. Pour le moment elle n’en avait pas l’envie, elle voulait d’abord soigner ses plaies et son esprit avant d’affronter ce peuple dont elle ignorait tout. Mais elle ne doutait pas qu’une fois, les souvenirs de son passé tumultueux effacé, tout reviendrait à la normal et son désir de se mêlé au peuple reviendrait bien vite et elle irait à leur rencontre afin de se rappelé que la vie pouvait être si simple et si douce quand on ne portait pas de nom nous obligeant à mentir, sourire et jouer à des jeux dangereux, à être des pions dans un jeu de cyvosse géant. D’ailleurs cela faisait bien longtemps que la princesse n’avait pas joué à ce jeu auquel elle excellait. Elle n’avait pas trouvé son égal en dehors des dorniens eux même, elle était redoutable.
« Je découvrirais les secrets de Villevieille et j’apprendrais à connaître ses habitants. J’irais leur apporter un peu de soleil comme je le faisais à Port-Réal… »

C’était ainsi qu’il s’était réellement rencontré la toute première fois. Un mouvement de foule et son sauvetage ainsi que le manque de respect non dissimulé du chevalier à son égard. Et aujourd’hui ils étaient mari et femme. Un drôle de parcours qu’ils avaient eu…Rien ne les destinait à être uni sous les Sept, il avait fallu la bêtise d’un Roi pour que tout ceci se réalise mais de peu. Et aujourd’hui ils en étaient là, dans une autre ville, mariés et en guerre. L’ironie du sort pour certains et le destin pour d’autres. Rhany ne savait que choisir pour le coup.

La jeune femme se laissa entraîner vers la table et s’assit en face de son époux. Alors que Rowen se saisissait de viande aux épices, la jeune femme prit un morceau de poisson recouvert lui aussi d’épice donnant une couleur jaune citron à la chair blanche. Elle releva ses yeux bleus vers lui quand il parla de dragon. Rhaenys fit une moue faussement énervé.
« Et comment tu vas faire pour faire renaître les dragons ? M’aurais-tu caché tes talents de sorcier en plus de combattant ? »

Elle piqua dans son assiette pour prendre un bout de poisson avant de sourire tendrement à l’homme qu’elle aimait.
« Le secret de mon sourire ? Il n’y en a pas sinon je te le donnerais. Peut-être est-ce le temps et l’oubli. Tu seras le premier à revoir ce sourire que tu aimes tant et qui m’animait autrefois. Je ne suis pas morte et celle que tu as connue reviendra pour te remettre à ta place quand tu me manqueras encore de respect. »

La malice venait de se rallumer dans les yeux du Dragon Ensoleillé. Une étincelle se rallumait doucement, tandis que la peur, l’angoisse et le stress disparaissait lentement. Le temps était son meilleur allié pour revenir, certes certaines choses seraient différentes mais la naturelle et le fondement même de ce qu’elle était reviendrait pas à pas. Ses doigts se glissèrent dans ceux de Rowen.
« Ta présence suffit à calmer mes angoisses, le reste viendra seul au moment venu, ne t’en fait pas. Il t’en faudra plus pour ne plus voir le Dragon Ensoleillé à tes côtés. »



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Sam 26 Mar - 9:38

« Tu es toujours ce soleil, les mauvais souvenirs ne diminuent en rien ton éclat, pas plus qu’une éclipse ne dénature l’essence même de l’étoile qu’il cache. Au pire on peut toujours partir à la campagne ! Je serais un bon éleveur de moutons non ? Nomme un endroit dans le monde, un seul endroit qui te rendra ta lumière à tes yeux et je t’y mènerais, j’irais ou tu le souhaiteras pour que tu te retrouve entière. » Le monde était sur le point de s’écrouler, la peur et la mort aux portes de la ville. Mais pour lui rien n’importait plus que de la rendre heureuse une fois encore, quitte à tout perdre, autant que cela arrive avec le souvenir d’un dernier sourire de la part de son épouse. Il fut heureux de la voir manger, d’avoir le courage de reprendre des forces.

Il s’approcha alors de Rhaenys, l’air aussi sérieux qu’intrigué : je suis né riche, avec cette sensation de pouvoir posséder le monde. Puis quand j’ai pu le voir de mes yeux, je n’ai pu que le mépriser. C’est pour dire, l’homme que je suis aujourd’hui a été bâtit pour tuer, pour conquérir. Mais j’avoue ne jamais avoir vraiment comprit les autres, j’avais peur d’en avoir besoin, de me retrouver seul une fois encore, tu as su me faire changer Rhaenys. Je ne suis pas un sorcier, juste un mec ordinaire remit sur le bon chemin par une folle de dragonne, non je ne suis pas magique, mais toi tu l’es définitivement… »

Il ne le montrait pas trop et surtout pas à elle, il profitait de ses moments ou elle ne le regardait pas, pour la dévorer du regard. Pour détailler les contours de son visage, la vision d’un artiste contemplant l’infini pour la première fois. Rowen n’exposait jamais son don pour l’art, il savait pourtant dessiner, jouer de la musique. Ce ne fut qu’un bref instant mais suffisant pour que Rhaenys puis apercevoir la sensibilité dissimulée de son protecteur, gêné saisit une coupe de vin, buvant les premières gorgées pour laisser le reste à la princesse en lui tendant le gobelet.

Le lord tapa dans ses mains et un domestique approcha, tenant dans ses mains un coffret en bois verni. S’en saisissant Rowen l’ouvrit sous les yeux de la belle. Tournant ensuite la boite pour qu’elle puisse voir le présent : Avant tu jouais au cyvosse non ? Si tu as l’occasion d’y rejouer un jour, je me suis dis que cela serait un bon début. » Il saisit une pièce blanche pour la tendre à la Targaryen, un beau dragon, entourant une tour. Une pièce faite sur mesure pour sa moitié, la noire se trouvant alors dans le coffret : je ne sais pas y jouer, mais ainsi je partagerais cette passion avec toi «
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7071
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mer 6 Avr - 16:34

Rhaenys secoua la tête. Rowen était plein de bonne attention mais il lui proposait l’impossible. Ils ne pouvaient se rendre à Dorne, auprès de la famille de la défunte Elia Martell. Dorne était indépendante désormais, y mettre les pieds ne seraient pas de bonne augures. Il fallait trouver un autre moyen et la jeune femme avait la réponse à cela : le temps. Elle devait laisser le temps faire son travail, soigner les morceaux brisés de son esprit. La jeune femme trouverait une nouvelle force. Pour le moment elle était obscure à ses yeux mais le moment venue, elle trouverait. Elle en était sure et certaines. Les rouages du temps étaient bien mystérieux mais ils avaient bien souvent réponse à tout. Il fallait juste laisser les choses se faire petit à petit. Pas à pas. Ne pas bousculer les choses car sinon cela réveillerait les souvenirs et le Dragon Ensoleillé se braquerait pour de bon.
« Tu ne peux pas rendre le soleil à mes yeux car la région du soleil nous est fermé désormais. Il faut laisser le temps faire son œuvre. Etre patient. »

Elle secoua une deuxième fois la tête. Elle n’était pas magique. Juste la fille de. La fille d’un Roi Déchu. Mais surtout la fille d’Elia Martell, la digne fille de sa mère. Fougueuse, libre et femme. Rhaenys portait l’héritage de sa mère physiquement, elle le portait ouvertement sans aucune honte, elle avait mélangé le blason de ses deux familles. Elle était dornienne avec du sang Targaryen dans les veines, la rendant féroce comme les dragonnes de la famille royale. Mais rien de plus. Elle était acharnée dans certaines choses. Elle était têtue et obstinée quand elle le voulait. Elle était insoumise.
« Je suis pas magique Rowen. Je suis juste la fille de ma mère. Je porte juste mon héritage en voulant lui faire honneur. Rien de plus. Je porte le titre de princesse, j’ai du sang de dragon dans les veines mais je suis avant tout la fille d’Elia Martell. Beaucoup l’oublie mais c’est ça qui fait celle que je suis : une dornienne. »

Dorne et le bief avait des relations tendus. Et c’était tout ce qui faisait l’exotisme de ce couple quand on savait que la princesse était plus dornienne que targaryenne. Mais peu importait tout cela au final. Elle avait dompté la fougue de Rowen, il avait réussi à capturer son cœur. Il était le seul homme à avoir réussi cet exploit. Personne n’y était arrivé pour le moment.

Le jeu de cyvosse qu’il lui apporta alluma la flamme de la stratégie dans les yeux clairs de la jeune femme, son cœur se réchauffa encore d’avantage. Délicatement elle fit glisser la pièce entre ses doigts fins observant les contours de la pièce. Cela faisait longtemps qu’elle n’y avait pas joué, autrefois elle était redoutable. L’était-elle encore ? Elle allait vite le savoir…
« Je t’apprendrais. Ce n’est pas un jeu simple mais tu es un meneur d’homme. Tu devrais vite comprendre les aboutissants. Mais bon courage pour me battre, personne à la cour n’a réussi à me battre à ce jour. »

Rapidement elle positionna ses pièces sur le plateau, retrouvant ses anciennes tactiques de jeux, ses anciennes habitudes et son esprit oublia tout le reste se focalisant sur le jeu. La partie était lancée.



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   Mer 27 Avr - 22:18

Rowen roula des yeux, oui elle était une vraie Dornienne, du genre qui casse les pieds pour toutes sortes de choses. Un caractère si fort qu’il serait suicidaire de lui indiquer le chemin d’une cuisine par exemple, cela était une nouvelle éprouve pour notre ami. La guerre et l’enlèvement de Rhaenys ne lui avait pas laisser le temps de prendre ses marques avec elle, tantôt trop doux ou trop distant. Rien n’était simple, même quand il l’aidait à se sentir mieux : Je ne me suis pas encore complètement fait à l’idée ! Moi avec une Dornienne, c’est à se demander ce qui est le plus terrible ce mariage ou la guerre à venir ! « Il lança cela pour taquiner son épouse, les gens de Dorne n’étaient pas les plus tendres ni les plus patients quand il arrivait qu’on critique leurs terres.

Le chevalier en bon héritier du Bief savait sur quelle corde tirer pour agacer les gens au sang chaud, au moins elle apprécierait son cadeau. Il n’avait jamais prit la peine de l’apprendre, ses maîtres d’arme lui enseignant toujours le conflit comme une chose concrète et non un jeu pour les plus érudits. Il n’aurait pas la patience de devenir bon, ce n’était pour lui pas une chose grave. Il fallait bien un domaine ou sa belle le surpassait, il sourit à cette pensée, car jamais il ne le dirait à Rhany. Oui elle lui faisait peur et il savait que la seule chose empêchant sa belle de le frapper dans les noix était le besoin d’enfants pour la lignée : Oh tu sais j’ai des mains trop brutal pour manipuler de petits personnages en bois ! C’est plus une affaire de frêle demoiselle en robe brodée… » Mince Rowen était clairement un amateur de problèmes hein ? Il lui fit un clin d’œil, s’écartant d’un pas pour voir venir la fameuse claque de Dorne.

Elle n’irait pas mieux avant longtemps, il ne pourrait rien faire de plus qu’attendre. Demeurer le même qu’avant, un soldat s’avança à l’embrasure d’une porte bordant la petite cours : Déjà ? » Son regard se porta sur le ciel azur, il avait oublié combien la vie d’un chef de guerre pouvait être cruelle et son temps limité. Il s’approcha doucement de son épouse, lui tapotant le bout du nez : Désolé jolie fille, je dois m’assurer que les hommes sachent que c’est avec le bout pointu que l’on tue un ennemi… Repose toi encore un peu ici d’accord ? C’est chez toi, apprécie les fleurs , l’architecture et toutes les choses si masculines dans le genre qu’on sait faire au Bief ! » Il déposa un baiser tendre sur la joue de la belle avant de quitter la cours, il trouva cependant un moyen bien à lui de partir quand il chanta comme un troubadour des rues : Aussi belle que le soleil était l'épouse du Dornien,
Et plus que le printemps chaleureux ses baiser… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Home Sweet Home [pv Rowen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Home Sweet Home [pv Rowen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rps terminés-
Sauter vers: