RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et dans le Val ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire

Partagez | 
 

 Le frère et la sœur [PV Malvina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Ven 23 Oct - 12:53

 « Tu vas me dire où elle est, maintenant. Sinon, je te tranche la tête. »

Sa voix résonna dans le silence de la bicoque. Lofann, tenant le pauvre homme par la gorge, ne tint pas compte des gémissements de la femme et du jeune garçon, non loin. Ils étaient recroquevillés dans un coin, alors que leur petite masure était en ruines. Le Fer-né avait tout saccagé, persuadé que sa sœur fuyarde était venu ici. L'homme, qui était sa victime, était vieux, visiblement. Usé par le temps et le travail de sa ferme. Peu importait. Et peu importait également son nom, son seigneur ou encore le fait qu'il pleurait désormais à chaudes larmes. Il avait peur, ça se voyait, se sentait. Il savait Lofann capable de le tuer. Les traces de sang et son bras cassé en témoignaient. Il remua finalement les lèvres, tremblant de toutes parts.

 « Parle plus fort. »

 « Je... je ne sais pas messire. Elle est effectivement passée... mais... mais c'était il y a quelques jours. On l'a vue. Mais elle ne s'est pas arrêtée. »

Quelques jours ? La piste refroidissait. A moins qu'elle ne se soit arrêtée. Il gagnait du terrain, jusqu'à ce jour, mais il semblait désormais qu'elle avait pris une avance considérable. Etrange, comment était-ce possible ? Réfléchis, réfléchis. Elle ne peut pas avoir disparu. Elle était à moins d'une journée hier, quand tu étais à l'est d'ici. Et là, elle est passée il y a quelques jours ? Impossible. A moins qu'elle ne soit revenue sur ses pas... Fier de sa propre conclusion, qui était la bonne à n'en pas douter, il relâcha sa pression sur la gorge de l'homme. Lequel retomba à quatre pattes. Faible et lâche, décidément. Incapable de faire face, ou au moins d'essayer de protéger sa famille. Lofann rangea sa hache à sa ceinture, gardant néanmoins son manteau par-dessus sa tenue. La capuche rabaissée empêchait les gens de distinguer nettement son visage. Et en plus, ça le protégeait de la pluie battante à l'extérieur.

 « Merci pour votre aide. Maintenant, si ça ne vous gêne pas, je vais dormir un peu. Puis je partirais. Et si ça ne vous dérange pas, je prends le lit. »

Bien sur que ça les dérangeait, mais il s'en moquait bien. Il s'allongea sur le dos, la main non loin de ses armes. Il allait dormir une heure, peut-être deux, puis reprendrait sa route. Il savait où allait Malvina. Toujours plus au nord. Mais il finirait pas la rattraper. Elle ne pouvait pas lui échapper. Il avait traqué, sans relâche, pendant presque un an. Il savait pister sa sœur. Il parviendrait sans effort à la confronter, et alors... Et alors elle devra faire un choix. Mourir ou me suivre. Il ignorait, et n'essayait pas de toute façon de savoir, ce qu'il ressentirait en croisant le regard de sa sœur. Il ne l'avait pas revue depuis des années, et elle ne le reconnaîtrait probablement pas. Lui, en revanche, saurait, mais elle aurait changée aussi. Quel âge cela lui faisait-il ? Vingt-deux, ou vingt-trois ans ? Oui, ce devait être ça. Mais au final, quelle importance ?

A son réveil, la pluie avait cessé, et il n'avait pas été attaqué par les fermiers. Une légère déception pouvait se lire dans ses yeux lorsqu'il les vit, serrés les uns contre les autres, profondément endormis. Au moins, ils avaient réussi à retourner dans le sommeil, sans tenir compte de lui. Il se leva, et sans un bruit, quitta les lieux. Il avait assez importuné ces gens, inutile d'en faire davantage. Il monta sur son cheval – sa maîtrise d'une telle monture s'était nettement amélioré depuis son arrivée sur le continent – et il le lança au galop en direction du nord-est.

Le jour défila, alors qu'il ne cessait de poursuivre la même manœuvre que lors des vingt ou trente derniers jours : il chevauchait, s'arrêtait, observait, puis repartait. Son instinct et son observation le guidaient. Alors que le soir tombait, et qu'une pluie fine recommençait de tomber – pour son plus grand déplaisir – il aperçut une forme humaine au loin. Même de là, impossible de se tromper : une telle chevelure blonde ne pouvait être que celle de sa sœur.

 « Je te tiens... » marmonna-t-il avec un sourire carnassier.

Sortant sa hache, il talonna sa monture, laquelle s'élança à nouveau au galop. La traque prenait fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Sam 24 Oct - 20:22

[quote="Torvald Smithwood"]      

Lofann ♦ Malvina

Frère et soeur
M
alvina était arrivée dans le Nord depuis quelques temps maintenant et ne connaissant pas l'endroit elle prenait toute ses précautions pour éviter d'attirer un peu trop l'attention sur elle. Les nordiens n'étaient pas connu pour leur hospitalité et mourir parce qu'elle était une Fer-née n'était pas vraiment dans ses projets. Le cheval qu'elle avait volée au début de son aventure commençait à fatiguer et elle devait s'arrêter plus souvent que d'habitude mais après tout elle n'avait pas de date précise de retour et ne savait même pas ou son chemin allait l'amener. Les auberges ou elle s'arrêtait ne posait que très rarement des questions mais Malvina n'avouait jamais son vrai nom de famille, depuis la mort du suzerain du Conflans qui était tombé de sa main son nom passait beaucoup de bouche en bouche et elle avait légèrement peur qu'il soit arrivé jusqu'ici, même si le Nord et le Conflans n'étaient pas vraiment des Alliées, elle ne savait pas si les Fer-nés étaient bien vu ici et n'avait pas envie de le savoir.

Malvina avait dut faire demi tour sur le chemin qu'elle avait prit en remarquant qu'elle avait oubliée la dague de son père dans une des chambres mais cet objet était sacrée pour la blonde même si elle venait d'un homme qui avait mis sa tête à couper, il restait son père et ne pouvait abandonner une telle chose. Elle était complétement seule et le ressentait beaucoup mais petit à petit elle s'y faisait et ne s'en plaignait plus, la dague retrouvée elle reprit directement son chemin pour essayer de ne pas trop se faire remarquer, malheureusement elle avait le physique à se faire voir mais aussi le caractère et c'était rare qu'elle passe innapercu.

Son chemin s'arrêta alors que le soleil commençait à se baisser et que la pluie tombait, elle s'enroula dans sa veste en silence mais décida de ne pas allumer de feu pour éviter que quelqu'un ne puisse la trouver, en même temps qui viendrait dans la forêt à cette heure ci et sous une pluie comme celle ci? Elle commençait à s'endormir au moment ou ses yeux s'ouvrirent directement, un bruit de sabot se faisait entendre et venait vers elle, se relevant brusquement elle sortit son épée de son fourreau et attendit de voir une forme se dessiner dans le noir. Au moment ou celui arriva à sa hauteur la jeune femme attendit silencieusement, elle n'aimait pas se battre contre quelqu'un qui était à cheval. Alors que la personne arrivait à côté d'elle à tout vitesse la jeune femme attrapa un de ses bras pour le faire tomber au sol, la pluie la fit glisser à son tour et se relevant doucement elle se mit en position de combat sans jamais quitter du regard l'homme qui se trouvait face à elle, le noir ne donnait pas une bonne visibilité et la pluie n'arrangeait rien du tout.

"Qui es tu?"



GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Dim 25 Oct - 10:47

Roulant à terre pour éviter de se blesser, Lofann recracha un peu de boue et se remit rapidement sur ses pieds. Désormais, il ne réagissait plus que par son instinct, son esprit échafaudant seul un plan longuement pratiqué et mûri. Sa hache dans la main gauche, il sortit son épée courte avec la droite, feinta la jeune femme et lui balança de la terre, de la boue et de l'herbe au visage avec son pied. Pas le temps de vérifier qu'elle était bien aveugle, le but n'était pas de s'attarder. Au contraire, il ne perdit pas de temps, et laissant son propre cheval partir un peu plus loin, il se servit de ses armes pour entailler et ouvrir profondément le flan du cheval de sa sœur.

Profitant de l'obscurité, de sa rapidité, et donc de l'avantage certain que celui lui provoquait – en plus d'une Malvina obligée de dégager son visage de la boue – il plongea sur le côté, dans les broussailles. Encore une fois, un sourire vint à ses lèvres. Tout m'avantage. Le terrain, le temps, les compétences guerrières. Ce sera fini rapidement. Il profita du fait d'être également sale – couvert de boue et de terre – pour s'enfoncer dans les alentours. A quelques mètres de lui, alors qu'il était pratiquement invisible, il pouvait voir sa sœur le chercher du regard. Elle aurait bien du mal, et cela le surprendrait qu'elle y parvienne. Il la contourna lentement, faisant un grand cercle. Son cheval, agité de soubresauts et de tremblements incontrôlables, rendait l'âme petit à petit. Pas de galop, pas de fuite.

Il l'observa, alors qu'il se trouvait désormais dans son dos, hors de son champ de vision. Elle était solidement constituée, mais même ça ne pourrait la sauver s'il parvenait à réussir son attaque. Il devait attendre, pour l'instant. Sa vigilance ne saurait la sauver si elle ne voyait pas l'attaque venir. Lentement, précautionneusement, il prit une pierre, et la lança à plusieurs mètres de là. Le bruit déchira le silence uniquement rompu par la pluie, et Lofann resta sur sa propre position. Serait-elle assez bête pour aller voir ? Dans tous les cas, il n'y a qu'un endroit où je dois frapper. Je ne te tuerais pas. Mais tu auras mal.

Il attendit encore une minute, comptant dans sa tête. Et alors, il surgit. Fondant sur sa proie, tel un aigle sur un rongeur, il parcourut la distance qui le séparait de Malvina en un battement de cil. Il la vit contracter les muscles de ses jambes, pour pivoter. Il aperçut son visage déformé par la surprise et la lueur de panique dans ses yeux au moment où elle comprenait qu'il était trop tard. Son épée surgit, trop lente, trop grosse pour être maniée ainsi. Il avait entièrement l'avantage. Comme le démontra le coup de pied qu'il envoya derrière son genou, avant de lui faire un croche-pied puissant qui l'envoya à terre. Avait-elle crié de douleur ? Si c'était le cas, il n'avait rien entendu, concentré comme il était.

 « Ne bouge plus. Ou je te brise la jambe, cette fois. De toute façon, vu la douleur, tu ne parviendrais pas à marcher pour l'instant. »

Sa voix ferme dicta ses mots sur un ton qui se voulait impérieux, autoritaire, sans contestation. Il doutait qu'elle reste sans réaction. Il aurait été très déçu qu'elle ne fasse rien pour se défendre. Mais par précaution, il lui fit lâcher son épée, qu'il envoya un peu plus loin. Se tenant debout à ses côtés, un pied appuyant fortement sur son bras d'épée, il la toisa. Il s'aperçut que même debout, il l'aurait dépassée d'une bonne tête. Détail sans importance, pourtant.

 « Où allais-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Lun 26 Oct - 21:39

     

Lofann ♦ Malvina

Frère et soeur
M
alvina venait de se faire surprendre par quelqu'un qu'elle ne connaissait pas mais elle savait qu'il n'était pas là juste pour discuter. Quand celui tomba au sol il lui envoya directement de la boue au visage pour qu'elle ne puisse plus l'observer et en entendant son cheval elle savait très bien ce qu'il venait de faire, la colère montait petit à petit en elle. Essayer de la tuer pourquoi pas mais toucher à une bête qu'elle aimait été interdit, enlevant rapidement la boue de son visage elle laissa son regard tomber sur celui de son cheval qui était en train d'agonier au sol en perdant tout son sang. Son regard était en train de se porter autour d'elle, à cause de la pluie elle ne pouvait pas écouter les bruits qui étaient autour d'elle et dans le noir elle n'avait pas une très bonne vue mais elle savait qu'il était pas très loin à attendre. Se dirigeant doucement vers son cheval elle attrapa sa dague et se baissant sans quitter du regard la foret qui l'entourait enfonça sa dague dans le crâne de son cheval récitent doucement une prière entre ses lèvres. L'homme qui venait de faire ça allait mourir aujourd'hui et ça elle se le promit à l’intérieur d'elle même.

La colère était grande et entendant un bruit sur le côté elle ne se tourna pas directement sachant très bien qu'il n'aurait pas fait du bruit comme ça, il avait l'air futé mais Malvina était une femme avec un cerveau et jamais elle ne se laisserait aller dans un piège aussi stupide que ça. Alors qu'elle allait se tourner elle entendit un bruit derrière elle mais n'eu pas le temps de riposter qu'elle était à terre avec un homme blond au dessus d'elle, sa jambe lui faisait mal mais Malvina ne montrait jamais sa douleur. Écoutant ce qu'il était en train de dire elle observa son épée qui atterrit un peu plus loin et avec le plus de discrétion possible cacha sa dague dans sa manche. Il avait un petit accent et elle savait très bien d'ou il venait, un Fer-né, que faisait il si loin et pourquoi s'en prendre à elle alors qu'elle n'était pas connu ici. Un petit sourire en coin s'installa sur son visage quand celui décida de lui poser une question.

"Me menacer de mort pour ensuite me poser une question n'est pas dans mes habitudes désolées."

Ayant juste fini sa phrase elle sortit sa lame de sa manche et l'enfonça dans sa cuisse, sans même attendre qu'un cri ne sorte de sa bouche elle roula sur le côté tout en prenant soin de reprendre sa Lame au passage. Du sang coulait de la plaie mais la jeune femme ne ressentait aucune onde de pitier, se relevant avec beaucoup de mal à cause de la douleur elle garda son arme devant elle en restant sur ses gardes pour qu'il ne puisse pas recommencer ce qu'il venait de faire. Au moins maintenant ils étaient execo niveau douleur même si le sang ne coulait pas de sa jambe.

"Que me veux tu?"



GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Mar 27 Oct - 11:15

Il l'avait légèrement sous-estimée. Qu'à cela ne tienne, il ne referait pas cette erreur. La douleur à sa propre jambe était lancinante, mais le coup avait raté : aucune artère n'était touchée. Il ne risquait donc pas de mourir de cette attaque, et au moins il aurait une préoccupation importante à l'esprit pour échafauder une nouvelle attaque. Il prit soin de rester immobile, tendu dans l'attente d'une éventuelle attaque qui ne viendrait sans doute pas. Elle tenait à peine debout avec sa jambe, et ça durerait encore un bout de temps. Lui en revanche ne ferait, dans le pire des cas, que boiter. Et il savait se battre avec une jambe affaiblie.

Devait-il répondre à sa question ? Non, ça ne servait de rien. Il ne ferait que se trahir, à un moment où chaque élément de surprise était un avantage. Il n'avait pas l'intention de lui révéler quoique ce soit, hormis peut-être le fait qu'il la ramènerait chez son père. Notre père, plus exactement. Mais ça, je compte bien le cacher. Elle ne me reconnaîtra pas de toute façon. Par précaution, il garda sa capuche rabattue, tandis que l'obscurité et la pluie fine les empêchait de voir au-delà de leur propre zone de duel. Grimaçant à cause de la douleur, Lofann décida alors de tester quelque peu sa sœur. De 'épuiser, peut-être.

Il échangea quelques passes d'armes avec elle, frappant toujours plus vite afin de tester ses réflexes. Elle se défendait bien, sans doute de manière saturée à cause de son manque d'appui, mais elle savait se battre. Néanmoins, il constata avec satisfaction qu'elle ne l'égalait pas. Au contraire, il ne cherchait même pas à la blesser qu'elle finissait par faire des erreurs d'elle-même. Si elle était restée chez eux, chez les Sparr, aurait-elle eu de meilleures aptitudes ? Sans doute que non. Leur paternel n'aurait pas voulu qu'elle devienne une guerrière. Surtout après avoir tué son aîné.

 « Tu serais bien avisée de te rendre bien gentiment, avant que la nuit ne tombe complètement. Tu es épuisée, et tu ne peux pas me battre. La nuit ne te sauvera pas. »

Essayait-il de l'impressionner ? Sans doute un peu, mais il voulait surtout mesurer sa réaction. Si elle se rendait véritablement, si elle faisait semblant d'abandonner, si elle cherchait une porte de sortie qu'il ne lui offrirait pas. Car pour pouvoir mener sa tâche à bien, il ne pouvait pas la laisser indemne. Il allait devoir lui briser quelque chose, comme une jambe. L'une était déjà entamée, il n'aurait pas trop d'effort à faire pour celle-là. Au moins, songea-t-il avec amertume, aucune femme n'aurait supporté aussi longtemps la douleur dans la jambe. De cela, il pouvait en tirer quand même une certaine fierté. Malvina restait une Fer-née, quoiqu'elle ait fait.

 « Reprenons la danse, veux-tu ? »

Et il attaqua à nouveau, lui tournant autour, cherchant à rester le plus possible sur le côté de sa jambe blessée. La sienne le démangeait, l'adrénaline dans son sang lui permettant d'ignorer une partie de la douleur. Quelque chose, cependant, retenait sa main : devait-il porter un coup de grâce maintenant, et la tuer ? D'un côté, vu ce qu'elle subirait chez lord Sparr, se serait sûrement de la pitié que de lui ouvrir le crâne maintenant. Alors même qu'il avait cette pensée, il vit une ouverture, une faille immense. Il avait une fraction de seconde pour l'exploiter, et tout se déroulait au ralenti dans son esprit. Mais il n'en fit rien. Au lieu de frapper le cou, sa hache resta à l'écart. Je ne peux me résoudre à tuer ma sœur... Fort bien, je la ramènerais vivante, et ce ne sera plus de mon ressort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Dim 1 Nov - 20:54

     

Lofann ♦ Malvina

Frère et soeur
L
'attaque qu'elle venait de lui faire le laissa quelques instant immobile ce qui lui permit à elle de laissa sa jambe légèrement tranquille le temps qu'elle se rétablisse mais il fallait qu'elle fasse quelque chose avant, gardant toujours son arme dans sa main elle attrapa sa jambe et tira un bon coup dessus pour remettre l'os à sa place. Elle n'avait fait aucune grimace ni même un froncement de sourcil pendant ce moment pour éviter de montrer une seule faiblesse envers cet homme qui lui voulait la peau alors qu'elle n'avait rien demandée. Il avait un léger accent et savait très bien qu'il n'était pas du Nord, tout dans ses paroles et ses gestes lui faisait penser au Fer-nés mais elle n'était pas sur, que ferait un Fer-né ici? Etait-il envoyé par son père après tout ce temps? Sa jambe ne la faisait plus souffrir autant que tout à l'heure et c'était déjà ca de mieux dans cette histoire. Son regard ne quittait pas cette silhouette qui était non loin mais elle ne pouvait s'empêcher de vouloir poser des tonnes de questions, malheureusement il n'avait pas l'air d'être là pour ça et ne répondit même pas à la question qu'elle venait de poser.

La colère commençait à monter en elle et elle le sentait très bien mais gardant son sang froid elle esquiva ses coups au moment ou il lui tomba dessus, ils étaient tout les deux handicapés d'une jambe et le duel n'était pas fait pour être mortel elle le sentait bien. Ne voulant pas utiliser tout sa force elle essayait de donner le moins de coup possible pour éviter de montrer de quoi elle était vraiment capable au combat. Il arrêta le combat et sa voix résonna dans ce silence comme un éco. Un petit rire échappa des lèvres de la jeune femme et laissant un petit moment de silence elle lui répondit d'une voix froide.

"Me rendre à qui? toi?" le rire continua avant de reprendre doucement. "Tu ne sais pas qui je suis, je ne rendrais les armes à aucun homme existant dans ce monde!"

Jamais elle n'avait déposée les armes devant quelqu'un et ca ne serait surement pas aujourd'hui qu'elle le ferait. Surtout pas devant un inconnu qui lui voulait la peau sans aucune raison. Il ne savait pas pourquoi il voulait qu'elle se rende en arrêtant de se battre mais il valait toujours mieux mourir que d'abandonner et ça elle le savait. La pluie continuait à battre et le sol commençait à devenir glissant mais ce n'était pas vraiment gênant pour la demoiselle qui avait apprit à se battre sur tout les terrains possible, relevant les yeux sur cet homme ils reprirent de plus belle le duel sans s'arrêter. Elle savait ce qu'il cherchait à faire en essayant de se mettre du côté de sa jambe blessée et au moment ou elle sentit que son cou était à nu devant sa hache il n'en fit de rien, elle venait de faire une erreur qui aurait put lui couter la vie mais il venait de la laisser filer. S'écartant de lui elle planta sa lame dans le sol et gardant sa main dessus au cas ou et prit la parole d'une voix forte.

"Pourquoi ne pas vouloir me tuer? Qui t'as demandé de venir me trouver? répond à mes questions maintenant!"

La voix autoritaire qu'elle venait de prendre la surprit elle même qui n'avait pas l'habitude de hausser la voix pour avoir des réponses, mais il n'était pas comme les autres et elle le sentait très bien.

"Qui es tu Fer-né?"

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Mer 4 Nov - 15:47

Il haussa un sourcil à son intention, pas vraiment impressionné par les paroles, dures et intenses, de sa sœur. Ainsi, il restait en elle un peu de l'éducation des Sparr. Un fragment de ce caractère inflexible et qui exigeait plus qu'il ne demandait aux autres. Une parcelle, minime, mais toujours présente, d'une habitude à l'autorité, d'une conviction profonde que personne n'avait le droit d'être aussi impudent avec elle. Lofann n'aurait pas agi différemment, et leur père non plus. C'était bon à sa voir, malgré tout. Malvina n'était pas une cause si perdue que ça.

Mais il n'allait tout de même pas lui répondre, ou en tout cas, pas de la manière dont elle le souhaitait. Il chercha ses mots, profitant de ce répit pour souffler également. Le combat ne reprendrait pas dans l'immédiat, il pouvait le sentir, le voir. A la fois par l'attitude de sa sœur, la sienne, mais également dans le regard, dans ces yeux qu'il n'avait pas croisés depuis des années. Il soutint son regard, sans sourciller. Il la reconnaissait pleinement, désormais. Impossible d'oublier ces yeux, ce nez, et cette façon de froncer les sourcils devant la contrariété. Pas pour lui, en tout cas. Mais sinon, elle avait beaucoup changé. Plus grande, plus forte, plus adulte en tout points. Elle était désormais une femme magnifique, de ce qu'il pouvait en juger. Et un peu hautaine, également. Elle n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire, c'était évident. Elle ne suivait pas les ordres.

Son examen céda la place alors à une nouvelle réflexion que ce qu'il devait répondre. Elle attendit patiemment, cherchant sans aucun doute à savoir qui il était et d'où il pouvait venir. Elle n'y parviendrait pas, il avait trop changé. Même ses yeux avaient foncé, avec l'âge. Il faudrait qu'il lui dise qui il était, pour ça. Et il n'en avait pas l'intention.

 « Qui je suis ne regarde que moi. Et il me semble que tes autres questions devront attendre, elles aussi. »

Il repensa au fermier qu'il avait maltraité. Avait-elle eut un mauvaise impact sur les individus, lors de son voyage ? Il allait la questionner sur ça. Après tout, que pouvait-elle bien rechercher dans le Nord ?

 « Je suis au courant pour Beaumarché, et pour ton voyage en direction du Nord. Tu cherches quoi, là-bas ? La tranquillité ? Tu es sans doute recherchée, maintenant, et donc il doit bien y avoir une prime intéressante sur ta tête. Je ne suis pas rancunier, je ne te tiendrais pas rigueur pour ma jambe blessée. Allez, réponds à mes questions, et je te laisserais partir. »

Ou pas. Mais si je le fais, je te laisserais une heure d'avance, puis je te traquerais à nouveau. Et je te retrouverais, pour ensuite te ramener à Père. Avec de la chance, elle penserait qu'il était un simple chasseur de primes, et qu'il était là de la part des gens du Conflans. Même si elle l'avait reconnu comme un Fer-né, ce n'était pas impossible. Mais avec de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Dim 8 Nov - 20:01

     

Lofann ♦ Malvina

Frère et soeur
M
alvina avait à faire à quelqu'un d'encore plus têtu qu'elle et elle le sentait, il ne voulait absolument pas répondre à toute les questions qu'elle venait de poser mais il fallait qu'elle sache qui avait envoyé un homme à ses trousses et surtout pourquoi? Elle savait qu'elle venait de tuer un grand suzerain et que son nom étaient dans toute les lèvres en ce moment mais il n 'y avait plus beaucoup de Desdaings en vie pour se rebeller et elle savait que le fils bâtard de beaumarché serait venu lui même la voir si il avait voulu lui prendre la vie. Sachant qu'il était un Fer-né elle se demandait si c'était possible que son père ai envoyé quelqu'un à sa recherche mais pourquoi maintenant seulement?

Retourner là bas était impossible pour elle, c'était comme abandonner tout ce pourquoi elle avait fait tout ça et Malvina savait qu'elle ne le ferait! Mourir était encore mieux de recroiser un jour le regard de cet homme qui avait fait de sa vie un enfer. Toujours l'arme à la main elle fit quelques pas sur le côté en attendant qu'il se décide enfin à faire quelque chose mais rien ne venait, aucune parole ni aucune geste. Il était doucement en train de reprendre son souffle et la jeune femme faisait de même en cherchant une sortie de secours sachant très bien qu'elle n'arriverait pas à avoir le dessus sur lui aujourd'hui mais il faisait tellement noir que la jeune femme ne voyait pas très loin et se faire prendre au piège en essayant de fuir n'était pas dans son but ultime bien évidemment!

Laissant son regard tomber sur cette ombre qui était non loin d'elle, Malvina aurait voulu lui sauter dessus pour le pousser au sol et pouvoir observer son visage devinant d'ou il venait réellement mais elle savait qu'elle n'avait pas assez de force pour le pousser en sol en ce moment même et avait peur de glisser toute seule à cause de cette pluie horrible qui était en train de tomber, se redressant de tout son long elle ne sentait presque plus la douleur mais c'était surement grâce à l'adrénaline qu'elle pouvait sentir envahir tout son corps malheureusement elle savait que son genoux n'allait pas mieux pour autant.

Il reprit enfin la parole et ce qu'il était en train de répondre laissa échapper un petit rire, bien sur qu'elle c'était attendu à ce genre de chose sortir d'entre les lèvres de son agresseur mais elle aurait voulu avoir une vrai réponse qui aurait put expliquer tout ça. Laissant ca colère montrer en elle, Malvina répondit doucement essayant de ne pas le montrer.

"Le contraire m'aurait étonné!"


Voilà qu'il venait à son tour de poser quelques questions, elle voulait y répondre mais après tout pourquoi le ferait elle alors que lui ne le faisait pas depuis tout à l'heure. Malvina pouvait être quelqu'un d'encore plus têtu quand quelque chose n'allait pas et c'était exactement ce qui était en train de se passer en ce moment!

"Me laisser partir?" Un rire un peu moqueur sorti d'entre ses lèvres. "Laisse moi en douter et je ne pense pas du coup être obligée de d'y répondre! Après tout tu ne le fais pas non plus!"



GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Jeu 12 Nov - 15:26

Allait-il s'agir d'un jeu puéril de qui aurait la plus forte tête ? Lofann pouvait se montrer très inflexible, quand il le souhaitait, aussi il doutait qu'un tel débat ne mène quelque part. Sa sœur, tout aussi têtue – encore un trait hérité des Sparr – n'allait sûrement pas changer d'avis. Il allait lui falloir ruser, pour obtenir ce qu'il souhaitait. Elle était sur la défensive, et elle ne se laisserait évidemment pas faire. Lui non plus, cela dit. Encore une fois, une telle discussion était stérile. Et ça ne servait à rien de poursuivre. Une idée émergea alors dans son esprit.

 « Je vois. Alors ma présence ici ne sert à rien. Je te souhaite bien du plaisir pour retrouver ton chemin dans l'obscurité, et aussi pour atteindre ta destination. Quelle qu'elle soit. » répondit-il d'un ton acerbe.

L'avait-il provoquée assez ? Rangeant ses armes, Lofann la contourna, restant juste à portée de son épée. Elle ne l'attaqua visiblement pas, même si l'envie du la démanger. Ca aurait été son cas à lui, si elle avait été à sa place. Mais moi je n'aurais jamais trahi Père. Je n'aurais pas refusé de le voir, j'aurais été lui imposer ma façon de voir. Une Fer-née ne devrait pas fuir, mais faire front. Tu es partie, et ça, on ne peut pas l'oublier. Cette pensée à l'esprit, le jeune homme monta sur son cheval, qui se trouvait non loin, puis s'apprêta à partir.

 « Je te laisse une heure de répit. Si dans une heure tu n'es pas venue de toi-même me voir, alors je te traquerais. Et ferais en sorte que tu ne puisses plus m'échapper. »

Il pouvait le faire maintenant, à vrai dire. Il pouvait lancer sa monture sur elle, manœuvrer pour la frapper de sa hache. Il pouvait lui ouvrir le crâne, le flanc, lui couper les jarrets, l'écraser. Il pouvait faire tout cela, mais ne le fit pas. Sa main était retenue, mais ce n'était pas parce qu'il voulait la ramener vivante. Quelque chose – et il eut un peu peur à cette pensée – le retenait, autre que tout ça. Eprouvait-il une contradiction, dans son esprit, à cause du fait qu'il s'agissait de sa sœur ? Non, impossible. Il s'était juré qu'il n'échouerait pas, et qu'il tuerait sa sœur, s'il ne pouvait la ramener.

Il s’en alla, la laissant donc seule ici. Il ne s'éloigna pas beaucoup, conscient qu'il allait devoir pister Malvina dans la nuit, très bientôt. Malheureusement pour elle, elle était à pied. Et elle n'irait pas aussi loin que lui pouvait le faire. Sa blessure était plus sérieuse qu'elle ne le croyait probablement. Il décida donc, après un temps, d'immobiliser sa monture, et d'attendre. Alors que son ouïe s'affinait et que sa vue s'adaptait peu à peu à l'obscurité, il tenta de prêter attention à ce qui l'entourait. Dans le silence, il cherchait à trouver un signe qui le mettrait sur la piste de ce qu'il allait faire ensuite.Pas un animal ne se manifestait. Les arbres ne bougeait pas. La pluie avait cessé. Rien que le silence pesant de la nuit, et des nuages couvrant les rares lueurs de la lune. Une nuit si propice aux embuscades.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   Lun 23 Nov - 8:53

     

Lofann ♦ Malvina

Frère et soeur
M
alvina ne comprenait pas vraiment ce qu'il était en train de se passer entre cet homme et elle, que lui voulait il réellement et quand allait il de jouer avec elle surtout? Elle n'était pas d'humeur et commençait doucement à fatiguer à cause de sa jambe blessée mais elle ne voulait absolument pas que cet homme s'en rende compte, montrer sa faiblesse n'était pas ce qu'elle aimait et encore moins devant ce genre de personne têtu et égocentrique. Observant les alentours elle ne voyait pas grand chose ca c'était sur mais il fallait trouver une petite idée pour essayer de fuir en gardant sa dignité intact. Écoutant ce qu'il disait et le voyant ranger ses armes juste après ce qu'il venait d'avouer la jeune femme laissa un rire moqueur se faire entendre dans toute la forêt avant de prendre la parole pour lui répondre.

"Et ce n'est que maintenant que tu avoue que ta présence ne sert à rien, tu m'as détruit mon genoux pour arriver à cette conclusion?"

La jeune femme restait perplexe, comment un homme qui venait à l'instant d'essayer de la tuer pouvait dire ce genre de chose en étant sérieux. Il n'avait répondu à aucune de ses questions et tout ce qu'elle savait et qu'il venait de là ou elle était née et la seule personne qui pouvait autant la détester après tout ce temps était son père bien entendu mais pourquoi attendre autant d'année pour envoyer quelqu'un la tuer? Ce n'était pas logique et Malvina ne savait plus quoi penser de tout ce qui était en train de se passer. Malvina sortit de ses pensées au moment ou l'homme recommença à parler. La laisser partir et lui laisser de l'avance? Elle ne croyait pas un seul mot qui était en train de sortir d'entre ses lèvres. Pourquoi faire ça? Mais elle savait que si jamais elle posait la question elle n'aurait jamais de réponse comme tout à l'heure et avec un petit sourire en coin elle essaya de gagner du temps en prenant la parole.

"C'est trop gentil de ta part mais je pense prendre plus de temps d'avance."

Et avant même qu'elle ne le laisse répondre à ce qu'elle venait de dire la jeune femme attrapa un poignard qui se trouvait dans sa botte et le lança sur une des pattes du cheval sur lequel se trouvait l'homme. Elle n'aimait pas faire de mal aux animaux et encore moins entendre le hennissement que le cheval venait de lancer au moment la dague lui ouvrit la première patte et se planta dans celle de derrière mais il fallait qu'elle gagne du temps et lui à cheval aurait été plus facile pour la retrouver, elle ne prit pas le temps de voir le cheval tomber à ce moment là et partit en courant essayant d'oublier la douleur de son genoux et courant le plus vite possible pour arriver loin de cet homme et de tout ça. Elle savait qu'elle n'avait pas beaucoup de chance de l'éloigner de beaucoup mais il fallait qu'elle essaye pour sa survie, courant à en perdre son souffle la jeune femme ne s'arrêta pas écoutant tout de même si quelqu'un était en train de le suivre mais personne n'était à sa poursuite et un petit sourire arriva sur son visage.


GleekOut!


HAPPY END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le frère et la sœur [PV Malvina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le frère et la sœur [PV Malvina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le frère et la sœur [PV Malvina]
» Un frère abusif ? [PV]
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans
» Lys Malvina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rps terminés-
Sauter vers: