RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyJeu 8 Oct - 22:38

Enfin nous étions arrivés au château de Winterfell. Les gardes nous avaient ouvert les portes et nous avaient laissé descendre de nos montures dans la cour du château. Après que les présentations d’usage eussent été faites, on m’indiqua que le Seigneur de ses lieux était dans le bois sacré. Après un échange de regard entre les hommes qui m’accompagnaient, il a été convenu que c’était accompagné d’un garde de Winterfell que j’allais rencontrer Eddard Stark. Après avoir vérifié que les hommes allaient prendre un repas chaud dans les quartiers des gardes, je me décidais donc à suivre ledit garde. Après avoir passé le château et être entré dans la forêt, l’arbre blanc au visage inquiétant finit par apparaître entre les feuillages.

Là se trouvait agenouillé un homme, engoncé dans une lourde cape noire parée de peaux de loups. Eddard Stark. Le garde m’intima d’avancer et rentra vers le château. Après lui avoir adressé un salut formel de la tête, je me tournais vers l’arbre et avançait lentement. Préférant respecter l’ambiance lourde et sacrée des lieux, je n’avançais que de quelques pas. Mes yeux se posèrent sur l’arbre sacré. Je n’étais pas un fervent des anciens dieux mais je n’étais pas un fervent des Sept non plus…
Dans mes mains se trouvait la lettre, rédigée de la main de mon cher frère et qui comportait les conditions d’une demande d’alliance entre les Corbeaux et les Loups. Je savais ce qu’elle contenait, j’étais celui qui avait apposé le sceau pour la fermer. Le sceau de cire noire portant le Corbeau Morrigen. La lettre demandait si Lord Stark était favorable à une alliance, si il acceptait les échanges d’usage qui se pratiquaient dans toute alliance : des hommes, des vivres et surtout… Une fidélité partagée quand les temps plus sombres seraient à venir.

Les Stark étaient ancrés dans leurs principes, si l’alliance se faisait ; je n’avais aucun doute sur la teneur de celle-ci. Avec tout ce qui se passait en ce moment dans l’Orage, il était temps pour notre famille de se renforcer et ce pas forcément dans notre région. Mon regard se posa sur l’enveloppe, Lester avait également d’autres idées en tête avec cette missive. Evidemment, un joueur comme lui cherchait toujours à étendre son influence…

Avançant vers Lord Stark, toujours agenouillé, je restais à distance de lui et ployait le genou à terre. Un bruit mou d’humus se fit entendre alors que ma voix restait l’ombre d’un murmure, pour ne pas troubler la tranquillité et le côté sacré des lieux.

« Lord Richard Morrigen pour vous servir Seigneur du Nord. »

Mes yeux ne quittaient pas son dos, l’homme était massif, assez massif pour pouvoir manier sans encombres l’immense épée qui était à son côté. Une fort belle lame, cela pouvait se juger au premier regard. Je me demandais si il y avait beaucoup de loups dans la région, voire même des loups garous. J’en avais entendu parler et lu quelques passages dans les livres.

Mes pensées allèrent vers les hommes qui m’avaient accompagné. Il semblerait qu’ils échangeaient quelques mots parfois quand j’avais le dos tourné. Quelque chose semblait se tramer entre eux : ils savaient quelque chose que j’ignorais. Perdu dans mes pensées, mes mains gantées se posèrent sur mon genou qui était plié. Le Lord finit par se redresser, je me décidais à faire de même, ne m’occupant plus de ce qui semblait me tarauder. Je n’étais plus le petit garçon qui était l’oublié des pensées de Seigneur notre Père. Désormais nous étions tous les trois des Seigneurs de Nid-de-Corbeaux. Eddard Stark et moi-même étions donc sur un semblant d’égalité.

Mes yeux croisèrent ceux de Lord Stark. L’homme avait un regard dur, ferme et semblait inflexible. Bien. Il ne restait plus qu’à souhaiter qu’il nous rejoigne. Toutefois, lui aussi devait avoir droit à un regard sombre, tout aussi inflexible ; celui que Fern adorait confronter. Un regard qui indiquait que j’allais jouer un coup décisif dans la partie de Cyvosse…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyMer 21 Oct - 14:01



Le corbeau étend ses ailes


Durant quinze longues années Ned a attendu son fils et lorsqu'il est enfin rentré, sa belle fille fut enlevée, un enlèvement qui allait de pair avec la traitrise d'un de ses banneret, à peine ont ils eu le temps de récupérer Dacey Stark voilà que c'était au tour de Sansa de se faire enlever. Eddard ne pouvait pas faire grands choses si ce n'est de prier, prier pour que tout ça s'arrête enfin. Ned craignait que les dieux abandonnent petit à petit les Stark, mais il continuait de venir prier au barral, de plus en plus souvent, quasi tous les jours même.

Au bout d'un certain moment, Ned se mit à entendre du bruit, trois individus s'avançaient vers lui, mais ce n'était pas suffisant pour sortir Ned de ses prières, il restait là et continuait sa litanie à voix basse. Mais l'un des hommes insista en se présentant, Lord Richard Morrigen, mais une fois de plus Ned ne broncha pas et s'est permis de terminer sa prière, il préférait de loin vexer un homme, qu'il soit suzerain ou un simple roturier, que les dieux en personne.
Ned se relevait enfin et découvrait Richard Morrigen, il s'attendait à quelqu'un de beaucoup mieux bâtit, peut-être plus grand, il n'avait pas l'air d'être un grand guerrier et vu son jeune âge il n'a sans doute pas mené beaucoup de bataille voir même aucune. Ned continuait de l'observer sans rien dire se fichant complètement s'il paraissait vexant, le jeune suzerain semblait malin et savait sans doute à quoi s'attendre en venant à la rencontre du fameux Ned Stark. "Lord Morrigen... Je ne vous cache pas que je vous imaginais un peu plus, comment dire..." Ned n'avais pas l'intention de se montrer spécialement vexant, il voulait trouver les mots juste "...Grand". Ned fit signe à ses hommes de partir, s'est assis sur un rocher qui se trouvait près du barral et continuait à observer le seigneur, de beaux vêtement et une barbe bien taillé, Il n'y avait aucun doute c'était bel et bien un seigneur sudier. "Il fait beaucoup plus froid ici que dans le sud, n'est-ce pas ?" avait-il finit par dire ne voulant pas trop tôt rentrer dans les discutions sérieuses, de peur qu'on lui demande de l'aide dans le sud. Le nord avait déjà bien assez de problèmes pour ne pas en plus en ajouter d'autre, mais Richard Morrigen ne semblait pas vouloir faire la discution.
Eddard soupira, il se leva et rengaina son épée qui se trouvait jusque là au sol, bien trop encombrante lors de la prière pour la garder sur lui. "Que me vaut le plaisir de votre visite Lord Morrigen ?"



© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyMer 21 Oct - 23:20

Alors comme ça tu m’imaginais plus grand hein ? Dommage. Et dire que pourtant mes pieds touchent le sol… Certes Guyard, même si il est le plus jeune nous dépasse Lester et moi, j’estimais que je défendais pourtant. Apparemment pas encore assez selon les standards du Nord. La remarque eu le mérite de me faire hausser un sourcil, laissant un léger sourire gagner mes lèvres.

« Messire, vous m’en voyez marri. J’espère que cela n’enlèvera pas de poids à mes paroles. »

Il se posa sur son séant, l’homme avait le visage buriné par les soucis. Ma main protégée par les bandages tenait toujours la missive, qui portait déjà quelques taches de rouge, mais je n’en avais cure. Un vent très léger se leva, agitant ma veste noire, faisant bruisser les boucles d’attaches et les lanières. A sa nouvelle remarque, mon ton se fit plus léger.

« En effet, mais je savais à quoi m’attendre en venant chez vous. Mais je gage malgré tout que vous aurez la bonté de me conduire près d’un foyer pour que nous puissions discuter plus avant et ce devant un verre de vin. J’en ai moi-même un de Dorne qui a sûrement le mérite d’être goûté par vous. »

Autant tâcher de brosser le loup dans le sens du poil, j’avais bien senti que je n’étais pas arrivé au moment le plus opportun. Lester, chose ô combien improbable, n’avait pas du tout savoir. Un sourire chaleureux naquit sur mes lèvres alors que je posais les yeux sur lui. Heureusement pour moi, je n’étais pas porteur d’une triste nouvelle. Noires ailes, noires nouvelles dit l’adage… et bien il a oublié qu’il devait compter avec le Corbeau Morrigen.

« Rassurez-vous, je ne viens pas dans l’objectif de vous accabler de quoi que ce soit. Vos épaules ont déjà beaucoup à porter ici. »

Évidemment, je n’avais aucune idée de tout ce que l’homme avait pu traverser ses derniers jours. Mais j’avais estimé qu’au vu de la situation, il semblait clair qu’un arrangement entre nos familles allait trouver une oreille attentive. Même si, nous les trois frères Morrigen, étions jeunes ; on ne pouvait nier que nous étions des opportunistes. Le Seigneur du Nord vouait son allégeance à Rhaegar, un point commun entre nous en somme.

Un frisson traversa mon échine alors que je n’en montrais rien, ou tout du moins essayait. Le froid avait le mérite de me rendre insensible et c’était un avantage pour oublier la douleur lancinante de ses doigts qui n’existaient plus. Toutefois, je n’étais pas contre un bon verre de vin et un feu à vrai dire.

Mes yeux allèrent vers l’épée qui était à ses côtés. Une lame impressionnante, cela allait sans dire. Bien entendu qu’avec ma lame, ternie qui plus est, portant le Corbeau Morrigen ; je devais avoir bien piètre allure.

« Me permettez-vous de partager le pain et le sel avec vous Seigneur du Nord ? Ou plutôt devrais-je dire, le vin et le feu. Je me charge de la première partie. »

Certes, c’était une demande bien peu académique tant sur le plan diplomatique que par pure politesse. Mais autres temps, autres mœurs. Mes yeux sombres vinrent trouver ceux de Lord Stark, le temps de plonger dans cet abime pour embrasser combien l’homme avait vécu et combien en ce moment même il était transi de fatigue… Je m’inclinais doucement, comme pour excuser cette abrupte prise décision. Ma voix se fit basse et presque l’ombre d’un murmure.

« Pardonnez mon outrecuidance Messire… Mettons cela sur le compte du temps du Nord et de la fougue de la jeunesse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyJeu 29 Oct - 18:34



Le corbeau étend ses ailes


Eddard fut soulager d'entendre que le seigneur ne venait pas en apportant de nouveaux problèmes à Winterfell, s'il n'avait pas peur de donner une mauvaise impression il se serait permit de soupirer un coup. "Je crains que vous ignoriez, les problèmes qui peine mon coeur en ce moment, mais si vous êtes porteur de bonnes nouvelles, sachez que je vous reçois avec joie à Winterfell". C'était une vérité assez dur à prononcer, Winterfell a vécu beaucoup de drames ces dernières lunes et même si Ned n'avait pas le coeur d'en parler à n'importe qui, il était important de préciser que même si le sud savait que le Nord se portait mal ces derniers temps, il ne savait pas tout, le Nord est vaste et bien différent du reste du continent, le Nord s'est toujours méfié du Sud, d'autant plus maintenant que Viserys à pris le pouvoir.

Le jeune seigneur était visiblement pressé de rejoindre la grande salle, Ned, attaché aux vieilles traditions, n'allait surement pas refuser d'offrir le pain et le sel à un invité, les lois de l'hospitalité le lui interdisait, mais Ned arqua légèrement un sourcil lorsque Lord Morrigen proposait d'offrir le pain. Très vite ce dernier s'excusa de cette initiative. Ned le regarda droit dans les yeux quelques secondes, puis un sourir se dessina sur son visage et finis par en rigoler. Les droits de l'hôte étaient les même dans le Nord que dans le sud, mais les jeunes seigneurs avaient pour habitude de vouloir en faire trop, Ned s'est même mis à se demander combien de bêtises du genre il a pu comettre dans sa jeunesse. "Nous serions ravis de partager le sel et le pain avec vous, ainsi que votre vin dornien. Et a moins que vous ne soyez venu avec tout le Nid De Corbeaux, les cuisines ont assez de pain pour nourrir vos hommes".

Juste après avoir finis de parler Ned s'avança vers l'invité qu'il invita à le suivre d'une tape amicale dans le dos. N'importe qui ne pouvait pas suporter le froid légendaire du Nord, mais Eddard ne blâmait personne, il se souvenait encore du jour où il était revenus dans le Nord pour la première fois après avoir été durant des années pupille de Lord Arryn.

Une fois arrivé en plein coeur de Winterfell,Ned demanda au premier garde qu'il croisa de faire signe aux cuisinier de remettre la main à la pâte, mais lorsqu'il pénêtra dans la grande salle il s'aperçut que celle-ci n'était pas encore entièrement vide. Plusieurs personne y figuraient encore, dont Arya et Jon ainsi que leurs loups. Ned grimaça "Je crois que nous serrons plus à l'aise dans mes appartements pour discuter de nos affaires politique". Ned carressa le museau de Ghost avant de prendre la direction du donjon servant de résidence au seigneur. Une fois installé, un servant ne tardait pas à leur apporter de quoi manger et de quoi boire. "J'ai remarqué que vous aviez les mains bandé, serais-t-il trop indiscret que de vous demander ce qui vous est arrivé ?" Demandait Lord Stark, en évitant toujours le sujet principale.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyJeu 29 Oct - 22:05

Un peu de chaleur enfin, dès que j’eus passé les murs le changement fut immédiat. Un léger soupir de soulagement passa mes lèvres alors que je secouais la tête pour débarrasser mes cheveux de la poussière. Un passage dans la grande salle me laissa voir ce qui avait tant excité ma curiosité : un loup d’une taille dépassant de loin la normale… Un léger sourire naquit alors que l’animal s’approchait de Lord Stark. Impressionnant. Deux autres personnes étaient là et se détachaient des serviteurs qui s’affairaient dans la salle, la jeune fille avait des traits en commun avec Eddard semblait-il. Sûrement sa fille. Le second par contre, moins, voire du tout… Quoiqu’il en soit, sa tenue laissait présager qu’il n’était pas un simple pion ici. Après s’être installés dans ses appartements et pris nos aises, je débouchais enfin la bouteille du vin de Dorne. J’étais sûr de mon choix dans la cave de Nid-de-Corbeaux, la preuve en était qu’un arôme de fruits rouges et boisé emplit l’air ambiant et nos narines. Alors que je versais dans le verre, je me remémorais ce que je savais sur le Nord ainsi que ce que le Lord m’avait dit. Triste nouvelles, tout n’était pas de bon augure ici. Sur ma demande les hommes qui m’accompagnaient étaient restés hors des murs, juste devant la porte, nous avions assez de vivres pour qu’ils restent indépendants.

« Je tiens d’abord à vous adresser ma plus grande compassion quelles que soient les peines qui hantent votre cœur en cet instant. »

Je reposais la bouteille sur la table alors qu’il fit une remarque sur mes doigts. Machinalement, ma main valide alla frotter celle qui était mutilée. Un sourire acide prit place sur mon visage alors que mon ton se fit détaché.

« Les aléas du voyage voyez-vous, rien qui ne soit irrémédiable. Le froid a fait son office de cautérisation, il me reste quelques douleurs mais la plaie est propre, n’en déplaise à l’état du tissu autour de ma main. Mais là n’est pas la question… »

Ma main lui tendit la lettre alors que mon visage reprit une pose sérieuse et ma main alla chercher le verre pour boire une longue gorgée de vin.

« … Je suis ici pour vous proposer une alliance entre votre famille et la nôtre Lord Stark. Les peines gagnent votre cœur et bien… »

Nouvelle gorgée de vin.

« … Je vous propose l’opportunité de ne plus être seul face à ces peines. »

Mes yeux rencontrèrent les siens. Nous étions jeunes, opportunistes mais nous étions loyaux.

« Nous sommes tous deux tournés vers le même Roi certes, mais vous avez besoin de quelqu’un pour ne pas laisser le Nord recroquevillé sur lui-même. Lester, mon frère ainé et le chef de la maison Morrigen saura vous prêter une oreille aussi attentive que la mienne et vous apporter le soutien dont vous avez besoin. »

Je terminais mon verre et m’en servit un nouveau, le temps de lui laisser la réflexion voire la lecture de la lettre si cela lui venait à l’idée. Ma main valide vint de nouveau masser ma main mutilée, je sentais encore mes doigts comme si ils étaient là… Si Lord Eddard refusait la demande d’alliance, le voyage n’aurait pas été perdu pour tout le monde… Au moins elle pouvait se balader avec mes doigts cette foutue grognasse de sauvageonne. Je gardais le silence attendant sa réponse, je ne voulais pas en faire trop. Toutefois, je ne le quittais pas des yeux. J’étais déterminé et je tenais à le montrer.

A moi de voir dans quelles limites Lord Stark allait il demander notre aide, de quoi pouvait-il avoir besoin ? D’hommes ? De nourriture ? De services plus… « spéciaux » ? Le feu projetait des ombres qui dansaient sur les murs et qui étaient les seuls choses en mouvement dans la pièce…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyJeu 5 Nov - 17:28



Le corbeau étend ses ailes


Le jeune seigneur servit un vin dornien, il faut dire que dans le Nord et du moins à Winterfell les habitant ne faisaient pas spécialement attention au vin qu'ils buvaient et même si Ned aimait boire un verre de temps à autre pour noyer son chagrin, il n'était pas un très grand spécialiste, cela dit une fois le vin goûté, il allait sans dire qu'il valait beaucoup mieux que le vin épicé qu'il avait pour habitude de boire à Winterfell. Le jeune seigneur du Nid de Corbeaux commença par citer les formules de politesse dont Eddard se serait bien passé, mais une fois de plus comment le blâmer ? Le jeune homme le rencontrait pour la première fois, comment pouvait-il se douter que le vieux loup n'en avait que faire de ce genre de marque de politesse qui ne faisait que lui rappeler les malheurs qui lui arrivait en ces temps trouble.

Ned bu une nouvelle gorgée du vin apporté par Lord Morrigen, en écoutant ce qu'il avait à dire, il semblait vraiment vouloir passer aux choses sérieuses, il abrégea donc l'anecdote à propos de sa main et lui tendit une lettre. Le coeur du seigneur du Nord s'est mis à battre de plus en plus vite, Richard Morrgen avait précisé plutôt qu'il n'était pas porteur de mauvaise nouvelle, mais Eddard était méfiant de nature, il brisa le sceau et balaya la lettre des yeux, une fois que Ned releva les yeux vers Richard résuma la situation en quelques mots.

Eddard a bien faillit grimacer lorsque Richard Morrigen fit allusion à Rhaegar. Il connaissait forcément l'histoire de la rébellion de Robert Baratheon, mais il était trop jeune pour se douter que la haine que Ned portait envers Rhaegar, son roi, était aussi grande que le jour où ce dernier avait planté son épée dans le coeur de Robert. Mais le temps des rebellions s'était écoulé, Eddard avait échoué, il a ployé son genou face à Rhaegar et, à contre-coeur, il devait admettre qu'il était bien meilleur roi que fut son père, son coeur lui exigeait une vengeance, mais son honneur le lui interdisait.

Eddard déposa la lettre sur la table et prit une nouvelle gorgée du vin apporté par Richard Morrigen "Il ne fait aucun doute qu'une alliance entre nos deux maisons peut-être favorable au Nid-De-Corbeau, mais quel bien peut-faire le Nid-De-Corbeau pour soulager les maux de Winterfell ?". Eddard était le seigneur de Winterfell, mais aussi le suzerain du Nord tout entier, il se devait d'être prudent lorsqu'il mettait en place des alliances, en voyant la main bandé de son invité, la première chose qui lui venait à l'esprit c'était lorsque Jon s'était mis à péter son cable et qu'il frappait les arbres autour de lui, si Richard était du genre à réagir de la même façon, Ned ne pouvait pas se permettre de devenir son allié. Eddard fixait le Lord Morrigen, il détestait lorsque les négociations prenait une tournure défavorable.



© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyVen 6 Nov - 0:04

« Des hommes, de l’aide, des vivres ou quoi que ce soit dont le Nord aurait besoin… »

Une nouvelle gorgée de vin, il était méfiant, c’était normal. Si je me mettais à sa place, je réagirais de la même façon.

« … Et réciproquement. Evidemment étant donné la situation, nous sommes favorables à l’unilatéral. »

Mes yeux croisèrent les siens. Nous n’étions pas bêtes au point de commencer à abuser des faveurs de Lord Stark alors que même l’Orage avait vent de la situation précaire de la région. Ma main valide vint de nouveau frotter mes doigts manquants. J’avais bien noté ces regards insistants quant à ce bandage taché. Un léger sourire acide passa mes lèvres alors que je prenais le ton de la confidence les désignant mais tout en restant sacrément sardonique.

« Vous avez de sacrées drôlesses qui parcourent vos bois dans le Nord. Mais je suppose que quelqu’un comme vous est un homme fort averti. Elle n’a pas pu résister à l’idée d’emmener avec elle un petit bout de l’Orage et de ma personne. »

Cela me coûtait de le dire. Une femme qui vous met au tapis, c’est fort peu appréciable. Mon visage redevint sérieux alors que je me redressais, mettant fin à la bulle d’aparté qui s’était créée. Je me laissais aller en arrière sur mon fauteuil prenant mon verre. Mon ton redevint sérieux.

« Les échanges ne peuvent qu’être bénéfiques. Dites et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour soulager vos maux. »

Le verre rejoignit mes lèvres, le vin était on ne peut plus appréciable, j’étais un habitué ; il en fallait donc un certain volume pour que je commence à perdre un semblant de pensée cohérente… et je voyageais toujours léger pour ne pas gâcher du bon vin.

« Le Nord avant tout. Je le sais, je le vois dans votre tempérament. Ce n’est pas pour aller contre ces mots que je suis ici. »

Mes doigts vinrent jouer machinalement avec l’alliance à ma main gauche, alors que je tournais mon regard vers le feu qui brûlait dans la cheminée. Il y avait une main à tendre et la maison Morrigen répondrait si le vieux Loup répondait par la positive. Le silence emplit la pièce, haché uniquement par les bruits de la cheminée. Une telle proposition avait besoin de réflexion. Désormais le temps n’était plus aux mots, tout avait été dit. Une nouvelle fois ma main bandée et maladroite vint tenter de remplir au mieux les verres sans trembler et sans en mettre partout. Je me doutais bien que le « cadeau » qu’elle m’avait laissé allait devoir prendre du temps pour être à nouveau apprivoisé.
Je n’allais pas me risquer à lui demander si il y avait un jeu de Cyvosse ici, je ne savais même pas combien de temps j’allais rester. L’atmosphère n’était pas tendue dans cette pièce, les deux parties se tournaient autour, comme un vieux loup qui croise un jeune dans son sillage. J’imaginais bien Guyard venir jusqu’ici pour s’essayer à quelques passes d’armes… Il adorerait cela.

Une légère décharge électrique passa mes moignons de doigts m’arrachant un léger sifflement d’agacement et de douleurs mêlées. Mes doigts vinrent trouver le pan du tissu, qui était au départ un de mes vêtements, tirant doucement.

« Permettez ? Je dois vérifier quelque chose. »

Mes yeux vinrent trouver les siens, interrogateur. Si il n’avait pas la tête à cela, tant pis, j’irais le faire plus tard mais depuis le temps que c’était enfermé… Un jour j’irais voir un Mestre… Un jour… Mais pas aujourd’hui… Les temps étaient aux choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyDim 29 Nov - 16:05

Richard Morrigen semblait être une personne sincère, Eddard n'était pas un spécialiste pour décoder si une personne mentait ou pas, mais il ne voyait aucune raison qui pousserait les Morrigen à le duper. Il observait alors sa main, il expliqua alors ce qui s'était passé. De sacrée Drôlesse, Eddard ne put s'empêcher de croire qu'il s'agissait de la jeune sauvageonne qu'ils avaient capturé quelques heures auparavant. Il regarda sa main, c'était bien le genre de la sauvageonne qui n'aurait pas hésité à tué Ned et son fils si elle en avait eu l'occasion, du moins avant d'apprendre qui ils étaient vraiment, lorsque les Stark s'étaient présentés, Gudrùn faisait beaucoup moins la fière. Mais vallait peut-être mieux éviter de parler de la sauvage du val tant que rien n'était sûr. "Le nord est vaste, mais on essaye de la garder sécurisé". Ce n'était pas une tâché aisée, mais les Stark ont toujours fait de leur possible pour maintenir la paix lorsque c'était possible.

Et puis la conversation est reparti sur les négociations, Richard assurait que le Nid-de-Corbeau ferait tout son possible pour aider Winterfell et c'est à ce moment qu'une idée lui vint à la tête, il était peut-être trop tôt pour parler des malheur du Nord, mais si les négociation aboutissait à une alliance, le Nid-de-Corbeau serait l'allié le plus au sud qu'aurait Winterfell et Ramsay Bolton fuyait vers le Sud, personne ne savait où exactement, si Ned était à sa place il aurait fuit Westeros, mais Bolton n'était pas Stark, il ne pensait pas avec son honneur et encore moins à sa sécurité, l'idéale pour lui serait de reconquérir Fort-Terreur et tuer Ned. Être Suzerain du Nord le faisait baver depuis qu'il sait que le suzerain actuel voulait sa peau, Eddard en était persuadé, il allait donc lui faire sa proposition, mais Morrigen le coupa, il voulait vérifier si sa main allait bien, noramlement, Eddard lui aurait fait sa proposition avant de le laisser regarder sa main, mais il était bien trop curieux de voir ce que lui avait fait Gudrùn, il voulait savoir de quoi était capable cette sauvageonne (bien qu'elle lui a déjà démontré ses talent de guerrière lors de leur rencontre). "Je vous en prie". Eddard observait donc Morrigen enlever le bandage se sa main. Une plaie répugnante, certains de ses doigts lui manquait, pas étonnant qu'il grimaçait autant depuis son arrivé à Winterfell. "Vous devriez aller voir notre Mestre avant que la plaie ne s'infecte". Le Lord sudier ne semblait pas enchanté de devoir aller voir Mestre Luwin, Eddard ajouta alors "Même le plus grand des guerrier, peut mourir d'une égratignure".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] EmptyDim 29 Nov - 18:06

« Certes, certes, vous avez raison. N’est-il point possible de le faire mander ici ? »

Évidemment que le plus grand guerrier, même si ce n’était pas moi, ne le pouvait pas… Surtout quand elle avait été causée par une hystérique enragée. Toutefois, la conversation était trop importante pour être interrompue, mon esprit était en train de passer en revue la dernière carte de Westeros avec les différents personnages de la comédie qui se déroulait chaque jour sous nos yeux. Des gens dignes d’intérêt du Lord étaient forcément situés non loin de la demeure Morrigen. Les pas du Mestre se firent entendre alors que je regardais le vieux loup.

« Avoir des yeux et des oreilles au sud ne peut être qu’un avantage, la réciproque étant exacte pour nous. »

Le vieil homme, communément les Mestres semblaient avoir toujours un âge avancé, à croire qu’ils naissaient ainsi ; s’avança et examina la plaie avec une légère grimace sur le visage. Mes yeux croisèrent les siens alors qu’un sourcil interrogateur remontait sur mon front. Sans un mot, il entreprit de commencer à laver la plaie avec de l’eau chaude additionnée d’alcool. Le temps de me laisser serrer les dents sur cette sensation mordante de début de soin et déjà le Mestre efficace s’occupait de la plaie avec un onguent avant de l’emballer de nouveau dans un linge propre. Quand il eut terminé, le tout sans mot dire, je le remerciais d’un hochement de tête prenant à nouveau ma coupe de vin pour la porter à mes lèvres. L’homme à la lourde chaîne était déjà de nouveau dans le couloir, retournant à son cabinet d’études. Le changement de pansement m’avait soulagé et je m’en sentais ragaillardi.

« Vos conceptions de la droiture et de l’honneur sont partagées par Lester, moi-même et Guyard ; le plus jeune d’entre nous. Le Nord a longtemps alimenté mes lectures de jeunesse, je me trouve ravi d’être ici à converser avec vous. »

Ma main valide vint enfermer et garder en sécurité celle qui était désormais, je le savais, mutilée pour toujours. Au moins, faute d’accord tangible, le Nord, celui qui avait tant alimenté mes rêves de jeune garçon, m’avait demandé en tribut une part de moi, afin de rester à jamais gravé dans mon esprit. Frottant machinalement le moignon, je fixais mon verre du regard alors que ma voix se fit entendre dans le silence de la pièce.

« Parlez honnêtement, je n’ai fait que trop user de salive alors que je suis dans l’attente de votre réponse. Demandez ce que bon vous semble. »

Et si jamais il refusait ? Et bien si cela était le cas alors le coup serait parti dans l’eau mais au moins l’homme aurait eu un noir corbeau dans ses souvenirs, avec bien entendu la capacité de contacter Lester en cas de moindre aléa ou changement d’avis. Mais je ne pensais pas qu’il refusât, déjà parce qu’il n’en avait visiblement pas les capacités ; je l’avais vu de mes yeux en parcourant l’étendue nordienne à cheval et aussi parce que, par les temps qui courent, une main tendue reste quelque chose d’exceptionnel… Même si elle a été écharpée de deux doigts. Cette pensée fit naître un léger sourire sur mon visage alors que je terminais ma coupe. L’atmosphère solennelle de la pièce m’allait amplement et j’avais plaisir à être là maintenant que le problème de main avait été réglé. Mon esprit alla vers les hommes de la maison Morrigen qui étaient là également, celui qui devait se faire passer pour le prétendu Lester, rôle abandonné dès que nous avions quitté la zone d’influence des Corbeaux, m’avait prévenu que Winterfell ne serait pas la fin du voyage dans le Nord… L’idée avait trotté dans mon esprit alors que je me demandais pourquoi diable fallait-il rendre visite à la veuve de la maison de l’Élan par la suite. Tentant de me replacer dans le présent, je chassais ces pensées pour m’attarder dans la contemplation du feu qui dévorait les bûches devant nous, toujours en mouvement, toujours avide de nourriture, tant qu’on lui en donne… Toujours aussi brillant et lumineux aussi… Dommage que feu et Corbeaux n’aient jamais fait bon ménage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty
MessageSujet: Re: Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]   Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The lord of the ringard
» Lord of Ultima
» Compte de Stark Lawcoe
» Baptême de Jehanny Dubois et Carophélie Lord
» Comme un corbeau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rp Abandonnés-
Sauter vers: